Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221238882
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 1 x 225 mm

L'Empathie

Collection : La Bête noire
Date de parution : 17/01/2019
Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte.
 

« Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les...

« Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. »
Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ».
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221238882
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 1 x 225 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

« Retrouvez une chasse incroyable dans un Paris noir, où trois personnes se traquent jusqu'à voir leurs plaies et leurs secrets révélés au grand jour... »
BIBLIOTECA MAGAZINE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AnitaMillot Posté le 12 Février 2020
    Tout d’abord je tiens à remercier l’éditeur de m’avoir permis de découvrir ce roman et de rencontrer son sympathique auteur lors d’un récent Apéro polar du Gang Pocket ! À Paris, un psychopathe surnommé “le lézard” par la police, sème la panique lors d’une série de viols et d’agressions physiques d’une rare brutalité. Anthony Rauch (dit “la poire” - de façon peu charitable - par ses collègues) et Marion Mesny (indéniablement amoureuse de lui) sont en charge de l’enquête - et plutôt sur les dents ! … Celui qui se baptise “Alpha” semble non seulement insaisissable mais également sans aucune limite … Antoine Renand - au physique pourtant doux et bienveillant, (comme quoi, il ne faut pas se fier à l’eau qui dort !) ne va pas nous épargner ! L’auteur nous stupéfie par la violence de son intrigue et le stress qu’elle engendre. Et pour une fois, on a affaire à deux flics qui ne ressemblent vraiment pas à des héros. Leur passé respectif détient un lourd et terrible secret qu’ils tentent de fuir … D’où l’empathie éprouvée pour les victimes … D’où le manque d‘empathie spécifique aux bourreaux … Sans vouloir spoiler ce thriller, on peut dire... Tout d’abord je tiens à remercier l’éditeur de m’avoir permis de découvrir ce roman et de rencontrer son sympathique auteur lors d’un récent Apéro polar du Gang Pocket ! À Paris, un psychopathe surnommé “le lézard” par la police, sème la panique lors d’une série de viols et d’agressions physiques d’une rare brutalité. Anthony Rauch (dit “la poire” - de façon peu charitable - par ses collègues) et Marion Mesny (indéniablement amoureuse de lui) sont en charge de l’enquête - et plutôt sur les dents ! … Celui qui se baptise “Alpha” semble non seulement insaisissable mais également sans aucune limite … Antoine Renand - au physique pourtant doux et bienveillant, (comme quoi, il ne faut pas se fier à l’eau qui dort !) ne va pas nous épargner ! L’auteur nous stupéfie par la violence de son intrigue et le stress qu’elle engendre. Et pour une fois, on a affaire à deux flics qui ne ressemblent vraiment pas à des héros. Leur passé respectif détient un lourd et terrible secret qu’ils tentent de fuir … D’où l’empathie éprouvée pour les victimes … D’où le manque d‘empathie spécifique aux bourreaux … Sans vouloir spoiler ce thriller, on peut dire qu’il y a dans l’air une ambiance “à la Guy Georges et Natacha Kampuch” … Impossible de se détacher de ce roman noir avant d’en connaitre le dénouement : mais attention c’est féroce !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mrnfrc Posté le 15 Janvier 2020
    Glaçant vraiment glaçant
  • Ninaalu Posté le 9 Janvier 2020
    Votre fenêtre est fermée ? Oui ? Fermez également les volets. Préparez-vous à passer une nuit blanche... Alpha n'est pas un tendre, c'est un sadique surentraîné que rien n'arrête. Ni les étages, ni la police, ni l'empathie. Il se revendique chef de meute et n'a que mépris pour ses victimes. À ses trousses ? Deux enquêteurs qui ne vont rien lâcher : Anthony Rauch, aka La Poire, et Marion Mesny. Mais cela va-t-il suffire face à un psychopathe de cette envergure ? L'enquête n'est finalement pas le cœur de l'histoire. L'auteur alterne les points de vue et les époques et tisse sa toile autour de la psychologie des personnages. Est-il possible de se montrer résilient face à des traumatismes graves ? Comment chaque victime peut se comporter aussi différemment ? Ce sont ces mécanismes que l'auteur tente de démontrer, en s'éloignant de clichés manichéens surfaits. C'est bien ce qui fait tout l'intérêt de ce livre. Et la plume de ce primo-romancier le sert tout à fait. Ajoutez à cela des personnages nébuleux et ambivalents, des secrets du passé et une grosse dose d'adrénaline et vous ne pourrez plus lâcher ce thriller jusqu'à avoir tourné la dernière page. Gros bonus : le traitement... Votre fenêtre est fermée ? Oui ? Fermez également les volets. Préparez-vous à passer une nuit blanche... Alpha n'est pas un tendre, c'est un sadique surentraîné que rien n'arrête. Ni les étages, ni la police, ni l'empathie. Il se revendique chef de meute et n'a que mépris pour ses victimes. À ses trousses ? Deux enquêteurs qui ne vont rien lâcher : Anthony Rauch, aka La Poire, et Marion Mesny. Mais cela va-t-il suffire face à un psychopathe de cette envergure ? L'enquête n'est finalement pas le cœur de l'histoire. L'auteur