En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les jours de ton absence

        Les Escales
        EAN : 9782365693530
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Les jours de ton absence

        Caroline BOUET (Traducteur)
        Collection : Domaine étranger
        Date de parution : 03/05/2018
        Sept jours de bonheur absolu. Puis, il disparaît...
        Un suspense amoureux à couper le souffle.
        Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l’un pour l’autre, elle en est certaine. Les jours qu’ils passent ensemble ressemblent à un rêve et Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, également fou amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous... Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l’un pour l’autre, elle en est certaine. Les jours qu’ils passent ensemble ressemblent à un rêve et Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, également fou amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous deux se quittent en sachant qu’ils se reverront très vite.
        Pourtant, quelques jours plus tard, Eddie n’a toujours pas donné de signe de vie. Le portable de Sarah reste désespérément muet. Refusant d’écouter ses amis qui lui conseillent de passer à autre chose, Sarah met tout en œuvre pour comprendre la raison de ce silence.
        Elle ne sait pas encore que l'explication qui se dessine peu à peu la bouleversera au plus profond de son être. Une chose qu'elle ne peut maîtriser les sépare irrémédiablement, la seule qu'ils n'ont pas partagée : la vérité.

        Mêlant admirablement suspense, secrets et histoire d'amour, Les Jours de ton absence vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page. Véritable phénomène d'édition, il a été traduit dans le monde entier.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365693530
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sourisetdeslivres Posté le 7 Septembre 2018
          Je défie quiconque de pouvoir deviner la beauté qui se cache derrière la quatrième de couverture. Cela ne va pas être une chronique facile à écrire, car je vais devoir taire énormément d’aspects et de personnages pour que toi aussi tu sois pleinement surpris en lisant ce roman qui est un véritable petit bijou littéraire bien loin de la banale histoire d’amour à laquelle on peut penser.Je voudrais avant tout, une fois n’est pas coutume, te parler du talent d’écriture de Rosie Walsh Elle m’a scotché. Oui, tu as raison, ce n’est pas très français, mais je n’ai pas d’autres mots. J’ai été ébahie par les révélations, j’ai eu le pouls rapide tout au long du roman tellement le suspens est fort et si le suspens est prenant que te dire des émotions et des thèmes abordés. Avec quelles extrême douceur et sensibilité elle aborde le deuil, la fratrie, la dépression, l’anxiété, la fécondation in vitro, la maladie chez l’enfant, mais surtout le pardon. Le pardon qui est impossible à s’accorder tellement pétri de culpabilité et le pardon qu’on accorde à la personne qui a ruiné votre vie. Une vie réduite à néant un jour 19 ans plus tôt. Rosie Walsh a aussi cette faculté à te faire... Je défie quiconque de pouvoir deviner la beauté qui se cache derrière la quatrième de couverture. Cela ne va pas être une chronique facile à écrire, car je vais devoir taire énormément d’aspects et de personnages pour que toi aussi tu sois pleinement surpris en lisant ce roman qui est un véritable petit bijou littéraire bien loin de la banale histoire d’amour à laquelle on peut penser.Je voudrais avant tout, une fois n’est pas coutume, te parler du talent d’écriture de Rosie Walsh Elle m’a scotché. Oui, tu as raison, ce n’est pas très français, mais je n’ai pas d’autres mots. J’ai été ébahie par les révélations, j’ai eu le pouls rapide tout au long du roman tellement le suspens est fort et si le suspens est prenant que te dire des émotions et des thèmes abordés. Avec quelles extrême douceur et sensibilité elle aborde le deuil, la fratrie, la dépression, l’anxiété, la fécondation in vitro, la maladie chez l’enfant, mais surtout le pardon. Le pardon qui est impossible à s’accorder tellement pétri de culpabilité et le pardon qu’on accorde à la personne qui a ruiné votre vie. Une vie réduite à néant un jour 19 ans plus tôt. Rosie Walsh a aussi cette faculté à te faire croire en quelque chose et te gruger complètement.Ce livre, mon cher lecteur c’est une poupée russe. Tu soulèves un couvercle pour lire un nouveau thème qui va t’emmener dans un labyrinthe. Rosie Walsh elle, elle sait le chemin que tu vas emprunter, humain que nous sommes elle sait qu’on va tomber dans son piège, mais ce piège est en fait un cadeau, une merveilleuse leçon de reconstruction. Un chemin lent, sinueux en pleine campagne, des tunnels de cerfeuils sauvages, la campagne anglaise et la Californie.C’est aussi une réflexion profonde sur le sens de l’expression « se sentir chez soi » c’est enfin que la vie est faite de choix, que l’on a toujours le choix même si la décision est là plus difficile que tu prendras, choix que tu ne fais pas parce que tu as peur ou que ton train-train quotidien est rassurant, couvercle de marmite que tu ne soulèves pas sinon tout ce que tu y as enfui t’exploseras au visage, lettre jamais ouverte, car tu ne veux pas y lire la vérité celle dont pourtant tu as conscience, mais où tu préfères te dire que tu es très bien comme tu es. Je sais que tu as l’impression que ma chronique est déconstruite, que tu ne sais même pas de qui on parle, je vais t’en toucher quelques mots. Il y a Eddie et Sarah : le coup de foudre, une semaine de rêve hors du temps puis chacun doit reprendre sa vie et un brusque silence. Eddie a disparu de la surface de la Terre. Pourquoi#8201;? Un accident#8201;? Ou Sarah s’est-elle trompée sur ses sentiments comme Jo et Thommy ont l’air de le penser. Il y a aussi Ruben, Jennie, Javier, Carole, Alex, Rudi, Hannah, Alan, Martin et Kaia. Je ne te dirai rien sur eux, ils ont chacun leurs histoires qui s’entremêlent à celle de Sarah et Eddie. Sarah Walsh a créé des êtres profondément humains abordant à travers eux les thèmes cités plus haut, mais aussi le divorce et le harcèlement scolaire. J’aimerais tant te dire qui est qui, mais je ne peux vraiment pas. Juste te dire que bien que cela soit dramatique, poignant que j’ai eu le cœur déchiré Rosie Walsh fait surgir beaucoup de lumière de ces ténèbres. De la lumière et de la sagesse. Elle embarque ses protagonistes en pleine tempête, un tsunami d’émotion qui ravage tout sur son passage jusqu’à l’apaisement. Tu n’entends plus que le vent, les oiseaux, le souffle chaud du soleil. Un roman brillant et lumineux beaucoup plus profond et intime que l’on ne pourrait penser. Un livre qui te happe dans ses pages pour ne plus te lâcher jusqu’à la dernière ligne. Suspens, récit de vie, magnifique et tragique romance, oui elle peut être les deux en même temps. Roman ancré dans son temps, Rosie Walsh avec toujours beaucoup de bienveillance, d’esprit et d’humour, te donne à lire un roman sur la résilience, le pouvoir de la guérison et tellement plus d’aspects que je suis obligée de taire. Suite de l'avis disponible sur le blog :)
          Lire la suite
          En lire moins
        • StephanieP Posté le 7 Septembre 2018
          Sarah rencontre Eddie au coeur d'une charmante campagne anglaise. C'est ce que l'on peut appeler un coup de foudre. Ils se quittent au bout d'une semaine, mais promettent de se rappeler très vite. Et pourtant, Eddie ne rappelle pas... Et Sarah ne comprend pas pourquoi... On sent un lourd secret dans le passé de celle-ci, mais il ne peut y avoir un rapport avec Eddie... "Les jours de ton absence" est ce que l'on pourrait appeler une romance à l'eau de rose. Tout est trop parfait entre les deux protagonistes. L'amour fou au bout d'une semaine, ce besoin viscéral d'être en contact de l'autre. Et pourtant, ça marche. Véritable page turner, ce livre est un agréable divertissement. Mais l'amour triomphe-t-il toujours ?
        • gomettewoman Posté le 4 Septembre 2018
          Entre roman d'amour et polar, #Rosie Walsh nous dépeint la rencontre de Sarah et Eddie, leur histoire d'amour intense et leur rupture violente que rien ne laissait pressentir. Au fil des pages Sarah va chercher à comprendre pourquoi Eddie, en qui elle a vu le grand amour, ne donne plus signes de vie. @Les jours de ton absence est un roman agréable à lire malgré quelques longueurs. Si l'auteure arrive à nous berner le plus long du livre, la fin est quelque peu trop "fleur bleue" pour moi je dois bien l'avouer.
        • DeboDebby Posté le 26 Août 2018
          J'ai beaucoup aimé cette lecture qui est très divertissante et fait chaud au coeur. Seul bémol, il y a quand même une vingtaine de fautes d'orthographe, ce qui est très vite désagréable à la lecture.
        • Hamisoitil Posté le 21 Août 2018
          Les jours de ton absence de Rosie Walsh est un roman d’amour mêlé à du suspense qui aurait pu être le roman époustouflant, de l’été, à lire sur la plage. Seulement, tous les ingrédients étaient réunis, mais trop confus, trop ambigus, trop fouillis à mon sens, en tout cas pour le début jusqu’à la moitié du livre. Tout d’abord, l’histoire en elle-même est très jolie et pourrait faire rêver toutes les femmes en mal d’amour, les romantiques, quoi ! C’est une rencontre entre Sarah et Eddie, la trentaine, voire un peu plus, en Angleterre. C’est l’amour fou, le bonheur, ils sont inséparables pendant sept jours. Tout se passe à merveille. Ils tombent amoureux. Eddy doit repartir pour un voyage, mais lui promet de s’écrire et de se revoir à son retour. Oui, Sarah est persuadée qu’ils se reverront et qu’ils pourront vieillir ensemble. Un texto, deux textos, un message... toujours rien en retour. Eddy ne répond pas, ne donne pas de ses nouvelles. Voilà que la belle s’impatiente un peu, beaucoup, angoisse, panique. Où est-il ? Que fait-il ? Pourquoi ne répond-il pas ? Sarah nous emmène dans ses attentes et finalement, nous aussi, on se pose les mêmes questions. La première... Les jours de ton absence de Rosie Walsh est un roman d’amour mêlé à du suspense qui aurait pu être le roman époustouflant, de l’été, à lire sur la plage. Seulement, tous les ingrédients étaient réunis, mais trop confus, trop ambigus, trop fouillis à mon sens, en tout cas pour le début jusqu’à la moitié du livre. Tout d’abord, l’histoire en elle-même est très jolie et pourrait faire rêver toutes les femmes en mal d’amour, les romantiques, quoi ! C’est une rencontre entre Sarah et Eddie, la trentaine, voire un peu plus, en Angleterre. C’est l’amour fou, le bonheur, ils sont inséparables pendant sept jours. Tout se passe à merveille. Ils tombent amoureux. Eddy doit repartir pour un voyage, mais lui promet de s’écrire et de se revoir à son retour. Oui, Sarah est persuadée qu’ils se reverront et qu’ils pourront vieillir ensemble. Un texto, deux textos, un message... toujours rien en retour. Eddy ne répond pas, ne donne pas de ses nouvelles. Voilà que la belle s’impatiente un peu, beaucoup, angoisse, panique. Où est-il ? Que fait-il ? Pourquoi ne répond-il pas ? Sarah nous emmène dans ses attentes et finalement, nous aussi, on se pose les mêmes questions. La première partie du livre, j’ai trouvé que c’était trop éparpillé. Je n’avais absolument rien compris à part que ouais, elle attendait des nouvelles de cet homme. Il y a des personnages qui sont là, mais on n’en sait pas plus. Donc faut patienter encore un peu. Puis vient le milieu du livre où, là, l’ennui commence à s’installer, car ça tourne en rond. En clair, ça manque cruellement de saveur. L’héroïne entre dans une sorte de mélancolie, de rêve éveillé, du prince charmant sur son cheval blanc (Eddy), elle en fait carrément une fixation au lieu d’avancer, au point de faire sa propre enquête, réseaux sociaux, et j’en passe, pour savoir ce qu’il lui était arrivé. Là, c’était le pompon sur la Garonne. Ce n’était absolu pas crédible à moins d’être cinglée. Franchement, au bout de sept jours être accro comme ça, pincez-moi. Alors, oui, je comprends tout à fait le coup de foudre, le fait de ressentir au plus profond de soi-même que l’autre soit le bon et gnangnangnan... mais faut pas pousser quand même. Plusieurs fois mes yeux se sont levés au ciel. Mais voilà qu’un élément perturbateur arrive à mettre un peu de piment dans l’histoire et à changer la donne. Ouf ! Il était temps ! La troisième partie devient de plus en plus intéressante avec une intrigue qui, enfin, captive, tient la route et empêche de faire autre chose. IMPOSSIBLE DE LÂCHER LE ROMAN. Les pages se tournent à vitesse folle. Je veux savoir, je prie, j’angoisse, j’espère. Mon cœur de nana se place en avant et dit rohlala ! Je me suis même demandé, mais pourquoi l’auteur avait mis tout ce temps pour enfin réagir, nous mettre quelque chose de sérieux sous la dent. J’arrive à la dernière page et finalement, je me rends compte que l’histoire n’était pas si mièvre que ça, juste un peu trop long à démarrer, à mettre en place et que le meilleur était véritablement à la toute fin. Si je recommande ? Oui, parce que l’histoire est mignonne au début mais touche sincèrement le cœur dans les 150 dernières pages. Il y a également des sujets très forts, dont la maladie psychiatrique, les secrets, le deuil, les regrets et l’amitié très forte. Alors, oui, je recommande même si ce n’est réellement pas un coup de cœur.
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « L'Anglaise Rosie Walsh réussit un trio gagnant, suspense-drame-amour ! »
        Elle
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Les Escales

          Astuces d'écriture : Les 3 conseils de Rosie Walsh

          Il n'y a pas de recette miracle lorsque l'on décide de se mettre à l'écriture, ni de mode d'emploi précis. Rosie Walsh, auteure britannique du roman Les jours de ton absence, vous dévoile ses conseils pour bien se mettre en condition : S'installer dans un environnement agréable, s'organiser, rester calme et positif.

          Lire l'article