En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La mère parfaite

            Les Escales
            EAN : 9782365693608
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Nouveauté
            La mère parfaite

            Emmanuelle ARONSON (Traducteur)
            Collection : Les Escales Noires
            Date de parution : 11/10/2018
            Un thriller électrisant – lorsqu’un enfant disparaît, les masques tombent au sein d’un paisible quartier de Brooklyn.
            Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent... Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier son nouveau-né à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle et découvre que son fils a disparu, la soirée tourne au drame.
            Dans un Brooklyn étouffant, alors que l’enquête piétine et que la police accumule les erreurs, Nell, Francie et Colette se lancent dans une course effrénée pour retrouver l'enfant.
            Jusqu'à ce que les médias s'emparent de l'affaire et fassent de leurs vies, en apparence si parfaites, le centre de toutes les attentions...

            En faisant exploser le vernis d'existences bien ordonnées, Aimee Molloy livre une critique grinçante des pressions subies par les mères dans notre société. un roman rare, à la fois captivant et pertinent.

            Un best-seller du New York Times dès sa première semaine de parution.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365693608
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Les Escales
            21.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Histoiresdenlire Posté le 12 Novembre 2018
              Voici un roman qui me faisait vraiment de l’oeil depuis sa sortie ! L’histoire d’un groupe de mères qui ont accouché le même mois, et dont le bébé de l’une d’entre elles disparaît le premier soir où elle s’autorise une sortie, sans que la baby-sitter ne remarque rien … La réunion entre filles tourne alors au drame. L’enquête piétine et les autres mères décident de fouiner de leur côté … Tandis que Winnie, la mère célibataire du bébé disparu, passe bientôt de victime à suspecte … Etiquetté « thriller », ce n’en est pas vraiment un, à mon sens … je parlerais plus de suspense psychologique. Pour moi, un thriller c’est du sang, du glauque, des tueurs en série, des enquêteurs, … On est beaucoup plus ici dans l’histoire façon « Desperate Housewives » (j’allais écrire « qui tourne mal », quand je me suis rappelée toutes les péripéties rocambolesques de cette série), ou dans la veine d’un Liane Moriarty (« Le secret du mari » etc). Le roman se dévore comme une bonne série Netflix, impossible de le lâcher, et je l’ai lu en quelques jours, me réjouissant de cette excellente lecture « détente ». La quatrième de couverture nous vante... Voici un roman qui me faisait vraiment de l’oeil depuis sa sortie ! L’histoire d’un groupe de mères qui ont accouché le même mois, et dont le bébé de l’une d’entre elles disparaît le premier soir où elle s’autorise une sortie, sans que la baby-sitter ne remarque rien … La réunion entre filles tourne alors au drame. L’enquête piétine et les autres mères décident de fouiner de leur côté … Tandis que Winnie, la mère célibataire du bébé disparu, passe bientôt de victime à suspecte … Etiquetté « thriller », ce n’en est pas vraiment un, à mon sens … je parlerais plus de suspense psychologique. Pour moi, un thriller c’est du sang, du glauque, des tueurs en série, des enquêteurs, … On est beaucoup plus ici dans l’histoire façon « Desperate Housewives » (j’allais écrire « qui tourne mal », quand je me suis rappelée toutes les péripéties rocambolesques de cette série), ou dans la veine d’un Liane Moriarty (« Le secret du mari » etc). Le roman se dévore comme une bonne série Netflix, impossible de le lâcher, et je l’ai lu en quelques jours, me réjouissant de cette excellente lecture « détente ». La quatrième de couverture nous vante une critique grinçante des pressions subies par les mères dans notre société et, effectivement, chaque début de chapitre contient un extrait d’une newsletter envoyée aux jeunes mères, pleine de « bons » conseils, qui se révèlent extrêmement culpabilisants … Notamment sur l’allaitement, que toute BONNE mère se doit évidemment de pratiquer, la façon de coucher l’enfant, les exercices à faire pour retrouver son corps et j’en passe … Sans parler du groupe de mères du récit, qui s’épient et se jugent les unes les autres sans arrêt ! – Tu as apporté du vin ? (…). -Pas pour moi, intervient Yuko. J’ai yoga après. – Pour moi non plus, déclare Francie. J’allaite. -Oh, arrête ton char ! s’exclame Nell. On allaite toutes. – A moins que toi non. A moins qu’une fois rentrée chez toi, tu tires le rideau et tu donnes en secret le biberon. Malgré cela, je m’attendais à mieux, au niveau de la réflexion sur la maternité, du coup, quand l’histoire se concentre quand même pas mal sur la résolution de l’intrigue. Un poil déçue … J’ai donc adoré ce roman au début, puis je me suis un peu lassée, et emmêlée les pinceaux dans les personnages. Je l’ai terminé un peu trop vite, sans réellement savourer le dénouement comme je l’avais prévu. Une petite déception au final, pour ce roman qui m’a fait passer un très bon moment mais … sans plus. Je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel, et, dans le genre, j’ai préféré « Le secret du mari » de Liane Moriarty, cité plus haut. « La mère parfaite », The perfect mother, Aimee Molloy, Les Escales, 2018, 374 p.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Vinie1984 Posté le 6 Novembre 2018
              Les mères de Mai, c'est un groupe de jeunes mamans qui a commencé à se rassembler alors qu'elles étaient enceintes. Il leur semble donc normal de continuer à se voir après la naissance des bébés. Un jour, alors que l'une d'elle, Winnie, qui semble renfermée sur elle-même, le groupe décide de laisser les bébés à la maison avec leur papa ou une nounou afin de sortir entre femmes et de s'amuser sans penser couches et biberons. Ca aurait pu être une belle soirée si le bébé de Winnie n'avait pas été kidnappé... Alors que le bébé a disparu, trois mères du groupes de Mai se mettent en quête de retrouver le nourrisson. Mais à force de mettre leur nez partout, c'est leur propre passé qui refait surface et ce n'est pas au goût de toutes évidemment... J'ai beaucoup aimé ma lecture et à aucun moment je ne me suis attendue à la chute et surtout pas à la personne qui a enlevé le nourrisson. Le récit est vraiment bien menée et la plume de l'auteure fait qu'on n'a pas envie de poser le livre mais plutôt d'aller toujours plus loin dans sa lecture. A travers ce thriller, l'auteure a voulu attirer l'attention... Les mères de Mai, c'est un groupe de jeunes mamans qui a commencé à se rassembler alors qu'elles étaient enceintes. Il leur semble donc normal de continuer à se voir après la naissance des bébés. Un jour, alors que l'une d'elle, Winnie, qui semble renfermée sur elle-même, le groupe décide de laisser les bébés à la maison avec leur papa ou une nounou afin de sortir entre femmes et de s'amuser sans penser couches et biberons. Ca aurait pu être une belle soirée si le bébé de Winnie n'avait pas été kidnappé... Alors que le bébé a disparu, trois mères du groupes de Mai se mettent en quête de retrouver le nourrisson. Mais à force de mettre leur nez partout, c'est leur propre passé qui refait surface et ce n'est pas au goût de toutes évidemment... J'ai beaucoup aimé ma lecture et à aucun moment je ne me suis attendue à la chute et surtout pas à la personne qui a enlevé le nourrisson. Le récit est vraiment bien menée et la plume de l'auteure fait qu'on n'a pas envie de poser le livre mais plutôt d'aller toujours plus loin dans sa lecture. A travers ce thriller, l'auteure a voulu attirer l'attention du lecteur sur le bonheur qu'est d'avoir un bébé mais surtout tout ce que cela engendre : la fatigue, le désarroi, les sacrifices, le corps déformé, la culpabilité de laisser le nourrisson à une nourrice pour reprendre le travail, le couple qui doit se trouver un nouveau rythme afin de n'être pas que des parents ... L'histoire est donc mené entre l'intrigue de la disparition de Midas, le bébé de Winnie, le passé des jeunes mères et les désagréments des jeunes parents.
