Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368529874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 128 x 182 mm

Kaijin Reijoh T2

Frédéric Malet (traduit par)
Date de parution : 10/09/2020
Quand les serial killers combattent le mal ! Le nouveau cocktail détonant du dessinateur de Red Eyes Sword !
Jolies filles, trahison et complot !! Découvrez un univers gore, bourré d'action !!
Innami et Asuma sont parvenus à repousser l'horrible monstre Dead Face qui leur a donné du fil à retordre. Le calme revient au lycée et la vie reprend son cours, mais pas pour longtemps ! Le parti de...
Jolies filles, trahison et complot !! Découvrez un univers gore, bourré d'action !!
Innami et Asuma sont parvenus à repousser l'horrible monstre Dead Face qui leur a donné du fil à retordre. Le calme revient au lycée et la vie reprend son cours, mais pas pour longtemps ! Le parti de l'Ultraréincarnation, un culte qui projette d'anéantir l'école de jeunes filles Meidô, passe à l'action. Face à la situation qui va vite devenir critique, comment Innami et Asuma vont-ils réagir ?!
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368529874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • enairolf Posté le 9 Avril 2021
    J’avais beaucoup aimé le premier tome, il me tardait de découvrir la suite. C’est chose faite désormais et je dois avouer que j’aime toujours autant le manga. Kaijin Reijoh a un univers particulier il faut bien le dire. Mais c’est également un univers vraiment intriguant. Il attise notre curiosité et on a envie d’enchainer les différents tomes. Sincèrement, il me tarde de découvrir le troisième opus. Dans ce second tome on va retrouver nos personnages après leur combat. Le calme est revenu au lycée et ils continuent de vivre leur vies paisiblement. Malheureusement, ça ne va pas durer longtemps. En effet, le parti de l’Ultraréincarnation passe désormais à l’action. Ce parti est en fait un culte qui a pour projet d’anéantir l’école de jeunes filles. On découvre qu’il y a une taupe au sein du lycée qui fourni toutes les information nécessaires au parti pour qu’ils puissent parvenir à leur fin… J’ai beaucoup aimé ce tome même si il y a moins d’action que le précédent il n’en reste pas moins intéressant à découvrir. Et puis au final il ne peut pas avoir de l’action tout le temps non plus. On apprend pas mal de choses d’ailleurs. On découvre un peu plus... J’avais beaucoup aimé le premier tome, il me tardait de découvrir la suite. C’est chose faite désormais et je dois avouer que j’aime toujours autant le manga. Kaijin Reijoh a un univers particulier il faut bien le dire. Mais c’est également un univers vraiment intriguant. Il attise notre curiosité et on a envie d’enchainer les différents tomes. Sincèrement, il me tarde de découvrir le troisième opus. Dans ce second tome on va retrouver nos personnages après leur combat. Le calme est revenu au lycée et ils continuent de vivre leur vies paisiblement. Malheureusement, ça ne va pas durer longtemps. En effet, le parti de l’Ultraréincarnation passe désormais à l’action. Ce parti est en fait un culte qui a pour projet d’anéantir l’école de jeunes filles. On découvre qu’il y a une taupe au sein du lycée qui fourni toutes les information nécessaires au parti pour qu’ils puissent parvenir à leur fin… J’ai beaucoup aimé ce tome même si il y a moins d’action que le précédent il n’en reste pas moins intéressant à découvrir. Et puis au final il ne peut pas avoir de l’action tout le temps non plus. On apprend pas mal de choses d’ailleurs. On découvre un peu plus en profondeur le parti de l’Ultraréincarnation. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est extrêmement dérangeant ce qu’ils font! Ca m’a fortement mis mal à l’aise.. On sait qui est la taupe du Parti au sein de l’école. Et cette taupe est vraiment prête à tout, je pense notamment son moment avec Asuma (ceux qui l’ont lu vous savez de quoi je parle haha) J’ai apprécié en apprendre plus sur Miumi. On découvre un pan de son passé qui m’a énormément touché. J’ai eu beaucoup de peine pour elle en lisant ça et ça m’a surtout arraché le coeur. C’est vraiment un passage qui brise le coeur et on s’attache encore plus à elle après avoir découvert ça. Du moins c’est mon cas. Je la trouve si touchante et au final si forte pour s’être relevé de cette épreuve. Peu de personne aurait réussi mais au final elle s’est relevé plus forte encore. J’ai hâte de découvrir la suite de ce manga. J’ai hâte de retrouver les personnages, j’ai hâte de voir si le parti va vraiment réussir à obtenir ce qu’ils veulent, j’ai vraiment hâte. Ce manga est un très bonne découverte que je ne regrette pas d’avoir lu!
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 2 Novembre 2020
    Je remercie les Éditions Kurokawa pour l’envoi de cette lecture. J’avais apprécié l’humour et l’intrigue qu’on retrouvait dans ce manga déjà dans le premier tome et cela est toujours le cas dans le deuxième. Dans le dernier tome, Innami et Asuma ont dû repousser un horrible monstre. Suite à cela, Asuma est fortement blessé, mais pour son plus grand bonheur, toutes les filles sont gentilles et s’inquiètent pour lui. Le calme semble revenu dans cet étrange lycée. Pourtant, la directrice de l’école suspecte quelque chose. Pour elle, une chose est sûre, il y a une taupe parmi l’école, soit un élève, soit un enseignant, mais il y a quelqu’un qui fait partie de l’Ultraréincarnation ici et il faut le débusquer avant que cette personne détruise l’école ! Ce tome-là comporte un peu moins d’action que le premier, mais clairement, ce n’est pas non plus un gros défaut. L’histoire reste toujours aussi intrigante et on en apprend petit à petit sur chacun des personnages, ce qui est fort appréciable. De plus, ce tome se termine d’une manière plutôt inquiétante et intrigante. On sent que les choses sérieuses et que les gros problèmes commencent à pointer le bout de leur nez ! En bref, je continue à... Je remercie les Éditions Kurokawa pour l’envoi de cette lecture. J’avais apprécié l’humour et l’intrigue qu’on retrouvait dans ce manga déjà dans le premier tome et cela est toujours le cas dans le deuxième. Dans le dernier tome, Innami et Asuma ont dû repousser un horrible monstre. Suite à cela, Asuma est fortement blessé, mais pour son plus grand bonheur, toutes les filles sont gentilles et s’inquiètent pour lui. Le calme semble revenu dans cet étrange lycée. Pourtant, la directrice de l’école suspecte quelque chose. Pour elle, une chose est sûre, il y a une taupe parmi l’école, soit un élève, soit un enseignant, mais il y a quelqu’un qui fait partie de l’Ultraréincarnation ici et il faut le débusquer avant que cette personne détruise l’école ! Ce tome-là comporte un peu moins d’action que le premier, mais clairement, ce n’est pas non plus un gros défaut. L’histoire reste toujours aussi intrigante et on en apprend petit à petit sur chacun des personnages, ce qui est fort appréciable. De plus, ce tome se termine d’une manière plutôt inquiétante et intrigante. On sent que les choses sérieuses et que les gros problèmes commencent à pointer le bout de leur nez ! En bref, je continue à apprécier cette saga. Ce tome est sympathique, malgré le fait qu’il y ait moins d’action que le premier. Pour autant, cette fin ne fait qu’attiser notre curiosité et nous donner envie de lire la suite !!!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MassLunar Posté le 15 Octobre 2020
    Décidément, ce nouveau titre de Tetsuya Tashiro est bien décidé à nous porter un rude coup sous la ceinture. Ce second volume de Kaijin Reijoh confirme le caractères hors-norme et dupliqué de ce titre qui oscille entre comédie ecchi et horreur macabre tel une opposition parfois grotesque, parfois cruelle entre l'eros et le thanatos. Kaijin Reijoh laisse perplexe et ce qui s'annonçait en tout premier lieu comme une comédie d'action érotique laisse rapidement la place à un seinen ultra-violent aux portes du malaise. Du moins, c'est la légère impression que j'ai eu avec la lecture de ce second tome qui introduit plus directement le parti de l'Ultraréincarnation. De nouveaux antagonistes apparaissent et instaurent un conflit plus torturé entre l'école des Nymphes et la secte , entre celles qui combattent le monstre tout en veillant à ne pas le devenir et ceux qui encouragent au contraire à céder aux pulsions désespérés de la transformation. Tetsuya Tashiro prend un malin plaisir à exarcerber les différentes tonalités de son intrigue. Pas forcément dans la demi-mesure, le mangaka confronte l'horreur pure du massacre à des scénettes érotiques et ecchi qui permettent légèrement de respirer entre des scènes d'actions cruelles mais efficaces. Mais, surtout,... Décidément, ce nouveau titre de Tetsuya Tashiro est bien décidé à nous porter un rude coup sous la ceinture. Ce second volume de Kaijin Reijoh confirme le caractères hors-norme et dupliqué de ce titre qui oscille entre comédie ecchi et horreur macabre tel une opposition parfois grotesque, parfois cruelle entre l'eros et le thanatos. Kaijin Reijoh laisse perplexe et ce qui s'annonçait en tout premier lieu comme une comédie d'action érotique laisse rapidement la place à un seinen ultra-violent aux portes du malaise. Du moins, c'est la légère impression que j'ai eu avec la lecture de ce second tome qui introduit plus directement le parti de l'Ultraréincarnation. De nouveaux antagonistes apparaissent et instaurent un conflit plus torturé entre l'école des Nymphes et la secte , entre celles qui combattent le monstre tout en veillant à ne pas le devenir et ceux qui encouragent au contraire à céder aux pulsions désespérés de la transformation. Tetsuya Tashiro prend un malin plaisir à exarcerber les différentes tonalités de son intrigue. Pas forcément dans la demi-mesure, le mangaka confronte l'horreur pure du massacre à des scénettes érotiques et ecchi qui permettent légèrement de respirer entre des scènes d'actions cruelles mais efficaces. Mais, surtout, le mangaka développe ce qui faisait la force du premier tome, c'est à dire une intrigue sous-jacente focalisée sur les tares de la société, le mal-être, le rapport avec autrui , la perversité. A titre d'exemple, nous pouvons relever le passé traumatisant de la sympathique Miumi dont le ton et le sérieux est en opposition totale avec les scénettes echi qu'on continue à trouver dans le volet. Tetsuya Tashiro n'éclipse donc pas un background plus radical et torturé autour des personnages et de l'intrigue. Cela prouve que nous n'avons pas affaire à un titre ancré purement et simplement dans du second degrés. C'est fort mais c'est aussi délicat car, parfois, on ne sait pas sur quel pied danser. On sourit un peu gêné devant une situation comico-érotique avec les réactions crétines et perverses d'Asuma et, quelques pages après, on se retrouve figé devant une vrai violence psychologique, , celle-là même qui entraine la monstruosité. De ce fait, pour moi ce second volume concentre parfaitement cette ambiance ambiguë qui constitue le manga, la confrontation entre Eros et Thanatos, érotisme et mort. Cette combinaison peut laisser perplexe et n'est pas sans maladresses mais c'est aussi l'atout de ce seinen qui fait preuve de férocité tout en nous retournant légèrement la cervelle. Côté dessin, rien de véritablement surprenant pour ce second opus. Tashiro multiplie les affreuses apparitions de monstres. Ils sortent tout droit d'un cauchemar. Tetsuya Tashiro doit avoir une imagination des plus enfiévrés pour imaginer de telles créatures ( mention spéciale aux soeurs siamoises vers la fin du second opus). De même, du côté des humains, il signe un bad guy assez sympa à travers le leader de la secte, sorte de faux-dévôt assez craignos. Les confrontations sont toujours aussi énervés et originales dévoilant encore une fois à quel point le mangaka est aussi à l'aise avec l'action pur jus. Ce second opus brouille les frontières au risque de nous laisser perplexe. Tout en gardant une intrigue cohérente et développée, Tashiro joue avec nos nerfs et nos émotions en confrontant comédie perverse, horreur physique mais aussi une certaine dureté psychologique. Le résultat est d'une efficacité redoutable mais ne nous laisse pas indemne.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.