En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Tueur au miroir

        Robert Laffont
        EAN : 9782221200124
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 225 mm
        Le Tueur au miroir

        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 19/10/2017

        « Je n’ai fait que leur donner un instant de gloire. » Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le « Killer Photographer ».
        Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s’empare de...

        « Je n’ai fait que leur donner un instant de gloire. » Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le « Killer Photographer ».
        Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s’empare de ce qu’il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d’éclats de miroir et un morceau de peau découpé.
        Pour piéger celui qu’à Montréal on appelle déjà « le tueur au miroir », il faut des flics borderline : Louise Beaulieu, qui se fiche des limites et des règles, et Carrie Callan, qui, sous son air bien sage, est un vrai pitbull.
        Des photographies à clé, un secret de famille, des messages cryptés… Le passé rattrape Louise. Désorientée, elle ment et triche. Et Carrie soupçonne l’impensable : des liens entre l’enquêtrice québécoise et Singleton, le redoutable tueur en série qu’elles ont traqué ensemble un an auparavant.

        « Un thriller intelligent et addictif ! » Pascal Jaubert, librairie Jaubert, Riez-la-Romaine.
        « Mitchelli fait tourner une machine diabolique. » Patrick Cargnelutti, quatresansquatre.com
        Ce thriller est librement inspiré des meurtres commis par William R. Bradford, condamné aux États-Unis en 1988.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221200124
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 225 mm
        Robert Laffont
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • musemania Posté le 23 Janvier 2018
          L’originalité de ce thriller repose sur le fait que l’auteur s’est librement inspiré des meurtres commis par William Richard Bradford dans les années 80. Conjuguer des faits réels à un roman peut être un exercice périlleux et pourtant, Fabio Mitchelli s’y est très bien aventuré malgré les libertés des points de vue géographique et historique. Enquête rondement menée à travers le Canada et les Etats-Unis, le duo d’enquêteurs est ici féminin et fait suite à une première aventure, « La forêt obscure ». Malheureusement, je n’ai pas lu le premier opus et j’avoue que les rappels sont très courants au fil de l’histoire. Vous pouvez bien entendu lire « Le tueur au miroir » indépendamment du premier mais je pense que ça serait dommage au risque de louper une suite logique. Autant certains livres permettent ce genre de chose (je pense à « Tuer l’ange » de Sandrone Dazieri), autant ici l’auteur fait de très (trop ?) nombreux rappels et j’ai regretté de ne pas avoir trouver « La forêt obscure » pour suivre une suite logique. Je crains avoir loupé des subtilités entourant l’histoire des enquêtrices. Le suspense est présent tout au long du récit et ça, c’est vraiment appréciable. L’auteur... L’originalité de ce thriller repose sur le fait que l’auteur s’est librement inspiré des meurtres commis par William Richard Bradford dans les années 80. Conjuguer des faits réels à un roman peut être un exercice périlleux et pourtant, Fabio Mitchelli s’y est très bien aventuré malgré les libertés des points de vue géographique et historique. Enquête rondement menée à travers le Canada et les Etats-Unis, le duo d’enquêteurs est ici féminin et fait suite à une première aventure, « La forêt obscure ». Malheureusement, je n’ai pas lu le premier opus et j’avoue que les rappels sont très courants au fil de l’histoire. Vous pouvez bien entendu lire « Le tueur au miroir » indépendamment du premier mais je pense que ça serait dommage au risque de louper une suite logique. Autant certains livres permettent ce genre de chose (je pense à « Tuer l’ange » de Sandrone Dazieri), autant ici l’auteur fait de très (trop ?) nombreux rappels et j’ai regretté de ne pas avoir trouver « La forêt obscure » pour suivre une suite logique. Je crains avoir loupé des subtilités entourant l’histoire des enquêtrices. Le suspense est présent tout au long du récit et ça, c’est vraiment appréciable. L’auteur s’attèle à travailler efficacement sur la psychologie des protagonistes et en fait des personnages torturés tant physiquement que mentalement. Chacun des rôles trouve sa place dans la trame. Tout s’enchaîne très vite et les temps morts sont absents. Autre point que j’ai particulièrement aimé dans la lecture de ce thriller est l’utilisation d’expressions québécoises qui sont pour moi, belge, un réel plaisir dépaysant. Je ne lis pas beaucoup de livres venant du Canada et je trouve cela bien dommage de ne jamais m’y risquer (même si j’ai un petit coup de cœur pour Patrick Sénécal, rencontré lors de la précédente Foire du livre de Bruxelles). Sans vous révéler la fin de l’histoire (certes inattendue et percutante), cette dernière sous-entend très fort une suite au récit. Mais là, je m’arrête et vous préconise d’aller découvrir ce livre par vous-même tout en vous conseillant de commencer d'abord par « La forêt obscure ».
          Lire la suite
          En lire moins
        • Gaiange Posté le 22 Janvier 2018
          Il y a des auteurs comme ça où on peut y aller les yeux fermés. Avec Fabio M Mitchelli c'est juste un coup de foudre littéraire qui s'est produit il y a un peu plus d'un an. Donc quand j'ai acheté Le tueur au miroir, je n'ai pas cherché à comprendre et je n'ai pas lu le résumé, je voulais être surprise et je dois dire que la surprise a été au rendez-vous. Fabio est un auteur qu'on aime lire et dont on voit la montée en flèche de son succès. Au fil des romans, il met incontestablement le cran au dessus. Dans Le tueur au miroir, j'ai eu comme une sensation de possession de mon âme. J'ai été sous l'emprise du personnage de Singleton, il m'a fasciné. Il a une emprise sur le personnage de Louise que j'ai ressenti en moi. Déjà dans le premier tome "Une forêt obscure" j'ai eu un lien assez bizarre avec ce personnage, il m'avait beaucoup intrigué. Dans Le tueur au miroir, nous retrouvons donc les personnages phares du premier opus "Une forêt obscure". Petite précision, je pense, qu'il est fortement préférable de lire le premier opus pour bien comprendre toutes les subtilités qu'on retrouve... Il y a des auteurs comme ça où on peut y aller les yeux fermés. Avec Fabio M Mitchelli c'est juste un coup de foudre littéraire qui s'est produit il y a un peu plus d'un an. Donc quand j'ai acheté Le tueur au miroir, je n'ai pas cherché à comprendre et je n'ai pas lu le résumé, je voulais être surprise et je dois dire que la surprise a été au rendez-vous. Fabio est un auteur qu'on aime lire et dont on voit la montée en flèche de son succès. Au fil des romans, il met incontestablement le cran au dessus. Dans Le tueur au miroir, j'ai eu comme une sensation de possession de mon âme. J'ai été sous l'emprise du personnage de Singleton, il m'a fasciné. Il a une emprise sur le personnage de Louise que j'ai ressenti en moi. Déjà dans le premier tome "Une forêt obscure" j'ai eu un lien assez bizarre avec ce personnage, il m'avait beaucoup intrigué. Dans Le tueur au miroir, nous retrouvons donc les personnages phares du premier opus "Une forêt obscure". Petite précision, je pense, qu'il est fortement préférable de lire le premier opus pour bien comprendre toutes les subtilités qu'on retrouve tout au long du second. Même si dès le début, l'auteur remet les mémoires en place, replace les lieux et personnages, j'ai trouvé que sur le long terme, il est essentiel d'avoir lu ce premier roman. Les scènes sont rapides mais d'un machiavélisme et d'une froideur, à vraiment faire peur. L'auteur pense comme un serial killer et j'adore ça ! Je sais pas si vous devez prendre peur de lui ou de moi en lisant ceci , mais cette capacité à rentrer dans la tête des tueurs, des célèbres serial killer est fascinant. Je suis une personne qui est curieuse de savoir comment une personne peut être un tueur en série,. Comment le devient-on ou naît-on comme ça ?! Je me pose des questions sur ce genre de personne et de voir un auteur arriver à prendre leur place au travers de ses romans donne envie de le rencontrer et de lui poser mille questions. Si le premier opus m'avait déjà bien scotché, je ne sais pas comment qualifié celui-ci. C'est pas d'un cran qu'il est monté, mais on a atteint un palier bien plus haut. Je n'ai pas le souvenir d'avoir été autant possédé par un roman, par un personnage. j'ai oublié de penser, j'ai vécu les scènes en direct, tel un film ou un direct aux infos. Il y avait des questions, des doutes qui étaient présents au premier opus et en lisant Le tueur au miroir tout s'est confirmés. Je n'avais pas deviné, j'avais juste émit des hypothèses assez folles avec certaines phrases et là de voir que j'avais raison, c'était juste génial, car ça rajoute un côté sombre aux deux romans. Parlons peu, mais parlons bien de la fin.... aucun spoile ne sera fait.... mais c'est quoi cette fin bordel ?! Elle est juste sans mot...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bookliseuse Posté le 20 Janvier 2018
          On retrouve pour la 2eme fois Louise Beaulieu l'inspecteur canadienne qui n'en fait qu'à sa tête et se fiche des règles et Carrie Callan l'américaine vivant en Alaska traumatisée par la mort de son père ancien policier. L'une pour résoudre des meurtres de jeunes femmes inexpliqués dont sa compagne, et l'autre pour arrêter Daniel Singleton le tueur en série déjà rencontré dans le livre "Une forêt obscure" , assassin entres-autres du père de Carrie. Louise sera aidée dans son enquête par Singleton, qui joue un drôle de jeu avec celle-ci, l'obligeant à mentir à tous et surtout à Carrie qui est loin d'être dupe. Plusieurs enquêtes sont menées en parallèles par nos 2 enquêtrices, avec des rebondissements plus ou moins attendus. L'auteur nous dévoile une partie cachée de l'histoire de Louise, on en apprend plus sur sa mère. On se demande comment Louise va réussir à surmonter tout ce qui lui tombe dessus... L'auteur nous plonge dans un monde de pourris et psychopathes avec une analyse très approfondie et réussie de ceux-ci. Il a aussi travaillé la partie langage canadien et expression de là bas avec brio. On sent le travail de l'auteur derrière ce roman bien abouti toujours sur fond de musique... On retrouve pour la 2eme fois Louise Beaulieu l'inspecteur canadienne qui n'en fait qu'à sa tête et se fiche des règles et Carrie Callan l'américaine vivant en Alaska traumatisée par la mort de son père ancien policier. L'une pour résoudre des meurtres de jeunes femmes inexpliqués dont sa compagne, et l'autre pour arrêter Daniel Singleton le tueur en série déjà rencontré dans le livre "Une forêt obscure" , assassin entres-autres du père de Carrie. Louise sera aidée dans son enquête par Singleton, qui joue un drôle de jeu avec celle-ci, l'obligeant à mentir à tous et surtout à Carrie qui est loin d'être dupe. Plusieurs enquêtes sont menées en parallèles par nos 2 enquêtrices, avec des rebondissements plus ou moins attendus. L'auteur nous dévoile une partie cachée de l'histoire de Louise, on en apprend plus sur sa mère. On se demande comment Louise va réussir à surmonter tout ce qui lui tombe dessus... L'auteur nous plonge dans un monde de pourris et psychopathes avec une analyse très approfondie et réussie de ceux-ci. Il a aussi travaillé la partie langage canadien et expression de là bas avec brio. On sent le travail de l'auteur derrière ce roman bien abouti toujours sur fond de musique ! Et cerise sur le gâteau, cela est librement inspiré de l'histoire du tueur en série Willy B. Richardson, alias William R. Bradford. Bravo un roman top que je recommande ! J'attend le tome 3 afin de voir évoluer la relation de notre trio de choc Louise-Singleton-Carrie.... qui a mon avis ne va pas être de tout repos !
          Lire la suite
          En lire moins
        • coquinnette1974 Posté le 14 Janvier 2018
          J'ai découvert Le tueur au miroir grâce à net galley et les éditions Robert Laffont. Ce roman est librement inspiré des meurtres commis par William R. Bradford, condamné aux États-Unis en 1988. Il fait suite à La forêt obscure, ce que j'ignorais en demandant ce roman ! Il est évidemment préférable de les lire dans l'ordre, mais j'ai très bien compris Le tueur au miroir sans avoir lu le premier. J'ai trouvé ce roman très bien ficelé, il m'a captivé de la première à la dernière page. J'ai aimé les personnage de l'Inspecteur-chef Louise Beaulieu et de la Capitaine Carrie Callan. Ce sont deux femmes très intéressantes, elles m'ont bien plu. Ce duo réunissant une américaine et une canadienne est très réussi. Je regrette juste de ne pas avoir lu La forêt obscure auparavant, mais c'est avec plaisir que je vous recommande Le tueur au miroir, et que je mets quatre étoiles :)
        • naiis Posté le 3 Janvier 2018
          Le tueur au miroir est la suite d’Une forêt obscure, je vous conseille de lire celui-ci en premier, pour profiter des allusions à l’enquête précédente et les diverses relations déjà construites entre les personnages. Fabio M. Mitchelli s’est inspiré de l’histoire de William Richard Bradford cette fois-ci et place donc l’action au Canada pour réunir nos deux enquêtrices : Louise la canadienne et Carrie l'américaine. Daniel Singleton, le serial killer en cavale d’Une forêt obscure, reste obnubilé par Louise et la poursuit dans cette suite. L’atmosphère sombre, angoissante, le rythme s’accélère, le suspens monte : Fabio nous perd dans ses dédales mais lui seul reste maître du jeu et de notre progression ! Quelles surprises ! Chapeau pour la fin ! Je suis restée scotchée à mon livre pour les dernières pages : que j’ai dû relire !
        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.