Lisez! icon: Search engine

Le Tueur au miroir

Robert Laffont
EAN : 9782221200124
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm
Le Tueur au miroir

Collection : La Bête noire
Date de parution : 19/10/2017

« Je n’ai fait que leur donner un instant de gloire. » Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le « Killer Photographer ».
Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s’empare de...

« Je n’ai fait que leur donner un instant de gloire. » Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le « Killer Photographer ».
Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s’empare de ce qu’il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d’éclats de miroir et un morceau de peau découpé.
Pour piéger celui qu’à Montréal on appelle déjà « le tueur au miroir », il faut des flics borderline : Louise Beaulieu, qui se fiche des limites et des règles, et Carrie Callan, qui, sous son air bien sage, est un vrai pitbull.
Des photographies à clé, un secret de famille, des messages cryptés… Le passé rattrape Louise. Désorientée, elle ment et triche. Et Carrie soupçonne l’impensable : des liens entre l’enquêtrice québécoise et Singleton, le redoutable tueur en série qu’elles ont traqué ensemble un an auparavant.

« Un thriller intelligent et addictif ! » Pascal Jaubert, librairie Jaubert, Riez-la-Romaine.
« Mitchelli fait tourner une machine diabolique. » Patrick Cargnelutti, quatresansquatre.com
Ce thriller est librement inspiré des meurtres commis par William R. Bradford, condamné aux États-Unis en 1988.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221200124
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mavic_lit Posté le 2 Juillet 2019
    Je l’ai vu passer de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Il m’intriguait, me tentait… j’ai cédé au plaisir de le découvrir. Et ma foi, je suis bien contente d’avoir sauté le pas. C’est rythmé, oppressant, dégoûtant, intriguant, prenant et surtout j’en aurai bien repris une p’tite dose en plus. Je vous parle aujourd’hui de Le tueur au miroir paru en poche aux éditions Points. Avant toute chose, je dirais qu’il est bien de lire le premier tome de la saga Beaulieu et Callan avant d’attaquer celui-ci. Sans être trop dérangeant, l’auteur fait pas mal de référence à ce qu’il s’est passé lors de leur dernière enquête. Ca m’a juste donné envie de découvrir Une forêt obscure au plus vite pour mieux connaître nos deux flics : Louise Beaulieu et Carrie Callan. J’ai réussi à passer outre même si j’avais la sensation qu’il me manquait quelques pièces de puzzles. Passons aux choses sérieuses maintenant. Voilà un livre qui se dévore, qui m’a régalé de bout en bout. Je crois bien que c’est une des rares fois où je lis, je lis et je suis surprise de voir que j’en suis déjà à ce point de l’histoire, que j’ai autant avancée sans m’en... Je l’ai vu passer de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Il m’intriguait, me tentait… j’ai cédé au plaisir de le découvrir. Et ma foi, je suis bien contente d’avoir sauté le pas. C’est rythmé, oppressant, dégoûtant, intriguant, prenant et surtout j’en aurai bien repris une p’tite dose en plus. Je vous parle aujourd’hui de Le tueur au miroir paru en poche aux éditions Points. Avant toute chose, je dirais qu’il est bien de lire le premier tome de la saga Beaulieu et Callan avant d’attaquer celui-ci. Sans être trop dérangeant, l’auteur fait pas mal de référence à ce qu’il s’est passé lors de leur dernière enquête. Ca m’a juste donné envie de découvrir Une forêt obscure au plus vite pour mieux connaître nos deux flics : Louise Beaulieu et Carrie Callan. J’ai réussi à passer outre même si j’avais la sensation qu’il me manquait quelques pièces de puzzles. Passons aux choses sérieuses maintenant. Voilà un livre qui se dévore, qui m’a régalé de bout en bout. Je crois bien que c’est une des rares fois où je lis, je lis et je suis surprise de voir que j’en suis déjà à ce point de l’histoire, que j’ai autant avancée sans m’en rendre compte. Ceci est lié à plusieurs choses. Tout d’abord les personnages principaux que sont Louise Beaulieu et Carrie Callan. Deux femmes au fort tempérament, qui n’ont pas pour habitude de se laisser marcher sur les pieds et qui vont sacrément morfler dans cette intrigue. Elles possèdent un humour légèrement grinçant et mention spéciale pour Louise que j’ai adoré lire juste pour les expressions québécoises qu’elle nous sort à toutes les sauces. Autant dire que ça détend l’atmosphère autour d’une intrigue glaçante. C’est là que vient mon deuxième point positif. En s’inspirant d’un célèbre tueur en série, l’auteur nous livre un tueur au miroir exceptionnel et complètement dérangé autour d’une intrigue rondement ficelée. Je me suis prise au jeu, à cette course contre la montre avant le prochain meurtre. De la colère, de l’incompréhension et de la pitié ont accompagnés ma lecture par rapport à ce meurtrier sadique et complètement dérangé. Je suis sûre d’une chose : lui il n’est pas tout seul dans sa tête haha. L’intrigue tourne principalement autour de la traque du tueur au miroir, rien d’étonnant vous me direz. Pourtant c’est à travers cette résolution que l’on apprend à mieux connaître nos deux flics et à nous de percevoir qu’elles ne sont pas épargnés une seule seconde. Entre un désir de vengeance flamboyant et la quête à la vérité, nos deux protagonistes vont vivre des émotions telles des montagnes russes. Notamment à cause de mystérieux Singleton, ennemi juré de ces deux filles mais d’autant plus de Carrie Callan. Et c’est là que je pense qu’il faut avoir lu le tome précédent pour mieux comprendre les aboutissants de leurs relations et leur complexité. Je ne dévoilerais rien ici, mais on peut voir que l’auteur s’est attardé sur les relations entre les différents personnages et les exploite jusqu’au bout du bout pour plus de véracité à mon sens. Et quand éclate la vérité, le dénouement ça secoue émotionnellement parlant. Et pas que les personnages, le lecteur aussi en prend pour son grade. Un dénouement avec ici et là des p’tits rebondissements pour maintenir l’intérêt du lecteur qui est déjà au summum. C’est un livre qui ne se lâche pas comme ça, tant le besoin est présent de connaître la fin de toutes les intrigues que l’auteur nous déroulent au fur et à mesure. Je vous rassure, il n’y en a pas 10 non plus et quand bien même, il le mêle si bien à son histoire, à son enquête qu’à aucun moment tu te dis « mais qu’Est-ce que ça fout là ça ? ». En bref, Voilà un auteur que je suis contente d’avoir découvert. Je me suis prise au jeu de l’enquête, au jeu de piste à vouloir savoir la fin avant même d’être à la moitié du livre. L’ambiance, un rythme soutenu qui laisse que peu de repos au lecteur font que l’on s’immerge facilement à l’histoire. On passe un peu par toutes les émotions mais bon sang que c’est bon. On en redemanderait presque encore un peu tant le style de l’auteur est agréable, fluide et ne souffre d’aucune perte de rythme. Lisez Une forêt obscure avant mais après plongez-vous vite dans Le tueur au miroir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Puce14 Posté le 8 Avril 2019
    Un livre que vous commencez mais que vous ne lâcherez qu'à la fin
  • ValerieLacaille Posté le 16 Novembre 2018
    J’avais énormément apprécié « Une forêt obscure », le précédent thriller de Fabio M. Mitchelli ; j’ai donc eu grand plaisir à retrouver son duo d’enquêtrices de choc, Louise et Carrie. Ici, la première est mise en valeur sur plusieurs plans. Tout d’abord parce qu’elle se retrouve être la principale enquêtrice de l’enquête en cours : des corps de jeunes femmes sont retrouvés dans un parc d’attraction, un pan de peau découpé et des brisures de miroir collés sur le sexe. Ensuite parce ce qu’elle se retrouve liée au tueur en série Daniel Singleton qui semble le suivre comme une ombre et l’aider à trouver le coupable. Nous revoilà plongés dans les milieux obscurs des soirées fines, de la prostitution et des réseaux pédocriminels. Il faut avoir le cœur accroché et l’art de louvoyer entre des individus qui sont tout sauf recommandables. Nos enquêtrices vont de nouveau s’allier pour « s’entre protéger » et voguer, jamais loin l’une de l’autre, dans cet océan de pervers en tous genre. Un bon thriller, mais plus « soft » que le précédent, et je m’y suis un peu ennuyée, j’avoue… Toutefois, la fin semble augurer d’une suite et si c’est le cas, je serai au rendez-vous.
  • Tostaky61 Posté le 24 Août 2018
    Deux femmes flics, l'une canadienne, Louise, l'autre américaine, Carrie, qui ont déjà collaboré par le passé, se retrouvent sur la piste de deux tueurs en série. L'un, Daniel Singleton, vient de s'évader, l'autre, surnommé le tueur au miroir (librement inspiré de William Richard Bradford serial killer américain) est en train d'accumuler les victimes. Il est fort Fabio Mitchelli au jeu du chat et de la souris. Il multiplie les chasseurs comme les chassés. Deux flics et deux tueurs, c'était peut-être trop simple alors il a choisi de donner des renforts à tout le monde, histoire de pimenter tout ça. Lu en quelques heures, Le tueur au miroir est donc ce qu'on peut qualifier de bon thriller. Pourtant.... Lorsque j'ai rencontré Fabio, à Vienne, (Je vous invite à le rencontrer si vous avez l'occasion, vous ne le regretterez pas) il m'avait mis en garde, je ne devrais peut-être pas commencer par ce roman-là mais lire le précédent. Mais je suis un lecteur obstiné, je n'en fais qu'à ma tête. C'est le dernier, alors c'est celui que je veux. Je pense qu'il avait raison. (Enfin, j'en suis sûr même...) Dans cette histoire, il m'a manqué des repères. Par rapport aux protagonistes, le lien entre ces deux femmes par exemple, Singleton dont... Deux femmes flics, l'une canadienne, Louise, l'autre américaine, Carrie, qui ont déjà collaboré par le passé, se retrouvent sur la piste de deux tueurs en série. L'un, Daniel Singleton, vient de s'évader, l'autre, surnommé le tueur au miroir (librement inspiré de William Richard Bradford serial killer américain) est en train d'accumuler les victimes. Il est fort Fabio Mitchelli au jeu du chat et de la souris. Il multiplie les chasseurs comme les chassés. Deux flics et deux tueurs, c'était peut-être trop simple alors il a choisi de donner des renforts à tout le monde, histoire de pimenter tout ça. Lu en quelques heures, Le tueur au miroir est donc ce qu'on peut qualifier de bon thriller. Pourtant.... Lorsque j'ai rencontré Fabio, à Vienne, (Je vous invite à le rencontrer si vous avez l'occasion, vous ne le regretterez pas) il m'avait mis en garde, je ne devrais peut-être pas commencer par ce roman-là mais lire le précédent. Mais je suis un lecteur obstiné, je n'en fais qu'à ma tête. C'est le dernier, alors c'est celui que je veux. Je pense qu'il avait raison. (Enfin, j'en suis sûr même...) Dans cette histoire, il m'a manqué des repères. Par rapport aux protagonistes, le lien entre ces deux femmes par exemple, Singleton dont le passé a un rôle important dans ce récit. Bref, j'ai malgré tout aimé cette lecture et je retournerai, je pense, dans l'univers de cet auteur. Amis lecteurs,  ne commettez pas la même erreur que moi, si vous voulez découvrir les enquêtes de Louise Beaulieu commencez donc par Une forêt obscure.... P.S. pour faciliter votre lecture, munissez-vous d'un dictionnaire d'expressions canadiennes,  ça peut servir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • profileuse_criminal_lectrice Posté le 21 Juillet 2018
    Suite d’une “ Forêt Obscure “ que j’avais beaucoup aimé . Là encore une fois j’ai énormément apprécié ma lecture retrouve Louise Beaulieu et son accent canadien et découvrir la suite que j’attendais temps , immense surprise à nouveau l’histoire punaise m’a littéralement scotché. Ici on a faire un tueur en série complètement ravagé du ciboulot et en même temps on va de révélation en révélation dans cette suite . Et ce dénouement final que j’ai pris en pleine poire mais pourquoi #8265;️ ...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.