Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
De ruines et de gloire
Date de parution : 08/02/2024
Éditeurs :
Les Escales
Nouveauté

De ruines et de gloire

Date de parution : 08/02/2024
La guerre d’Algérie à travers le regard d'un jeune avocat contraint de défendre l’« ennemi ».
Algérie. Mars 1962. Malgré le cessez-le-feu décrété par de Gaulle, les affrontements entre tenants de l’Algérie française et indépendantistes du FLN se poursuivent. La panique est générale ; la suspicion, omniprésente.

Adam...
Algérie. Mars 1962. Malgré le cessez-le-feu décrété par de Gaulle, les affrontements entre tenants de l’Algérie française et indépendantistes du FLN se poursuivent. La panique est générale ; la suspicion, omniprésente.

Adam El Hachemi Aït Amar, jeune avocat, rêve de mettre ses compétences au service de l’Algérie libre, mais lorsqu’on lui confie...
Algérie. Mars 1962. Malgré le cessez-le-feu décrété par de Gaulle, les affrontements entre tenants de l’Algérie française et indépendantistes du FLN se poursuivent. La panique est générale ; la suspicion, omniprésente.

Adam El Hachemi Aït Amar, jeune avocat, rêve de mettre ses compétences au service de l’Algérie libre, mais lorsqu’on lui confie la défense d’Émilienne Postorino, activiste en faveur de l’Algérie française, il se trouve confronté à une situation délicate : défendre l’ennemi et tout ce contre quoi il s’est engagé.

Sous la plume éminemment romanesque d’Akli Tadjer, c’est toute la complexité d’une époque et d’un pays en plein chaos, mais aussi de la psyché humaine, qui prend vie. De ruines et de gloire est un roman puissant, aux résonances très contemporaines.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365697453
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782365697453
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

À propos de D'amour et de guerre :
« Une ambitieuse fresque historique. » 
Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Squirelito 16/02/2024
    Certaines sagas s’essoufflent : l’intérêt décroît, l’émotion perd de sa superbe. Avec ce troisième opus sur le destin d’Adam, Akli Tadjer termine superbement cette histoire commencée en 2021 avec D’amour et de Guerre. Souvenez-vous de ce garçon qui part dans les montagnes algériennes avec sa bien-aimée pour fuir la deuxième guerre mondiale, il a trop en mémoire l’image de son père revenu cassé des tranchées et sans reconnaissance aucune de la France. Puis, vint le deuxième tome : D’audace et de liberté. Adam s’est émancipé, est resté en France après avoir survécu à la guerre mais a soif de liberté. Il rêve de retourner en Algérie avec la personne la plus chère en son cœur : Adam, son fils né de sa liaison secrète avec Zina. Si Zina a disparu, il a été nommé pour s’occuper officiellement du fruit de ses amours inoubliables. Les années ont passé, nous sommes en mars 1962, à Alger. Les accords d’Évian sont imminents mais le pays est déchiré entre l’OAS et le FLN avec des attentats quotidiens. Les colons veulent garder leur identité française en Algérie pendant que la métropole s’éloigne de son nationalisme et que le peuple algérien veut retrouver son identité et sa liberté. Adam fils est un jeune et brillant avocat vivant avec son père adoré et qui souhaite se mettre au service de l’Algérie libre. Eux deux espèrent tant avec cette indépendance qui se profile. Un dilemme va le mettre dans une position délicate : le cabinet où il travaille lui confie la défense de l’ennemie : une jeune activiste en faveur de l’Algérie française. Le pilier central du roman est là : le cas de conscience du fils Adam à l’aube de l’indépendance algérienne. Un pays fracturé par des décennies de colonialisme autoritaire ; deux peuples qui se déchirent entre haine et mépris. Pourtant, le jeune Adam – comme son père – refuse la loi du Talion, son seul désir est de retrouver une Algérie apaisée en faisant rejaillir toutes les sources de sa culture. Akli Tadjer pétrit encore et toujours son stylo dans un bain d’humanisme avec cet esprit de réconciliation entre les deux rives de la Méditerranée. Si les êtres odieux ne manquent pas, le romancier s’attarde sur ceux qu’il veut mettre en lumière : personnages attachants, parfois ambigus mais toujours solaires. Certains passages sont d’une intensité si forte qu’il est parfois difficile de retenir ses larmes ; la base est une fiction mais avec une réalité en transparence. En ce XXI° siècle, d’autres peuples se déchirent, d’autres guerres ravagent des vies et des rancœurs sont toujours omniprésentes de chaque côté de la Méditerranée. Puissent les romans d’Akli Tadjer traverser les terres, les mers, franchir les montagnes de l’intolérance pour qu’une humanité se retrouve un jour en paix dans le respect de l’autre, des autres.Certaines sagas s’essoufflent : l’intérêt décroît, l’émotion perd de sa superbe. Avec ce troisième opus sur le destin d’Adam, Akli Tadjer termine superbement cette histoire commencée en 2021 avec D’amour et de Guerre. Souvenez-vous de ce garçon qui part dans les montagnes algériennes avec sa bien-aimée pour fuir la deuxième guerre mondiale, il a trop en mémoire l’image de son père revenu cassé des tranchées et sans reconnaissance aucune de la France. Puis, vint le deuxième tome : D’audace et de liberté. Adam s’est émancipé, est resté en France après avoir survécu à la guerre mais a soif de liberté. Il rêve de retourner en Algérie avec la personne la plus chère en son cœur : Adam, son fils né de sa liaison secrète avec Zina. Si Zina a disparu, il a été nommé pour s’occuper officiellement du fruit de ses amours inoubliables. Les années ont passé, nous sommes en mars 1962, à Alger. Les accords d’Évian sont imminents mais le pays est déchiré entre l’OAS et le FLN avec des attentats quotidiens. Les colons veulent garder leur identité française en Algérie pendant que la métropole s’éloigne de son nationalisme et que le peuple algérien veut retrouver son identité et sa...
    Lire la suite
    En lire moins
  • celine17 15/02/2024
    Akli Tadjer tire le fil de cette histoire, qui est en vérité le troisième tome d'une saga franco-algérienne dont D'amour et de guerre (2021) et D'audace et de liberté (2022) sont les premiers opus publiés aux Éditions Les Escales. C'est un sujet que j'ai envie d'explorer un peu plus dans les mois à venir car, malgré toutes mes lectures sur cette thématique, je m'aperçois que c'est toujours aussi complexe d'avoir un avis éclairé sur cette période de l'histoire franco-algérienne. Regarder les faits simplement et comment certains ont voulu manipuler l'histoire d'un côté ou de l'autre de la Méditerranée serait déjà un début. J'ai l'impression de devoir marcher sur des œufs à chaque fois que j'évoque cette histoire car les esprits ne sont pas toujours apaisés. Le fait de ne pas en parler y contribue grandement d'après moi, car il laisse des possibilités infinies d'interprétation et donc de manipulations… Bien sûr, il s'agit ici d'une fiction, et même si elle est très réaliste j'ai bien conscience qu'on ne peut l'ériger en vérité. Je crois que son auteur Akli Tadjer a voulu montrer qu'il est encore possible d'avoir une forme de résilience - même si d'aucuns pourraient le taxer d'angélisme - pour cela il faudrait la reconnaissance du mal qui a été fait et qu'il soit clairement énoncé. Nous sommes en mars 1962, les accords d'Évian viennent d'être signés : nous sommes à un moment de bascule historique qui va mettre fin à 8 années de guerre sur le sol algérien et 132 ans de colonisation française en Algérie. Pourtant, certains ne sont pas prêts à rendre les armes et la violence s'intensifie sur le terrain entre la branche armée du FLN (Front de libération nationale) et les membres de l'OAS (organisation terroriste clandestine française d'extrême droite). Les civils sont encore une fois les premières victimes de ces affrontements… C'est pour défendre les partisans de l'indépendance qu'Adam, jeune avocat d'origine kabyle, est rentré en Algérie. Pourtant, le sort va le confronter à un véritable dilemme : il va devoir prendre la défense d'une femme, Émilienne Postorino, partisane de l'Algérie française suspectée d'avoir tiré sur la foule. Comment concilier ces 2 points de vue que tout oppose ? C'est le parti pris par Akli Tadjer, je vous laisse juger de la fin… Un roman historique qui explore des rouages psychologiques et n'édulcore rien du racisme qui imprègne outrageusement la société.Akli Tadjer tire le fil de cette histoire, qui est en vérité le troisième tome d'une saga franco-algérienne dont D'amour et de guerre (2021) et D'audace et de liberté (2022) sont les premiers opus publiés aux Éditions Les Escales. C'est un sujet que j'ai envie d'explorer un peu plus dans les mois à venir car, malgré toutes mes lectures sur cette thématique, je m'aperçois que c'est toujours aussi complexe d'avoir un avis éclairé sur cette période de l'histoire franco-algérienne. Regarder les faits simplement et comment certains ont voulu manipuler l'histoire d'un côté ou de l'autre de la Méditerranée serait déjà un début. J'ai l'impression de devoir marcher sur des œufs à chaque fois que j'évoque cette histoire car les esprits ne sont pas toujours apaisés. Le fait de ne pas en parler y contribue grandement d'après moi, car il laisse des possibilités infinies d'interprétation et donc de manipulations… Bien sûr, il s'agit ici d'une fiction, et même si elle est très réaliste j'ai bien conscience qu'on ne peut l'ériger en vérité. Je crois que son auteur Akli Tadjer a voulu montrer qu'il est encore possible d'avoir une forme de résilience - même si d'aucuns pourraient le taxer d'angélisme - pour cela il faudrait...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Florby75 12/02/2024
    C'est le dernier livre d'une trilogie que je lis pour ma part sans avoir lu les précédents. Le contexte historique c'est l'indépendance de l'Algérie et ses huit années de violence qui précédent les accords d'Evian mettant fin à la colonisation par la France et ouvrant à l'indépendance de l'Algérie. Nous suivons Adam, jeune homme kabyle tout juste devenu avocat à Paris où il suivait des études et vivait avec son père. Orphelin de mère, il est favorable à l'indépendance et souhaite rentrer au pays pour défendre les siens dans les procès qui s'annoncent nombreux. En France, il est l'étranger et en Algérie aussi. De retour en Algérie avec son père il postule dans des cabinets d'avocat et décroche un poste mais la condition lui est difficile à accepter: il doit défendre une jeune femme française accusée d'avoir tiré depuis sa fenêtre lors d'une manifestations à Alger pour l'Algérie libre, entraînant la mort de nombreuses personnes suite à la riposte de l'armée. Elle rejette l'indépendance, née en Algérie, elle ne connaît pas la France et veut continuer à vivre en Algérie coloniale. Pendant qu'Adam fils se cherche une lutte juste, son père lui veut revenir dans la kabylie de son enfance où sont morts nombre des siens. Dans ce livre on est donc dans la violence quotidienne des attentats du FLN et des exactions commises par l'OAS, l'exode vers l'Europe de ceux qui ne se sentent plus en sécurité et la politique qui accélère l'histoire et via les accords d'Evian désigne l'Algérie libre. C'est un roman sur une tranche de vie dans un pan de l'histoire qui est notre Histoire , on suit les personnages auxquels on s'attache, on devine l'Algérie par ses descriptions visuelles et odorantes. C'est le dernier livre d'une trilogie que je lis pour ma part sans avoir lu les précédents. Le contexte historique c'est l'indépendance de l'Algérie et ses huit années de violence qui précédent les accords d'Evian mettant fin à la colonisation par la France et ouvrant à l'indépendance de l'Algérie. Nous suivons Adam, jeune homme kabyle tout juste devenu avocat à Paris où il suivait des études et vivait avec son père. Orphelin de mère, il est favorable à l'indépendance et souhaite rentrer au pays pour défendre les siens dans les procès qui s'annoncent nombreux. En France, il est l'étranger et en Algérie aussi. De retour en Algérie avec son père il postule dans des cabinets d'avocat et décroche un poste mais la condition lui est difficile à accepter: il doit défendre une jeune femme française accusée d'avoir tiré depuis sa fenêtre lors d'une manifestations à Alger pour l'Algérie libre, entraînant la mort de nombreuses personnes suite à la riposte de l'armée. Elle rejette l'indépendance, née en Algérie, elle ne connaît pas la France et veut continuer à vivre en Algérie coloniale. Pendant qu'Adam fils se cherche une lutte juste, son père lui veut revenir dans la kabylie de son enfance où sont morts nombre...
    Lire la suite
    En lire moins
  • cecille 08/02/2024
    Après D'Amour et de Guerre puis D'Audace et de Liberté voici donc le troisième opus de cette trilogie de ruines et de gloire signé Akli Tadger aux éditions Les escales. Pour ne rien vous cacher j'étais impatiente de lire cette suite et, tellement les personnages des deux premiers tomes m'avaient littéralement séduites ! Qu'allait il advenir d'Adam et d'Amezyane, cet enfant, en provenance d'Alger, débarqué à Paris, ce fils qui ressemble tant à sa mère Zina, le grand amour d'Adam. De ruines et de gloire s'ouvre sur un Alger meurtri, au lendemain de cet évènement tragique qui a eut lieu lors de la manifestation du 26 mars 1962, une fusillade déterminante pour la suite des évènements. Adam est là avec son père, un père semble-il malheureux, nostalgique de Paris. Mais Adam lui qui s'est toujours senti étranger là-bas voulait rentrer au pays. Car là une volonté farouche de défendre la liberté des citoyens l'anime. Après des études brillantes de droit, il est devenu avocat. Aujourd'hui travaillant au cabinet de maître Reverdy, Adam attend l'affaire, l'affaire importante; Son affaire. Ainsi commence l'histoire, une histoire certes romanesque mais qui s'inscrit dans la grande histoire qui fut celle de l'indépendance de l'Algérie. Sous le charme complet de la plume d'Akli Tadjer, j'ai apprécié la subtilité avec laquelle il parvient dans ce roman très sensible à décrire l'engagement, la bêtise humaine, l'amour. N'attendez pas plus longtemps, courrez chez votre libraire et plongez dans cette histoire émouvante à souhait ! Merci Akli Tadjer ! je vous propose la lecture d'un extrait de ce roman sur ma chaine youtube : https://www.youtube.com/watch?v=B5TZDHt6ByEAprès D'Amour et de Guerre puis D'Audace et de Liberté voici donc le troisième opus de cette trilogie de ruines et de gloire signé Akli Tadger aux éditions Les escales. Pour ne rien vous cacher j'étais impatiente de lire cette suite et, tellement les personnages des deux premiers tomes m'avaient littéralement séduites ! Qu'allait il advenir d'Adam et d'Amezyane, cet enfant, en provenance d'Alger, débarqué à Paris, ce fils qui ressemble tant à sa mère Zina, le grand amour d'Adam. De ruines et de gloire s'ouvre sur un Alger meurtri, au lendemain de cet évènement tragique qui a eut lieu lors de la manifestation du 26 mars 1962, une fusillade déterminante pour la suite des évènements. Adam est là avec son père, un père semble-il malheureux, nostalgique de Paris. Mais Adam lui qui s'est toujours senti étranger là-bas voulait rentrer au pays. Car là une volonté farouche de défendre la liberté des citoyens l'anime. Après des études brillantes de droit, il est devenu avocat. Aujourd'hui travaillant au cabinet de maître Reverdy, Adam attend l'affaire, l'affaire importante; Son affaire. Ainsi commence l'histoire, une histoire certes romanesque mais qui s'inscrit dans la grande histoire qui fut celle de l'indépendance de l'Algérie. Sous le charme complet de la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Leslecturesdemamannature 08/02/2024
    L'auteur continue sa saga historique et nous retrouvons Adam et son père retournés en Algérie en pleine guerre. Adam devenu avocat a souhaité quitter la France et mettre ses compétences pour défendre ses convictions, celle d'une Algérie pour les algériens, cependant il va devoir faire un choix et défendre une femme dont les idées sont l'inverse des siennes. L'auteur va ainsi se plonger dans une fine analyse de la psyché de ses personnages. Un roman une nouvelle fois très riche, témoin d'une époque dont j'ai peu entendu parlé et dont mes souvenirs scolaires sont succincts. Avec beaucoup de justesse, l'auteur nous plonge en pleine guerre et à travers ses personnages abordent de nombreux points de vue sans jamais juger l'un ou l'autre et nous fait ressentir de l'empathie pour chacun. Akli Tadjer a un réel talent de conteur, sa plume est délicate et poétique, elle me transporte à chaque lecture. Il dépeint parfaitement et avec précision les problématiques de l'exil, le fait de ne jamais se sentir chez soi et se sentir étranger.   Le contexte historique est vraiment très intéressant, j'ai cependant été moins touché par Adam que par son père et même si j'ai préféré le tome précédent ce roman m'a happé par ses nombreux rebondissements et la fin réellement bousculée. L'auteur continue sa saga historique et nous retrouvons Adam et son père retournés en Algérie en pleine guerre. Adam devenu avocat a souhaité quitter la France et mettre ses compétences pour défendre ses convictions, celle d'une Algérie pour les algériens, cependant il va devoir faire un choix et défendre une femme dont les idées sont l'inverse des siennes. L'auteur va ainsi se plonger dans une fine analyse de la psyché de ses personnages. Un roman une nouvelle fois très riche, témoin d'une époque dont j'ai peu entendu parlé et dont mes souvenirs scolaires sont succincts. Avec beaucoup de justesse, l'auteur nous plonge en pleine guerre et à travers ses personnages abordent de nombreux points de vue sans jamais juger l'un ou l'autre et nous fait ressentir de l'empathie pour chacun. Akli Tadjer a un réel talent de conteur, sa plume est délicate et poétique, elle me transporte à chaque lecture. Il dépeint parfaitement et avec précision les problématiques de l'exil, le fait de ne jamais se sentir chez soi et se sentir étranger.   Le contexte historique est vraiment très intéressant, j'ai cependant été moins touché par Adam que par son père et même si j'ai préféré le tome précédent ce roman m'a...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !