Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145283
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 444
Format : 140 x 225 mm

Nymphéas noirs

Date de parution : 15/06/2017
Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une... Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs.
Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.
 
Un suspense brillant, à la résolution insoupçonnable, dans lequel chaque personnage est une énigme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145283
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 444
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Croisez Le Dahlia noir d'Ellroy et les Nymphéas de Monet, et vous obtenez, mi-littérature, mi-peinture, un polar à Giverny. »
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SOUCHRISTI Posté le 10 Juin 2021
    L’intrigue est incroyable ! Les éléments s’imbriquent à la perfection, et j’ai très envie de le relire tout bientôt, afin de repérer tous les indices disséminés çà et là au fil des pages. Parce qu’il y a en réalité, une multitude d’indices, mais nous n’avons pas toutes les cartes en main pour dénouer le tout. Mais petit à petit et grâce au travail des enquêteurs, l’intrigue devient de plus en plus claire. même si'l faut attendre le dénouement final pour avoir toutes les cartes en main pour élucider le mystère,
  • EscourrouJF Posté le 28 Mai 2021
    L'intrigue est très bien construite, si bien qu'on est assez étonné du dénouement, qui invite à repenser à toute l'histoire dès le début. Le caractère assez caustique de la narratrice la rend plutôt sympathique. Avec tout cela, on apprend des choses très intéressantes sur Monnet et la peinture.
  • isah62 Posté le 27 Mai 2021
    Trois femmes : Fanette, 11 ans, Stéphanie, 36 ans institutrice et la narratrice, 84 ans, habitent à Giverny, village célèbre grâce à Claude Monet. Il y a une égoïste, une menteuse, et une méchante. La plus âgée surveille tout ce qui se passe dans le village, elle connaît tout et tout le monde, et elle raconte. Fanette passe son temps à peindre et elle est très douée, elle partage son temps libre avec Paul, le seul qui la soutienne dans son art. Giverny, village troublé par les visiteurs de tous pays venus découvrir les jardins de Monet, est perturbé par la découverte d'un corps au bord du ru. Les inspecteurs Benavides et Serenac sont sur l'enquête, ils ont des doutes, chacun les leurs, mais aucun coupable. Quelles directions vont prendre les recherches quand un inspecteur tombe amoureux de la trop belle institutrice dont le mari est jaloux ? Une fin totalement imprévisible. Je n'ai rien vu venir. J'avais mes questions, mes doutes, j'en étais arrivée à des quasi-certitudes, je croyais avoir tout compris ... j'y croyais. Une enquête prenante et une fin surprenante. Une trame bluffante d'originalité, une construction parfaite, une intrigue bien maîtrisée. Une manipulation inouïe jusqu'au bout, une logique qui s'impose, le puzzle se met en place, et la... Trois femmes : Fanette, 11 ans, Stéphanie, 36 ans institutrice et la narratrice, 84 ans, habitent à Giverny, village célèbre grâce à Claude Monet. Il y a une égoïste, une menteuse, et une méchante. La plus âgée surveille tout ce qui se passe dans le village, elle connaît tout et tout le monde, et elle raconte. Fanette passe son temps à peindre et elle est très douée, elle partage son temps libre avec Paul, le seul qui la soutienne dans son art. Giverny, village troublé par les visiteurs de tous pays venus découvrir les jardins de Monet, est perturbé par la découverte d'un corps au bord du ru. Les inspecteurs Benavides et Serenac sont sur l'enquête, ils ont des doutes, chacun les leurs, mais aucun coupable. Quelles directions vont prendre les recherches quand un inspecteur tombe amoureux de la trop belle institutrice dont le mari est jaloux ? Une fin totalement imprévisible. Je n'ai rien vu venir. J'avais mes questions, mes doutes, j'en étais arrivée à des quasi-certitudes, je croyais avoir tout compris ... j'y croyais. Une enquête prenante et une fin surprenante. Une trame bluffante d'originalité, une construction parfaite, une intrigue bien maîtrisée. Une manipulation inouïe jusqu'au bout, une logique qui s'impose, le puzzle se met en place, et la réponse avec.
    Lire la suite
    En lire moins
  • unehistoiredemots Posté le 23 Mai 2021
    Il a fallu que je laisse ma lecture reposer avant de me décider à écrire ce post. Parce que je ne vais pas vous cacher que j'étais plutôt surprise en refermant ce livre. Mais j'ai encore un peu de mal à déterminer si c'était une bonne ou une mauvaise surprise. Déjà il faut savoir que j'ai eu un peu de mal avec la plume de Michel Bussi. Elle est très adulte... peut-être un peu trop pour moi. J'ai trouvé qu'il détaillait beaucoup trop. En plus le rythme de l'histoire était très lent. J'ai attendu tout du long le moment où ça allait accélérer et finalement ça n'a jamais accéléré ou plutôt si mais seulement quelques pages avant la fin. Cependant je dois avouer que la révélation à la fin m'a fait prendre conscience que ce livre est un petit chef d'oeuvre. Michel Bussi maîtrisait parfaitement son histoire de A à Z. La fin m'a réconciliée en grande partie avec ce roman. Pour conclure même si j'ai adoré la fin je ne peux pas oublier que la plume de l'auteur m'a un peu ennuyée pendant la majorité du roman. Je conseille ce roman parce qu'il vaut le coup mais seulement à un public mature qui... Il a fallu que je laisse ma lecture reposer avant de me décider à écrire ce post. Parce que je ne vais pas vous cacher que j'étais plutôt surprise en refermant ce livre. Mais j'ai encore un peu de mal à déterminer si c'était une bonne ou une mauvaise surprise. Déjà il faut savoir que j'ai eu un peu de mal avec la plume de Michel Bussi. Elle est très adulte... peut-être un peu trop pour moi. J'ai trouvé qu'il détaillait beaucoup trop. En plus le rythme de l'histoire était très lent. J'ai attendu tout du long le moment où ça allait accélérer et finalement ça n'a jamais accéléré ou plutôt si mais seulement quelques pages avant la fin. Cependant je dois avouer que la révélation à la fin m'a fait prendre conscience que ce livre est un petit chef d'oeuvre. Michel Bussi maîtrisait parfaitement son histoire de A à Z. La fin m'a réconciliée en grande partie avec ce roman. Pour conclure même si j'ai adoré la fin je ne peux pas oublier que la plume de l'auteur m'a un peu ennuyée pendant la majorité du roman. Je conseille ce roman parce qu'il vaut le coup mais seulement à un public mature qui n'a pas peur des mots compliqués et des longues descriptions.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Henriette5896 Posté le 22 Mai 2021
    L'histoire zigzague entre trois personnages féminins : un e gamine de 11 ans , une instit à la trentaine et une vieille dame ronchonne et misanthrope. Quant à l'action, elle s'étale sur dix jours. l'histoire est originale, avec une ambiance très particulière. Le suspense se présente comme une toile de maître, avec des détails qui apparaissent lorsqu'on s'y attarde. En attendant la conclusion, le lecteur à supputer, à accumuler les indices pour pointer du doigt le criminel. Bon livre que je ne regrette pas d'avoir lu.
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article
  • News
    Presses de la Cité

    "Nymphéas noirs" remporte le prix du meilleur polar traduit au Japon

    Le lundi 15 Avril, le SR Club, organisme fondé en 1952 à Kyoto, a remis pour la seconde fois le prix de la traduction d’un polar à Michel Bussi pour Nymphéas noirs.

    Lire l'article