Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481481
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 134 x 190 mm

L'île aux enfants

Collection : Belfond Pointillés
Date de parution : 14/03/2019
Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence coulent des jours heureux sur l’île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route et embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents.... Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence coulent des jours heureux sur l’île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route et embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées.
1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d’enquêter et s’envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d’un mensonge d’État.  
À travers l’évocation de l'enlèvement méconnu d'au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l’arbitraire et du secret. L’histoire d’une quête des origines et d’une résilience, portée par un grand souffle romanesque.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481481
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 134 x 190 mm

Ils en parlent

« Un livre à lire » 
Denis Faroud / France Bleu

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mel_bouquine18 Posté le 28 Juin 2021
    Il y a des romans qui évoquent des passages sombres de l’Histoire… 1963. La démographie réunionnaise explose. Elle obsède aussi. Pour pallier à ce baby boom et « repeupler la France rurale », les autorités décident le transfert forcé de centaines d’enfants. En arguant un meilleur avenir pour leur progéniture, ils convainquent les parents de la « chance » qui leur est donnée d’offrir des perspectives plus réjouissantes à leur chair dans la métropole. Oui, enfin, en théorie. Ariane Bois met en lumière cette ignominie à travers le destin de Pauline, 6 ans, et de sa petite sœur, Clémence. Elles coulent des jours heureux sur l’île de la Réunion. Jusqu’à un matin de 1963 où une voiture rouge s’arrête à leur hauteur, au bord de la route, et les kidnappe. Quelques heures plus tard, elles sont poussées de force dans un avion et atterrissent à Guéret. Elles sont séparées. La seconde partie du roman débute en 1998. Quelques phrases à la radio ravivent de profondes blessures. Caroline, journaliste, ne comprend pas le silence dans lequel s’est emmuré sa mère. Elle décide d’enquêter, et découvre ce mensonge d’État ainsi que toutes ses conséquences. À travers cet épisode de l’Histoire, c’est toute la question des origines... Il y a des romans qui évoquent des passages sombres de l’Histoire… 1963. La démographie réunionnaise explose. Elle obsède aussi. Pour pallier à ce baby boom et « repeupler la France rurale », les autorités décident le transfert forcé de centaines d’enfants. En arguant un meilleur avenir pour leur progéniture, ils convainquent les parents de la « chance » qui leur est donnée d’offrir des perspectives plus réjouissantes à leur chair dans la métropole. Oui, enfin, en théorie. Ariane Bois met en lumière cette ignominie à travers le destin de Pauline, 6 ans, et de sa petite sœur, Clémence. Elles coulent des jours heureux sur l’île de la Réunion. Jusqu’à un matin de 1963 où une voiture rouge s’arrête à leur hauteur, au bord de la route, et les kidnappe. Quelques heures plus tard, elles sont poussées de force dans un avion et atterrissent à Guéret. Elles sont séparées. La seconde partie du roman débute en 1998. Quelques phrases à la radio ravivent de profondes blessures. Caroline, journaliste, ne comprend pas le silence dans lequel s’est emmuré sa mère. Elle décide d’enquêter, et découvre ce mensonge d’État ainsi que toutes ses conséquences. À travers cet épisode de l’Histoire, c’est toute la question des origines que l’auteure aborde. Ces enfants ont été arrachés à leurs famille, à leur île. Ils ont perdu leurs repères. Sans compter les violences physiques, les abus, l’esclavage auquel certains d’entre eux étaient réduits. Comment se construire en tant qu’adulte après ça ? Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Pourquoi ?… Des choses m’ont gênée dans l’écriture, parfois l’une ou l’autre incohérence dans le récit. Mais très honnêtement, ça n’a pas d’importance. L’empathie ressentie et l’émotion qu’elle a suscité chez moi ont pris le dessous, m’ont arraché des larmes. Ces événements sont atroces. Ils se sont produits. L’importance de nos racines est innommable. Elles permettent la quête de soi. Le gouvernement français a pourtant jugé bon de les leur voler ! Ce livre, documenté, leur rend hommage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BLAGUEPE Posté le 13 Juin 2021
    Une histoire qui se répète dans l’histoire, j’ai entendu et lu le cas de ces enfants démunis, volés, abandonnés en Irlande et au Royaume et que l’on destinait au peuplement des colonies. Cette fois-ci c’est l’inverse, il s’agit de la France qui « importe » des enfants pauvres sous couvert d’éducation, de conditions de vie meilleure mais qui ne contrôle rien, n’assure aucun suivi et n’assume pas. Une histoire tristement belle si l’on peut dire… mais qui reste une offense à l’enfance. Bien écrite et pleine de sensibilité.
  • Lectricedemots Posté le 26 Mai 2021
    C'est un livre que j'ai lue en une journée, tellement ce histoire est touchante, bouleversante mais aussi horrible. L'île aux enfants ce n'est pas joyeux loin de la , il ne se lit pas à légère mais il se vit. J'ai été prise d'une grande émotion tout le long du livre, impatiente de savoir si Pauline et Clémence allaient être réunis. Ce livre mets en avant également les non-dits, les secrets de famille et l'identité. Une fois surprenante que j'ai vu venir évidemment, j'ai aimés cette écriture fluide, bon j'aurais aimée des chapitres aussi mais cella ne m'a pas dérangée. Un sujet difficile traité avec humilité, je vous recommande et vous conseille ce livre.
  • ladauphinette Posté le 9 Mai 2021
    Toujours dans les romans en lien avec l'histoire contemporaine Est ce parce que j'ai lu le fabuleux "Rivages de la colère" de Caroline Laurent qui confirme par ce livre ses qualités d'écriture, on ne tombe jamais dans la romance ou le pathos, que j'ai moins apprécié cette "île aux enfants" ? L'épisode de Sully m'a vraiment dérangé, j'ai aimé la première partie racontée par la mère, mais la deuxième beaucoup moins. Je l'ai quand même lu dans le week-end, c'est donc que j'ai accroché 😊
  • fcathp Posté le 5 Mai 2021
    C'est une histoire, celle des enfants déportés de la Réunion vers la Creuse, dont j'avais entendu parler aux infos et qui m'avait intéressée. L'aspect romancé du livre permet d'entrer dans le récit de façon rapide et simple, différentes façons d'avoir vécu ce drame sont évoquées.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !