Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221123263
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 135 x 215 mm

Sanguines

Croquis politiques

Date de parution : 15/09/2011

Où l'esprit de sérieux le dispute à une verve effrontée.

Onze portraits percutants qui aident à décrypter le paysage. Arnaud Montebourg, François Hollande, Marine Le Pen, Martine Aubry, Dominique Strauss Kahn, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Dominique de Villepin, François Fillon, l'auteur scrute chacun d'entre eux.
Une grande acuité psychologique, un peu d'humour, un zeste de moralisme,...

Onze portraits percutants qui aident à décrypter le paysage. Arnaud Montebourg, François Hollande, Marine Le Pen, Martine Aubry, Dominique Strauss Kahn, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Dominique de Villepin, François Fillon, l'auteur scrute chacun d'entre eux.
Une grande acuité psychologique, un peu d'humour, un zeste de moralisme, les voilà dépouillés de leurs oripeaux médiatiques. Ils apparaissent tels qu'en eux-mêmes la rude politique les a façonnés. Hors écrans, hors micros, plus vrais que sur leurs photos retouchées, ils revivent sous la plume acérée d'un de nos plus brillants pamphlétaires. Pertinence de l'analyse, ironie du chroniqueur, efficacité du style, un grand Philippe Meyer.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221123263
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bigmammy Posté le 24 Septembre 2011
    Après « Portraits crachés » de Denis Jeambar, voici une nouvelle galerie de portraits , tout aussi vitriolés. Son auteur, Philippe Meyer, est l’animateur de « l’Esprit public », l’une des meilleurs émissions de France Culture ( chaque dimanche, de 11 heures à midi, après la messe). Il a aussi été candidat aux Municipales de 2008, dans le Vème arrondissement de Paris, sous l’étiquette MODEM. Il a ses têtes, Philippe Meyer, ou plutôt il les coupe. Il tourne en ridicule Dominique de Villepin, Nicolas Hulot et Arnaud Montebourg. Il dénonce la duplicité de Martine Aubry et Jean François Copé. Il ne fait pas grand cas d’Eva la Norvégienne, de Marine l’héritière et de Mélenchon-Fenouillard. Mais ce portraitiste assassin entretient deux canaris, des gens sérieux et travailleurs, entourés d’amis intelligents et fidèles, capables de les aider à bien gouverner au centre (droit et gauche) : il s’agit de nos deux François, Fillon et Hollande. Là, « Sanguines » ne cache pas son parti-pris Et Royal dans tout cela ? Et Bayrou ? pas un mot, comme s’ils étaient recouverts d’une couche de cendre. Alors me dites-vous, et Sarkozy ? et DSK ? Notre auteur fustige l’hyperactivisme brouillon... Après « Portraits crachés » de Denis Jeambar, voici une nouvelle galerie de portraits , tout aussi vitriolés. Son auteur, Philippe Meyer, est l’animateur de « l’Esprit public », l’une des meilleurs émissions de France Culture ( chaque dimanche, de 11 heures à midi, après la messe). Il a aussi été candidat aux Municipales de 2008, dans le Vème arrondissement de Paris, sous l’étiquette MODEM. Il a ses têtes, Philippe Meyer, ou plutôt il les coupe. Il tourne en ridicule Dominique de Villepin, Nicolas Hulot et Arnaud Montebourg. Il dénonce la duplicité de Martine Aubry et Jean François Copé. Il ne fait pas grand cas d’Eva la Norvégienne, de Marine l’héritière et de Mélenchon-Fenouillard. Mais ce portraitiste assassin entretient deux canaris, des gens sérieux et travailleurs, entourés d’amis intelligents et fidèles, capables de les aider à bien gouverner au centre (droit et gauche) : il s’agit de nos deux François, Fillon et Hollande. Là, « Sanguines » ne cache pas son parti-pris Et Royal dans tout cela ? Et Bayrou ? pas un mot, comme s’ils étaient recouverts d’une couche de cendre. Alors me dites-vous, et Sarkozy ? et DSK ? Notre auteur fustige l’hyperactivisme brouillon du Président sortant, et, dans un chapitre écrit avant le tsunami du 14 mai, le tout-communication de Strauss Kahn. Mais il ne les tient pas pour perdus, loin de là, parce qu’ils répondent à certaines de nos demandes fondamentales. Voir l’excellente formule : « Il ne faut pas craindre Sarkozy en soi, il faut craindre Sarkozy en nous ». . Tout au long de ces deux cent pages, vous passerez de bons moments, car c’est un livre très ludique, et au fond très utile pour faire son choix en 2012 ; même si le style est parfois un peu lourd –on retrouve les phrases ampoulées qui émaillent les transitions de l’Esprit public-, il y a des formules qui font mouche (Fabius « madérisé », la chevauchée des mots de Dominique de Villepin). A lire, donc, si vous aimez la politique.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.