              Lire la suite
              En lire moins
            • coquinnette1974 Posté le 6 Novembre 2018
              La mère parfaite, de Aimee Molloy m'a été envoyé par les éditions Les Escales, via net galley. Les Mères de mai, un groupe de jeunes mères de Brooklyn, ont fait connaissance en échangeant des conseils pendant leurs grossesses. Après la naissance de leurs enfants, elles se réunissent deux fois par semaine dans leur parc de Brooklyn pour discuter des joies, des craintes et des angoisses de leurs nouvelles vies. Quand l'enfant de l'une d'elle disparaît, certaines des mamans du groupe décident de mener l'enquête... quitte à mettre leur vie de famille en péril et à révéler au grand jour des secrets enfouis... J'aime les thrillers et La mère parfaite me faisait très envie. Malheureusement, j'ai été un peu déçue. Déjà, il y a pas mal de personnages, il est facile de s'y perdre au premier abord. A un moment j'ai pris des notes car je n'arrivais pas à m'y retrouver entre les mères de mai ! J'ai eu du mal à apprécier les différents personnages, je me suis un peu perdue à certains moment dans l'histoire. Qui est bonne, mais je n'ai pas trouvé ce roman exceptionnel. Il est vrai que je deviens difficile avec ce genre de roman, il devient parfois difficile... La mère parfaite, de Aimee Molloy m'a été envoyé par les éditions Les Escales, via net galley. Les Mères de mai, un groupe de jeunes mères de Brooklyn, ont fait connaissance en échangeant des conseils pendant leurs grossesses. Après la naissance de leurs enfants, elles se réunissent deux fois par semaine dans leur parc de Brooklyn pour discuter des joies, des craintes et des angoisses de leurs nouvelles vies. Quand l'enfant de l'une d'elle disparaît, certaines des mamans du groupe décident de mener l'enquête... quitte à mettre leur vie de famille en péril et à révéler au grand jour des secrets enfouis... J'aime les thrillers et La mère parfaite me faisait très envie. Malheureusement, j'ai été un peu déçue. Déjà, il y a pas mal de personnages, il est facile de s'y perdre au premier abord. A un moment j'ai pris des notes car je n'arrivais pas à m'y retrouver entre les mères de mai ! J'ai eu du mal à apprécier les différents personnages, je me suis un peu perdue à certains moment dans l'histoire. Qui est bonne, mais je n'ai pas trouvé ce roman exceptionnel. Il est vrai que je deviens difficile avec ce genre de roman, il devient parfois difficile de me surprendre. Petite déception donc, un avis très mitigé, du coup je ne mets que trois étoiles et demie.
              Lire la suite
              En lire moins
            • manue14 Posté le 5 Novembre 2018
              L’idée de départ, celle de la disparition d’un enfant, est bonne mais elle est selon moi pas assez approfondie. Durant tout le roman j’ai un peu eu l’impression que tout était survolé sans que l’auteure n’aille au bout des choses. Les protagonistes peuvent être nous-mêmes, des voisines, des amies. Cela peut plaire mais personnellement j’ai eu du mal à me les imaginer totalement que ce soit par leur physique, leur mental, ou leur vie de tous les jours. J’ai eu l’impression que beaucoup de choses étaient passées sous silence. Finalement seuls les éléments en rapport avec la disparition de l’enfant sont évoqués. Comme si c’était uniquement ce point-là qui était important et pas le reste. J’ai eu l’impression que les autres femmes n’avaient plus de vie après cet évènement. J’aurais vraiment voulu découvrir le quotidien de ces femmes et de cet homme, ils sont différents mais pourtant en lisant leurs histoires ces dernières semblent être toutes pareilles… Les chapitres sont parfois courts et parfois longs mais ce n’est pas dérangeant. J’ai bien apprécié l’idée des mails même si finalement il n’y a pas vraiment de rapport entre l’histoire et les mails. Cela aurait pu être intéressant de s’en servir pour créer un quotidien... L’idée de départ, celle de la disparition d’un enfant, est bonne mais elle est selon moi pas assez approfondie. Durant tout le roman j’ai un peu eu l’impression que tout était survolé sans que l’auteure n’aille au bout des choses. Les protagonistes peuvent être nous-mêmes, des voisines, des amies. Cela peut plaire mais personnellement j’ai eu du mal à me les imaginer totalement que ce soit par leur physique, leur mental, ou leur vie de tous les jours. J’ai eu l’impression que beaucoup de choses étaient passées sous silence. Finalement seuls les éléments en rapport avec la disparition de l’enfant sont évoqués. Comme si c’était uniquement ce point-là qui était important et pas le reste. J’ai eu l’impression que les autres femmes n’avaient plus de vie après cet évènement. J’aurais vraiment voulu découvrir le quotidien de ces femmes et de cet homme, ils sont différents mais pourtant en lisant leurs histoires ces dernières semblent être toutes pareilles… Les chapitres sont parfois courts et parfois longs mais ce n’est pas dérangeant. J’ai bien apprécié l’idée des mails même si finalement il n’y a pas vraiment de rapport entre l’histoire et les mails. Cela aurait pu être intéressant de s’en servir pour créer un quotidien aux protagonistes, malheureusement ce n’est pas le cas ! Le style de l’auteure est assez fluide et on a envie de toujours en savoir plus. Certaines situations auraient mérité d’être plus approfondies. Les indices de temps sont assez bien indiqués, mais par contre j’aurais voulu avoir plus de détails concernant les lieux… Je n’ai malheureusement pas pu me les imaginer et j’ai trouvé cela frustrant. La fin est dans la lignée du roman, un peu trop floue et pas assez précise en ce qui concerne les descriptions. En résumé, si vous êtes jeune maman, si vous aimez le mois de mai et si vous avez envie de lire le premier roman d’une auteure n’hésitez pas, ce roman vous plaira peut-être.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Kittiwake Posté le 24 Octobre 2018
              Les mères de Mai : elles ont en commun d’habiter New-York et d’avoir mis au monde un premier enfant au cours du mois de mai, quelques semaines plus tôt. Elles se sont connues au cours de la grossesse, se sont soutenues mutuellement dans la découverte de cette expérience de la maternité. L’arrivée du bébé accentue encore la nécessité de se sentir comprise, même si le coaching ressemble parfois à une injonction de sérénité (attention , le bébé ressent tout!). Mais voilà, comme un coup de tonnerre dans un ciel tourmenté, le bébé de l’une des jeunes femmes disparaît sans que la babysitter ne s’aperçoive de rien. C’est l’objet de l’enquête qui permet de classer le roman dans le genre thriller. Un policier plutôt mou et désabusé se charge de l’affaire, aidé à son corps défendant par trois des Mères de mai, les plus impliquées dans l’histoire, puisqu’elles s’étaient accordées , en compagnie de Winnie la mère du bébé disparu une soirée entre filles plutôt arrosée. Les médias s’emparent du fait divers, d’autant que Winnie est une actrice qui a connu son heure de gloire dans une série a succès. Autant dire que le déroulement de l’enquête est un bazar pas possible,... Les mères de Mai : elles ont en commun d’habiter New-York et d’avoir mis au monde un premier enfant au cours du mois de mai, quelques semaines plus tôt. Elles se sont connues au cours de la grossesse, se sont soutenues mutuellement dans la découverte de cette expérience de la maternité. L’arrivée du bébé accentue encore la nécessité de se sentir comprise, même si le coaching ressemble parfois à une injonction de sérénité (attention , le bébé ressent tout!). Mais voilà, comme un coup de tonnerre dans un ciel tourmenté, le bébé de l’une des jeunes femmes disparaît sans que la babysitter ne s’aperçoive de rien. C’est l’objet de l’enquête qui permet de classer le roman dans le genre thriller. Un policier plutôt mou et désabusé se charge de l’affaire, aidé à son corps défendant par trois des Mères de mai, les plus impliquées dans l’histoire, puisqu’elles s’étaient accordées , en compagnie de Winnie la mère du bébé disparu une soirée entre filles plutôt arrosée. Les médias s’emparent du fait divers, d’autant que Winnie est une actrice qui a connu son heure de gloire dans une série a succès. Autant dire que le déroulement de l’enquête est un bazar pas possible, chacun y allant de ses propres certitudes pour expliquer ce qui s’est passé. Donc on est bien dans un thriller. Mais ce n’est pas tout, loin de là. Le prétexte permet de traiter le sujet délicat de la maternité. Cadeau merveilleux, offrande de la vie, félicité sublime, ça , c’est la vitrine. Mais au revers du tableau idyllique, se trouvent aussi, la fatigue chronique , le corps déformé et lesté de quelques kilos résiduels, le dilemme de la carrière professionnelle nécessitant de déléguer le boulot de parents à des inconnus…. C’est très réussi, aussi bien pour l’intrigue policière que pour l’analyse sociologique et psychologique du statut de jeune mère. Les personnages inspirent l’empathie, avec leurs questions existentielles sans réponse idéale. Et c’est la preuve qu’il, n’est pas nécessaire de mettre en scène des bandits de grands chemins ou des financiers véreux assistés de hackers de génie pour créer un bon suspens. #LaMèreParfaite #NetGalleyFrance
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « On aime cette histoire haletante, best-seller outre-Atlantique et bientôt adaptée au cinéma.»
            Cosmopolitan
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com