Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365691864
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

La Maison des hautes falaises

Aude Carlier (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 31/03/2016
Une magnifique méditation sur le pouvoir de la nature et la force de l'amour.
 
Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses,... Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.
Peu de temps après son arrivée, sa route croise celle de Callista, artiste passionnée, elle aussi blessée par la vie. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à se comprendre et à laisser libre cours à leurs sentiments. Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs pour guérir et faire de nouveau confiance à la vie ?
Dans la lignée de La Mémoire des embruns, ce roman en finesse est une véritable ode à la nature et à son admirable pouvoir de guérison.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365691864
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Absolument fabuleux. Une merveille. »
Gérard Collard / Le Magazine de la santé

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elisealbr Posté le 30 Septembre 2021
    « J’écris sur la vie extraordinaire des gens ordinaires. Tout découle du paysage, du caractère et du lieu ». Voilà une citation qui résume en tout point « La maison des hautes falaises », un récit aux descriptions minutieuses et dépaysantes qui dessine une culture à part entière, celle de l’Australie. En parallèle de l’intrigue, fondée sur une relation amoureuse ambiguë maniée avec délicatesse, Karen Viggers transporte ses lecteurs vers un univers réconfortant, bercés par le chant des baleines et le rythme des vagues de la côte australienne. Thème incontournable de son œuvre, l’auteure révèle la beauté, le pouvoir de guérison et l’emprise de la nature sur l’être humain, franchissant ainsi le seuil de l’extraordinaire. Je préconise vivement cette lecture à l’écriture fluide et envoûtante, qui m’a laissée sans voix face au portrait majestueux d’une contrée réelle, l’Australie profonde et ses traditions.
  • charlene_bzh Posté le 25 Juillet 2021
    Lex Henderson, journaliste, blessé par la vie se réfugie à Merigan un petit village sur la côte australienne pour se couper de son ancienne vie et essayé de l'oublier. Il se fond dans la population locale plus ou moins facilement, liant certaines amitiés. Il y rencontre notamment Callista une jeune peintre qui qui vend ces toiles sur le marcher du village pour gagner sa vie en attendant que quelqu'un repère sontalent. Elle aussi est une écorchée de la vie. On ne peut pas revenir sur la plume magnifique de Karen Viggers. Elle nous a déjà démontré son talent avec son précédent roman "La mémoire des embruns". Une écriture fluide, très agréable à lire, qui nous transporte en Australie. Malheureusement, j'ai été moins enthousiaste à la lecture de ce récit. Les paysages restent magnifiques, mais nous sommes beaucoup moins en symbiose avec la nature. L'histoire concerne surtout Lex et Callista avec leur cache amoureux qui dure et qui dure. Il n'y a pas de rebondissement, tout est convenu, sans surprise. Il n'y a que les derniers chapitres qui nous hapent avec le sauvetage halletant de la baleine où j'ai réussi à retrouver l'ame de l'auteur qui m'avait tant transporté lors de son... Lex Henderson, journaliste, blessé par la vie se réfugie à Merigan un petit village sur la côte australienne pour se couper de son ancienne vie et essayé de l'oublier. Il se fond dans la population locale plus ou moins facilement, liant certaines amitiés. Il y rencontre notamment Callista une jeune peintre qui qui vend ces toiles sur le marcher du village pour gagner sa vie en attendant que quelqu'un repère sontalent. Elle aussi est une écorchée de la vie. On ne peut pas revenir sur la plume magnifique de Karen Viggers. Elle nous a déjà démontré son talent avec son précédent roman "La mémoire des embruns". Une écriture fluide, très agréable à lire, qui nous transporte en Australie. Malheureusement, j'ai été moins enthousiaste à la lecture de ce récit. Les paysages restent magnifiques, mais nous sommes beaucoup moins en symbiose avec la nature. L'histoire concerne surtout Lex et Callista avec leur cache amoureux qui dure et qui dure. Il n'y a pas de rebondissement, tout est convenu, sans surprise. Il n'y a que les derniers chapitres qui nous hapent avec le sauvetage halletant de la baleine où j'ai réussi à retrouver l'ame de l'auteur qui m'avait tant transporté lors de son premier roman. J'ai aimé cette lecture, mais je suis restée un peu sur ma faim. Cela ne m'empêchera d'aller découvrir son dernier roman "Le murmure du vent".
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarieVerSen17 Posté le 17 Avril 2021
    Après"la mémoire des embruns" je termine la lecture de "la maison des hautes falaises" c'est une nouvelle fois un beau roman car l'auteur est vraiment très douée pour décrire les sentiments et émotions que ses personnages ressentent, nous faire partager la beauté de la nature et la puissance des éléments, et puisque cela se passe en Australie, le dépaysement est grand et d'autant plus appréciable en ce moment ! Malgré tout j'ai moins aimé la fin un peu trop longue à mon goût , elle a néanmoins le mérite de nous faire réfléchir aux actions de l'homme sur la nature...je poursuivrai ma lecture avec "le murmure du vent"...
  • CSBlitaussi Posté le 2 Juin 2020
    Je trouve qu'il faut toujours donner une seconde chance à un auteur afin de se dire que l'on aime ou pas sa plume. Avec La maison des hautes falaises je peux dire que j'apprécie la plume de Karen Viggers pour une lecture en mode détente, mais sans plus. Deux êtres, abimés tous les deux par le deuil, vont se rencontrer dans un coin perdu dans le sud de l'Australie. Déroulement assez classique et convenu : je t'aime et moi non plus etc... sans surprises vraiment. Deux êtres dont tout s'oppose, mais personne n'ose faire le premier pas. Jusqu'au jour où une baleine échoue sur une plage perdue... J'ai trouvé la partie sur le sauvetage de la baleine intéressante mais aussi extrêmement longue, j'avais l'impression que l'auteure avait fait du remplissage du papier. J'ai apprécié les descriptions de la nature. le déroulement de l'histoire est prévisible et sans surprises, une histoire sur la vie, d'apprendre à vivre avec le passé de l'autre et la résilience. Challenge ABC Challenge Multi-défis Challenge Pavés
  • fanette812 Posté le 25 Avril 2020
    Lex Hendersen choisit d'acheter une maison sur le cap de Merrigan, pour s'éloigner de sa vie de Sydney. Mais il est loin de savoir que cette maison comporte un lourd passif et que d'être le nouveau propriétaire de cette maison, lui colle d'ores et déjà une étiquette aux yeux de tous les habitants du coin. Cela n'intéresse pas Lex. En revanche il se passionne pour les abords sauvages de sa maison, la plage, la mer et les baleines. Et il ne résiste pas non plus au charme de Callista, une artiste qu'il rencontre au marché. Avec tous ces ingrédients, Karen Viggers tisse une histoire assez prenante: avec des personnages hauts en couleurs et des éléments qui se déchainent souvent. Ainsi on ne sait parfois pas qui est le plus fort, ni le plus énervé: l'homme ou la nature. Et surtout qui calme l'autre. Comme dans "La mémoire des embruns" la nature tient une place importante, mais ce roman est moins sauvage et laisse plus de place aux histoires de cœurs. C'est un livre avec lequel on passe un bon moment, qui nous emmène de l'autre côté de la planète, côtoyer d'un peu plus près les baleines.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !