Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355840975
Code sériel : 12
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

En mémoire de la forêt

Clément BAUDE (Traducteur)
Date de parution : 11/08/2011

« Un roman d’une rare intensité, d’une puissance ahurissante, aussi bien sur le fond que sur la forme. Ce livre extraordinaire restera hélas, mille fois hélas, le seul ouvrage de son auteur, mais c’est un chef-d’oeuvre, et en tant que tel, je suis sûr qu’il marquera durablement l’esprit de ses lecteurs. Il le mérite. » R. J. Ellory

Élu meilleur thriller de l’année par le New York Times.

En Pologne, quelques années après la chute du communisme. Lorsqu’on retrouve le cadavre d’un homme dans la forêt qui entoure le petit bourg de Jadowia, Leszek, un ami de la famille du disparu, décide de faire la lumière sur cette affaire....

Élu meilleur thriller de l’année par le New York Times.

En Pologne, quelques années après la chute du communisme. Lorsqu’on retrouve le cadavre d’un homme dans la forêt qui entoure le petit bourg de Jadowia, Leszek, un ami de la famille du disparu, décide de faire la lumière sur cette affaire. Il comprend vite que cet assassinat est lié à l’histoire trouble du village. Mais dans cette petite communauté soudée par le silence, beaucoup ont intérêt à avoir la mémoire courte et sont prêts à tout pour ne pas réveiller les fantômes du passé. L’ère communiste a en effet laissé derrière elle bien des séquelles et personne n’a rien à gagner à évoquer cette période où la dénonciation était encouragée, la paranoïa et la corruption omniprésentes, les comportements souvent veules. Sans parler de secrets plus profondément enfouis encore, datant de la Seconde Guerre mondiale, lors de la disparition brutale des Juifs établis à Jadowia depuis plusieurs générations. Leszek va devoir mettre sa vie en jeu pour venir à bout de cette chape de silence, et faire surgir une vérité bien plus inattendue encore que tout ce qu’il avait imaginé.

Avec ce thriller hors normes, au style d’une beauté et d’une puissance rares, Charles T. Powers aborde avec un art magistral de l’intrigue et du suspense des thèmes aussi universels que la culpabilité collective et individuelle, la mémoire et l’oubli – et les répercussions de l’histoire dans la vie de chacun. Ce « roman exceptionnel », selon le New York Times, est un véritable chef-d’oeuvre du genre.

Né en 1943 dans le Missouri, Charles T. Powers a dirigé depuis Varsovie le département Europe de l’Est du Los Angeles Times. Il est décédé brutalement en 1996 après avoir remis le manuscrit de son unique roman, En mémoire de la forêt, à son éditeur.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355840975
Code sériel : 12
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pascal34 Posté le 23 Avril 2020
    C'est un thriller inhabituel, sur fond de fin du communisme. Il aborde habilement le théme de la mémoire collective et de l'oubli ( ou rejet) collectif Je recommande
  • Bougnadour Posté le 8 Février 2020
    Roman noir, roman d'atmosphère à la lourde tension qui conjugue l'après communisme en Pologne, la mémoire de la deuxième guerre mondiale et l'incompréhension entre les générations. Dans la Pologne profonde, après la chute du communisme, les anciens dirigeants tentent de garder la main et de maintenir leurs petits trafics. Les autres restent passifs ou cherchent à faire du business ou enfin, pour quelques uns à nettoyer les écuries. La mémoire devient une arme mais elle n'est pas sans danger, remettre le passé en pleine lumière va réveiller les démons. La génération de la guerre a dû faire des choix tragiques, les fils ont préféré oublier ce qu'ils avaient vu et ont voulu croire au communisme jusqu'à la déception. Quant aux petits enfants ils jugent naïvement, sans nuance le comportement des anciens. Dans ce contexte la peur va surgir, peur métaphysique du retour des juifs, peur de la perte du pouvoir et le pire : la peur de perdre les dernières illusions sur les siens et ses espoirs d'avenir. Mais aussi, pour certains, un besoin de rédemption qui offre un final poignant. L'écriture est riche et dense, le rythme lent, les personnages complexes, les questions profondes ce qui nous offre un livre d'une puissance... Roman noir, roman d'atmosphère à la lourde tension qui conjugue l'après communisme en Pologne, la mémoire de la deuxième guerre mondiale et l'incompréhension entre les générations. Dans la Pologne profonde, après la chute du communisme, les anciens dirigeants tentent de garder la main et de maintenir leurs petits trafics. Les autres restent passifs ou cherchent à faire du business ou enfin, pour quelques uns à nettoyer les écuries. La mémoire devient une arme mais elle n'est pas sans danger, remettre le passé en pleine lumière va réveiller les démons. La génération de la guerre a dû faire des choix tragiques, les fils ont préféré oublier ce qu'ils avaient vu et ont voulu croire au communisme jusqu'à la déception. Quant aux petits enfants ils jugent naïvement, sans nuance le comportement des anciens. Dans ce contexte la peur va surgir, peur métaphysique du retour des juifs, peur de la perte du pouvoir et le pire : la peur de perdre les dernières illusions sur les siens et ses espoirs d'avenir. Mais aussi, pour certains, un besoin de rédemption qui offre un final poignant. L'écriture est riche et dense, le rythme lent, les personnages complexes, les questions profondes ce qui nous offre un livre d'une puissance rare.
    Lire la suite
    En lire moins
  • berbonet Posté le 22 Septembre 2019
    L'histoire se déroule en Pologne dans un village confronté aux changements suite à la chute du mur. Un douloureux passé va resurgir dans une population minée par la corruption. Roman bien traduit intéressant mais beaucoup trop dense.
  • lolomito Posté le 31 Mai 2019
    Au début , j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman sans doute à cause des nombreux personnages et des noms polonais ( j'avais un peu de mal à m'y retrouver ) puis je me suis laissée prendre par l'histoire sans pouvoir lâcher le livre. Ce livre a été classé par l'éditeur dans la catégorie thriller; il me semble plutôt être un roman historique. Le meurtre du début n'est selon moi que prétexte et sert simplement de trame à l'histoire. Nous sommes dans la Pologne de l'après- guerre, une Pologne post communiste. Les personnages sont hantés par la culpabilité, la peur, étouffés par le silence. C'est un roman sur la délation , la lâcheté et la corruption. Un livre sur la mémoire. J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce livre. C'est raconté de façon limpide et les descriptions sont très claires. On a l'impression de sentir les odeurs de la campagne, des bars, des maris saouls. Bref, dommage que ce soit le seul roman de l'auteur. Celui-ci étant décédé juste après avoir remis son manuscrit. La curiosité me pousse à chercher les circonstances de son décès.
  • Sylviegeo Posté le 12 Juillet 2018
    Un petit village de Pologne, Jadowia, entouré de forêts. Fin du communisme, ouverture sur l'ouest. Un homme retrouvé mort en forêt, assassiné; des pierres de fondations de certaines maisons du village disparaissent. Un climat de suspicion , non pas qui s'installe, mais qui est déjà là. Là depuis longtemps. Depuis la guerre, depuis la disparition de 10% de la population du village, les Juifs, depuis le communisme...Et toujours cette forêt qui a envie de murmurer ses secrets. Ici pas de coupables, pas de motifs, pas de justifications. Juste l'oubli, la mémoire qui défaille, la culpalité occultée. La puissance évocatrice de cette narration en fait un remarquable roman d'ambiance. C'est un roman sur la mémoire collective et sur ce qu'une communauté peut en faire. Sur le passé, même si tout est fait pour l'oublier, ce passé qui resurgit toujours car il y a forcément quelqu'un ou quelque chose pour le rappeler. Un village où les murs sont pleins de secrets, de chuchotements, de fantômes. "En mémoire de la forêt" nous raconte comment une communauté peut rejeter cette culpabilité collective, comment continuer de vivre malgré les souvenirs de guerre, malgré la disparition des Juifs, malgré les affres du communisme. Une... Un petit village de Pologne, Jadowia, entouré de forêts. Fin du communisme, ouverture sur l'ouest. Un homme retrouvé mort en forêt, assassiné; des pierres de fondations de certaines maisons du village disparaissent. Un climat de suspicion , non pas qui s'installe, mais qui est déjà là. Là depuis longtemps. Depuis la guerre, depuis la disparition de 10% de la population du village, les Juifs, depuis le communisme...Et toujours cette forêt qui a envie de murmurer ses secrets. Ici pas de coupables, pas de motifs, pas de justifications. Juste l'oubli, la mémoire qui défaille, la culpalité occultée. La puissance évocatrice de cette narration en fait un remarquable roman d'ambiance. C'est un roman sur la mémoire collective et sur ce qu'une communauté peut en faire. Sur le passé, même si tout est fait pour l'oublier, ce passé qui resurgit toujours car il y a forcément quelqu'un ou quelque chose pour le rappeler. Un village où les murs sont pleins de secrets, de chuchotements, de fantômes. "En mémoire de la forêt" nous raconte comment une communauté peut rejeter cette culpabilité collective, comment continuer de vivre malgré les souvenirs de guerre, malgré la disparition des Juifs, malgré les affres du communisme. Une communauté qui fait la différence entre horreur et malheur. Pour se préserver ? Peut-être. C'est ce dont nous parle ce roman mais aussi , de comment faire revivre cette autre Histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !