RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La mère parfaite

            Les Escales
            EAN : 9782365694254
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            La mère parfaite

            Emmanuelle ARONSON (Traducteur)
            Collection : Les Escales Noires
            Date de parution : 11/10/2018
            Un thriller électrisant – lorsqu’un enfant disparaît les masques tombent au sein d’une communauté paisible de Brooklyn.
            Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent... Nell, Francie et Colette font partie d'un groupe de jeunes mères de Brooklyn qui ont fait connaissance pendant leur grossesse. Le soir du 4 Juillet, pour échapper quelques heures à leur quotidien, elles décident d'organiser une virée dans un bar : un répit bienvenu en ce premier mois d'été caniculaire. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier son nouveau-né à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle et découvre que son fils a disparu, la soirée tourne au drame.
            Dans un Brooklyn étouffant, alors que l’enquête piétine et que la police accumule les erreurs, Nell, Francie et Colette se lancent dans une course effrénée pour retrouver l'enfant.
            Jusqu'à ce que les médias s'emparent de l'affaire et fassent de leurs vies, en apparence si parfaites, le centre de toutes les attentions...

            En faisant exploser le vernis d'existences bien ordonnées, Aimee Molloy livre une critique grinçante des pressions subies par les mères dans notre société. un roman rare, à la fois captivant et pertinent.

            Un best-seller du New York Times dès sa première semaine de parution.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365694254
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            Les Escales
            15.99 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Plein de nuances et irrésistiblement prenant, ce roman vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page. Je suis extrêmement fière de porter à l’écran ce thriller captivant installé au cœur de la psychologie des jeunes mères . »
            Kerry Washington

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lecturesdudimanche Posté le 11 Janvier 2019
              ncore une lecture qui n’a été possible que grâce à la plateforme NetGalley et aux éditions Les Escales, que je remercie de tout cœur ! Ce titre, pour un thriller, nous laisse deviner rapidement qu’on va plonger dans une intrigue où la psychologie tient une grande place et où les apparences sont certainement trompeuses ! Et en effet… Les mères de mai sont un groupe de mamans qui se sont rencontrées sur un site dédié à la grossesse et réunissant des mamans de Brooklyn ayant accouché en mai. Après pas mal d’échanges sur le forum qui leur est consacré, ces futures mères décident de se réunir de manière assez récurrentes, d’abord enceintes puis accompagnées de leur nouveau-né. Ces réunions sont l’occasion de s’échanger des conseils et de parler de leurs expériences. Lors d’une réunion, l’une des mères propose d’organiser une petite sortie entre filles et sans bébé, histoire de souffler un peu. Réticente au départ, la très belle et secrète Winnie, mère célibataire, finit par céder aux insistances du groupe et confie son petit Midas à une baby-sitter chaudement recommandée par une autre maman. Sauf qu’à son retour, le berceau de Midas est vide… Pour trois des mères de mai, ce drame... ncore une lecture qui n’a été possible que grâce à la plateforme NetGalley et aux éditions Les Escales, que je remercie de tout cœur ! Ce titre, pour un thriller, nous laisse deviner rapidement qu’on va plonger dans une intrigue où la psychologie tient une grande place et où les apparences sont certainement trompeuses ! Et en effet… Les mères de mai sont un groupe de mamans qui se sont rencontrées sur un site dédié à la grossesse et réunissant des mamans de Brooklyn ayant accouché en mai. Après pas mal d’échanges sur le forum qui leur est consacré, ces futures