Lisez! icon: Search engine
Mon territoire
Héloïse Esquié (traduit par)
Date de parution : 29/08/2019
Éditeurs :
Sonatine

Mon territoire

Héloïse Esquié (traduit par)
Date de parution : 29/08/2019
« Une ballade époustouflante par une voix que vous n’oublierez jamais. » David Joy
 
À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant... À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité,... À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille pour qu’elle lui succède. Mais le jour où Harley est en passe de reprendre les rênes de l'empire familial, elle décide de faire les choses à sa manière, même si cela signifie quitter le chemin tracé par son père.

Depuis Winter’s Bone, on n’avait pas croisé d’héroïne aussi fascinante, émouvante, inoubliable qu’Harley McKenna. Ce roman magnifique signe la naissance d’une auteure au talent fou.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847721
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782355847721
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

« Incroyable… Parfois, je regarde le ciel réussit quelque chose de rare. »  
Chicago Tribune

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vlop 04/09/2022
    Un thriller incroyable, plein de suspens qui m'a tout simplement pris aux tripes. Harley est un personnage fascinant à la fois profondément animale et intuitive et pourtant aussi très cérébrale et réfléchie. Le récit est très bien écrit alternant événements passés et présents. On croit avoir compris tous les liens entre les personnages ou la totalité du plan de Harley et pourtant on est étonné et découvre toujours de nouvelles interconnexions à chaque chapitre. A souligner : la très belle traduction en français qui parvient à garder une écriture brute, et authentique à l'image du personnage narrateur. J'ai adoré !
  • Labullederealita 05/08/2022
    J'ai dévoré ce roman tant il est riche en rebondissements et en émotions. . Harley a perdu sa mère très jeune lors d'un terrible drame : elle aidait des femmes battues, leur donnant un toit, un travail. Lors d'une intervention pour aider l'une d'entre elles, la maison où se trouvaient les deux femmes est réduite en cendres. Harley et le fils de la mère en détresse assistent aux meurtres. L'assassin s'en sort. Et c'est ainsi que commence la vendetta du père d'Harley, qui cherche par tous les moyens à anéantir cet homme en se construisant un empire de drogues et de violences. Harley se retrouve à vivre dans ce monde masculin, à être formée aux combats et à garder à l'esprit l'idée de vengeance. Elle grandit aux côtés de Will, devenu orphelin à la suite du drame. Pour contrebalancer avec ce monde machiste, brutal, elle continue à mener à bien la mission de sa mère : veiller sur les Rubinettes, ces femmes et leurs enfants ayant besoin d'un refuge, de confiance et d'un tremplin pour leur nouvelle vie. . A l'aide de nombreux flashbacks, l'autrice nous raconte l'enfance et l'adolescence d'Harley, tout en nous montrant la femme courageuse et déterminée qu'elle est... J'ai dévoré ce roman tant il est riche en rebondissements et en émotions. . Harley a perdu sa mère très jeune lors d'un terrible drame : elle aidait des femmes battues, leur donnant un toit, un travail. Lors d'une intervention pour aider l'une d'entre elles, la maison où se trouvaient les deux femmes est réduite en cendres. Harley et le fils de la mère en détresse assistent aux meurtres. L'assassin s'en sort. Et c'est ainsi que commence la vendetta du père d'Harley, qui cherche par tous les moyens à anéantir cet homme en se construisant un empire de drogues et de violences. Harley se retrouve à vivre dans ce monde masculin, à être formée aux combats et à garder à l'esprit l'idée de vengeance. Elle grandit aux côtés de Will, devenu orphelin à la suite du drame. Pour contrebalancer avec ce monde machiste, brutal, elle continue à mener à bien la mission de sa mère : veiller sur les Rubinettes, ces femmes et leurs enfants ayant besoin d'un refuge, de confiance et d'un tremplin pour leur nouvelle vie. . A l'aide de nombreux flashbacks, l'autrice nous raconte l'enfance et l'adolescence d'Harley, tout en nous montrant la femme courageuse et déterminée qu'elle est devenue. Comment échapper à la violence quand on a baigné dedans ? Comment s'imposer en tant que femme dans un univers machiste ? . Ce roman est un véritable page turner, aux allures de western féministe, où une petite fille se retrouve désignée comme l'exécutrice d'une vengeance qui n'est pas la sienne. . Un livre percutant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Widad90000 22/07/2022
    Attention lecture de l'annee et de la décennie J'avais abandonné 1000 femmes blanches et Betty Comme je n'aime pas les mêmes livre que tt le monde, J'avais peur de ne pas aimé mon territoire, un sujet commun, je vous laisse découvrir lequel Mais bordel quel plume. La narration est tellement fluide, on est dans la tête de l'héroïne on se croirait en Californie, les descriptiions et les flashback sont tellement bien fait. Un livre d'ambiance et une intrigue, tout est bien mixé Un décor de cinéma Une des meilleures lecture de l'annee Un livre a déguster, je n'avais pas envie de finir ce livre. Il se rapproche de bohem et vous connaissez mon affection pour ce livre Pour résumé. Lisez le Perso je n'aimais pas la couv en broché, celle du poche est plus parlante Si vous avez des titres à me proposer dans le mm genre, n'hésitez pas Livre trop peu vu qui merite rite d'être connu Lire quand vous êtes concentré, pour ne rien loupé comme info
  • charlotte95 17/02/2022
    je viens de finir mon territoire de Tess Sharpe environ 600 pages de description entre le pouvoir d’un héritage, le sens de la famille, de la loyauté du bien et du mal raconté à travers les yeux de Harley. Bon policier même si il m’a manqué quelque chose pour que ce soit un coup de cœur j’ai passé un bon moment…
  • hanyrhauz 07/11/2021
    Tout est toujours une histoire de territoires. De frontières que l'on dépasse en ayant plus ou moins l'autorisation. De lieux que l'on a envie de découvrir, de conquérir. Tout est toujours une histoire de famille. De la sienne, de celle que l'on s'invente. D'un clan. Mais territoires et familles font rarement bon ménage. Tess Sharpe le prouve dans ce roman. On a beau conclure des pactes de non-agression, il y en a toujours un pour trahir. Et qui dit trahison, dit vengeance. Pour l'instant, rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous (oui, sur cette photo, c'est encore l'été, mais je m'égare.) Et pourtant, Mon territoire est un des romans noirs que j'ai le plus aimé lire cette année. Parce que l'héroïne, Harley McKenna cogne fort. Parce qu'elle agit en stratège, parce qu'elle ne subit rien. Elle n'est pas dupe sur son père, Duke la violence à fleur de peau, elle ne l'excuse pas, ne le condamne pas non plus. C'est sa famille. Son territoire. Les cartes qu'elle doit jouer. Pas de mievreries, Tess Sharpe a la finesse de ne pas tomber dans le cliché de la fille qui hérite de son père et qui va mettre une couche de douceur et... Tout est toujours une histoire de territoires. De frontières que l'on dépasse en ayant plus ou moins l'autorisation. De lieux que l'on a envie de découvrir, de conquérir. Tout est toujours une histoire de famille. De la sienne, de celle que l'on s'invente. D'un clan. Mais territoires et familles font rarement bon ménage. Tess Sharpe le prouve dans ce roman. On a beau conclure des pactes de non-agression, il y en a toujours un pour trahir. Et qui dit trahison, dit vengeance. Pour l'instant, rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous (oui, sur cette photo, c'est encore l'été, mais je m'égare.) Et pourtant, Mon territoire est un des romans noirs que j'ai le plus aimé lire cette année. Parce que l'héroïne, Harley McKenna cogne fort. Parce qu'elle agit en stratège, parce qu'elle ne subit rien. Elle n'est pas dupe sur son père, Duke la violence à fleur de peau, elle ne l'excuse pas, ne le condamne pas non plus. C'est sa famille. Son territoire. Les cartes qu'elle doit jouer. Pas de mievreries, Tess Sharpe a la finesse de ne pas tomber dans le cliché de la fille qui hérite de son père et qui va mettre une couche de douceur et de maternité sur le clan mafieux. Harley n'est pas meilleure ou pire. Elle a juste des objectifs différents. Notamment celui de protéger coûte que coûte cette communauté sororale qui accueille des femmes cabossées par les hommes et la vie. Ce roman a reçu le grand prix des lectrices ELLE 2020 dans la catégorie policier. Rien d'étonnant à cela puisqu'il coche toutes les cases. Tous les codes du polar mais sans forcer le trait. Un vrai plaisir de lecture, 600 pages qui défilent, et la joie d'être en compagnie d'un très bon roman et d'une chouette héroïne. La lectrice que je suis ne demande pas plus.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions