Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221217092
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Inexorable

Gabriel Favan (préface de)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 11/10/2018
Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

« Claire Favan franchit un cap avec cette...

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

« Claire Favan franchit un cap avec cette histoire qui touchera inexorablement votre âme. » Yvan Fauth, blog EmOtionS.
« À l’enfant qui est en vous, ce livre peut raviver des douleurs. À l’adulte que vous êtes devenu, il vous bousculera dans vos certitudes. » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221217092
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • caromak Posté le 27 Décembre 2021
    Quatrième livre que je lis de cette auteure. L'histoire est surprenante, la quatrième de couverture ne dévoile en rien l'intrigue de ce livre. Un roman policier comme Claire Favan sait les écrire! Une relation mère-enfant des plus intenses, dans la lignée de "la chair de sa chair". Des choix qui brisent un par un chaque personnage. Même si la fin se laisse deviner, ce livre policier est une excellente lecture.
  • MonFilRouge Posté le 14 Décembre 2021
    Certaines personnes sont …comment dirais-je ? dotées d’un destin plutôt chaotique. Elles auront beau chercher le clair-obscur de leur âme, pas de bol pour elles, elles croupiront toujours sous l’aile machiavélique d’un esprit malin et ce, quoiqu’il en coûte ! Milo fait partie de ces personnes. Dès son plus jeune âge, il va subir le mauvais sort, accumulant les affronts, les échecs et l'humiliation. Ce n'est donc pas sans une certaine compassion que nous allons assister impuissant à sa descente aux enfers, par conséquent, à celle de sa mère aussi, j'ai nommé la douce Alexandra. Nous allons nous fondre dans un décor plutôt banal, rien de transcendant certes et nous apitoyer discrètement sur cette famille des plus anodines qui soit, tournant chaque page de cette tragédie à l'affût d'une lueur d'espoir... Dans l'attente inexorable d'un Happy End. Pourquoi j’ai aimé « Inexorable » ? De prime abord on est séduit par la préface qui est écrite par Gabriel (12 ans) le fils de Claire Favan. Ses mots ne laisse aucun parent de marbre. Pourtant, je dois bien l'avouer, aux premiers chapitres j’ai trouvé cette lecture plutôt scolaire. L'écriture me paressait enfantine: sujet, verbe, complément d'objet direct.... Certaines personnes sont …comment dirais-je ? dotées d’un destin plutôt chaotique. Elles auront beau chercher le clair-obscur de leur âme, pas de bol pour elles, elles croupiront toujours sous l’aile machiavélique d’un esprit malin et ce, quoiqu’il en coûte ! Milo fait partie de ces personnes. Dès son plus jeune âge, il va subir le mauvais sort, accumulant les affronts, les échecs et l'humiliation. Ce n'est donc pas sans une certaine compassion que nous allons assister impuissant à sa descente aux enfers, par conséquent, à celle de sa mère aussi, j'ai nommé la douce Alexandra. Nous allons nous fondre dans un décor plutôt banal, rien de transcendant certes et nous apitoyer discrètement sur cette famille des plus anodines qui soit, tournant chaque page de cette tragédie à l'affût d'une lueur d'espoir... Dans l'attente inexorable d'un Happy End. Pourquoi j’ai aimé « Inexorable » ? De prime abord on est séduit par la préface qui est écrite par Gabriel (12 ans) le fils de Claire Favan. Ses mots ne laisse aucun parent de marbre. Pourtant, je dois bien l'avouer, aux premiers chapitres j’ai trouvé cette lecture plutôt scolaire. L'écriture me paressait enfantine: sujet, verbe, complément d'objet direct. Point. Un style auquel je n'accrochais pas, mettant en scène une ambiance et des personnages sans le moindre intérêt. Du moins je le croyais. Une expression tellement simple que je me suis dit : « Allez hop, encore un petit chapitre pour la route, puis on verra ! ». Il faut dire que j'avais tellement entendu du bien de cette auteure que je ne voulais pas lâcher ce livre, pas maintenant. Et c’est là justement que j’ai été scotchée. Une sorte de magie littéraire. Voulu ou pas, cette phraséologie m'a tout d'un coup hypnotisée. Quand ? Comment ? Je ne sais pas. Mais je n’ai plus su décrocher. Comme si ma curiosité malsaine voulait à tout prix être apaisée. Et c'est là que je tire mon chapeau, car réussir à entraîner ses lecteurs de la sorte dans un roman n'est pas donné à tout le monde. Oui, c’est vrai, j'ai retourné ma veste. Je ne me suis pas focalisée sur ma première idée. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. J'ai éprouvé une sorte d'empathie pour Alexandra, comme toute maman doit le ressentir je présume. Je me suis sentie impuissante face au destin de Milo. Révoltée contre ce système judiciaire. Écoeurée par cette structure scolaire. Exaspérée par cette destinée. Pourtant, malgré cet amas de sentiments mêlés d'amertume et de pitié, j'ai eu un petit pincement au coeur quand, après avoir lu le mon "FIN", j'ai du refermer ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mamyrouge Posté le 16 Novembre 2021
    L enchaînement des faits et des a prioris sur un enfant traumatisé par l arrestation musclée de son père, qui le poursuivent toute sa vie. C est lui qui est toujours désigné coupable idéal car sa colère devant ce qui est arrivé à son père le dépasse souvent et il agresse bien malgré lui ses camarades. Il est solitaire, incompris, aimé passionnément par sa mère. Accusé à tort (?) de 2 meutres de jeunes filles, sa mère sera prête à tout pour le faire libérer.
  • solisa Posté le 17 Octobre 2021
    La descente aux enfers d’une famille à cause de l’erreur d’un des membres. Et là, la machine infernale ne s’arrête plus. Comment faire , quand on est une maman seule, pour aider son enfant? Est-ce possible de l’aider ? Ou la chute est-elle inexorable ? Ce livre m’a fait froid dans le dos. Qu’aurais-je fait dans sa situation ? J’ai vraiment adoré ce livre que j’ai lu en 2 jours.
  • addictionauxlivresC Posté le 25 Septembre 2021
    J’ai bien aimé cette lecture même si j’avouerai que j’en attendais un peu plus...🙄 . J’ai directement accroché au style d’écriture de l’auteur qui est fluide et agréable. J’ai vraiment trouvé dès le début que c’était addictif. Les chapitres s’enchaînent sans qu’on les sentent passer. 😁 - On suit la famille Léman sur plusieurs années et il s’en passe des choses. D’ailleurs certaines actions n’ont pas été assez développés à mon sens. Parfois ça va un peu trop vite. Le suspens est effectivement présent tout le long, j’avais vraiment envie et hâte de savoir, mais bémol pour moi concernant la fin. Le « truc » est balancé comme ça et puis on nous laisse avec ça. Alors même si j’ai compris, je suis un peu déçue... 😟 Gros point sur le message qui est derrière ce livre. ❤️ L’injustice est prédominante dans ce récit. Mais pas que. Le rejet, l’incompréhension, l’harcèlement ... tout ça est au coeur d’INEXORABLE. En conclusion j’ai aimé ma lecture mais j’ai été un peu déçue par la fin. J’aurai juste aimé des pages en plus..

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.