En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Réveille-toi !

        Belfond
        EAN : 9782714479792
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 368
        Format : 140 x 225 mm
        Nouveauté
        Réveille-toi !

        Date de parution : 07/06/2018
        C'est lorsque vous vous réveillerez que le cauchemar va vraiment commencer...
        Basile Caplain est un greffé du coeur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession : dormir le moins possible, car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du... Basile Caplain est un greffé du coeur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession : dormir le moins possible, car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du meurtre barbare d’une jeune femme. Or, ce crime atroce, c’est exactement le rêve que Basile a fait deux jours plus tôt…

        Paul est un paraplégique de dix-huit ans, génie de l’informatique, qui développe pour la police scientifique un programme baptisé Nostradamus – un algorithme révolutionnaire devant permettre de réaliser des portraits-robots hyperréalistes des criminels présumés.

        Alors que des meurtres sauvages sont perpétrés à Paris, la police judiciaire met sur le coup son meilleur atout : le Dr Nicolas Flair, psychiatre mentaliste, qui a déjà résolu de nombreuses affaires.

        Lorsque les chemins de ces trois protagonistes se croiseront, l’Inconscient, la Science et la Psychiatrie vont devoir collaborer pour essayer d’arrêter le pire des monstres…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714479792
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 368
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • audelagandre Posté le 2 Août 2018
          François-Xavier Dillard choisit une construction complexe pour ce thriller d'un genre un peu particulier, relativement inclassable. Ayant eu des échos de la nécessité d'une concentration absolue, j'ai donc lu la première partie du livre sans m'arrêter. Et heureusement !! (conseil d'amie : faites-en de même...) Je dois dire que j'ai été totalement décontenancée par les premiers chapitres, incapable de savoir où l'auteur voulait en venir, mon cerveau fonctionnant à 200 à l'heure pour tenter de déceler un début d'intrigue, un commencement de piste, une ébauche de preuve. Mais rien, le noir complet !! Cela aurait pu grandement me décourager si je n'avais pas lu ses 2 romans précédents, possédant quelques clés, un peu de pratique de son style et de sa capacité à surprendre. Il y a une foule de choses dont on peut parler pour chroniquer ce livre. Il s'agit d'une histoire dense, complexe, construite en puzzle auquel il manquerait toujours une pièce pour qu'un bout d'image se dessine. D'abord, cette idée intéressante qui repose sur la conception d'un logiciel informatique fonctionnant avec des algorithmes, qui en traitant les informations, indices, preuves scientifiques retrouvés par les force de l'ordre, permettrait d'afficher le visage d'un meurtrier potentiel. Belle trouvaille, perspectives exaltantes pour des... François-Xavier Dillard choisit une construction complexe pour ce thriller d'un genre un peu particulier, relativement inclassable. Ayant eu des échos de la nécessité d'une concentration absolue, j'ai donc lu la première partie du livre sans m'arrêter. Et heureusement !! (conseil d'amie : faites-en de même...) Je dois dire que j'ai été totalement décontenancée par les premiers chapitres, incapable de savoir où l'auteur voulait en venir, mon cerveau fonctionnant à 200 à l'heure pour tenter de déceler un début d'intrigue, un commencement de piste, une ébauche de preuve. Mais rien, le noir complet !! Cela aurait pu grandement me décourager si je n'avais pas lu ses 2 romans précédents, possédant quelques clés, un peu de pratique de son style et de sa capacité à surprendre. Il y a une foule de choses dont on peut parler pour chroniquer ce livre. Il s'agit d'une histoire dense, complexe, construite en puzzle auquel il manquerait toujours une pièce pour qu'un bout d'image se dessine. D'abord, cette idée intéressante qui repose sur la conception d'un logiciel informatique fonctionnant avec des algorithmes, qui en traitant les informations, indices, preuves scientifiques retrouvés par les force de l'ordre, permettrait d'afficher le visage d'un meurtrier potentiel. Belle trouvaille, perspectives exaltantes pour des services de police débordés... Angoissantes aussi dans la cas où la machine viendrait à prendre le pas sur l'humain. Puis, à travers le personnage de Basile Caplain, réflexions sur la greffe. Que donne exactement le donneur d'un organe ? Une partie de lui bien spécifique ou un peu plus que ça? Dans ce livre, il y a des personnages à profusion. La difficulté est de les suivre et de s'y attacher. Et contre toute attente, ça marche. J'ai été séduite par la capacité de l'auteur de passer de l'un à l'autre, en suscitant un intérêt grandissant pour chacun d'entre eux. Belle construction contre l'ennui ! Basile Caplain est donc un greffé du coeur, greffé de la dernière chance, un miraculé quoi. Depuis sa greffe, il fait des cauchemars absolument terribles qui le laissent exsangue. Le sommeil est devenu pour lui synonyme de souffrance et de douleur. Les parties du roman en italique nous rapportent ses cauchemars avec force détails. Ali est le gérant d'une station service, seul ami de Basile, passionné de faits divers : plus ils sont violents et scabreux, mieux il se porte. Paul Vignaud est un petit génie de l'informatique. A 19 ans, il est à la tête du fameux programme Nostradamus. Il est aussi handicapé depuis un accident de voiture. Clara fait partie de la police scientifique et travaille avec lui sur ce projet. Elle a un sacré sens de l'humour qui permet au lecteur d'avoir de petits temps de pause au milieu d'un livre tout de même très noir. Nicolas Flair est une sorte de mentaliste, psychiatre en criminologie. La PJ lui demande de participer à l'enquête sur laquelle elle s'enlise : trouver un meurtrier en série dont les crimes deviennent de plus en plus rapprochés. Axelle est une jeune femme qui a été kidnappée et qui dévoile au lecteur ce qu'elle vit au quotidien depuis son enlèvement. Je vous fais grâce des fonctionnaires de police qui contribuent aux aussi à cette enquête, pour vous dire qu'au milieu de tout ce petit monde, un petit garçon se confie principalement au sujet du divorce de ses parents, dans des chapitres qui lui sont exclusivement consacrés et qui commencent tous par la date du 13 décembre. Alors ? Comment François-Xavier Dillard fait-il pour raccrocher les wagonnets de ces multiples personnages et parvenir à les réunir pour en faire une histoire crédible ? Si je vous dis qu'il en a profité pour nous rajouter une petite intrigue politique, vous vous dites que ce n'est pas possible ??? Et pourtant... Force est de constater que cela fonctionne admirablement bien et qu'à la fin, toutes les réponses sont données et que l'intrigue qui pouvait apparaitre comme alambiquée au départ, ne l'est plus du tout. L'auteur maîtrise les codes du genre et nous ballade entre scènes de terreur, scènes insoutenables, scènes plus drôles et plus légères, mélangeant à sa guise le ton, les problématiques, la psychiatrie, la science, la médecine, la justice. Rien que ça !! Il reste également fidèle à ce que j'ai aimé précédemment chez lui : un attachement tout particulier pour les liens au sein de la famille. C'est un thème qui m'intéresse tout particulièrement car lorsqu'il est bien amené, dans un thriller ou un roman noir, il permet d'obtenir une touche de crédibilité supplémentaire. La famille est une source de joie certes mais aussi de problématiques qui nous touchent tous, à des degrés différents. "Réveille-toi" sonne un peu comme un mantra, aucune chance que le lecteur s'endorme, sauf s'il lit 3 pages par semaine. Suivez mon conseil : lisez la moitié d'une traite, le reste sera alors un très bon moment de lecture !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Amnezik666 Posté le 30 Juillet 2018
          En refermant ce bouquin je me suis maudis d’avoir autant attendu avant de me résoudre à découvrir l’univers littéraire de François-Xavier Dillard ; le gars envoie du lourd et il le fait bien. On est clairement dans le thriller haut de gamme (malgré quelques imperfections vite oubliées). Si la quatrième de couverture est particulièrement prometteuse (juste ce qu’il faut pour attiser la curiosité du lecteur), elle ne fait pourtant qu’effleurer la densité de l’intrigue et la variété de ses acteurs. Il faut certes un peu de temps pour bien situer le rôle de chacun des personnages et leurs relations (bon j’vous rassure, ce n’est pas non plus Le Trône De Fer), mais une fois que vous l’aurez assimilé la suite de la lecture sera d’une grande fluidité. Il faut dire que l’auteur sait y faire pour rendre son intrigue particulièrement addictive. N’allez surtout pas imaginer que Réveille-Toi ! n’est qu’une énième histoire de serial-killer, non seulement l’intrigue se démarque clairement de la « concurrence », mais elle est surtout multidirectionnelle (on comprend rapidement que deux aspects de l’histoire ne sont pas l’oeuvre d’une seule et même personne) et multidimensionnelle. S’il est vrai que la police bénéficie aujourd’hui d’outils (et d’algorithmes) particulièrement évolués pour... En refermant ce bouquin je me suis maudis d’avoir autant attendu avant de me résoudre à découvrir l’univers littéraire de François-Xavier Dillard ; le gars envoie du lourd et il le fait bien. On est clairement dans le thriller haut de gamme (malgré quelques imperfections vite oubliées). Si la quatrième de couverture est particulièrement prometteuse (juste ce qu’il faut pour attiser la curiosité du lecteur), elle ne fait pourtant qu’effleurer la densité de l’intrigue et la variété de ses acteurs. Il faut certes un peu de temps pour bien situer le rôle de chacun des personnages et leurs relations (bon j’vous rassure, ce n’est pas non plus Le Trône De Fer), mais une fois que vous l’aurez assimilé la suite de la lecture sera d’une grande fluidité. Il faut dire que l’auteur sait y faire pour rendre son intrigue particulièrement addictive. N’allez surtout pas imaginer que Réveille-Toi ! n’est qu’une énième histoire de serial-killer, non seulement l’intrigue se démarque clairement de la « concurrence », mais elle est surtout multidirectionnelle (on comprend rapidement que deux aspects de l’histoire ne sont pas l’oeuvre d’une seule et même personne) et multidimensionnelle. S’il est vrai que la police bénéficie aujourd’hui d’outils (et d’algorithmes) particulièrement évolués pour lier différentes scènes de crimes et éventuellement les rattacher à un criminel ; on est toutefois bien loin de la puissance de traitement du logiciel Nostradamus mis à l’épreuve dans ce roman. Un outil qui a de quoi faire baver d’envie bien des enquêteurs ! Nostradamus n’est pas le seul élément fantastique/anticipation de l’intrigue, mais ils s’intègrent parfaitement au récit, tant et si bien que l’on les accepte comme des acquits. François-Xavier Dillard apporte beaucoup de soin à ses personnages, outre le trio (déjà atypique) cité en quatrième de couverture, il y a bien d’autres acteurs majeurs dans cette intrigue ; je citerai en vrac : Clara, membre de la police scientifique qui travaille avec Paul, Dubois et Michaud, les flics de terrain, Axelle, une victime séquestrée par un pervers et pourquoi pas Ram, le chien de Paul (désolé, j’adore les bassets hound)… C’est volontairement que je ne m’attarderai pas sur l’intrigue à proprement parler, plutôt que de prendre le risque d’en dire trop par excès d’enthousiasme, je préfère laisser entier le plaisir de la découverte aux futurs lecteurs. Je me permets toutefois de vous rappeler qu’il s’agit d’un thriller, ne vous étonnez donc pas si certaines scènes sont violentes et / ou gore ; sachez simplement que François-Xavier Dillard ne fait pas dans la surenchère gratuite, la violence est mise au service de son intrigue. J’ai signalé au début de cette chronique que le roman n’était pas exempt de défauts, même si globalement ils ne gâchent pas le plaisir de la lecture. J’ai en effet trouvé certains aspects de l’intrigue prévisibles(notamment l’identité du tueur en série qui s’est imposée comme une évidence), par la suite, par effet boule de neige, on découvre (ou à tout le moins on suppose) d’autres éléments avant qu’ils ne nous soient révélés. Il n’en reste pas moins que j’ai passé un excellent moment en compagnie de ce bouquin, une découverte qui me donne envie d’aller plus loin dans l’univers de François-Xavier Dillard.
          Lire la suite
          En lire moins
        • analyse Posté le 26 Juillet 2018
          Je remercie les éditions Belfond de m'avoir permis de lire ce livre qui me laisse sur un avis partagé, mitigé je dirais même. A la lecture de nombreux avis dithyrambiques et de la quatrième de couv', j'avais vraiment envie de lire ce thriller, tout m'intriguait, j'étais curieuse de savoir et de découvrir cette lecture. Voilà un livre qui n'est pas évident à chroniquer pour moi. Ce livre n'est ni un polar, ni un thriller au sens propre mais plutôt une association des deux assez mal accomplie même si j'ai vraiment aimé la plume de Francois-Xavier Dillard.Ce livre est glauque, fascinant, violent, une intrigue palpitante, avec des personnages principaux bien campés, un tueur surprenant dans sa complexité, il avait tout pour me plaire mais voilà il y a un bémol ( ou plusieurs) J'ai trouvé ce thriller très mal construit, beaucoup trop de personnages secondaires avec leur petits problèmes sur lesquels malheureusement l'auteur s'attarde trop au détriment de l'intrigue principale. Je dois vous avouer que j'ai eu un mal fou à rentrer dans cette intrigue, plusieurs chapitres à la suite avec un protagoniste différents sans lien avec les autres , on se demande ou veut en venir l'auteur ? :? ... Je remercie les éditions Belfond de m'avoir permis de lire ce livre qui me laisse sur un avis partagé, mitigé je dirais même. A la lecture de nombreux avis dithyrambiques et de la quatrième de couv', j'avais vraiment envie de lire ce thriller, tout m'intriguait, j'étais curieuse de savoir et de découvrir cette lecture. Voilà un livre qui n'est pas évident à chroniquer pour moi. Ce livre n'est ni un polar, ni un thriller au sens propre mais plutôt une association des deux assez mal accomplie même si j'ai vraiment aimé la plume de Francois-Xavier Dillard.Ce livre est glauque, fascinant, violent, une intrigue palpitante, avec des personnages principaux bien campés, un tueur surprenant dans sa complexité, il avait tout pour me plaire mais voilà il y a un bémol ( ou plusieurs) J'ai trouvé ce thriller très mal construit, beaucoup trop de personnages secondaires avec leur petits problèmes sur lesquels malheureusement l'auteur s'attarde trop au détriment de l'intrigue principale. Je dois vous avouer que j'ai eu un mal fou à rentrer dans cette intrigue, plusieurs chapitres à la suite avec un protagoniste différents sans lien avec les autres , on se demande ou veut en venir l'auteur ? :? J'ai persévéré pour découvrir enfin une intrigue principale recherchée et intéressante et quelques liens entre les persos et biensur encore de nouveaux personnages, beaucoup trop de personnages dans ce livre! C'est qu'on finirait par s'y perdre :lol: L'intrigue était très bien trouvée par l'auteur avec toutes ses jeunes femmes assassinées et ce tueur atypique mais trop survolée. J'aurai vraiment aimé en savoir plus sur Basile Caplain, cet homme qui après une greffe d'organe fait des cauchemars et n'arrive plus à fermer l'œil et qui fini par ne plus avoir de vie ni d'amis sauf Ali, gérant de la station service ou il va s'acheter à manger, qui est un passionné de fait divers épouvantables…Il y a aussi ce jeune prodige Paul handicapé suite à un accident de voiture qui est en pleine test d'un logiciel pour la police. Nostradamus, le logiciel capable de donner un portrait robot de l'assassin. Un peu de science fiction ne fait pas de mal dans un roman n'est ce pas? Et peut être qu'un jour il verra le jour, qui sait?Et puis il y a Axelle, la victime qui elle vit d'atroce tortures par son bourreau et ne sait pas si elle va survivre…J'ai trouvé judicieux de la part de l'auteur d'avoir ce point de vue qui nous en apprends un peu plus sur la psychologie d'une victime pendant sa captivité. Que serait on prêt à subir, à faire, à endurer pour rester en vie? Elle ose même demander des antalgiques à son tortionnaire c'est pour dire…Cette jeune femme a vraiment une force de caractère qui même dans les moments les plus durs arrive à penser pour s'en détacher, pour lâcher prise, à toutes les choses idiotes qu'elle faisait avant et se dit qu'elle ne les refera plus si elle arrive à s'en sortir. Je vous vois venir vous allez sourire mais on a aussi un mentaliste Nicolas Flair, oui Patrick Jane est là mais en moins beau c'est l'auteur qui le dit :lol: qui lui, va servir un peu de balance entre l'humain et la science. Plusieurs jeunes femmes vont être sauvagement assassinées dont la fille d'un ministre et l'auteur en envoyant les policiers et Nicolas Flair sur les lieux, va très vite nous faire bifurquer sur une autre histoire plus politique qui n'a rien avoir avec le tueur et ça va être comme ça tout le long du roman avec d'autres protagonistes secondaires et d'autres histoires. J'ai découvert rapidement le tueur, le pourquoi du comment qui est vraiment intéressant et original et qui aurait pu faire de ce livre une tuerie si seulement l'auteur n'avait pas été détourné par d'autres petites histoires sans intérêt. Quand au final de l'histoire principale, un gros cliché que l'on peut voir dans beaucoup de films ou séries, dommage et décevant. Et puis l'épilogue, alors là je me serai cru à la fin d'un film d'horreur des années 90 quand on aperçoit un petit bout supplémentaire pour nous dire que ce n'est pas fini qui est d'ailleurs complètement invraisemblable dans cette intrigue. Enfin bref... to be continued les amis :D
          Lire la suite
          En lire moins
        • BlackKat Posté le 19 Juillet 2018
          Les cauchemars… ceux qui s’évanouissent au réveil et ceux qu’ont vit éveillés, qui s’éternisent et refusent de vous quitter… Basile ne rêve pas, il cauchemarde à en perdre le sommeil et la raison. Il ne connaît pas la cause de cette torture mais il est certain que sa greffe n’est pas étrangère au problème. Et quand ses songes horrifiques ressemblent diablement aux faits divers que lui raconte son ami Ali et qui secoue la police judiciaire parisienne, son problème est bien loin d’une solution médicale… Axelle, elle, n’aurait pas de souci à dormir si elle n’avait pas été enlevée et séquestrée et si elle ne subissait pas des tortures au quotidien… Et nous avons notre équipe d’enquêteurs qui aspirent à faire cesser ces cauchemars. Un nouveau programme scientifique est-il la voie royale pour ne plus entasser les affaires non résolues? Ou face à l’informatique, un homme détiendrait-il l’outil indispensable du dénouement? François-Xavier Dillard a fait fort avec ce nouveau thriller! Il ravit les fans de détails macabres et de scènes violentes et sanglantes. Âmes sensibles, certaines scènes susciteront quelques perturbations de votre sommeil, je vous le garantis. Mais il séduit également les fans de science et de psychologie. Quand les procès au pénal s’appuient... Les cauchemars… ceux qui s’évanouissent au réveil et ceux qu’ont vit éveillés, qui s’éternisent et refusent de vous quitter… Basile ne rêve pas, il cauchemarde à en perdre le sommeil et la raison. Il ne connaît pas la cause de cette torture mais il est certain que sa greffe n’est pas étrangère au problème. Et quand ses songes horrifiques ressemblent diablement aux faits divers que lui raconte son ami Ali et qui secoue la police judiciaire parisienne, son problème est bien loin d’une solution médicale… Axelle, elle, n’aurait pas de souci à dormir si elle n’avait pas été enlevée et séquestrée et si elle ne subissait pas des tortures au quotidien… Et nous avons notre équipe d’enquêteurs qui aspirent à faire cesser ces cauchemars. Un nouveau programme scientifique est-il la voie royale pour ne plus entasser les affaires non résolues? Ou face à l’informatique, un homme détiendrait-il l’outil indispensable du dénouement? François-Xavier Dillard a fait fort avec ce nouveau thriller! Il ravit les fans de détails macabres et de scènes violentes et sanglantes. Âmes sensibles, certaines scènes susciteront quelques perturbations de votre sommeil, je vous le garantis. Mais il séduit également les fans de science et de psychologie. Quand les procès au pénal s’appuient essentiellement sur des faits, il pose la question de l’évolution des techniques d’investigation de la police. Un super ordi remplacera-t-il les flics qui ne seront plus que des collecteurs d’indice? Ou des hommes comme Nicolas Flair ont-ils leur pierre à apporter à l’édifice au moyen de leurs intuitions, leur esprit de déduction et d’observation. Entre mentaliste et profileur, le chasseur ne s’arrête pas aux faits, il appréhende l’esprit. Le nom du programme et la présence de Nicolas Flair, psy je le rappelle, symbolisent le duel de la science et de l’homme. C’est un aspect qui m’a beaucoup plu dans ce roman et qui questionne aux limites de l’anticipation. Et c’est aussi l’esprit et l’âme qui questionne avec la personnalité de Basile. Il accueille un organe qui lui a sauvé la vie mais l’a transformée en enfer. Un organe manipulé par la science est-il seulement un matériau interchangeable ou possède-t-il une mémoire immatérielle de son hôte originel? Et là aussi, je relève la dualité entre science et inconscience: un thème fascinant qui reste mystérieux, autant pour les médecins que le simple quidam. Ce thriller laisse la part belle à plusieurs personnages disparates. Il pourrait nous perdre en chemin mais que nenni. Paul Vignaud, jeune paraplégique et génie, est le papa du programme Nostradamus, et la complicité avec l’ingénieur de la police scientifique, Clara Vandamme, offre des scènes d’humour et des joutes verbales savoureuses qui allègent la tension qui règne au fil de l’intrigue. Et les quelques allusions à la série tv Mentalist pour illustrer les facultés de Nicolas Flair (patronyme bien trouvé de surcroît) nous accompagnent d’un « sourire éblouissant » et de l’image d’une personnalité charmante et intrusive d’un Patrick Jane! Mais ne nous égarons pas dans des prunelles couleur azur, l’heure est grave, des jeunes femmes subissent une mort atroce! Ne vous laissez pas distraire par le récit de ce petit garçon dont les parents vont se séparer ou de cette femme qui cherche la certitude d’un trauma passé ou même des intrigues politiques de couloir, les éléments prennent leur place au fil de l’intrigue! L’auteur vous bouscule, vous entraîne d’une station service à une cave humide en passant par l’antre du geek génial, mais connaît très bien le but du voyage! Page-turner efficace, j’ai apprécié la richesse des sujets abordés et le talent de l’auteur à mêler la violence brute du tueur avec la réflexion sur la science et l’inconscient et à ne pas lâcher le thème qu’il affectionne, la famille, au travers des parcours de Paul et Clara. Thriller fascinant, je ne résiste pas à vous à sortir un trait d’humour pourri: vous n’allez pas vous endormir avant la fin… et même après!
          Lire la suite
          En lire moins
        • emilieduboc Posté le 19 Juillet 2018
          Voilà que je referme une excellente lecture !!! Les personnages sont très nombreux et tous très différents : Basile Caplain est sujet a de terribles cauchemars qui le terrorisent au point qu'il ne veut plus dormir malgré son état de fatigue, et cela depuis sa greffe du cœur. Son unique ami Ali est gérant d'une station-service juste en dessous de chez lui et passionné de faits divers et serial killers. Paul Vignaud a 19 ans et est paraplégique. Un surdoué qui travaille sur le développement d'un algorithme révolutionnaire permettant de réaliser les portraits-robots de criminels présumés : Nostradamus. A ses côtés, Clara Vandamme, ingénieur à la police technique et scientifique, son amie. Nicolas Flair, psychiatre, quand à lui, possède un don : il ressent les choses au fond des gens. Ce qui lui permet d'aider la police dans la résolution de meurtres ou de disparitions (oui oui il porte bien son nom celui-là). Michel Michaud est capitaine de la police criminelle, il fait équipe avec Nicolas Flair pour résoudre une série de meurtres sur jeunes femmes horriblement torturées. L'enquête se met en place, les personnages se découvrent et se dévoilent pendant que le meurtrier court toujours. Nostradamus pourra t-il être utile ? Que dévoilera t-il alors... Voilà que je referme une excellente lecture !!! Les personnages sont très nombreux et tous très différents : Basile Caplain est sujet a de terribles cauchemars qui le terrorisent au point qu'il ne veut plus dormir malgré son état de fatigue, et cela depuis sa greffe du cœur. Son unique ami Ali est gérant d'une station-service juste en dessous de chez lui et passionné de faits divers et serial killers. Paul Vignaud a 19 ans et est paraplégique. Un surdoué qui travaille sur le développement d'un algorithme révolutionnaire permettant de réaliser les portraits-robots de criminels présumés : Nostradamus. A ses côtés, Clara Vandamme, ingénieur à la police technique et scientifique, son amie. Nicolas Flair, psychiatre, quand à lui, possède un don : il ressent les choses au fond des gens. Ce qui lui permet d'aider la police dans la résolution de meurtres ou de disparitions (oui oui il porte bien son nom celui-là). Michel Michaud est capitaine de la police criminelle, il fait équipe avec Nicolas Flair pour résoudre une série de meurtres sur jeunes femmes horriblement torturées. L'enquête se met en place, les personnages se découvrent et se dévoilent pendant que le meurtrier court toujours. Nostradamus pourra t-il être utile ? Que dévoilera t-il alors ? La vérité est-elle toujours bonne à savoir ? Les détails sont cinglants. Le rythme est excellent ! Les chapitres sont court et l'auteur nous y glisse quelques cliffhangers. Un véritable page-turner ! Pourtant, on comprend malheureusement assez vite qui est cet être horrible qui torture de jolies jeunes femmes (une impression de déjà vu dans un autre livre dont je ne citerai ni le nom ni l'auteur pour ne pas vous mettre sur la piste trop vite). Malgré tout, l'auteur a su me surprendre par une petite surprise finale ! Bravo à l'auteur pour ce très bon thriller !!!
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "C’est bien écrit, la plume de François-Xavier Dillard est très agréable, fluide, il n’y a aucun temps mort. L’auteur mêle habilement le côté psychologique et une touche de surnaturel, et le mélange est détonnant et sort de l’ordinaire, ce qui est captivant."
        Sonia Boulimique de livre
        "J’apprécie énormément les auteurs qui prennent des risques en sortant de leur zone de confort, en bousculant au passage le lecteur qui sera surpris par ces changements."
        Anaïs Serial Lectrice
        "Je me suis sentie sous pression dès le début du roman, et totalement embarquée dès les premières lignes. Une tension incroyable est instaurée, et ne va pas redescendre d'un iota durant toute la lecture, augmentant au contraire ! Autant dire que je n'ai pas très bien dormi tellement ce livre était angoissant !"
        Lectures et chats
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Belfond

          [Vidéo] "Le polar et le réel", rencontre avec Giebel, Dillard, Abel et Blanchard

          Jeudi 21 juin 2018, en direct sur Facebook, les éditions Belfond ont invité les auteurs de polar Karine Giebel, François-Xavier Dillard, Barbara Abel et Christian Blanchard à échanger autour de la thématique "Le polar et le réel : faits divers, faits de société", accompagnés par le journaliste Hubert Artus. Retrouvez la vidéo intégrale de la rencontre.

          Lire l'article