En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        On la trouvait plutôt jolie

        Presses de la cité
        EAN : 9782258145344
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 225 mm
        On la trouvait plutôt jolie

        Date de parution : 12/10/2017
        Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits…
        Un suspense renversant et bouleversant.

         
         « – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie.
        Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
        – Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l‘essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir...
         « – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie.
        Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
        – Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l‘essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
        Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
        – Qui l’a lancé, ce sortilège ?
        – Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. »
         
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258145344
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Ericdesh Posté le 14 Octobre 2018
          Peut-être moins de mystère que dans les romans précédents de Bussi mais le plaisir de sa lecture est toujours là. En effet, le thème n'est pas simple à aborder mais Bussi parvient à garder suffisamment de distance afin que cela ne soit pas le sujet du roman mais seulement une des composantes de celui-ci, le coeur de l'intrigue restant les personnages et leurs relations les uns avec les autres. Alors certes, le roman n'est pas sans défaut mais j'ai toujours autant de plaisir à lire cet auteur.
        • bmstmeen Posté le 9 Octobre 2018
          Leyli vit en France depuis plusieurs années. Elle a enfin décroché un CDI et espère avoir un appartement plus grand pour elle et ses 3 enfants. Au même moment, des meurtres sont commis dans des chambres d'hôtel. On comprend vite qui commet ses meurtres, ce que l'on ne sait pas c'est pourquoi ces hommes sont assassinés. la réponse est dans le récit de la vie de Leyli . Le Suspense est rondement mené jusqu'à la fin avec une révélation très surprenante sur le quotidien de l'héroïne. Sous ses airs de roman policier haletant, ce roman aborde la question migratoire et celle des réseaux clandestins qui profitent à) certains au détriment de ceux qui rêvent juste d'une vie meilleure mais au prix de nombreuses souffrances.
        • ba33 Posté le 5 Septembre 2018
          c'est l'historie d'un femme immigrée qui habite Port de Bouc près de Marseille. Voilà, le décor est planté... Il va y avoir un meurtre au Red Corner ; ça y est on rentre dans le vif du sujet ! Quel est l'auteur de ce meurtre ? c'est une histoire d'immigrés, de conditions de vie, un suspens jusqu'au bout... Le sujet est tellement d'actualité ! et Quelle bonne idée de s'être inspiré de la chanson de Pierre Perret ! J'ai trouvé ce livre tout en finesse avec une ambiguïté qui fait partie de l'enquête qu'on mène. Michel Bussi avec ce livre sort du schéma classique des polars. Et contrairement à ses autres livres souvent riches en description, celui-ci n'est pas une description du Sud de la France. J'ai adoré
        • marc_tlse Posté le 12 Août 2018
          Michel Bussi a toujours l'art de brouiller les pistes et d'embrouiller son lecteur. Pour chaque question que l'on se pose, il propose plusieurs réponses ... sauf la bonne. Et ce n'est que dans la toute dernière partie du livre que l'on découvre la vérité en se demandant s'il ne faut pas relire le début du roman a minima pour vérifier que nous disposions des éléments permettant de la découvrir seul. Si on fait abstraction de cette frustration de s'être fait "balader" et des quelques incohérences, c'est un roman plutôt intéressant.
        • Djustinee Posté le 7 Août 2018
          Comme d’habitude, je commence par le résumé MAIS il ne sera pas trop détaillé et c’est volontaire (non non je n’avais pas la flemme !) ; si je vous en dis trop, je risque de spoiler tant le moindre détail est important dans ce thriller ! Je commence par vous présenter notre personnage principal : Leyli. Leyli est d’origine Malienne. Elle est arrivée en France, à Marseille, au prix de grands sacrifices. Elle enchaîne les petits boulots et vit dans un appartement trop exigu pour elle et ses 3 enfants (Bambi, Alpha et Tidiane). Elle obtient finalement un CDI de femme de ménage dans l’hôtel de Ruben, un adorable patron haut en couleurs. Avec ce CDI, elle espère pouvoir bénéficier d’un logement plus grand pour accueillir confortablement toute sa famille. Leyli collectionne les lunettes de soleil fantaisies et les chouettes en tous genres, elle est plutôt jolie et garde un trésor bien caché. Les présentations étant faites, je peux donc embrayer sur les faits. Dans ce thriller, un homme est tué et, d’emblée, on sait qui l’a tué ( du coup, on se demande si on doit finir le roman – je vous dis OUI !) mais on ne sait pas pourquoi... Comme d’habitude, je commence par le résumé MAIS il ne sera pas trop détaillé et c’est volontaire (non non je n’avais pas la flemme !) ; si je vous en dis trop, je risque de spoiler tant le moindre détail est important dans ce thriller ! Je commence par vous présenter notre personnage principal : Leyli. Leyli est d’origine Malienne. Elle est arrivée en France, à Marseille, au prix de grands sacrifices. Elle enchaîne les petits boulots et vit dans un appartement trop exigu pour elle et ses 3 enfants (Bambi, Alpha et Tidiane). Elle obtient finalement un CDI de femme de ménage dans l’hôtel de Ruben, un adorable patron haut en couleurs. Avec ce CDI, elle espère pouvoir bénéficier d’un logement plus grand pour accueillir confortablement toute sa famille. Leyli collectionne les lunettes de soleil fantaisies et les chouettes en tous genres, elle est plutôt jolie et garde un trésor bien caché. Les présentations étant faites, je peux donc embrayer sur les faits. Dans ce thriller, un homme est tué et, d’emblée, on sait qui l’a tué ( du coup, on se demande si on doit finir le roman – je vous dis OUI !) mais on ne sait pas pourquoi il a été tué. C’est donc autour de ce pourquoi que tourne le bouquin. Y aurait-il un parfum de vengeance dans l’air ? –STOP, j’en dis déjà trop… La victime est membre d’une association, Vogelzug, qui vient en aide aux migrants. Vous verrez que cette association et ses membres (et anciens membres) reviennent souvent… Je n’en dit pas plus à ce niveau-là, mais, ce que vous pouvez savoir par contre, c’est que toute cette histoire tourne aussi beaucoup autour de l’argent. Ça y est ? Vous entrapercevez un lien ? Ne criez pas victoire trop tôt et empressez-vous de lire ce livre !!! Ce thriller est une fiction bien sûr (Enfin j’espère !). Par contre, on peut dire que le fond, c’est-à-dire les migrants, le business autour de leur détresse, leurs problèmes pour trouver un logement adéquat et leurs difficultés pour accéder à un emploi convenable, reflètent la triste réalité, celle qui est présentée au quotidien dans nos médias. C’est d’ailleurs un sujet délicat que l’auteur aborde ici. On est de suite happé par l’histoire ! Le suspense est prenant du début à la fin et lorsqu’on croit s’être dépatouillé de tout ce méli-mélo, l’auteur vient avec d’autres éléments, d’autres détails qui nous font douter. C’est ça, pour moi, le succès d’un bon thriller … Je me suis parfois perdue à travers le monde et vu que, chaque détail compte, il faut être relativement concentré lorsqu’on ouvre ce bouquin. Ce thriller est un mélange de lieux, de personnages et de fausses identités… L’auteur jongle entre plusieurs récits et plusieurs époques mais le tout est tellement bien ficelé que cela n’est pas un problème pour les lecteurs que nous sommes. On retrouve bien ici le style de notre Michel Bussi – Avis aux amateurs. Si vous aimez donc le suspense, les manigances, les secrets et les casse-têtes, ce livre est fait pour vous ! Je valide même si pour moi, cet avant-dernier roman de l’auteur n’est pas le meilleur ; il n’arrive pas à la cheville de « Gravé dans le sable » ou de « Le temps est assassin ».
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        " Des indices et des mystères jusqu'au "twist final", sa signature, un jeu de bluff dont la résolution rend dingue. Le bonus de cet opus s'appelle Leyli. Son irrésistible histoire est un conte glissé par chapitre. Et le vrai charme, le vrai piège pour le lecteur, c'est elle."
         
         
        Le Point
        Ne lâchez pas sa main
        Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Presses de la Cité

          Prix littéraire - Les Petits Mots des Libraires

          Cette année, Le Dernier Hyver de Fabrice Papillon figure parmis la séléction de la catégorie Prix du polar 2018. Michel Bussi sera le parrain du jury de cette édition 2018. Venez soutenir vos auteurs !

          Lire l'article