Lisez! icon: Search engine
Immortelle(s)
Date de parution : 06/10/2022
Éditeurs :
Presses de la cité
En savoir plus

Immortelle(s)

Date de parution : 06/10/2022
Le croisement de deux vies à l’orée d’un nouveau départ.
Depuis son cancer du sein, Anna a besoin de se réapproprier sa féminité ; elle rencontre Camille, une jeune femme devenue tatoueuse, qui a ouvert son local à celles qui ont été marquées par la vie.

 
Anna revient vivre dans sa région natale, près de Toulouse, pour tourner définitivement une page de sa vie : oublier une relation amoureuse toxique, se reconvertir... Mais une nouvelle épreuve... Anna revient vivre dans sa région natale, près de Toulouse, pour tourner définitivement une page de sa vie : oublier une relation amoureuse toxique, se reconvertir... Mais une nouvelle épreuve l’attend : une tumeur au sein. La voilà quelques mois plus tard face à son corps meurtri, persuadée d’avoir perdu... Anna revient vivre dans sa région natale, près de Toulouse, pour tourner définitivement une page de sa vie : oublier une relation amoureuse toxique, se reconvertir... Mais une nouvelle épreuve l’attend : une tumeur au sein. La voilà quelques mois plus tard face à son corps meurtri, persuadée d’avoir perdu une part de sa féminité et de ne plus avoir droit à l’amour.
Camille, tatoueuse, se remet douloureusement d’un accident terrible. Une rencontre lui fait comprendre qu’elle peut embellir ce qui a été détruit chez les autres, chez elle. Elle met ainsi tout son art au service des femmes maltraitées par la vie avec des tatouages destinés à masquer leurs cicatrices.
Un jour, Anna pousse la porte de son salon...

L’histoire de deux renaissances. Un roman vrai et bouleversant qui redonne espoir et foi en l’humain.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258197206
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité
En savoir plus
EAN : 9782258197206
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sayv 10/02/2023
    Très beau ! je ne connaissais pas cet auteur mais je pense que je vais regarder les autres livres qu'il a écrit. Ca se lit tellement bien que je l'ai lu en 1 journée. C'est sur le monde médical, et comme je travaille dedans et que j'ai baigné dedans niveau santé ça me parle. Ca me fait un peu penser à Sophie Tal Men. Bon il n'est pas super gai mais bon c'est un regard sur la vie qu'il faut bien voir aussi ! et ça façon de l'aborder n'est pas plombante. J'ai beaucoup aimé aussi les rapports évoqués "mère fille" pour ma part c'est tellement ça !!!
  • hcdahlem 07/02/2023
    Un tatouage pour se reconstruire Bertrand Touzet confirme avec ce second roman combien sa plume sensible excelle à dépeindre les émotions. En suivant deux femmes que la vie n’a pas épargnées, il nous donne aussi une belle leçon d’optimisme. Il y a les auteurs qui mettent tout dans leur premier roman et voient leur plume se tarir avec le second. Bertrand Touzet fait partie de la seconde catégorie, celle de ceux qui comprennent avec leur premier roman que c’est possible, qu’ils ont trouvé leur voie. Et qui écrivent de mieux en mieux. C’est en tout cas l’impression qui prédomine en refermant Immortelle(s). D’une plume fluide, il nous retrace le parcours de deux femmes, Anna et Camille, que le hasard va conduire à se rencontrer. Le roman s’ouvre au moment où Anna s’engage à fond dans sa nouvelle voie. Après avoir été cadre dans de grandes entreprises du luxe, elle a choisi de laisser tomber une carrière prometteuse pour reprendre la boulangerie dans un petit village du Piémont pyrénéen. Un sacré défi pour la jeune femme qui peut toutefois compter sur le regard protecteur de Gilles, le meunier qui l’encourage et la soutient. On comprendra par la suite pourquoi il a envie de... Un tatouage pour se reconstruire Bertrand Touzet confirme avec ce second roman combien sa plume sensible excelle à dépeindre les émotions. En suivant deux femmes que la vie n’a pas épargnées, il nous donne aussi une belle leçon d’optimisme. Il y a les auteurs qui mettent tout dans leur premier roman et voient leur plume se tarir avec le second. Bertrand Touzet fait partie de la seconde catégorie, celle de ceux qui comprennent avec leur premier roman que c’est possible, qu’ils ont trouvé leur voie. Et qui écrivent de mieux en mieux. C’est en tout cas l’impression qui prédomine en refermant Immortelle(s). D’une plume fluide, il nous retrace le parcours de deux femmes, Anna et Camille, que le hasard va conduire à se rencontrer. Le roman s’ouvre au moment où Anna s’engage à fond dans sa nouvelle voie. Après avoir été cadre dans de grandes entreprises du luxe, elle a choisi de laisser tomber une carrière prometteuse pour reprendre la boulangerie dans un petit village du Piémont pyrénéen. Un sacré défi pour la jeune femme qui peut toutefois compter sur le regard protecteur de Gilles, le meunier qui l’encourage et la soutient. On comprendra par la suite pourquoi il a envie de la voir réussir et s’épanouir à ses côtés. Car tout risque de s’effondrer, on vient en effet de lui pronostiquer un cancer du sein synonyme d’opération, de chimio, de fatigue. Une épreuve à l’issue incertaine qui va aussi modifier son corps. Mais alors que son moral est en berne, elle croise un enfant et un infirmier au service d’oncologie qui vont lui remonter le moral et l’aider à franchir ce cap, à accepter ce corps mutilé. Camille n’a pas été épargnée par la vie non plus. À la suite d’un terrible accident, elle a également choisi de donner une nouvelle orientation à sa vie, oublier les beaux-arts pour se consacrer au tatouage. Sa sensibilité va la pousser à se spécialiser dans la réparation, dans l’embellissement des corps marqués par de vilaines cicatrices. Ce sont principalement des femmes qui poussent la porte de sa boutique, heureuses pour la plupart de rencontrer une oreille attentive. Du coup Camille est presque autant psy qu’artiste. C’est par l’intermédiaire du libraire, chez lequel elles se rendent toutes deux, qu’Anna va faire la connaissance de Camille et qu’elle va lui demander d’embellir, de fleurir sa cicatrice. Ce roman qui célèbre les rencontres est aussi le roman des chemins de la résilience. Avec cette évidence pourtant souvent oubliée qu’il faut laisser du temps au temps. Aussi bien pour Anna que pour Camille, le chemin vers le bonheur est loin d’être rectiligne. Mais toutes trouvent la force de s’y engager… Bertrand Touzet démontre avec élégance et beaucoup de justesse qu’il est un excellent sondeur de l’âme humaine. On prend beaucoup de plaisir à le lire. Et on se sent beaucoup mieux en refermant son roman !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly 28/12/2022
    Anna est une jeune femme entreprenante. Elle décide de tout quitter pour devenir boulangère. Volontaire et courageuse, Anna se sent épanouie à nouveau. Pourtant, suite à un contrôle médical, elle va apprendre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Camille, de son côté, tente doucement de se reconstruire, suite à un drame familial. Elle va alors ouvrir un salon de tatouages. En voilà un très beau roman. Avec beaucoup de délicatesse et de pudeur, l’auteur va aborder des thématiques difficiles, et j’ai été très touchée par les deux protagonistes et par la force et le courage dont elles feront preuve tout au fil des pages. Il s’agit d’un récit abordant la capacité de résilience et la force nécessaire pour se reconstruire suite à un drame. Ces femmes blessées m’ont beaucoup émue. L’auteur a su créer deux personnages féminins principaux forts et charismatiques. Chacune a sa manière doit composer avec les drames vécus. C’est très riche en émotions. La plume est tout en douceur et en poésie. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif, consistant à alterner les points de vue entre Anna et Camille. Cela permet au mieux de comprendre leurs émotions. Un roman lumineux et tendre abordant la résilience sous le prisme de deux femmes... Anna est une jeune femme entreprenante. Elle décide de tout quitter pour devenir boulangère. Volontaire et courageuse, Anna se sent épanouie à nouveau. Pourtant, suite à un contrôle médical, elle va apprendre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Camille, de son côté, tente doucement de se reconstruire, suite à un drame familial. Elle va alors ouvrir un salon de tatouages. En voilà un très beau roman. Avec beaucoup de délicatesse et de pudeur, l’auteur va aborder des thématiques difficiles, et j’ai été très touchée par les deux protagonistes et par la force et le courage dont elles feront preuve tout au fil des pages. Il s’agit d’un récit abordant la capacité de résilience et la force nécessaire pour se reconstruire suite à un drame. Ces femmes blessées m’ont beaucoup émue. L’auteur a su créer deux personnages féminins principaux forts et charismatiques. Chacune a sa manière doit composer avec les drames vécus. C’est très riche en émotions. La plume est tout en douceur et en poésie. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif, consistant à alterner les points de vue entre Anna et Camille. Cela permet au mieux de comprendre leurs émotions. Un roman lumineux et tendre abordant la résilience sous le prisme de deux femmes blessées chacune à sa manière. À découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LilyaRose 26/12/2022
    Anna et Camille sont deux battantes. Anna, après avoir vécu de longues années à Paris, décide de retourner chez près de Toulouse et de se reconvertir en boulangère. Camille, après un deuil impossible, décide d'ouvrir un salon de tatouage. Encouragée par Gaspard, elle décide de consacrer une après midi par semaine aux femmes qui souhaitent transformer leurs cicatrices en tatouage. Deux destins parallèles, deux chemins de vies qui se croisent, deux femmes admirables. C'est un roman qui prend aux tripes. Les sujets abordés ne sont pas faciles : cancer du sein, deuil parental, perte du conjoint. La plume de Bertrand Touzet a su l'aborder avec pudeur, et douceur, sans jugement. Il parle de reconstruction de la féminité avec beaucoup d'empathie, j'ai été d'ailleurs surprise de réaliser que c'était un homme qui avait écrit ce livre tant les émotions intimes de ses femmes sont abordées avec justesse. Anna et Camille sont fortes, et ne se laissent pas le choix : elles vont survivre aux épreuves de la vie. Elles ont une envie de vivre débordante, malgré la peur qui les tenaille. J'ai refermé ce livre avec une boule d'émotions dans la gorge. Ce n'est pas que triste mais c'est aussi positif et très... Anna et Camille sont deux battantes. Anna, après avoir vécu de longues années à Paris, décide de retourner chez près de Toulouse et de se reconvertir en boulangère. Camille, après un deuil impossible, décide d'ouvrir un salon de tatouage. Encouragée par Gaspard, elle décide de consacrer une après midi par semaine aux femmes qui souhaitent transformer leurs cicatrices en tatouage. Deux destins parallèles, deux chemins de vies qui se croisent, deux femmes admirables. C'est un roman qui prend aux tripes. Les sujets abordés ne sont pas faciles : cancer du sein, deuil parental, perte du conjoint. La plume de Bertrand Touzet a su l'aborder avec pudeur, et douceur, sans jugement. Il parle de reconstruction de la féminité avec beaucoup d'empathie, j'ai été d'ailleurs surprise de réaliser que c'était un homme qui avait écrit ce livre tant les émotions intimes de ses femmes sont abordées avec justesse. Anna et Camille sont fortes, et ne se laissent pas le choix : elles vont survivre aux épreuves de la vie. Elles ont une envie de vivre débordante, malgré la peur qui les tenaille. J'ai refermé ce livre avec une boule d'émotions dans la gorge. Ce n'est pas que triste mais c'est aussi positif et très beau cette force dont elle font preuve. J'ai aimé les amitiés qui les soutiennent, les amours naissantes, c'était plein de tendresse. Bref, je ne peux que vous le conseiller.
    Lire la suite
    En lire moins
  • chichinette3 01/12/2022
    J'ai découvert cet auteur sur les recommandations d'une lectrice de la bibliothèque qui l'a connu jeune. J'ai beaucoup aimé son premier roman "aurore". J'ai donc voulu découvrir ce livre de lui ! Je l'ai moins bien aimé que le précédent, mais j'ai quand même apprécié ma lecture. Le sujet présenté peut touché n'importe quelle lectrice : la reconstruction après un deuil et un cancer du sein, voilà ce qui attend nos héroïnes du quotidien. Avec beaucoup de pudeur et de tendresse, l'auteur nous décrit le long chemin qu'elles traversent pour sortir de leur épreuve de vie. Mais ce n'est pas qu'un chemin sombre et douloureux, il y a aussi beaucoup de lumière et d'espoir dans chacun de leur pas. J'ai été moins sensible à la plume de l'auteur que dans son précédent roman, je l'ai trouvé ici plus conventionnelle, qui manquait parfois d'envolée et d'originalité. Malgré ça, j'ai apprécié cette lecture qui saura toucher les femmes chacune dans son intimité.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.