Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221109106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 153 x 240 mm

Next

Patrick BERTHON (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 18/10/2007

Bienvenue dans le monde cruel, délirant, dangereux des manipulations génétiques...
Pour John Burnet, atteint d'un cancer, le nouveau traitement du docteur Gross relève du miracle. Pourtant, une chose l'inquiète : Gross multiplie inutilement les prises de sang. Horrifié, John apprend que son médecin a vendu ses cellules à BioGen, un laboratoire...

Bienvenue dans le monde cruel, délirant, dangereux des manipulations génétiques...
Pour John Burnet, atteint d'un cancer, le nouveau traitement du docteur Gross relève du miracle. Pourtant, une chose l'inquiète : Gross multiplie inutilement les prises de sang. Horrifié, John apprend que son médecin a vendu ses cellules à BioGen, un laboratoire privé, et qu'il n'est plus le propriétaire de sa lignée cellulaire. Plus grave, les cellules de sa fille Alex et de son petit-fils Jamie, qui partagent son patrimoine génétique, appartiennent également à BioGen.
Pions déshumanisés d'une bataille scientifique qui les dépasse, John, Alex et Jamie deviennent le gibier d'une chasse à l'homme terrifiante et grotesque. L'enjeu : le contrôle pharmaceutique des gènes de l'humanité - pour des milliards de dollars. Les victimes : nous tous.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221109106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BurjBabil Posté le 2 Juin 2020
    Et après tout ça ? Il fallait un livre de détente, pour se changer les idées. Raté. C'est plein de malades et d'apprentis sorciers qui jouent avec la santé de leurs « clients »... [masquer]Le médecin de John Burnet, en qui ce dernier avait confiance (qui peut avoir confiance en un médecin aujourd'hui ?) lui a pris ses cellules avant de les vendre à une société de biotechnologies : Biogen. Pour sauver l'humanité et accessoirement pour s'offrir un voyage dans l'espace grâce à son alter ego de space X. A partir de là, le sieur trop confiant n'est plus propriétaire de ses propres cellules et la société en question, s'étant fait pirater sa « banque de donnée génétique » va chercher à récupérer « ses » cellules ainsi brevetées ou même celles de sa fille ou de son petit-fils puisqu'ils partagent le même patrimoine génétique... donc appartiennent génétiquement à Biogen (recel de cellules, logique du droit de propriété...).[/masquer] Dans ce livre qui parle de virus (décidément !), de manipulations génétiques, on rencontre des scientifiques en tous genres mais surtout des grands pontes attirés par l'argent, assez peu de vrais soignants de base, ceux qui méritent notre considération. C'est une startup nation états-unienne peu... Et après tout ça ? Il fallait un livre de détente, pour se changer les idées. Raté. C'est plein de malades et d'apprentis sorciers qui jouent avec la santé de leurs « clients »... [masquer]Le médecin de John Burnet, en qui ce dernier avait confiance (qui peut avoir confiance en un médecin aujourd'hui ?) lui a pris ses cellules avant de les vendre à une société de biotechnologies : Biogen. Pour sauver l'humanité et accessoirement pour s'offrir un voyage dans l'espace grâce à son alter ego de space X. A partir de là, le sieur trop confiant n'est plus propriétaire de ses propres cellules et la société en question, s'étant fait pirater sa « banque de donnée génétique » va chercher à récupérer « ses » cellules ainsi brevetées ou même celles de sa fille ou de son petit-fils puisqu'ils partagent le même patrimoine génétique... donc appartiennent génétiquement à Biogen (recel de cellules, logique du droit de propriété...).[/masquer] Dans ce livre qui parle de virus (décidément !), de manipulations génétiques, on rencontre des scientifiques en tous genres mais surtout des grands pontes attirés par l'argent, assez peu de vrais soignants de base, ceux qui méritent notre considération. C'est une startup nation états-unienne peu reluisante qui nous est narrée ici, mue exclusivement par la volonté de puissance, la promotion sociale et par le sexe. Surtout par le sexe d'ailleurs. Des histoires annexes viennent égayer ce fond assez désespérant bien que très propret en apparence : [masquer] la prostitution se fait en jet privé, c'est quand même autre chose (il ne manque plus qu'une île privée et cela devient réaliste). Création d'un hybride singe-homme qui représente le prochain combat des non-spécistes (ou anti, je n'arrive jamais à savoir), un perroquet génial qui sait compter et parler couramment (il aide un enfant à faire ses devoirs et balance son porc...), un orang-outan qui insulte les touristes en recherche d'écologie (c'est important de parler d'écologie sur son blog/vlog quand on fait le tour du monde en avion), des chercheurs qui font des tests de thérapie génique sur leurs proches par exemple pour vaincre la frigidité d'une secrétaire blonde (vont-elles disparaître génétiquement ?) ou d'un frère toxico (y a-t-il un gêne de dépendance ?).[/masquer] Ce récit au tempo soutenu est entrecoupé de faux articles de journaux, de rapports scientifiques, de jugements qui laissent croire que le fond est réel ce qui est en partie vrai lorsqu'on parle du fonctionnement et des interrogations autour du génome humain. Pourquoi Neandertal a-t-il disparu ? Y a-t-il eu croisement avec Homo Sapiens ? On navigue constamment entre roman, faux semblants et actualité. Après cette lecture distrayante mais interrogative, et en considérant les batailles des laboratoires autour de l'obtention d'un vaccin sensé vaincre un certain virus ayant un peu marqué l'actualité, on reste un peu songeur... De quoi donner envie de fouiller un peu le sujet pour acquérir deux trois connaissances utiles à la prise de décision réfléchie et pondérée. Il ne faudra certainement pas compter sur nos médias et nos maîtres pour nous éclairer. Ni pour nous demander notre avis me direz-vous... Vaccin ou pas vaccin ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • IsabelleFleury Posté le 20 Octobre 2018
    Cet auteur est reconnu pour avoir écrit des trucs géniaux, Jurassic Park, le monde perdu et Harcèlement entre autres. Je m'attendais donc à être éblouie. Pourtant, la magie n'a pas opéré. Rendue à la moitié du roman, je me demandais encore quand ça allait vraiment commencer. Des histoires différentes (mais trop nombreuses, on s'y perd un peu), toutes autour du monde scientifique et des modifications génétiques, qui finissent par se recouper à la fin. J'aurais aimé que les histoires se rejoignent plus rapidement, car c'est vraiment à ce moment que j'y ai trouvé un réel intérêt. En résumé, on y découvre ce que les recherches peuvent apporter de bon, mais aussi de plus mauvais au progrès scientifique. Une bonne fiction se doit d'être soit très divertissante, soit très crédible. Pourtant, je n'ai retrouvé ni l'un, ni l'autre. Pour le travail de recherche, chapeau à l'auteur... ça dû être colossal!
  • Godet Posté le 12 Septembre 2018
    John Burnet est un atteint d'un cancer. Alors qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il accepte un nouveau traitement qui s'avère efficace. John Burnet effectue régulièrement des prélèvements afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de récidive. Cependant les prises de sang se succèdent de façon rapprochée... et cela sans aucune explication ! Est-il a nouveau atteint ? Pourquoi tous ces examens ? Que montrent les résultats ? John apprendre que ses cellules sont vendues à un laboratoire privé de recherche génétique. A partir de cela, il porte plainte car il n'a plus aucun droit sur son patrimoine génétique. De plus, il découvre que sa fille Alex qui est avocate et son petit-fils Jamie sont également exposés. L'auteur va nous plonger dans une bataille juridique, de multiples expériences génétiques notamment sur des animaux qui pour certains ont des capacités intellectuelles extraordinaires et qui au fil de la lecture vont devenir très attachants, une course poursuite avec un détective privé prêt à tout pour récupérer les cellules des Burnet. La famille Burnet réussira-t-elle à échapper aux dérives de la science ? C'est un roman de 531 pages, très bien écrit qui regroupe des notions de... John Burnet est un atteint d'un cancer. Alors qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il accepte un nouveau traitement qui s'avère efficace. John Burnet effectue régulièrement des prélèvements afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de récidive. Cependant les prises de sang se succèdent de façon rapprochée... et cela sans aucune explication ! Est-il a nouveau atteint ? Pourquoi tous ces examens ? Que montrent les résultats ? John apprendre que ses cellules sont vendues à un laboratoire privé de recherche génétique. A partir de cela, il porte plainte car il n'a plus aucun droit sur son patrimoine génétique. De plus, il découvre que sa fille Alex qui est avocate et son petit-fils Jamie sont également exposés. L'auteur va nous plonger dans une bataille juridique, de multiples expériences génétiques notamment sur des animaux qui pour certains ont des capacités intellectuelles extraordinaires et qui au fil de la lecture vont devenir très attachants, une course poursuite avec un détective privé prêt à tout pour récupérer les cellules des Burnet. La famille Burnet réussira-t-elle à échapper aux dérives de la science ? C'est un roman de 531 pages, très bien écrit qui regroupe des notions de droit, de recherche génétique, d'éthique, le tout subtilement imbriqué avec une intrigue et un suspense bien dosé même si certains passages semblent un peu long. Un régal quand on aime comme moi tous ces thèmes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • dupuisjluc Posté le 26 Novembre 2017
    Un bon polar de Michael Crichton qui dénonce les expérimentations génétiques et la privatisation du vivant. Pour l'auteur un prétexte pour défendre plusieurs thèses qu'il expose en fin d'ouvrage: - Cessons de breveter les gènes - Etablissons des directives claires pour l'utilisation des tissus humains - Faisons des lois garantissant que les données des expériences génétiques soient rendues publiques - Evitons les interdits sur la recherche - Abrogeons la loi qui privatise les découvertes faites dans les universités. Une bonne idée de dénoncer ces dérives par le biais d’un roman qui nous tient bien en haleine. Par contre, il pousse le bouchon un peu loin avec un perroquet qui parle et raisonne comme nous ainsi qu'un singe que l'on confond avec un petit garçon...
  • jephilclar Posté le 29 Juin 2017
    Au contraire de "prisonniers du temps" que j'ai lu d'une traite, ici un ropan que j'ai arreté au bout de quelques dizaines de pages ! rare ! Gloseries scientifiques et profusion de personnages qui rendent la lecture difficile et ennuyante...perso, à déconseiller...dommage, mais d autres de Crichton sont formidables !!
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.