Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145023
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Le Pensionnat de Catherine

Collection : Terres de France
Date de parution : 03/10/2019
Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer… pour Samuel, petit Juif adopté à six ans, victime de passeurs véreux pendant la Seconde Guerre mondiale, et pour Camille, fille d’une sévère directrice de pensionnat. Dans la région d’Annecy, tous deux vont se rencontrer et mener une périlleuse quête de vérité…
Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi,
Samuel, jeune professeur, apprend, à la mort de sa mère adoptive, qu’il a été recueilli en 1943
non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir.
En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa...
Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi,
Samuel, jeune professeur, apprend, à la mort de sa mère adoptive, qu’il a été recueilli en 1943
non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir.
En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa mère Catherine, une veuve qui dirige avec autorité un pensionnat de jeunes filles. L’arrivée d’une nouvelle enseignante, qui porte de
lourdes accusations à l’encontre de Catherine, va remettre en cause les certitudes de Camille
sur sa filiation.
C’est dans la région d’Annecy que Samuel et Camille vont se rencontrer par hasard au milieu des ruines du chalet des anciens passeurs de Juifs.
Tous deux se lancent dans une périlleuse quête de leurs origines et, surtout, découvrent
l’amour…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145023
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Binchy Posté le 9 Février 2020
    Le Pensionnat de Catherine - Florence Roche : dans votre librairie indépendante depuis le 3 octobre 2019. Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer... pour Samuel, petit Juif adopté à six ans, victime de passeurs véreux pendant la Seconde Guerre mondiale, et pour Camille, fille d'une sévère directrice de pensionnat. A la mort de sa mère adoptive, Samuel, jeune professeur, apprend qu'il a été recueilli en mai 1943, non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir. Il commence une enquête à Annecy, épluche la presse, interroge, pour obtenir une vérité terrible : des réfugiés étaient abattus dans un chalet des alpages. Lardener, riche notable, aurait trempé dans ce trafic avant d'être assassiné à la fin de la guerre. En Haute-Loire, Camille travaille dans le pensionnat pour jeunes filles tenu par sa mère, Catherine Sforza, veuve. Un jour, se présente une nouvelle enseignante, Miss Rawelle. Elle a une vive altercation avec Catherine, qui feint ne pas la reconnaître. L'enseignante lui hurle alors qu'elle connaît son véritable nom, Lardener, et la vérité sur ses activités pendant la guerre. Dans la nuit, Miss Rawelle est défenestrée. Samuel et Camille vont se trouver... Le Pensionnat de Catherine - Florence Roche : dans votre librairie indépendante depuis le 3 octobre 2019. Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer... pour Samuel, petit Juif adopté à six ans, victime de passeurs véreux pendant la Seconde Guerre mondiale, et pour Camille, fille d'une sévère directrice de pensionnat. A la mort de sa mère adoptive, Samuel, jeune professeur, apprend qu'il a été recueilli en mai 1943, non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir. Il commence une enquête à Annecy, épluche la presse, interroge, pour obtenir une vérité terrible : des réfugiés étaient abattus dans un chalet des alpages. Lardener, riche notable, aurait trempé dans ce trafic avant d'être assassiné à la fin de la guerre. En Haute-Loire, Camille travaille dans le pensionnat pour jeunes filles tenu par sa mère, Catherine Sforza, veuve. Un jour, se présente une nouvelle enseignante, Miss Rawelle. Elle a une vive altercation avec Catherine, qui feint ne pas la reconnaître. L'enseignante lui hurle alors qu'elle connaît son véritable nom, Lardener, et la vérité sur ses activités pendant la guerre. Dans la nuit, Miss Rawelle est défenestrée. Samuel et Camille vont se trouver par hasard dans les ruines du chalet des anciens passeurs de Juifs. Un roman à travers l'Histoire oh combien captivant, poignant, bouleversant. L'Histoire incroyable de la famille de Samuel, famille juive qui a subi les atrocités de passeurs peu scrupuleux, de personnages très bien considérés, même décorés par la société pour "leurs bienfaits envers les Juifs...". Un livre A LIRE ! Un livre A MEDITER... Des comportements inexcusables comme il y en a eu beaucoup pendant cette sombre période qu'est la période de la seconde guerre mondiale. Florence Roche a un très grand talent d'historienne. Tous ses romans à travers l'Histoire, notre Histoire sont à lire. Née au Puy-en-Velay, en Haute-Loire, Florence Roche a fait des études d'histoire à la faculté de Saint-Etienne. Elle a notamment publié aux Presses de la Cité, Les Parfums d'Iris, Les Carnets d'Esther et L'Héritière des anges. Le Pensionnat de Catherine a également été publié en avant/première chez France Loisirs. Je remercie infiniment Marie-Jeanne Denis, Attachée de presse dans la formidable maison d'édition Presses de La Cité pour l'envoi de cet ouvrage en service presse. Bonne lecture à vous tous.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Grincheux Posté le 17 Janvier 2020
    Merci Netgalley et les éditions Presses de la cité pour ce livre Je lis tout ce que je trouve sur les deux guerres autant les belles choses que toutes les atrocités connues ou encore inconnues à ce jour Le résumé a justifié ma sollicitation sur le site Il est rare de trouver un livre parlant des passeurs qu’ils soient honnêtes ou abominables et profiteurs J’attendais donc un livre poignant et profond au sens émotionnel Et là je découvre un roman type « harlequin » avec de nombreuses situations invraisemblables comme l’histoire d’amour de Camille et Samuel (bien trop rapide) Trop de rebondissement tue le rebondissement au point de se perdre entre les vivants, les morts, les fausses identités Je suis allée au bout de ma lecture (malgré ma déception et ma frustration) car l’écriture est agréable #LePensionnatDeCatherine #NetGalleyFrance
  • ingridfasquelle Posté le 12 Janvier 2020
    Professeure d'histoire-géographie, Florence Roche vit en Haute-Loire. Très impliquée auprès de ses élèves, elle partage son temps entre l'écriture et l'enseignement ; elle publie son premier roman en 1999. Auteure de près d'une vingtaine de romans, elle aime mêler la grande Histoire au suspense, une combinaison très efficace que j’avais déjà beaucoup appréciée dans Les parfums d’Iris et La réfugiée du domaine. J’ai à nouveau été conquise par la plume directe, concise de l’auteure et par l’intrigue passionnante de son dernier roman, Le pensionnat de Catherine, dans lequel elle évoque une des pages les plus sombres de l’Occupation. Samuel, un jeune juif victime de passeurs véreux, et Camille, la fille d’une sévère directrice de pensionnat, vont ensemble mener leur enquête et lever le voile sur les secrets qui entourent leur petite enfance et leur filiation respective. Une quête de vérité périlleuse et sans temps mort qui leur permettra également de découvrir l’amour… S’il y a un bien un roman avec lequel on ne s’ennuie pas, c’est bien Le pensionnat de Catherine ! Entre fausses pistes, usurpation d’identité et suicide, les rebondissements et les révélations s’enchaînent à un rythme si ébouriffant que le lecteur a parfois du mal à s’y retrouver ! Une impression... Professeure d'histoire-géographie, Florence Roche vit en Haute-Loire. Très impliquée auprès de ses élèves, elle partage son temps entre l'écriture et l'enseignement ; elle publie son premier roman en 1999. Auteure de près d'une vingtaine de romans, elle aime mêler la grande Histoire au suspense, une combinaison très efficace que j’avais déjà beaucoup appréciée dans Les parfums d’Iris et La réfugiée du domaine. J’ai à nouveau été conquise par la plume directe, concise de l’auteure et par l’intrigue passionnante de son dernier roman, Le pensionnat de Catherine, dans lequel elle évoque une des pages les plus sombres de l’Occupation. Samuel, un jeune juif victime de passeurs véreux, et Camille, la fille d’une sévère directrice de pensionnat, vont ensemble mener leur enquête et lever le voile sur les secrets qui entourent leur petite enfance et leur filiation respective. Une quête de vérité périlleuse et sans temps mort qui leur permettra également de découvrir l’amour… S’il y a un bien un roman avec lequel on ne s’ennuie pas, c’est bien Le pensionnat de Catherine ! Entre fausses pistes, usurpation d’identité et suicide, les rebondissements et les révélations s’enchaînent à un rythme si ébouriffant que le lecteur a parfois du mal à s’y retrouver ! Une impression que les nombreux sauts dans le passé contribuent malheureusement à renforcer… Il aurait peut-être été utile d’insérer davantage d’indications temporelles à chaque début de chapitre mais qu’importe ! Ce n’est pas si dérangeant et on oublie bien vite ce petit bémol tant l’intrigue est, du reste, passionnante ! Le pensionnat de Catherine fait partie de ces romans magnifiques, qui s’inscrivent dans la grande tradition romanesque. Il plaira sans aucun doute à tous ceux qui aiment les histoires faciles à lire et les romans courts !
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 1 Janvier 2020
    Samuel vient de perdre sa mère adoptive. Il décide de prendre un congé sabbatique pour rechercher ses parents. Lorsqu'il retourne sur les lieux, personne ne veut l'aider et ce qu'il découvre le laisse interrogatif. Un trafic de personnes juives riches se faisaient mais les personnes ne sont jamais sorties, pourtant il se rappelle sa mère qui lui a dit de s'enfuir. Il rencontre une jeune fille Camille sur ce lieu. Tous les deux recherchent des choses différentes mais qui vont finir par se recouper. Un roman qui nous parle d'une tragédie de le seconde guerre mondiale.
  • Eroblin Posté le 22 Décembre 2019
    J'ai repéré ce roman sur Netgalley et, au vu du résumé, je l'ai demandé. J'aime tout ce qui a trait à la Seconde Guerre mondiale. le roman se déroule sur deux époques, en 1943 et dans les années 60 et évoque le sort de familles juives riches qui eurent la mauvaise idée de remettre leur destin entre les mains de passeurs malhonnêtes. Samuel Lhoste de son vrai nom Bernbaum a failli mourir une nuit de mai 1943 : les passeurs qui devaient les aider à se rendre en Suisse ne cherchaient qu'une chose, les éliminer pour récupérer leur fortune. Samuel a pu s'échapper grâce à sa mère qui s'est sacrifiée pour lui. de ce passé, il ne lui reste rien et ce n'est qu'après la mort de sa mère adoptive qu'il va chercher à en savoir plus sur ce réseau et ces gens qui l'avaient mis en place. Il rencontre ainsi Camille dont la mère tient un pensionnat de jeunes filles, elle est elle-même à la recherche de son passé. Ils découvrent qu'ils ont en commun un nom : Lardener, le mari de Catherine –mère de Camille- et grand ami de Jacob –père de Samuel. J'ai bien aimé ce roman... J'ai repéré ce roman sur Netgalley et, au vu du résumé, je l'ai demandé. J'aime tout ce qui a trait à la Seconde Guerre mondiale. le roman se déroule sur deux époques, en 1943 et dans les années 60 et évoque le sort de familles juives riches qui eurent la mauvaise idée de remettre leur destin entre les mains de passeurs malhonnêtes. Samuel Lhoste de son vrai nom Bernbaum a failli mourir une nuit de mai 1943 : les passeurs qui devaient les aider à se rendre en Suisse ne cherchaient qu'une chose, les éliminer pour récupérer leur fortune. Samuel a pu s'échapper grâce à sa mère qui s'est sacrifiée pour lui. de ce passé, il ne lui reste rien et ce n'est qu'après la mort de sa mère adoptive qu'il va chercher à en savoir plus sur ce réseau et ces gens qui l'avaient mis en place. Il rencontre ainsi Camille dont la mère tient un pensionnat de jeunes filles, elle est elle-même à la recherche de son passé. Ils découvrent qu'ils ont en commun un nom : Lardener, le mari de Catherine –mère de Camille- et grand ami de Jacob –père de Samuel. J'ai bien aimé ce roman dans son ensemble, je l'ai lu rapidement. Il n'y a pas de temps mort, les révélations s'enchaînent à une vitesse vertigineuse, on n'a parfois pas le temps d'en apprécier une qu'une autre tombe qui vient perturber ce qu'on croyait avoir découvert. Mais finalement tout va un peu trop vite à mon goût : Camille et Samuel tombent amoureux dès le premier regard, leurs recherches sont faciles, les témoins de l'époque ont une mémoire infaillible, capables de reconnaître des gens sur une photo alors qu'ils ne les ont vus que quelques minutes il y a plus de 20 ans, les protagonistes survivants des événements parlent rapidement alors qu'ils se sont tus pendant des années… Et la fin est peu trop rose : tout le monde est heureux et tout est bien dans le meilleur des mondes. le roman pèche par excès de bons sentiments, c'est son point faible. Il faut garder en tête le contexte historique décrit avec beaucoup de soins par l'auteure que je découvre pour la première fois. Je remercie les Editions Presses de la Cité et Netgalley de m'avoir permis de lire ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.