RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Un jour on fera l'amour

            Belfond
            EAN : 9782714473110
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 134 x 190 mm
            Un jour on fera l'amour

            Collection : Belfond Pointillés
            Date de parution : 12/01/2017
            Elle est là, à cinq mètres devant moi et quelque chose me souffle qu’elle est la femme de ma mort parce que c’est ça non, la femme d’une vie ?
             
            « Ce qui est sous nos yeux peut aussi être inaccessible. Elle est là, à cinq mètres devant moi, et quelque chose me souffle qu’elle est la femme de ma mort parce que c’est ça, non, la femme d’une vie ? On veut être avec elle quand la mort arrive.... « Ce qui est sous nos yeux peut aussi être inaccessible. Elle est là, à cinq mètres devant moi, et quelque chose me souffle qu’elle est la femme de ma mort parce que c’est ça, non, la femme d’une vie ? On veut être avec elle quand la mort arrive. Et lorsqu’un autre devient pour nous unique, que l’on veut le garder, on se garde soi. »
             
            Elle, c’est Rosalie Sauvage. Lui, Alexandre.
            Ils se rencontrent et aussitôt se perdent.
            Ils sont aussi semblables qu’ils diffèrent l’un de l’autre et n’ont que vingt-quatre heures pour se retrouver. Après quoi la possibilité du bonheur sera à jamais derrière eux.
            Ils sont leur première et dernière chance d’aimer.
             
            Après Les hommes meurent, les femmes vieillissent, Isabelle Desesquelles interroge le verbe aimer. Et pose la question de l’absolu. Est-il prudent, est-il raisonnable, est-il possible, en amour ?
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714473110
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 134 x 190 mm
            Belfond
            18.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « […] un roman où l’on évolue de film en film, à côté du réel, […] le réel se trouvant, par le truchement de la fiction à vingt-quatre images par seconde, magnifié pour le meilleur plutôt que pour le banal. »
            Pierre Maury / Le Magazine Littéraire

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • profdoc_hashtag Posté le 9 Juillet 2017
              Deux trentenaires qui n'ont jamais cru en l'amour tombent amoureux suite à une scène très brève où ils ne se regardent même pas dans les yeux. Se retrouveront-ils ? Ils ont peu de temps pour se rencontrer à nouveau, peu de temps pour réfléchir à qui ils sont et ce qu'est leur vie, mais aussi à ce qu'est l'amour.
            • veryclint Posté le 24 Mai 2017
              Trop descriptif et pas assez direct.
            • QueLire Posté le 5 Avril 2017
              Ce sont des visions différentes de l’amour qui se retrouvent au centre du nouveau roman d’Isabelle paru chez Belfond : un jour, on fera l’amour. Un jour on fera l'amour, la promesse de toute une vie Rosalie Sauvage porte bien son nom. Elle entame une relation aussi facilement qu’elle y met un terme. Jamais amoureuse, elle prend et surtout donne du plaisir avant de dire au revoir. Sa vie professionnelle est à l’image de sa vie sentimentale, mouvementée. Elle excelle dans la pub et son amant du moment n’est autre que son patron. Un homme marié effacera-t-il les traces sur le corps et dans l’âme de Rosalie laissées par nombre d’hommes plus âgés ? Alexandre est à l’opposé de Rosalie. L’amour pour lui c’est sacré. Persuadé qu’il y gagne à ne pas ouvrir son cœur à la première venue, ses bonnes résolutions tombent à l’eau le jour où il passe devant une boutique de robes de mariée. Il tombe amoureux d’un dos, d’une nuque, d’omoplates saillantes. Tétanisé, il ferme les yeux, en les ouvrants à nouveau le dos a disparu, laissant en lui un sentiment amer de grand amour perdu. Mon avis : C’est avec plaisir que je retrouve Isabelle Desesquelle qui décidément manie différents... Ce sont des visions différentes de l’amour qui se retrouvent au centre du nouveau roman d’Isabelle paru chez Belfond : un jour, on fera l’amour. Un jour on fera l'amour, la promesse de toute une vie Rosalie Sauvage porte bien son nom. Elle entame une relation aussi facilement qu’elle y met un terme. Jamais amoureuse, elle prend et surtout donne du plaisir avant de dire au revoir. Sa vie professionnelle est à l’image de sa vie sentimentale, mouvementée. Elle excelle dans la pub et son amant du moment n’est autre que son patron. Un homme marié effacera-t-il les traces sur le corps et dans l’âme de Rosalie laissées par nombre d’hommes plus âgés ? Alexandre est à l’opposé de Rosalie. L’amour pour lui c’est sacré. Persuadé qu’il y gagne à ne pas ouvrir son cœur à la première venue, ses bonnes résolutions tombent à l’eau le jour où il passe devant une boutique de robes de mariée. Il tombe amoureux d’un dos, d’une nuque, d’omoplates saillantes. Tétanisé, il ferme les yeux, en les ouvrants à nouveau le dos a disparu, laissant en lui un sentiment amer de grand amour perdu. Mon avis : C’est avec plaisir que je retrouve Isabelle Desesquelle qui décidément manie différents genres littéraires avec brio. Dans les âmes et les enfants d’abord, elle m’avait profondément touché en parlant de la mendicité qui semblait agresser les passants, l’obligeant à la regarder. Son nouveau roman est très différent, mais tout aussi excellent. Un jour on fera l’amour comme ci c’était la première fois L’amour, le sexe, les illusions, les espérances, les certitudes, tout dans ce roman semble opposer les deux personnages principaux. Rosalie la fonceuse aime tout recommencer. Adepte de l’ardoise blanche, elle vit sa vie par épisode. Alexandre a les pieds sur terre, mais son cœur porte le poids d’un passé heureux qu’il ne peut oublier, d’une jeunesse radieuse où le jeune garçon d’alors usait ses pantalons sur les sièges du cinéma. La passion du cinéma en toile de fond de ce livre Rosalie a été une petite fille aimée par un père qui la quitte d’être impuissant face au désintérêt de sa femme pour sa petite fille. Alexandre est choyé par un père qui n’était pas biologique, mais qui lui a tout donné, à commencer par la passion du cinéma. Bien que très différents, Alexandre et Rosalie ont un point en commun : ils n’ont jamais vraiment aimé. Pour elle, l’acte sexuel va de paire avec son boulot, pour lui, l’amour physique serait se fourvoyer. Isabelle Desesquelle fait se croiser avec brio ces trentenaires diamétralement opposés et réussit à nous tenir en haleine tout au long de ce jeu de cache-cache partiellement volontaire. Le récit est ponctué de références au cinéma et j’ai particulièrement aimé les dernières pages présentant quelques répliques de films cultes comme celle-ci par exemple : Jim eut une grande tristesse pour Jules, pourtant il ne pouvait juger Catherine. Elle avait pu sauter dans les hommes comme elle avait sauté dans la Seine. Jules et Jim (1962) de François Truffaut avec jeanne Moraut, Oscar Werner et Henri Serre Autre chose que j'ai beaucoup aimé, ce sont les titres des chapitres. J'adore le franc parler et le naturel qui en ressort. Je trouve qu'ils reflètent parfaitement la façon d'écrire d'Isabelle Desesquelles qui ne semble pas poser de filtre sur les émotions, mais met un point d'honneur à chercher pour chaque sensation, le mot juste. - trente ans et le curriculum vitae d'un nouveau né - un couple, c'est surtout des détresses complices - quitte à se mettre en jachère, autant que ça soit dans la nature... Un jour on fera l'amour est un roman que je conseille à tous ceux qui veulent plus qu'une histoire bien écrite. Il y a dans ce roman une sorte de réalité qui saute au visage, des personnages qui semblent réels. Le mot "vrai" est d'ailleurs probablement plus approprié pour parler de Rosalie et d'Alexandre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • PLUMAGILE Posté le 20 Mars 2017
              Un rythme un peu (trop) lent, mais un bel hommage au cinéma, comme école de la vie. Une écriture très soignée.
            • MissAlfie Posté le 26 Février 2017
              Dans ce roman, Isabelle Desesquelles donne la parole à deux trentenaires, Rosalie et Alexandre. Alternativement, ils nous racontent leur vie, leurs amours, leurs relations aux hommes, aux femmes ou encore à leurs parents, ils parlent de leur avenir, de leur vision du couple, de leur espoirs et de leur destin en parallèle. Avec beaucoup de douceur et de poésie, l'auteure joue avec les mots, les sons et les sens pour créer une ambiance digne d'un de ces films qu'aime tant Alexandre. Face à face, deux romantiques paumés, une femme qui se cherche face à sa mère, un homme qui fait le deuil d'un père adoptif, comment vivre et se trouver dans un monde où il suffirait d'enchaîner les relations sexuelles sans s'attacher pour ne pas souffrir ? Avec cette histoire d'amour improbable mais tellement douce, Isabelle Desesquelles nous laisse croire le temps de ses pages qu'un dos et une nuque peuvent bouleverser une vie, que les histoires d'amour se jouent peut-être sur des clignements d'yeux, à moins qu'il ne suffise de se laisser porter par le destin, et d'oser le chambouler de temps en temps...
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.