Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221247129
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 130 x 200 mm

Les Détectives du Yorkshire - Tome 6 : Rendez-vous avec la ruse

Dominique HAAS (Traducteur), Stéphanie LEIGNIEL (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 22/10/2020
La mort aime tromper son monde.

Enquêter sur un adultère ? Ce n’est pas vraiment le rêve de Samson et Delilah, les détectives de l’Agence de Recherche des Vallons. Seulement voilà, la demande vient de Nancy Taylor, une femme charmante à laquelle on ne peut rien refuser. L’infidèle, quant à lui, est le maire, mais aussi...

Enquêter sur un adultère ? Ce n’est pas vraiment le rêve de Samson et Delilah, les détectives de l’Agence de Recherche des Vallons. Seulement voilà, la demande vient de Nancy Taylor, une femme charmante à laquelle on ne peut rien refuser. L’infidèle, quant à lui, est le maire, mais aussi un respectable entrepreneur et l’ex-beau-père de Delilah. Diable ! Le duo va devoir marcher sur des oeufs...
Or Samson et Delilah découvrent qu’une affaire peut en cacher une autre. Et que ruses, fourberies ou tromperies sont bien plus présentes à Bruncliffe qu’ils ne le croyaient.
Le sixième tome de la série best-seller Les Détectives du Yorkshire.
« Des enquêtes 100 % anglaises, pleines de drôlerie et semées de chausse-trapes, menées par un duo de choc. » Le Figaro Magazine.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221247129
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • domi_troizarsouilles Posté le 27 Septembre 2021
    Je me suis lancée dans ce livre sur un coup de tête, à cause d’un challenge/défi en équipe qui porte sur les sagas : plus on avance dans l’une ou l’autre saga, plus on a de points, tandis que les tomes 1 sont pénalisants. Or, vu le nombre de tomes 1 que j’ai lus ces dernières semaines, je suis en train de tirer mon équipe vers le fond, il était temps de réagir ! Le hasard a fait le reste : je passais récemment par l’une des plus grosses librairies de Bruxelles (Filigranes, pour ne pas les citer) et me suis « perdue » au rayon des cozy mysteries, où la série figurait en belle place ! Je n’ai pas hésité. Cette saga tient une place particulière dans ma vie de lectrice… Ceux qui me suivent le savent : j’ai eu une longue panne de lecture, qui a duré pendant une quinzaine d’années (sachant que mon fils aîné a 14 ans, facile de voir à quoi cette panne pouvait correspondre…) et dont je suis peu à peu sortie il y a moins d'un an. Cependant, pendant ces 15 ans, je n’ai pas tout à fait cessé de lire, et j’ai même... Je me suis lancée dans ce livre sur un coup de tête, à cause d’un challenge/défi en équipe qui porte sur les sagas : plus on avance dans l’une ou l’autre saga, plus on a de points, tandis que les tomes 1 sont pénalisants. Or, vu le nombre de tomes 1 que j’ai lus ces dernières semaines, je suis en train de tirer mon équipe vers le fond, il était temps de réagir ! Le hasard a fait le reste : je passais récemment par l’une des plus grosses librairies de Bruxelles (Filigranes, pour ne pas les citer) et me suis « perdue » au rayon des cozy mysteries, où la série figurait en belle place ! Je n’ai pas hésité. Cette saga tient une place particulière dans ma vie de lectrice… Ceux qui me suivent le savent : j’ai eu une longue panne de lecture, qui a duré pendant une quinzaine d’années (sachant que mon fils aîné a 14 ans, facile de voir à quoi cette panne pouvait correspondre…) et dont je suis peu à peu sortie il y a moins d'un an. Cependant, pendant ces 15 ans, je n’ai pas tout à fait cessé de lire, et j’ai même continué de me constituer une petite PAL, essentiellement chez Belgique Loisirs. Il m’arrivait aussi d’acheter l’un ou l’autre livre en passant en librairie – celle où je vais habituellement faisant aussi papeterie, j’y passais régulièrement pour du petit matériel scolaire notamment. Je me rappelle avoir été attirée par la couverture du tome 1, mis bien en évidence quand il est sorti cette année-là… je l’avais lu dans la foulée, et j’ai le souvenir que ça avait été un de ces livres que je n’ai plus pu lâcher, ce qui était tout à fait exceptionnel durant cette période-là ! J’ai ensuite guetté chaque nouvelle sortie jusqu’au tome 4… puis me suis lassée, d’autant plus que ma librairie a cessé de mettre en avant les nouveaux numéros. À ce jour, je ne suis toujours pas certaine d’avoir jamais lu le 5, et ne l’ai pas retrouvé chez moi ; pourtant, quand je lis le synopsis, il m’évoque bien « quelque chose »… tandis que les nombreuses références à cette histoire, que l’on trouve dans le présent tome 6, m’ont laissée perplexe, car elles ne m’évoquaient plus rien quant à elles ! Tout ça pour dire que, même si je l’ai quelque peu laissée de côté dernièrement, j’affectionne vraiment cette série, qui tombait bien à point pour mon challenge/défi ! Et la lecture de ce tome 6, même si les références aux précédents étaient parfois perturbantes, est assez facile : ce tome peut se lire indépendamment sans trop de souci, à condition toutefois d’avoir au moins quelques souvenirs vagues du contexte planté dans les premiers tomes, car on a bel et bien une histoire de fond qui évolue, au moins un peu. Bref, on retrouve ici nos deux héros principaux : Samson O’Brien, revenu au village après des années de silence, traînant encore et toujours cette sombre affaire du temps où il était flic infiltré, et Delilah Metcalfe, l’unique fille dans une fratrie emblématique du village. Les deux ne cessent de se tourner autour sans jamais parvenir à s’avouer leurs sentiments, trouvant chaque fois de (mauvaises) raisons pour ne pas faire le premier pas l’un vers l’autre, mais mènent leurs enquêtes ensemble, bon gré mal gré. Ici, l’enquête principale tourne autour d’une partie de chasse organisée par le magnat de l’immobilier du village – un type bien entendu antipathique- et le maire du village, également impliqué dans l’immobilier. Une partie de chasse où les deux organisateurs ont invité de potentiels investisseurs bulgares qui ont de bonnes têtes de mafiosi, et bien sûr tout ça finit mal… Et comme dans les autres épisodes, l’histoire principale est émaillée de plusieurs histoires annexes, dont au moins une ayant pour héros les résidents de la maison de retraite du village… et une autre, plus floue, plus sombre, en lien avec la principale, mais qui ne trouve pas de conclusion dans ce tome-ci ! Comme dans les autres tomes, le tout est mené dans un climat de tension qui va crescendo : on s’inquiète vraiment pour la mission toute particulière de Delilah, et on tremble avec Stuart, jeune employé de la boîte immobilière du maire, qui va prendre des décisions inattendues sans trop en mesurer les conséquences. Toutefois, cette ambiance de plus en plus flippante est constamment bousculée par cet humour typique des cozy mysteries, et qui est distillé ici par petites touches subtiles et régulières, avec l’éternel Calimero (le braque de Weimar de Delilah, qui a adopté Samson) en guest-star. On tremble et on rit alternativement, parfois les deux en même temps, et on ne se lasse pas ! Tout cela étant dit, si j’ai retrouvé avec plaisir l’ambiance de cette série et ces personnages si attachants, je n’ai pas trouvé ce tome exceptionnel – et ça me déconcerte quelque peu, car ce livre semble le « meilleur » de la série selon les notes qu’il a récoltées sur les différentes plateformes de lecteurs. Il est vrai que je suis bien incapable de le comparer avec les précédents, car je les ai lus il y a trop longtemps, et à une époque où je ne rédigeais pas le moindre commentaire, pas même quelques lignes pour mémoire ! Mais pour ce que je me souviens, ce que je reproche essentiellement à cette saga est toujours la même chose : ce passé de Samson qui ne cesse de ne pas le rattraper, c’est énervant ! On n’a jamais été aussi proches, dans ce tome, d’une résolution (pas forcément à son avantage), mais décidément ça n’arrive pas, les jours ne passent pas, et on trépigne de voir s’il va enfin s’en sortir (ou pas) ! Et j’en ai déjà parlé, mais ça reste un point central : cette relation entre Samson et Delilah, qui n’en finit pas de ne pas avancer vraiment, c’est encore pire… Tandis que tout le village (ou presque) voit qu’ils se sont rapprochés, qu’ils sont faits l’un pour l’autre, ils agissent quant à eux comme des ados à peine pubères qui ne savent pas trop comment s’adresser à l’autre – typique des jeunes amoureux peut-être, mais ils n’ont plus 15 ans quand même ! On finirait par avoir l’impression que l’autrice craint de ne plus savoir autour de quoi broder si elle les met enfin ensemble « officiellement », du coup elle fait durer le plaisir… qui devient trop long ! Quoi qu’il en soit, ces faiblesses récurrentes, même si elles pèsent quelque peu sur mon plaisir de lecture, ne sont pas rédhibitoires ! Certes, on s’agace de voir le sur-place de la relation entre nos deux héros préférés, mais on continue de suivre leurs aventures, déboires et autres avancées avec intérêt, emportés par ce mélange habile de tension croissante et d’humour toujours bien présent. Et n’oublions pas, car pour moi ça fait partie du bonheur de la lecture : à nouveau bravo pour la couverture, qui « résume » vraiment bien le livre, et qui est un véritable plaisir visuel ! Ainsi donc, ce nouveau tome est une réussite, et comme il se termine avec plusieurs portes ouvertes, on attendra le tome suivant (prévu pour novembre semble-t-il) cette fois avec une réelle attention.
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 Posté le 26 Septembre 2021
    Sixième tome des aventures de Samson et Dalilah qui ont respectivement monté, une agence de détective privé, et une agence de rencontres, mais qui ayant leurs bureaux dans la même maison, se retrouvent parfois (tout le temps...) à travailler côte à côte. Au fil des tomes, on a appris à bien connaître le couple (qui n'en est pas encore un), les habitants du village, le chien Calimero, (personnage canin central). Et l'ambiance qui se dégage de cette série, fait qu'on devient vite accro... L'ex belle-mère de Dalilah demande à Samson d'enquêter sur son mari qu'elle soupçonne d'adultère. Mais l'agent immobilier et maire de Bruncliffe trempe dans des affaires louches, et Dalilah va s'investir à 100 %. C'est vraiment l'ambiance et tous les personnages secondaires qui font qu'on apprécie cette série. Ida , la femme de ménage, promue standardiste est épatante, On croit qu'on va voir les choses évoluer entre Samson et Delilah et puis non .Ou oui, ou si peu, car pleins d'histoires s'emmêlent qui viennent perturber la quiétude des uns et des autres. Samson va-t-il pouvoir tourner la page de son passé ? Le danger guette de tous les côtés ! Ce n'est pas encore avec ce sixième épisode que... Sixième tome des aventures de Samson et Dalilah qui ont respectivement monté, une agence de détective privé, et une agence de rencontres, mais qui ayant leurs bureaux dans la même maison, se retrouvent parfois (tout le temps...) à travailler côte à côte. Au fil des tomes, on a appris à bien connaître le couple (qui n'en est pas encore un), les habitants du village, le chien Calimero, (personnage canin central). Et l'ambiance qui se dégage de cette série, fait qu'on devient vite accro... L'ex belle-mère de Dalilah demande à Samson d'enquêter sur son mari qu'elle soupçonne d'adultère. Mais l'agent immobilier et maire de Bruncliffe trempe dans des affaires louches, et Dalilah va s'investir à 100 %. C'est vraiment l'ambiance et tous les personnages secondaires qui font qu'on apprécie cette série. Ida , la femme de ménage, promue standardiste est épatante, On croit qu'on va voir les choses évoluer entre Samson et Delilah et puis non .Ou oui, ou si peu, car pleins d'histoires s'emmêlent qui viennent perturber la quiétude des uns et des autres. Samson va-t-il pouvoir tourner la page de son passé ? Le danger guette de tous les côtés ! Ce n'est pas encore avec ce sixième épisode que tout ira bien dans le meilleur des mondes, et on attend fébrilement le septième, car la fin est on ne peut plus stressante pour nous pôvres lecteurs. Heureusement qu'on peut compter sur quelques tasses de thé préparées par Ida ou Samson , ou quelques gâteaux faits par Lucy pour faire ralentir notre rythme cardiaque, heureusement ... Parce qu'on tenait enfin du concret , sauf, que Julia Chpman est diabolique ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Felina Posté le 21 Septembre 2021
    J'adore décidément énormément le cosy mystery, une version un brin plus moderne du concept développé par la reine du crime, Agatha Christie. La série des détectives du Yorkshire est un petit carré de chocolat littéraire, et son sixième opus ne lâche rien. Après « Le crime » , « Le mal » , « Le mystère » , « Le poison » et « Le danger » , Julia Chapman revient avec une version un peu différente des enquêtes habituelles, même si au final chacune est différente. Les relations sont un poil tendues entre Délilah et Samson. Ce dernier, rattrapé par la justice, essaye de mettre un peu de distance avec la jeune femme afin de la protéger, mais avec une Metcalfe, il devrait savoir que ce n'est pas forcément la meilleure méthode... En parallèle, les affaires parallèles de Monsieur Proctor commence à se compliquer, surtout pour son associé qui commence à être un maillon faible. Les choses sont assez tendues, or voici que Nancy Taylor, la femme du maire, demande à Samson d'enquêter sur son mari. Elle soupçonne la présence d'une maîtresse. Délilah qui commence à en avoir marre d'être sur la touche, saisit l'occasion pour s'immiscer dans une... J'adore décidément énormément le cosy mystery, une version un brin plus moderne du concept développé par la reine du crime, Agatha Christie. La série des détectives du Yorkshire est un petit carré de chocolat littéraire, et son sixième opus ne lâche rien. Après « Le crime » , « Le mal » , « Le mystère » , « Le poison » et « Le danger » , Julia Chapman revient avec une version un peu différente des enquêtes habituelles, même si au final chacune est différente. Les relations sont un poil tendues entre Délilah et Samson. Ce dernier, rattrapé par la justice, essaye de mettre un peu de distance avec la jeune femme afin de la protéger, mais avec une Metcalfe, il devrait savoir que ce n'est pas forcément la meilleure méthode... En parallèle, les affaires parallèles de Monsieur Proctor commence à se compliquer, surtout pour son associé qui commence à être un maillon faible. Les choses sont assez tendues, or voici que Nancy Taylor, la femme du maire, demande à Samson d'enquêter sur son mari. Elle soupçonne la présence d'une maîtresse. Délilah qui commence à en avoir marre d'être sur la touche, saisit l'occasion pour s'immiscer dans une réunion de chasse, organisée par Monsieur le maire et Rick Proctor pour des investisseurs potentiels. Officiellement... C'est un grand plaisir de retrouver tous ces personnages si attachants, bien sûr le duo de choc et ses relations sous haute tension, mais aussi les secondaires tels Ida qui prend un peu plus de place, les chers retraités qui s'ennuient un peu et surtout Calimero. Les choses bougent doucement concernant les affaires nébuleuses de Proctor Immobilier. Il y a plusieurs situations sur le feu. Julia Chapman met ses personnages - surtout Samson - sur des charbons ardents. Et le lecteur suppose que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant. Cette enquête a une forme un peu différente des autres. L'aspect un peu huis-clos rajoute une note d'oppression à la tension qui règne déjà. Délilah est dans une situation plutôt délicate, qui pourrait basculer à tout moment. L'enquête qui suit est bien ficelé, et le lecteur se pose beaucoup de question. Peut-être sera-t-il un peu déçu par sa résolution, ou pas. Du fait qu'un bon morceau de l'histoire se passe sur une journée, le lecteur ronge un peu son frein. Il y a quelques petits événements à côté, mais le lecteur garde en refermant le livre, que Julia Chapman a tout fait pour reculer l'arrivée de bouleversement dans la vie des Vallons. Les dernières pages sont rassurantes, mais également angoissantes. Le danger se rapproche pour Samson. Et surtout, qu'en est-il de Stuart ? Le lecteur sera sous tension quand il ouvrira la première page du prochain opus, c'est certain.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeMondeDeMarie Posté le 15 Septembre 2021
    Le sérieux d’une intrigue bien ficelée combiné à une panoplie de protagonistes ensorcelants dans leurs personnalités, à des dialogues et des mises en scènes à l’humour British irrésistible, font de ce nouveau tome un moment de lecture parfaite. Le coeur de la saga autour des déboires judiciaires mais également des nombreux dangers que court Samson, poursuit son chemin et prend un tournant inattendu sur le final. On ne parvient toujours pas à y voir clair dans les agissements de certains acteurs du récit et on n’a qu’une hâte, vite le tome 7! Dans ce 6ème tome, les combines de Taylor et Procter vont être dangereusement sur la sellette ce qui va mettre les deux hommes mais aussi leurs associés sous haute tension. Puis le drame! Suicide ou meurtre!? Samson et Delilah seront sollicité de toute part afin d’y voir clair. Samson et Delilah, duo d’enquêteurs de choc mais également amoureux maudits. Leur relation pourrait bien prendre un tournant inattendu ;-) Une nouvelle fois je me suis régalée et j’ai passé un excellent moment aux côtés de ces personnages que je prends chaque fois beaucoup de plaisir à retrouver. Je n’ai qu’une hâte… avoir la suite entre mes mains car la... Le sérieux d’une intrigue bien ficelée combiné à une panoplie de protagonistes ensorcelants dans leurs personnalités, à des dialogues et des mises en scènes à l’humour British irrésistible, font de ce nouveau tome un moment de lecture parfaite. Le coeur de la saga autour des déboires judiciaires mais également des nombreux dangers que court Samson, poursuit son chemin et prend un tournant inattendu sur le final. On ne parvient toujours pas à y voir clair dans les agissements de certains acteurs du récit et on n’a qu’une hâte, vite le tome 7! Dans ce 6ème tome, les combines de Taylor et Procter vont être dangereusement sur la sellette ce qui va mettre les deux hommes mais aussi leurs associés sous haute tension. Puis le drame! Suicide ou meurtre!? Samson et Delilah seront sollicité de toute part afin d’y voir clair. Samson et Delilah, duo d’enquêteurs de choc mais également amoureux maudits. Leur relation pourrait bien prendre un tournant inattendu ;-) Une nouvelle fois je me suis régalée et j’ai passé un excellent moment aux côtés de ces personnages que je prends chaque fois beaucoup de plaisir à retrouver. Je n’ai qu’une hâte… avoir la suite entre mes mains car la fin est une nouvelle fois assez frustrante!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bookinette Posté le 9 Septembre 2021
    C'est avec beaucoup de plaisir que je suis retournée à Bruncliffe pour la sixième fois, une villégiature devenue incontournable ! Après la réussite inespérée avec l'impossible Cliff dans le tome précédent, l'agence de Delilah connait un succès croissant. Les clients affluent. Entre elle et Samson, les relations ont évolué, chacun s'est avoué de son côté ses sentiments mais un fossé s'est ouvert entre eux, Samson toujours sous le coup d'un danger de plus en plus tangible ne souhaite pas l'entraîner avec lui et la tient à l'écart. Lorsque Nancy Taylor vient trouver Samson pour lui demander d'enquêter sur son mari, le maire bien aimé du village qu'elle soupçonne d'avoir une liaison, Delilah ne peut s'empêcher de fourrer son nez dans l'affaire. Bernard Taylor doit participer à une partie de chasse avec le véreux Procter ainsi que des investisseurs immobiliers. Le buffet est organisé par Lucy et c'est très facilement que Delilah se glisse parmi le personnel en se proposant d'aider pour le service. Sans avertir Samson, bien entendu, elle décide d'un camouflage réussi mais très encombrant.... (mouarf) Lors de cet événement sont présentes de vieilles connaissances que je vous laisserai découvrir. Mais tout va de travers, les investisseurs bulgares sont incontrôlables, leur comportement est irrévérencieux... C'est avec beaucoup de plaisir que je suis retournée à Bruncliffe pour la sixième fois, une villégiature devenue incontournable ! Après la réussite inespérée avec l'impossible Cliff dans le tome précédent, l'agence de Delilah connait un succès croissant. Les clients affluent. Entre elle et Samson, les relations ont évolué, chacun s'est avoué de son côté ses sentiments mais un fossé s'est ouvert entre eux, Samson toujours sous le coup d'un danger de plus en plus tangible ne souhaite pas l'entraîner avec lui et la tient à l'écart. Lorsque Nancy Taylor vient trouver Samson pour lui demander d'enquêter sur son mari, le maire bien aimé du village qu'elle soupçonne d'avoir une liaison, Delilah ne peut s'empêcher de fourrer son nez dans l'affaire. Bernard Taylor doit participer à une partie de chasse avec le véreux Procter ainsi que des investisseurs immobiliers. Le buffet est organisé par Lucy et c'est très facilement que Delilah se glisse parmi le personnel en se proposant d'aider pour le service. Sans avertir Samson, bien entendu, elle décide d'un camouflage réussi mais très encombrant.... (mouarf) Lors de cet événement sont présentes de vieilles connaissances que je vous laisserai découvrir. Mais tout va de travers, les investisseurs bulgares sont incontrôlables, leur comportement est irrévérencieux voire dangereux... La partie de chasse prend fin avec la mort d'un des participants. C'est une catastrophe, une simple filature pour infidélité devient une scène de crime. Delilah se ronge de culpabilité, Samson qui est resté à la périphérie avec Caliméro, se sent impuissant... L'enquête s'annonce épineuse, les suspects sont nombreux. Le tour de force de l'auteur est d'avoir mis le lecteur en position d'observateur privilégié, il est au courant de certaines choses (pas toutes, il reste des surprises), et voit les erreurs d'appréciations, les pièges dans lesquels tombent tous les protagonistes, c'est extrêmement prenant ! Si l'on est focalisé sur l'enquête, nous n'en sommes pas moins toujours dans le petit village où les ragots sont légions, l'ostracisme et les commérages vont bon train. Tous les personnages qui font la saveur de la série sont bel et bien là, les résidents de la maison de retraite toujours prêts à donner un coup de main, Stuart Lister... et la si savoureuse Ida Caspter, (mais que j'aime ce personnage !) sans oublier Calimero . De plus le roman est agrémenté de petites enquêtes secondaires plutôt amusantes qui renforcent l'humour toujours bien présent. Si l'enquête trouve sa résolution, la menace plane plus que jamais au dessus de Samson et la toute fin pleine de suspense donne furieusement envie de lire la suite. Vite le tome 7 ! Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête noire !
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Menez l'enquête avec ces 8 "cosy mystery"

    Une ambiance chaleureuse, un petit village tranquille et une touche d’humour ! Suivez ces enquêteurs professionnels et ces apprentis détectives dans leur quête aux indices. Exit la violence et les bains de sang, délassez-vous avec ces 8 "cosy mystery" tout en légèreté.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    6 "cosy mystery" à dévorer bien au chaud sous la couette

    On les appelle "cosy mystery" ou "cosy murder", des thrillers - bien souvent venus de Grande-Bretagne - qui mêlent mystère et humour et dans lesquels l'atmosphère joue pour beaucoup. Des romans policiers douillets, qui plantent volontiers leurs intrigues à la campagne et mettent-en-scène des enquêteurs attachants. À déguster avec une tasse de thé, évidemment. 

    Lire l'article