alterne les points de vue et les époques et tisse sa toile autour de la psychologie des personnages. Est-il possible de se montrer résilient face à des traumatismes graves ? Comment chaque victime peut se comporter aussi différemment ? Ce sont ces mécanismes que l'auteur tente de démontrer, en s'éloignant de clichés manichéens surfaits. C'est bien ce qui fait tout l'intérêt de ce livre. Et la plume de ce primo-romancier le sert tout à fait. Ajoutez à cela des personnages nébuleux et ambivalents, des secrets du passé et une grosse dose d'adrénaline et vous ne pourrez plus lâcher ce thriller jusqu'à avoir tourné la dernière page. Gros bonus : le traitement des policiers, ils prennent assez chers et vous ne verrez pas venir de nombreux points de l'intrigue, ça change ! Petit malus : toutes les victimes ne reproduisant par leurs crimes, je n'apprécie pas trop le fait de plus ou moins justifier des crimes de quelqu'un parce qu'il a un "passé douloureux" (pour ne pas vous spoiler), et de vouloir nous faire ressentir cette fameuse empathie. Mais vraiment amateurs de thrillers foncez ! C'est rythmé, bien écrit, la psychologie des personnages est approfondie et il y a des retournements de situation très forts. Un auteur à suivre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • lenezdanslesbouquins Posté le 2 Janvier 2020
    Ah la la! Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une lecture aussi addictive ! Impossible de lâcher ce roman qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Bon j’avoue que ce thriller n’a fait que renforcer mon côté parano. Moi qui limite déjà les parkings souterrains, les ruelles sombres et surtout qui ne dort plus la nuit l’été avec la fenêtre ouverte depuis l’histoire du violeur des balcons. Faut pas lire ce genre de bouquins si tu ne veux pas psychoter encore plus hein ! Merci Antoine, désormais je psychote, en plus de tout ça, sur les ascenseurs ! Qu’est ce que j’ai aimé me plonger dans le passé si sombre de tous les protagonistes. Celui du prédateur, Alpha (mais genre très très méchant hein! les scènes de viols et de tortures sont glaçantes.) mais aussi de tous les « gentils » qui, eux aussi, ont des passés souvent glauques (l’enfance et l’adolescence d’Anthony Rauch, l’enquêteur, sont parfois même difficile à lire) avec de sacrées parts d’ombre. Les intrigues s’entremêlent parfaitement, les histoires s’imbriquent de façon ingénieuse et tout coule pour une lecture fluide et haletante. L’auteur joue avec nous. Il souffle le chaud et le froid dès... Ah la la! Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une lecture aussi addictive ! Impossible de lâcher ce roman qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Bon j’avoue que ce thriller n’a fait que renforcer mon côté parano. Moi qui limite déjà les parkings souterrains, les ruelles sombres et surtout qui ne dort plus la nuit l’été avec la fenêtre ouverte depuis l’histoire du violeur des balcons. Faut pas lire ce genre de bouquins si tu ne veux pas psychoter encore plus hein ! Merci Antoine, désormais je psychote, en plus de tout ça, sur les ascenseurs ! Qu’est ce que j’ai aimé me plonger dans le passé si sombre de tous les protagonistes. Celui du prédateur, Alpha (mais genre très très méchant hein! les scènes de viols et de tortures sont glaçantes.) mais aussi de tous les « gentils » qui, eux aussi, ont des passés souvent glauques (l’enfance et l’adolescence d’Anthony Rauch, l’enquêteur, sont parfois même difficile à lire) avec de sacrées parts d’ombre. Les intrigues s’entremêlent parfaitement, les histoires s’imbriquent de façon ingénieuse et tout coule pour une lecture fluide et haletante. L’auteur joue avec nous. Il souffle le chaud et le froid dès le début pour nous perdre sur certaines pistes. Et ce, jusqu’à la fin où j’ai eu l’impression d’être dans Terminator. Tu sais quand maaaaaalgré tout, le méchant revient toujours ! Mais sérieux, il est increvable le bestiau (que j’ai imaginé avec le physique de Zlatan Ibrahimovic pendant toute la lecture d’ailleurs, je ne sais pas si ça a fait ça à d’autres… )!!! Mais le pire c’est que c’est crédible ! Bref, une vraie réussite pour ce premier roman. BRAVO!
    Lire la suite
    En lire moins
  • KatEncoreunlivre Posté le 18 Décembre 2019
    On en a beaucoup parlé au début de l'année 2019...Que dire de ce thriller alors que tout a été dit ? Que l'auteur est talentueux ? C'est vrai. Que L'Empathie est une véritable plongée psychologique ? C'est vrai aussi. L'histoire met en avant les victimes d'abus sexuels et leurs batailles psychologiques l'auteur fait preuve de finesse, celle que je recherche dans le traitement psychologique, les personnalités  complexes et meurtries, sont brossées dans les moindres détails, vous comprendrez pourquoi en le lisant, tout est utilisé à bon escient. L'Empathie sort des codes du thriller avec sa construction et sa brillante narration c'est l'humain dans toute sa noirceur, porté par un style affûté, bien posé et entraînant. J'ai été bluffée par cet auteur, son écriture maîtrisée et les personnages qu'il prend le temps de développer... et c'est son premier roman ! Dans mon top 10 cette année !  

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !