Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221221815
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Inexorable

Collection : La Bête noire
Date de parution : 11/10/2018
Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

« Claire Favan franchit un cap avec cette...

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

« Claire Favan franchit un cap avec cette histoire qui touchera inexorablement votre âme. » Yvan Fauth, blog EmOtionS.
« À l’enfant qui est en vous, ce livre peut raviver des douleurs. À l’adulte que vous êtes devenu, il vous bousculera dans vos certitudes. » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221221815
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ollieGg Posté le 1 Mai 2020
    Ce livre de Claire Favan est une pépite. Victor, ancien militaire de guerre, a été viré de l'armée pour problèmes disciplinaire. Alexandra, sa femme, est une simple secrétaire comptable. Milo, 4 ans, est le petit de la famille, et tout va bien, lorsque son père est arrêté chez eux devant l'enfant. Il ne s'en remettra pas, et toute son enfance sera bercé de violence envers ses camarades, car personne ne comprendra l'injustice que l'on peut ressentir à cette âge là. Il est tellement facile de dire "c'est lui" quand les adultes ne sont pas présents et qu'il y a cet enfant violent sur les lieux de la dispute ou de la bêtise faite. La violence engendre la violence. Alexandra n'arrive pas à stopper l'engrenage Inexorable. L'auteure nous emmène dans un récit poignant, dur, bouleversant, émouvant parfois, dramatique, tendu, oppressant et tragique. Jusqu'où une mère peut aller pour l'amour d'un enfant. À lire absolument.
  • Manonlitetvadrouilleaussi Posté le 19 Avril 2020
    Je reviens aujourd’hui avec un avis mitigé sur ce roman de Claire Favan. En effet, si j’ai aimé le fond que je vous détaillerai plus bas j’ai eu un soucis avec la forme. En fait, je m’attendais à un thriller bien glauque 😆 et au final j’ai un polar/ roman noir sociétal. La première moitié du récit est vraiment là pour installer la psychologie du jeune Milo. Il ne se passe pas grand chose si ce n’est que l’on suit le parcours scolaire de l’enfant et les déconvenues du père. La deuxième partie m’a beaucoup plus captivée car l’aspect enquête commence! J’ai deviné le pot aux roses et le final m’a laissée quelque peu dubitative 😆. . . Nous suivons sur plusieurs années la famille Léman. Alexandra, une mère et épouse dévouée, Victor, le père aux activités douteuses et le jeune Milo 4 ans au début du récit. Victor se retrouve en prison et Milo a beaucoup de mal à gérer cette situation. Il a de nombreux accès de colères et de violences. Commence alors un véritable harcèlement de la part du corps enseignant et de ses camarades. Milo devient le coupable tout désigné même s’il n’est pas impliqué. Difficile pour Alexandra de... Je reviens aujourd’hui avec un avis mitigé sur ce roman de Claire Favan. En effet, si j’ai aimé le fond que je vous détaillerai plus bas j’ai eu un soucis avec la forme. En fait, je m’attendais à un thriller bien glauque 😆 et au final j’ai un polar/ roman noir sociétal. La première moitié du récit est vraiment là pour installer la psychologie du jeune Milo. Il ne se passe pas grand chose si ce n’est que l’on suit le parcours scolaire de l’enfant et les déconvenues du père. La deuxième partie m’a beaucoup plus captivée car l’aspect enquête commence! J’ai deviné le pot aux roses et le final m’a laissée quelque peu dubitative 😆. . . Nous suivons sur plusieurs années la famille Léman. Alexandra, une mère et épouse dévouée, Victor, le père aux activités douteuses et le jeune Milo 4 ans au début du récit. Victor se retrouve en prison et Milo a beaucoup de mal à gérer cette situation. Il a de nombreux accès de colères et de violences. Commence alors un véritable harcèlement de la part du corps enseignant et de ses camarades. Milo devient le coupable tout désigné même s’il n’est pas impliqué. Difficile pour Alexandra de devoir gérer cette situation toute seule. Les années passent et Milo a 18 ans. Sa vie scolaire a connu des hauts et des bas mais sa vie personnelle prend une tout autre tournure ... Jusqu’où une mère est-elle prête à aller pour protéger son enfant ? . . Je n’ai jamais lu Claire Favan. Il semblerait que ce roman soit très différent des précédents. Plus personnel d’autant que la préface a été écrite par son fils de douze ans. Si j’ai adhéré aux messages que l’auteure a voulu passer notamment avec le harcèlement scolaire, les cases dans lesquelles certains élèves/ enfants sont mis et un suivi non adapté ; j’avoue que la construction du récit et la surenchère concernant Milo et des situations invraisemblables m’ont laissée perplexe 🙃. Ceci dit ça ne m’empêchera pas de lire ses autres romans ! . . 🖋 Et vous , qu’en avez-vous pensé ? Quels romans de l’auteure me conseillez-vous ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylviedoc Posté le 25 Mars 2020
    Je me doutais, à lire les critiques de babelionautes dont les goûts sont proches des miens que ce roman me plairait sans doute. Mais le mot est bien trop faible en l'occurrence : J'ai été emportée, sous le choc et l'ai lu quasiment d'une traite. Déjà la couverture : j'ai la version avec un gros plan d'engrenage, et un macaron "prix Bête Noire des libraires" ; après quelques chapitres on ne peut s'empêcher d'imaginer le petit Milo, si jeune et déjà la "bête noire" de l'école maternelle, broyé par la machine de notre société qui n'admet pas ceux qui ne sont pas "conformes". Et pourtant, au départ il l'était, conforme, ce gamin, mignon, futé, une mère aimante, et un père aussi, même si souvent absent à cause de son boulot de militaire. Mais voilà, Victor a été renvoyé de l'armée, et pour assurer le quotidien de sa famille a fini par tomber dans le grand banditisme. Alexandra ne se doute de rien, et lorsque Victor est violemment arrêté à son domicile pour braquage de bijouteries sous les yeux de sa femme et son fils, tout bascule. Après ce traumatisme, Milo n'est plus le même, les incidents se multiplient à l'égard de... Je me doutais, à lire les critiques de babelionautes dont les goûts sont proches des miens que ce roman me plairait sans doute. Mais le mot est bien trop faible en l'occurrence : J'ai été emportée, sous le choc et l'ai lu quasiment d'une traite. Déjà la couverture : j'ai la version avec un gros plan d'engrenage, et un macaron "prix Bête Noire des libraires" ; après quelques chapitres on ne peut s'empêcher d'imaginer le petit Milo, si jeune et déjà la "bête noire" de l'école maternelle, broyé par la machine de notre société qui n'admet pas ceux qui ne sont pas "conformes". Et pourtant, au départ il l'était, conforme, ce gamin, mignon, futé, une mère aimante, et un père aussi, même si souvent absent à cause de son boulot de militaire. Mais voilà, Victor a été renvoyé de l'armée, et pour assurer le quotidien de sa famille a fini par tomber dans le grand banditisme. Alexandra ne se doute de rien, et lorsque Victor est violemment arrêté à son domicile pour braquage de bijouteries sous les yeux de sa femme et son fils, tout bascule. Après ce traumatisme, Milo n'est plus le même, les incidents se multiplient à l'égard de ses camarades de classe et des adultes qui l'encadrent. Au lieu de chercher à comprendre ce qui motive ce changement, et d'essayer d'aider l'enfant à surmonter son traumatisme, on l'isole, on le punit y compris quand il n'est pas coupable (les copains ont vite compris que c'est pratique de le désigner quand ils commettent une bêtise), et on stigmatise Alexandra, incapable d'élever son fils convenablement. Après la sortie de prison de Victor, Milo est en CE1, et la situation est redevenue plus calme. Hélas,Victor est à nouveau arrêté et tout recommence de plus belle, la machine continue de broyer les efforts d'Alexandra et de Milo ; celui-ci succombe de plus en plus souvent à des accès de colère au cours desquels il perd tout contrôle. Alexandra est démunie, elle-même ne parvient pas toujours à se dominer face à son fils. Elle en a tellement assez qu'on lui ressasse les mêmes choses ! Et elle est tellement seule, même Franck, son nouveau compagnon qui est policier ne comprend pas que Milo a besoin d'aide, et non de reproches permanents. Les années passent, plus ou moins chaotiques, Milo est majeur et sort du système scolaire. Il traîne avec sa bande, des jeunes désoeuvrés mais pas méchants. Jusqu'au drame... Difficile de mettre ce récit dans une seule case. C'est à la fois un thriller domestique, un roman psychologique et un polar. Et ça pourrait arriver dans nombre de familles où tout va bien jusqu'à ce qu'un élément perturbateur survienne. Combien en ai-je moi-même croisés, de ces enfants dont on ne comprenait pas l'attitude violente, ou renfermée, harcelés ou harceleurs qu'on se contente de sanctionner et dont on convoque les parents pour les culpabiliser eux aussi ? Et parfois, à la faveur d'un dialogue où on laisse l'enfant s'exprimer librement sans lui faire de reproches, on comprend soudain pourquoi "il est comme ça". Parce qu'il garde un traumatisme en lui, qu'il n'a pas osé en parler, que plus on le punit plus il agresse...le cercle vicieux, inexorable... J'ai ressenti une profonde empathie envers Milo et Alexandra, l'amour d'une mère peut la pousser à devenir une lionne pour protéger son enfant, à faire des choses inexcusables aussi. J'ai enragé contre les instits et les profs de l'histoire, tout ce système dont je fais quand même partie et qui parfois cause tant de dégâts en ne voyant pas ce qui dérange, mais en voulant à toute force faire rentrer les élèves dans le moule. Heureusement, la majorité des enseignants et des encadrants font preuve de plus d'humanité et de bienveillance que ceux décrits ici, même si leurs efforts pour aider sont souvent mal récompensés. Milo n'a pas eu de chance, il n'a pas souvent croisé les bonnes personnes. Ce roman restera dans mon best of de ce début d'année, et Claire Favan une découverte dont je me procurerai d'autres oeuvres dès que possible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Les_lectures_de_Florelle_et_Robin Posté le 21 Mars 2020
    J’ai adoré ce bouquin !!! ❤️❤️❤️❤️❤️ C’est l’histoire d’un couple Alexandra et Victor. C’est l’histoire d’un père braqueur, égoïste et maladroit avec ceux qu’il aime. C’est l’histoire d’une mère, passionnée, qui fera tout pour son enfant. C’est l’histoire de leur enfant, leur fils Milo qui adore son père malgré ses défauts, qui doute de sa mère parce qu’elle ne veut que son bien. C’est l’histoire d’un enfant abîmé par la vie, à qui on ne fera pas de cadeau. C’est une histoire triste mais tellement passionnante dans laquelle Madame Claire Favan nous emmène, nous bouscule, nous montre la réalité du système, la détresse d’une maman, la souffrance d’un enfant qui grandira avec cette rage, cette douleur au fond de lui. C’est vrai que je suis une maman mais je pense que même si je ne l’étais pas j’aurais été touchée par cette magnifique histoire d’amour et de sacrifice mais rassurez-vous c’est un thriller, psychologique bien sûr mais un thriller quand même, il ne s’agit pas du tout d’un roman à « l’eau de rose ». C’est un récit cruel, difficile qui pointe du doigt les dysfonctionnements du système, qui démontre comme il est compliqué de grandir dans ce monde sans pitié, avec les nouveaux codes de la... J’ai adoré ce bouquin !!! ❤️❤️❤️❤️❤️ C’est l’histoire d’un couple Alexandra et Victor. C’est l’histoire d’un père braqueur, égoïste et maladroit avec ceux qu’il aime. C’est l’histoire d’une mère, passionnée, qui fera tout pour son enfant. C’est l’histoire de leur enfant, leur fils Milo qui adore son père malgré ses défauts, qui doute de sa mère parce qu’elle ne veut que son bien. C’est l’histoire d’un enfant abîmé par la vie, à qui on ne fera pas de cadeau. C’est une histoire triste mais tellement passionnante dans laquelle Madame Claire Favan nous emmène, nous bouscule, nous montre la réalité du système, la détresse d’une maman, la souffrance d’un enfant qui grandira avec cette rage, cette douleur au fond de lui. C’est vrai que je suis une maman mais je pense que même si je ne l’étais pas j’aurais été touchée par cette magnifique histoire d’amour et de sacrifice mais rassurez-vous c’est un thriller, psychologique bien sûr mais un thriller quand même, il ne s’agit pas du tout d’un roman à « l’eau de rose ». C’est un récit cruel, difficile qui pointe du doigt les dysfonctionnements du système, qui démontre comme il est compliqué de grandir dans ce monde sans pitié, avec les nouveaux codes de la société qui commence dès le plus jeune âge par l’école. Je félicite le fils de l’auteure d’avoir écrit la préface, d’avoir participé à ce projet, de s’être livré pour aider les autres enfants touchés par le fléau du harcèlement. Il a une maman formidable qui se bouge pour faire avancer les mentalités. Merci à eux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • michelangelo Posté le 20 Mars 2020
    Claire Favan pose un regard nouveau sur notre monde. Ses romans sont, à chaque fois, de divines surprises. Une fois encore, elle montre combien elle est capable de se renouveler. Milo vit un traumatisme énorme alors qu'il n'a que quatre ans. Son père tellement aimé est arrêté de façon très brutale sous ses yeux. Dès cet instant qui marquera sa vie, il va changer de comportement et devenir violent à l'encontre de ses congénères. Malgré tous les efforts prodigués par une mère désemparée, cette violence devient l'identité sociale de Milo, le poussant à exprimer de plus en plus haut cette agressivité pour son entourage au fil des années. Les enseignants et psychologue se montrent incapables de prendre en charge cet enfant perturbateur qui ne rentre pas dans le moule imposé par l'école. Viens ensuite une société qui très vite le marginalise. Tous ses efforts semblent voués à l'échec car les institutions le ramènent constamment à cette image de délinquance qui lui colle à la peau. Quand sa petite amie est assassinée, il devient forcément le coupable idéal. La procédure d'enquête inexorable cherchera sa culpabilité plus que la vérité. Tel un misérable moucheron pris dans la toile d'une araignée, Milo va se débattre avec... Claire Favan pose un regard nouveau sur notre monde. Ses romans sont, à chaque fois, de divines surprises. Une fois encore, elle montre combien elle est capable de se renouveler. Milo vit un traumatisme énorme alors qu'il n'a que quatre ans. Son père tellement aimé est arrêté de façon très brutale sous ses yeux. Dès cet instant qui marquera sa vie, il va changer de comportement et devenir violent à l'encontre de ses congénères. Malgré tous les efforts prodigués par une mère désemparée, cette violence devient l'identité sociale de Milo, le poussant à exprimer de plus en plus haut cette agressivité pour son entourage au fil des années. Les enseignants et psychologue se montrent incapables de prendre en charge cet enfant perturbateur qui ne rentre pas dans le moule imposé par l'école. Viens ensuite une société qui très vite le marginalise. Tous ses efforts semblent voués à l'échec car les institutions le ramènent constamment à cette image de délinquance qui lui colle à la peau. Quand sa petite amie est assassinée, il devient forcément le coupable idéal. La procédure d'enquête inexorable cherchera sa culpabilité plus que la vérité. Tel un misérable moucheron pris dans la toile d'une araignée, Milo va se débattre avec une vigueur aussi pathétique qu'inutile. Seule sa mère croit encore en lui. Inexorable fait un dur procès aux institutions sourdes et aveugles à la différence. C'est le cas pour l'Education nationale un peu caricaturée (mais si peu), et pour l'institution judiciaire incapable de penser les évènements de manière objective. L'auteure est mère d'un fils qui a connu ce rejet de l'institution scolaire. Il préface d'ailleurs le roman en rappelant l'importance de ne pas négliger l'enfant différent au comportement atypique ou handicapé et d'éviter à tout prix d'en faire un bouc émissaire ou un supposé bon à rien notoire (en gros, coller une étiquette sur l'élève déviant). La vigueur de l'attaque est, de mon point de vue, exagérée. Cette vigueur est celle d'une mère qui a le sentiment de se battre contre une institution sans coeur et sans âme. Malgré les réels efforts de beaucoup d'enseignants, les contraintes de travail ne permettent pas toujours une prise en charge optimale de chaque enfant, et on ne peut que le regretter. L'individualisation de l'enseignement prend corps peu à peu et chacun sait maintenant combien il est important de dessiner des projets individuels, des trajectoires personnalisées. Combien d'années faudra-t-il pour parvenir à gommer les défauts d'une grosse mécanique à l'inertie phénoménale ? Nul ne le sait. Le roman de Claire Favan est un aiguillon pour tous et une invitation à faire toujours mieux pour ceux qu'on a tendance à laisser au bord du chemin. En cela, son ouvrage est politique et interroge le lecteur. L'écriture est moins travaillée qu'à l'habitude. L'auteure se focalise entièrement sur l'analyse psychologique de ses principaux personnages, la mère et son fils. le soin que met Claire Favan à décrire cette lente et inexorable chute est le point fort du roman. Les péripéties qui entourent l'enquête ne sont là que pour l'illustrer. de ce fait, on frôle l'incohérence à plusieurs reprises et quelques situations sont pour le moins caricaturales, telle la vie carcérale qui n'est que clichés. Thriller ou roman social ? Les deux à la fois, avec un penchant très nettement social voire psycho-social. Juste un petit regret : Claire Favan donne le sentiment de régler des comptes personnels par fiction interposée. Michelangelo 20/03/2020
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.