mères décident de se réunir de manière assez récurrentes, d’abord enceintes puis accompagnées de leur nouveau-né. Ces réunions sont l’occasion de s’échanger des conseils et de parler de leurs expériences. Lors d’une réunion, l’une des mères propose d’organiser une petite sortie entre filles et sans bébé, histoire de souffler un peu. Réticente au départ, la très belle et secrète Winnie, mère célibataire, finit par céder aux insistances du groupe et confie son petit Midas à une baby-sitter chaudement recommandée par une autre maman. Sauf qu’à son retour, le berceau de Midas est vide… Pour trois des mères de mai, ce drame qui arrive à l’une des leurs bouleverse leur quotidien. Persuadées de l’incompétence de la police, elles tentent de dénouer les fils de la tragédie, à fleur de peau à cause d’une libido en berne, de trop de nuits sans sommeil et du déchirement permanent entre l’envie de cinq minutes de tranquillité et l’incapacité à passer ces cinq minutes libératrices loin de leur progéniture… Pas mal, non ? Surtout quand on a déjà vécu ce moment où tout le bonheur du monde se matérialise dans les grands yeux d’un nouveau-né et que pourtant, on se sent totalement dépassée, cherchant dans les échanges avec d’autres mamans des réponses à nos interrogations tout en masquant délibérément nos faiblesses pour rester aux yeux du monde une « mère parfaite » et se montrer telles que la société veut nous voir ! J’ai trouvé cet aspect excessivement bien décrit, avec ce site qui envoie quotidiennement des « conseils » aux mamans qui les font se sentir plus démunies encore, ces partages entre « expertes » durant lesquels les mamans mentent pour avoir l’air de maîtriser la situation, les échanges explosifs avec les papas quand la sensibilité à fleur de peau des jeunes mamans se heurte au pragmatisme des jeunes pères. Mais… Oui, parce qu’il y a un mais… Je me suis totalement embrouillée dans les personnages, principalement (je pense) parce que ma version d’eBook souffrait de gros problèmes de mise en page. Cela a totalement perturbé ma lecture et je devais vraiment redoubler d’attention, surtout dans les dialogues, pour arriver à suivre. Cet effort constant a franchement assombri ma lecture. Parallèlement, si je trouve que les sentiments exacerbés des jeunes mamans sont parfaitement bien décrits, j’ai tendance à croire que cela pourrait rapidement devenir dérangeant pour un homme, ou même pour certaines femmes qui, soit n’ont pas encore eu d’enfant, soit ne se reconnaissent pas dans ce schéma de la mère débordée qui retourne régulièrement piocher de quoi enfiler un t-shirt dans le bac à linge… sale ! Cependant, ce livre a le mérite de souligner le revers pas toujours rose de la médaille de la maternité ! Mais c’est quand même un thriller, alors il y a risque de saturation d’émotions maternelles pour qui serait en quête d’une intrigue haletante. Hormis cela, il y a quand même un point très positif : le dénouement m’a surprise ! Et au-delà de cette fin, il y a aussi un aspect un brin moralisateur que j’ai trouvé subtilement amené. En conclusion, si vous ne vous attendez pas à une action omniprésente et que les tracas quotidiens des jeunes parents ne vous effraient pas, foncez ! Sinon, passez votre chemin…
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesMissChocolatinebouquinent Posté le 11 Janvier 2019
              Aimee Molloy signe son premier roman avec « The perfect mother ». Un thriller décapant et bien plus. Brooklyn, un été assez caniculaire, le groupe des mamans de mai (soutien et échange entre mamans d’enfants nés en mai), et parmi tout cela Nell, Francie, Colette et Winnie. Quatre femmes réunis pour le meilleur et surtout le pire. Quatre femmes réunis par la maternité et un terrible événement : la disparition du bébé de Winnie. Aimee Molloy m’a vraiment fait gamberger. Et je dois avouer que j’ai adoré et que la surprise a véritablement eu du poids lorsque le dénouement éclate. Tour à tour, ses personnages prennent la parole autour de cet enlèvement. Molloy peaufine à merveille les trait psychiques de ses personnages, les enfonçant scandaleusement dans leurs tourments, leurs secrets et passés. Une véritable chute en enfer qui a eu le mérite de me donner de nouveaux cheveux blanc. Je dois dire que Molloy est très maligne et sait parfaitement jouer avec les faux semblant. Elle embobine et embobine encore pour nous plonger dans le quotidien de ces mamans qui s’épuisent à démêler le faux du vrai. La paraître a alors une importante place dans une situation cocasse. Les personnages sont très différents... Aimee Molloy signe son premier roman avec « The perfect mother ». Un thriller décapant et bien plus. Brooklyn, un été assez caniculaire, le groupe des mamans de mai (soutien et échange entre mamans d’enfants nés en mai), et parmi tout cela Nell, Francie, Colette et Winnie. Quatre femmes réunis pour le meilleur et surtout le pire. Quatre femmes réunis par la maternité et un terrible événement : la disparition du bébé de Winnie. Aimee Molloy m’a vraiment fait gamberger. Et je dois avouer que j’ai adoré et que la surprise a véritablement eu du poids lorsque le dénouement éclate. Tour à tour, ses personnages prennent la parole autour de cet enlèvement. Molloy peaufine à merveille les trait psychiques de ses personnages, les enfonçant scandaleusement dans leurs tourments, leurs secrets et passés. Une véritable chute en enfer qui a eu le mérite de me donner de nouveaux cheveux blanc. Je dois dire que Molloy est très maligne et sait parfaitement jouer avec les faux semblant. Elle embobine et embobine encore pour nous plonger dans le quotidien de ces mamans qui s’épuisent à démêler le faux du vrai. La paraître a alors une importante place dans une situation cocasse. Les personnages sont très différents et se complètent à merveille. Nell la fonceuse, Francie la persévérante, Collette la patiente et Winnie la maman déplorée. Elles vont vivre ensemble une terrible épreuve où elles auront une place importante dans le final. Mais à côté de cette intrigue parfaitement menée, Molloy a choisi de dépeindre le portrait de ces mamans modernes où la société leur demande d’être des mamans parfaites. D’ailleurs j’ai trouvé ce portrait hyper honnête sans métaphore enjoliveuse dans lequel je me suis retrouvée. Aucun renvoi de bébés, ni tâche due à une montée de lait, ou cheveux en bataille et cernes innommables n’auront paru aussi réalistes. Molloy a su inclure avec ingéniosité un aspect de société dans une intrigue mordante. Un thriller psychologique menée d’une main de maître. Un premier roman qui en prédise d’autre, je l’espère vivement. Je me suis régalée. La plume de Molloy a su me convaincre dès les premières pages. Ses personnages ont su me faire vivre une étonnante aventure et leur côté « maman » a su m’attendrir. Une trame sensationnelle pour une chute explosive ! A découvrir !
              Lire la suite
              En lire moins
            • chichinette3 Posté le 26 Décembre 2018
              Un thriller passionnant avec pour personnages principaux de jeunes mamans... Tout comme moi ! L'aspect policier est très prenant, on entre dans l'intrigue aussitôt, avec des indices comme des petits cailloux, qui font se poser des questions tout du long. J'ai apprécié la double narration à la fois en "il/elle" pour l'intrigue principale et en "je", du point de vue de la suspecte. Jusqu'à la fin, on peut se demander si ce "je" est la mère de l'enfant enlevé ou pas. Et qui est ce Joshua dont elle parle ? J'ai trouvé le principe intéressant. Mais ce qui m'a surtout plu, c'est le regard que l'auteure nous fait porter sur les jeunes mamans. Loin des images idylliques et cliché de la mère parfaite, on retrouve des mamans débordées, en proie au doute, aux questions, aux joies comme à la tristesse. Et c'est au combien vrai! Je m'y suis pleinement reconnue, l'envie de rester auprès du bébé, les kilos en trop, le retour au boulot, la nounou... Autant de points qui rappellent un quotidien très réaliste pour beaucoup de lectrices. Je recommande vivement !
            • angelita.manchado Posté le 22 Décembre 2018
              Résumé La mère parfaite d’Aimee Molloy Elle est prête à accoucher. Elle est séparée de l’homme avec qui elle avait une liaison. 14 mois plus tard, les Mères de mai se retrouvent pour devenir amies, pour échanger, pour passer du temps ensemble. Avis La mère parfaite d’Aimee Molloy Que signifie être une mère parfaite ? Est-ce que toutes les mères sont parfaites ? A New-York, elles se sont regroupées toutes ces mères qui ont donné naissance au mois de mai. Elles se rencontrent, échangent. Chaque jour, elles reçoivent par mail le dernier conseil du jour. Conseil vraiment difficile à suivre et surtout qui démontre que malgré tout, avoir un bébé est extrêmement difficile. Certaines ne peuvent pas allaiter comme elles le souhaiteraient, le manque de sommeil est là, elles ne sont pas disponibles pour le conjoint. Tout est fait pour le bébé. Sauf qu’elles décident, un soir, de prendre du bon temps et de sortir dans un bar. Mais voilà, un des bébés, confié à une nounou disparaît. Qui l’a enlevé ? Est-ce la mère, une personne autre ? Elles vont être trois, Colette, Nell et Francie à tenter de percer la vérité, même si cela les entraîne très loin. Elles ne font pas... Résumé La mère parfaite d’Aimee Molloy Elle est prête à accoucher. Elle est séparée de l’homme avec qui elle avait une liaison. 14 mois plus tard, les Mères de mai se retrouvent pour devenir amies, pour échanger, pour passer du temps ensemble. Avis La mère parfaite d’Aimee Molloy Que signifie être une mère parfaite ? Est-ce que toutes les mères sont parfaites ? A New-York, elles se sont regroupées toutes ces mères qui ont donné naissance au mois de mai. Elles se rencontrent, échangent. Chaque jour, elles reçoivent par mail le dernier conseil du jour. Conseil vraiment difficile à suivre et surtout qui démontre que malgré tout, avoir un bébé est extrêmement difficile. Certaines ne peuvent pas allaiter comme elles le souhaiteraient, le manque de sommeil est là, elles ne sont pas disponibles pour le conjoint. Tout est fait pour le bébé. Sauf qu’elles décident, un soir, de prendre du bon temps et de sortir dans un bar. Mais voilà, un des bébés, confié à une nounou disparaît. Qui l’a enlevé ? Est-ce la mère, une personne autre ? Elles vont être trois, Colette, Nell et Francie à tenter de percer la vérité, même si cela les entraîne très loin. Elles ne font pas confiance à la police qui, en retour, face à ce harcèlement, les suspecte plus ou moins. On sait dès le départ qu’une mère est en prison. Mais qui ? Tout le long du roman, le lecteur se pose des questions sur la mère de l’enfant enlevé. De plus, l’auteur fait tout pour que ce soit elle qui soit l’auteur de cet enlèvement. Est-ce vraiment elle ? Comment une naissance peut tout changer dans la vie d’une femme ? Soit, elle y arrive, accepte. Mais très vite, cela peut vite tourner au baby blues ou encore la dépression. Surtout si un élément inattendu se produit. Qui est instable psychologiquement ? En commençant ce roman, je ne pensais pas tomber sur un tel thriller psychologique et une telle analyse de la société américaine dans toute sa splendeur. Une société qui juge, notamment ces mamans. Car en définitive, les personnages principaux ont toutes quelque chose de leur passé à cacher, quelque chose qui est arrivé lorsqu’elles étaient jeunes. Et l’enlèvement médiatisé va mettre à jour tout ça. De plus, les médias vont s’en donner à coeur joie avec ces révélations et surtout ces jugements, repris par le commun des mortels, concernant ces mères qui ont tenté de prendre du bon temps le temps d’une soirée. Est-ce que la mère parfaite existe ? Oui, si on se base sur tout ce que l’on peut lire, les conseils donnés. Cela donne encore plus de stress aux jeunes mamans qui tentent de bien faire, qui ne savent pas comment faire avec un nouveau-né. Surtout qu’aux Etats-Unis le congé maternité n’existe pas. L’auteur nous démontre par A plus B que certaines mères sont obnubilées par les conseils donnés, qu’elles culpabilisent. Mais nos héroïnes ne laissent pas leur bébé tout autant en menant leur enquête. Les arcanes du pouvoir sont également représentés, tout comme les stéréotypes familiaux. Je me suis rendue compte que le rythme était assez enlevé, surtout après avoir fini le livre. Je ne m’attendais pas à un tel dénouement et surtout au fait qu’une mère est traumatisée à vie lorsque son enfant est enlevé. Ce qui m’a dérangé et l’édition sur liseuse qui ne m’a pas permis d’augmenter la taille de caractères. Autrement, c’est le seul bémol. Je remercie Netgalley et les Editions Les Escales pour cette sélection. Je suis également ravie que Billy ait accepté gracieusement que sa chanson Rebel Yell soit utilisée.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Jeneen Posté le 20 Décembre 2018
              Voilà un postulat de base qui m'a tout de suite interpellée, en tant que "Maman d'octobre"  ! Et on peut dire que l'ambiance de ces rencontres et discussions, sur le web, de femmes enceintes, puis mamans le même mois, est bien rendue au début du livre. La suite d'évènements conduisant à la disparition d'un des bébés du groupe est donc très crédible. Et on s'attache peu à peu à certaines de ces mères parfois dépassées, wonder women obligées aux yeux de la société mais femmes  débordées, fragiles ou secrètes au quotidien. Courageuses aussi... L'enquête après l'enlèvement alterne avec les points de vue des unes et des autres, les dérives des médias et des politiques qui font d'un fait tragique un instrument de leur ascension. Et de jeunes mamans et papa surmenés des suspects. Car peu à peu, certains masques tombent, ce qui devait être une soirée de détente entre amies se transforme en cauchemar, et on découvre les failles de chacune/chacun et leurs tentatives pour retrouver le bébé et retrouver  leur vie d'avant. En tant que lecteur, on en vient à soupçonner tout le monde, d'autant que l'auteure a utilisé la polyphonie au fil des chapitres, ce qui fait qu'on perd de vue,... Voilà un postulat de base qui m'a tout de suite interpellée, en tant que "Maman d'octobre"  ! Et on peut dire que l'ambiance de ces rencontres et discussions, sur le web, de femmes enceintes, puis mamans le même mois, est bien rendue au début du livre. La suite d'évènements conduisant à la disparition d'un des bébés du groupe est donc très crédible. Et on s'attache peu à peu à certaines de ces mères parfois dépassées, wonder women obligées aux yeux de la société mais femmes  débordées, fragiles ou secrètes au quotidien. Courageuses aussi... L'enquête après l'enlèvement alterne avec les points de vue des unes et des autres, les dérives des médias et des politiques qui font d'un fait tragique un instrument de leur ascension. Et de jeunes mamans et papa surmenés des suspects. Car peu à peu, certains masques tombent, ce qui devait être une soirée de détente entre amies se transforme en cauchemar, et on découvre les failles de chacune/chacun et leurs tentatives pour retrouver le bébé et retrouver  leur vie d'avant. En tant que lecteur, on en vient à soupçonner tout le monde, d'autant que l'auteure a utilisé la polyphonie au fil des chapitres, ce qui fait qu'on perd de vue, sans même s'en rendre compte, qui parle vraiment. Grâcecà ce procédé, déjà vu mais bien pensé, le dénouement est à la hauteur, bien amené, et clot ce roman. Un roman d'ailleurd pas complètement thriller car il a un rytvme lent, sans réelle tension, et porte aussi l'accent sur ces jeunes mamans qui doivent concilier vie privée très remplie et compétences accrues au boulot. Certes le regard est un peu caricatural mais cela fonctionne bien et nous rend les personnages proches. En bref, un bon roman, efficace, une enquête qui tient en haleine,  un dénouement plutôt inattendu et des personnages intéressants. Merci aux Editions Les Escales et à NetGalley pour la découverte de cette auteure et ce roman.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !