Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365693608
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

La mère parfaite

Emmanuelle ARONSON (Traducteur)
Collection : Les Escales Noires
Date de parution : 11/10/2018
Un thriller électrisant – lorsqu’un enfant disparaît, les masques tombent au sein d’un paisible quartier de Brooklyn.
Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent... Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier son nouveau-né à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle et découvre que son fils a disparu, la soirée tourne au drame.
Dans un Brooklyn étouffant, alors que l’enquête piétine et que la police accumule les erreurs, Nell, Francie et Colette se lancent dans une course effrénée pour retrouver l'enfant.
Jusqu'à ce que les médias s'emparent de l'affaire et fassent de leurs vies, en apparence si parfaites, le centre de toutes les attentions...

En faisant exploser le vernis d'existences bien ordonnées, Aimee Molloy livre une critique grinçante des pressions subies par les mères dans notre société. un roman rare, à la fois captivant et pertinent.

Un best-seller du New York Times dès sa première semaine de parution.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365693608
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Les Escales

Ils en parlent

« On aime cette histoire haletante, best-seller outre-Atlantique et bientôt adaptée au cinéma.»
Cosmopolitan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mariecloclo Posté le 26 Août 2020
    Un roman qui ressemble un peu à la série " Desperate housewives ". Les " mères de mai" sont un petit groupe de femmes de Brooklyn qui ont accouché en mai. Elles se soutiennent et partagent leurs expériences sur un site internet et lors de discussions dans un parc. Leur point commun est leur bébé mais elles ne se connaissent pas vraiment. Il y a Winnie, mère célibataire qui a eu le petit Midas, Francie, Gemma, Nell, Scarlett. Un soir elles décident de se faire une soirée entre filles et sans leurs bébés pour aller dans un bar. Les maris ou grand-mère vont garder les bébés, Winnie fait appel à une baby-sitter Alma. Et c'est le drame : Midas est enlevé. Les autres femmes décident d'aider la police à retrouver le bébé de Winnie. On assiste à l'enquête qui va révéler les failles et les secrets de ces mamans. Un bon suspense et en même temps une critique de la société américaine où le congé maternité n'existe pas et l'auteur montre la difficulté pour ces mères de continuer à travailler tout en allaitant et en essayant d'être les plus parfaites possible pour leurs bébés. Elle évoque la culpabilisation des mères,... Un roman qui ressemble un peu à la série " Desperate housewives ". Les " mères de mai" sont un petit groupe de femmes de Brooklyn qui ont accouché en mai. Elles se soutiennent et partagent leurs expériences sur un site internet et lors de discussions dans un parc. Leur point commun est leur bébé mais elles ne se connaissent pas vraiment. Il y a Winnie, mère célibataire qui a eu le petit Midas, Francie, Gemma, Nell, Scarlett. Un soir elles décident de se faire une soirée entre filles et sans leurs bébés pour aller dans un bar. Les maris ou grand-mère vont garder les bébés, Winnie fait appel à une baby-sitter Alma. Et c'est le drame : Midas est enlevé. Les autres femmes décident d'aider la police à retrouver le bébé de Winnie. On assiste à l'enquête qui va révéler les failles et les secrets de ces mamans. Un bon suspense et en même temps une critique de la société américaine où le congé maternité n'existe pas et l'auteur montre la difficulté pour ces mères de continuer à travailler tout en allaitant et en essayant d'être les plus parfaites possible pour leurs bébés. Elle évoque la culpabilisation des mères, le baby blues, le manque de sommeil... Un bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • La_rose_qui_lit Posté le 19 Août 2020
    Les "mères de Mai" sont un groupe de maman habitant à New York. Elles se sont rencontrées lors de leur grossesse via un réseau social de conseils et coaching en maternité. Régulièrement elles se rencontrent au parc entre poussettes, couches, doudous et conseils en allaitement. Un jour, elles décident de retrouver le temps d'une soirée leur liberté d'avant en organisant une soirée filles. Malheureusement la fin de soirée s'annoncera grave avec la disparition d'un des bébés. 💐 J'attendais de lire ce roman depuis un moment et mon avis est assez mitigé. D'un côté, l'auteur a voulu montrer que la Société mettait beaucoup trop de pression sur les mamans. Il faut être parfaite, assurer sa vie professionnelle et personnelle, ne jamais faiblir. Le bébé doit faire ça et ça à tel mois. Le métier de "maman" s'apprend sur le tas et pas avec des impératifs imposés par la Societe. Donc pour ce thème, c'est très bien 👍 Après, j'ai eu du mal à tout intégrer, il y a pas mal de personnages, j'étais un peu perdue avec les prénoms. L'histoire est sympathique mais la fin est assez classique.
  • Supermaman64 Posté le 14 Juillet 2020
    Des mamans forment un groupe pendant leur grossesse afin d'échanger conseils et astuces et se retrouver une fois qu'elles ont accouché. Au cours d'une soirée arrosée, le bébé de Winnie disparaît. J'ai mis un temps fou à entrer dedans, pourtant j'étais très emballée par le thème. Je n'ai pas été conquise même si j'ai trouvé les personnages sympathiques et attachants. La fin m'a aussi laissée sceptique.
  • julienbalsen Posté le 13 Juin 2020
    Pour son premier roman, Aimee Molloy s'en sort remarquablement bien. Winnie, Francie, Nell et Colette font partie du collectif des "Mères de Mai", un groupe de mamans ayant toutes donné naissance à leur bébé le même mois. Devenues amies, elle se retrouvent régulièrement au parc pour échanger sur leur nouvelle vie de jeune maman et sur les conseils pour le bien-être de leur bébé. Le soir du 4 juillet, elle se retrouvent dans un bar autour d'un verre. Et la vie de Winnie bascule lorsque, en rentrant chez elle, elle découvre son berceau vide. Entre les incompétences de la police et la complexité de l'affaire, les trois autres amies décident de mener l'enquête. Le roman change souvent les points de vue pour alterner celui des quatre mamans. Au fil de l'enquête, le lecteur se plonge alors avec beaucoup de détails dans le quotidien chamboulé de ces femmes qui doivent alterner entre problème de garde, allaitements, culpabilité de laisser leurs enfants, difficultés conjugales et problèmes financiers. C'est peut être d'ailleurs à la fois la force et la faiblesse du roman : le nombre trop nombreux de personnages et la routine sans cesse décrite peut parfois casser le rythme de l'intrigue et donner... Pour son premier roman, Aimee Molloy s'en sort remarquablement bien. Winnie, Francie, Nell et Colette font partie du collectif des "Mères de Mai", un groupe de mamans ayant toutes donné naissance à leur bébé le même mois. Devenues amies, elle se retrouvent régulièrement au parc pour échanger sur leur nouvelle vie de jeune maman et sur les conseils pour le bien-être de leur bébé. Le soir du 4 juillet, elle se retrouvent dans un bar autour d'un verre. Et la vie de Winnie bascule lorsque, en rentrant chez elle, elle découvre son berceau vide. Entre les incompétences de la police et la complexité de l'affaire, les trois autres amies décident de mener l'enquête. Le roman change souvent les points de vue pour alterner celui des quatre mamans. Au fil de l'enquête, le lecteur se plonge alors avec beaucoup de détails dans le quotidien chamboulé de ces femmes qui doivent alterner entre problème de garde, allaitements, culpabilité de laisser leurs enfants, difficultés conjugales et problèmes financiers. C'est peut être d'ailleurs à la fois la force et la faiblesse du roman : le nombre trop nombreux de personnages et la routine sans cesse décrite peut parfois casser le rythme de l'intrigue et donner l'impression que l'histoire tourne un peu en rond. Pour autant, ce thriller est loin d’être désagréable : les dialogues sont fluides, l'écriture est agréable et le dénouement particulièrement surprenant. Prometteur pour la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cecile13 Posté le 2 Juin 2020
    Je ressors déçue de ma lecture. Sur la 4ème de couverture, il est marqué " un thriller fascinant dont vous ne devinerez jamais la fin". Eh bien, la fin, je l'ai deviné à moitié ( j'ai trouvé le pourquoi mais pas le qui ? ) , et le thriller, on repassera. A moins, que mon cerveau s'est ramolli durant le confinement et que je reconnaisse plus les thrillers, j'ai plutôt pensé à un roman qui traite un sujet de société. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, qui souvent, m'ont tapé souvent sur les nerfs. C'était long, l'enquête policière n'est pas du tout mise en l'avant. Bref, ça ne sera surement pas ma lecture de l'année.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    Thriller domestique : 7 romans à dévorer la porte fermée à double tour

    Si les romans policiers venus du froid et les tueurs en série continuent de faire frissonner des millions de lecteurs, la tendance actuelle est plutôt au thriller domestique et ses anti-héroïnes complexes. Des femmes ordinaires, parfois mal dans leur peau, qui font face à un mal insidieux, celui qui se cache dans le salon des voisins ou qui se glisse jusque dans leur vie de famille. Découvrez notre sélection.

    Lire l'article