Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145283
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 444
Format : 140 x 225 mm

Nymphéas noirs

Date de parution : 15/06/2017
Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture,... Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145283
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 444
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

« Croisez Le Dahlia noir d'Ellroy et les Nymphéas de Monet, et vous obtenez, mi-littérature, mi-peinture, un polar à Giverny. »
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • enastoc Posté le 14 Novembre 2020
    Moi qui raffole des livres avec un "plot twist" à la fin, j'ai été servie avec Nymphéas noirs ! Ça a mal commencé : d'abord, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire, je ne comprenais pas le rapport entre les différents éléments. J'essayais de m'imaginer la fin sans pouvoir rassembler tous les indices que j'avais. De plus, je trouve (comme dans beaucoup de romans de Michel Bussi), que certaines descriptions étaient superflues et cassaient le rythme de l'histoire. Cependant, j'appréciais la façon dont le livre était écrit, facile à lire et sans prétention. Ce n'est qu'à la fin que tout se met en place, on comprend les moindres détails de l'histoire. Je suis restée bouche bée, me promettant que je le relirais pour m'amuser à chercher de possibles incohérences dans ce récit parfaitement raconté. Rien que pour la fin, le livre vaut le détours et je le recommanderais à ceux qui aiment se poser des questions sans avoir les réponses immédiatement. Ça fait durer le plaisir finalement.
  • Victor001 Posté le 10 Novembre 2020
    A ce jour toujours le meilleur Bussi
  • Justine0787 Posté le 10 Novembre 2020
    J'ai vraiment accroché à cette intrigue, je me suis attachée aux personnages, j'ai mené l'enquête en même temps qu'eux et j'ai imaginé ce brave Neptune au milieu de ce village. On découvre le monde de Monet, la vie d'un petit village, on cherche à comprendre le rôle et les intentions de chacun, c'est parfaitement ficelé jusqu'au bout ! Je recommande, le livre se lit rapidement et on ne voit pas le temps passer.
  • lokylucas Posté le 27 Octobre 2020
    Du Bussi ! J'adore ! Le type de livre qu'on commence tranquillement, on découvre les personnages et les lieux. On cogite et on lit les dernières pages en 4eme vitesse tellement on est impatients d'avoir le fin mot !
  • papillonpuce Posté le 22 Octobre 2020
    C'est de le village où Monet a fini ses jours qu'un matin, un cadavre est retrouvé dans la rivière. Tout au long de l'histoire, on suit les découvertes de l'inspecteur Laurenç Sérénac à travers le regard de 3 femmes d'âges différents. C'est également l'occasion d'en apprendre plus sur le monde de la peinture, en l'occurrence sur le célèbre peintre Claude Monet. En résumé, ce livre n'est pas inintéressant, tous les détails historiques et artistiques sont vraiment intéressants mais je n'ai pas réussi à crocher avec l'histoire. Même si j'ai trouvé le final bien ficelé et cohérent, ce livre ne sera pas un coup de cœur pour moi mais un bon polar qui se lit tout seul.
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article
  • News
    Presses de la Cité

    "Nymphéas noirs" remporte le prix du meilleur polar traduit au Japon

    Le lundi 15 Avril, le SR Club, organisme fondé en 1952 à Kyoto, a remis pour la seconde fois le prix de la traduction d’un polar à Michel Bussi pour Nymphéas noirs.

    Lire l'article