Lisez! icon: Search engine
Dune - Tome 3 : Les Enfants de Dune - Édition collector
Michel Demuth (traduit par), Sylvie Denis (préface de), Natacha Vas Deyres (postface de)
Collection : Ailleurs et Demain
Série : Dune
Date de parution : 10/02/2022
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Dune - Tome 3 : Les Enfants de Dune - Édition collector

Michel Demuth (traduit par), Sylvie Denis (préface de), Natacha Vas Deyres (postface de)
Collection : Ailleurs et Demain
Série : Dune
Date de parution : 10/02/2022
Le troisième volet de l’épopée la plus fascinante de toute la science-fiction moderne.
Une édition collector avec préface de Sylvie Denis, postface de Natacha Vas-Deyres et traduction révisée.
Sur Dune, le temps de l’accomplissement des anciennes prophéties est venu. La transformation écologique s’accélère : le désert devient jardin, menaçant les vers des sables et la précieuse Épice.
L’héritage de...
Sur Dune, le temps de l’accomplissement des anciennes prophéties est venu. La transformation écologique s’accélère : le désert devient jardin, menaçant les vers des sables et la précieuse Épice.
L’héritage de Paul Muad’Dib est un empire conquis, mais ébranlé par le Jihad.
Pour régner à leur tour sur Dune, les jumeaux Leto...
Sur Dune, le temps de l’accomplissement des anciennes prophéties est venu. La transformation écologique s’accélère : le désert devient jardin, menaçant les vers des sables et la précieuse Épice.
L’héritage de Paul Muad’Dib est un empire conquis, mais ébranlé par le Jihad.
Pour régner à leur tour sur Dune, les jumeaux Leto et Ghanima devront survivre aux complots qui les visent et à l’Abomination qui frappe leur tante Alia.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221259931
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 546
Format : 13,5 x 21,5 mm
Robert Laffont
En savoir plus
EAN : 9782221259931
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 546
Format : 13,5 x 21,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • XenaDom 02/02/2024
    Paul Muadib a rejoint le désert. La saga de Dune se poursuit donc à travers le parcours des jumeaux Leto II et Ghanima, sous la régence d'Alia, soeur de Muadib. Franck Herbert ne nous ménage pas dans le premier tiers du livre tant ses réflexions politiques, philosophiques ou religieuses sont nombreuses et parfois trop ardues, en tout cas pour moi. La traversée du désert que je redoutais à l'entame du tome 2 a finalement eu lieu ici. Certes, il réintroduit l'univers de Dune et poursuit les thèmes abordés, mais cela reste long avant que l'action se précise et que le livre prenne un autre rythme. Il reste que l'écriture de Frank Herbert m'a permis de passer le cap. J'apprécie sa façon de nous asseoir à côté de ses personnages. Il peut nous les rendre à la fois attachants et effrayants comme Leto II, nous inspirer du mépris et de la compassion pour Alia et de la pitié pour Muadib encensé dans le tome précédent. On partagera ainsi les peurs de nos 3 pré-nés de devenir une abomination et on suivra comment chacun gère leurs multitudes de vies intérieures. On s'interrogeait dans le tome précédent sur l'humanité résiduelle du ghola Duncan idaho, la réponse est apportée. Aussi, Dune a changé. La végétalisation de la planète, la division des Fremens entre traditions et modernisme, l'extrémisme du gouvernement d'Alia sont autant de réflexions amenées par l'auteur sur le déclin de la planète. Que dire de la situation des jumeaux Atréides, enfants de 9 ans avec une expérience de milliers d'années qui semblent être les seuls à pouvoir sauver Dune mais Frank Herbert nous surprend. Autant j'ai trouvé le début un peu long, poussif, autant la fin est tonitruante et nous laisse forcément l'eau à la bouche pour découvrir la suite. Tout l'art de Frank Herbert. Paul Muadib a rejoint le désert. La saga de Dune se poursuit donc à travers le parcours des jumeaux Leto II et Ghanima, sous la régence d'Alia, soeur de Muadib. Franck Herbert ne nous ménage pas dans le premier tiers du livre tant ses réflexions politiques, philosophiques ou religieuses sont nombreuses et parfois trop ardues, en tout cas pour moi. La traversée du désert que je redoutais à l'entame du tome 2 a finalement eu lieu ici. Certes, il réintroduit l'univers de Dune et poursuit les thèmes abordés, mais cela reste long avant que l'action se précise et que le livre prenne un autre rythme. Il reste que l'écriture de Frank Herbert m'a permis de passer le cap. J'apprécie sa façon de nous asseoir à côté de ses personnages. Il peut nous les rendre à la fois attachants et effrayants comme Leto II, nous inspirer du mépris et de la compassion pour Alia et de la pitié pour Muadib encensé dans le tome précédent. On partagera ainsi les peurs de nos 3 pré-nés de devenir une abomination et on suivra comment chacun gère leurs multitudes de vies intérieures. On s'interrogeait dans le tome précédent sur l'humanité résiduelle du ghola Duncan idaho, la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Frederic524 01/02/2024
    "Les enfants de Dune" de Franck Herbert, troisième tome de la saga SF culte. Sans doute, un des meilleurs romans SF des six tomes composant l'univers si riche de Herbert. Pas de temps mort. Une réflexion politique et métaphysique hors norme. Un rythme soutenu n'empêchant pas de purs moments d'émotion, avec des personnages torturés, dépassés par la course au pouvoir. Le cœur du roman s'intéresse aux personnages de Leto et de Ghanima, du prêcheur, avec cette question lancinante : qui sont-ils réellement ? Les jumeaux sont le fruit de l'amour entre Paul Muad'Dib et Chani. Sur Dune, la révolution verte bat son plein. Les vers des sables et l'Epice si précieuse sont menacés par l'irruption de l'eau en grande quantité sur Dune. Pour les Fremen, c'est tout un mode de vie qui vacille. Alia gouverne d'une poigne de fer Dune. Elle complote et elle est victime de ses voix qu'elle entend, notamment celle du Baron. La Bene Gesserit Jessica voit son emprise sur l'Empire fragilisée. L'affrontement avec sa fille Alia est inévitable. Mais celui qui tient entre ses mains le destin de l'Empire n'est nul autre que Leto II Atreides. Ses pouvoirs sont hors du commun. Il a l'apparence d'un enfant mais il est riche de milliers de vies en lui. Il est le futur de l'Empire. Mais quelque chose taraude son esprit, ce prêcheur serait-il son père ? Paul partit dans le désert à la fin du second tome. J'ai trouvé ce classique de la SF époustouflant. Lire Herbert, c'est avoir plusieurs degrés de lecture. Philosophique, religieux, politique, etc. L'ensemble n'a pas vieilli d'un pouce. Aujourd'hui encore, on peut y puiser des réflexions sur un monde, celui de Dune, où le pouvoir et sa quête effrénée, sont autant de malédictions pour le clan Atreides. On peut transposer tout ceci à notre univers ici sur Terre. Rien ne change. Leto est un personnage ambiguë, ambitieux, machiavélique, prêt à tout pour réaliser son grand projet pour l'Empire. Il paraît encore plus déterminé et puissant que Paul Muad'Dib lui-même. Un grand moment de lecture. Un sommet de la SF. "Les enfants de Dune" de Franck Herbert, troisième tome de la saga SF culte. Sans doute, un des meilleurs romans SF des six tomes composant l'univers si riche de Herbert. Pas de temps mort. Une réflexion politique et métaphysique hors norme. Un rythme soutenu n'empêchant pas de purs moments d'émotion, avec des personnages torturés, dépassés par la course au pouvoir. Le cœur du roman s'intéresse aux personnages de Leto et de Ghanima, du prêcheur, avec cette question lancinante : qui sont-ils réellement ? Les jumeaux sont le fruit de l'amour entre Paul Muad'Dib et Chani. Sur Dune, la révolution verte bat son plein. Les vers des sables et l'Epice si précieuse sont menacés par l'irruption de l'eau en grande quantité sur Dune. Pour les Fremen, c'est tout un mode de vie qui vacille. Alia gouverne d'une poigne de fer Dune. Elle complote et elle est victime de ses voix qu'elle entend, notamment celle du Baron. La Bene Gesserit Jessica voit son emprise sur l'Empire fragilisée. L'affrontement avec sa fille Alia est inévitable. Mais celui qui tient entre ses mains le destin de l'Empire n'est nul autre que Leto II Atreides. Ses pouvoirs sont hors du commun. Il a l'apparence...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeMorseaPlumes 05/01/2024
    Ce n'aura pas été une mince affaire de finir ce troisième tome du cycle de Dune, qui s'intéresse aux enfants jumeaux de Paul Atréides dans leur quête du Sentier d'Or. La première moitié du livre m'est apparue vraiment soporifique, alliant des introspections interminables au marasme religioso-métaphysique dans lequel se noie (trop) souvent le récit. Chaque page lue était une victoire, avec l'impression de manger la dune, grain par grain. J'ai laissé reposer pendant plusieurs mois avant de reprendre. Le récit prend heureusement son élan lors de la fuite des jumeaux du Sietch Tabr. On passera sur le coup des tigres tueurs qu'on nous fait miroiter depuis le début du bouquin et qui sont expédiés en deux pages : le véritable danger c'est bien sûr leur tante Alia, l'abomination possédée par l'esprit du grand-père Harkonnen. Glauque et inéluctable, jusqu'au dénouement sans concession. Comme dans le tome précédent qui était très confus, on a un peu du mal à savoir qui trahit qui, qui joue quel jeu entre les différents personnages. Je ne suis pas sûr que l'auteur lui-même l'ait su. Seul au final compte la quête de Leto et ses efforts pour éviter les destins qui s'offrent à lui à travers la préscience, jusqu'à sa transformation inattendue par la fusion avec les truites des sables, donnant naissance au futur Empereur-Dieu (ça tombe bien, c'est le titre du tome suivant !) et embrassant le surnaturel du récit . On en apprend également plus sur le sort de Paul à travers l'intrigue du Prêcheur, mais cela n'apporte finalement pas grand chose au récit, jusqu'à une mort au second plan qui ne rend pas honneur au personnage. Plus que trois ! Après une pause nécessaire, je poursuivrai le cycle de Dune en 2024. Ce n'aura pas été une mince affaire de finir ce troisième tome du cycle de Dune, qui s'intéresse aux enfants jumeaux de Paul Atréides dans leur quête du Sentier d'Or. La première moitié du livre m'est apparue vraiment soporifique, alliant des introspections interminables au marasme religioso-métaphysique dans lequel se noie (trop) souvent le récit. Chaque page lue était une victoire, avec l'impression de manger la dune, grain par grain. J'ai laissé reposer pendant plusieurs mois avant de reprendre. Le récit prend heureusement son élan lors de la fuite des jumeaux du Sietch Tabr. On passera sur le coup des tigres tueurs qu'on nous fait miroiter depuis le début du bouquin et qui sont expédiés en deux pages : le véritable danger c'est bien sûr leur tante Alia, l'abomination possédée par l'esprit du grand-père Harkonnen. Glauque et inéluctable, jusqu'au dénouement sans concession. Comme dans le tome précédent qui était très confus, on a un peu du mal à savoir qui trahit qui, qui joue quel jeu entre les différents personnages. Je ne suis pas sûr que l'auteur lui-même l'ait su. Seul au final compte la quête de Leto et ses efforts pour éviter les destins qui s'offrent à lui à travers la préscience,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jo_read_and_geek 16/10/2023
    🌅 lecture tome 3 terminée ! 🌅 Je continue l’exploration de ce monde avec mon challenge personnel : 1 mois = 1 tome. Retour donc ici sur la lecture du tome 3 du mois dernier. 🌕🌕🌕🌕🌕/5 🌏 Terre en vue! 🌏 Et pour mon plus grand plaisir , retour ici de la thématique environnementale par le biais de la terraformation grandissante de ce monde pourtant ensablé. Évidemment dès qu’on touche à un environnement, on influe sur l’écosystème et … on court bien souvent à la catastrophe. Dune n’échappe pas à cette mécanique et il se pourrait bien que ses heures soient comptées . 🪱 Quelqu’un pourrait me passer l’épice s’il vous plaît ? 🪱 Le nerf de la guerre de territoire encore et toujours : le fameux Mélange, cette épice qui a fait de Dune un centre névralgique tactique. Ravie de plonger à nouveau dans cette course au pouvoir, de retrouver les enjeux politiques et économiques présents dans le premier tome. On avance dans le temps et une génération en succédant à une autre cela pourrait bien avoir des répercussions sur l’influence de la maison Atréides. D’autant plus que les Bene Gesserit ne sont jamais très loin… ✨ je n’ai qu’une philosophie…✨ Je commence à cerner (il est temps dites voir!) le mécanisme d’écriture de l’auteur avec ses incursions philosophiques. Il m’aura fallu 2 tomes pour m’en imprégner mais maintenant que c’est chose faite je dois dire que je me suis totalement régalée dans cette lecture. Alors oui il faut ouvrir ses chakras car les séances de méditation et d’acquisition de souvenirs de vies antérieures sont nombreux. Mais l’histoire avance et les « enfants de Dune » ne sont pas si sages … en bref ? Vivement la suite!🌅 lecture tome 3 terminée ! 🌅 Je continue l’exploration de ce monde avec mon challenge personnel : 1 mois = 1 tome. Retour donc ici sur la lecture du tome 3 du mois dernier. 🌕🌕🌕🌕🌕/5 🌏 Terre en vue! 🌏 Et pour mon plus grand plaisir , retour ici de la thématique environnementale par le biais de la terraformation grandissante de ce monde pourtant ensablé. Évidemment dès qu’on touche à un environnement, on influe sur l’écosystème et … on court bien souvent à la catastrophe. Dune n’échappe pas à cette mécanique et il se pourrait bien que ses heures soient comptées . 🪱 Quelqu’un pourrait me passer l’épice s’il vous plaît ? 🪱 Le nerf de la guerre de territoire encore et toujours : le fameux Mélange, cette épice qui a fait de Dune un centre névralgique tactique. Ravie de plonger à nouveau dans cette course au pouvoir, de retrouver les enjeux politiques et économiques présents dans le premier tome. On avance dans le temps et une génération en succédant à une autre cela pourrait bien avoir des répercussions sur l’influence de la maison Atréides. D’autant plus que les Bene Gesserit ne sont jamais très loin… ✨ je n’ai qu’une philosophie…✨ Je commence à cerner (il...
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlexandreHn 02/10/2023
    Bien qu’il puisse sembler épisodiquement être rébarbatif et indigeste, il faut reconnaître que plus on avance, plus on se rend compte du génie. Dans ce 3ème opus, on se rend bien compte que Dune est un échiquier bien rôdé dans lequel évolue un scénario sacrément bien ficelé où tout semble formidablement orchestré, prémédité. Suivre l’évolution des enfants de Dune est aussi fascinant tant cela semble cohérent et impensable. Bien sûr la fin théâtrale contente les lecteurs assoiffés par les tensions créées par l’auteur brillant, véritable horloger de cet univers de plus en plus fascinant.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !