Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221119792
Façonnage normé : EPUB2
Format : 153 x 240 mm
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Nounou

Date de parution : 01/12/2011

Paris au temps de l'Exposition universelle: l'effervescence d'une société au seuil d'un siècle nouveau.

Céline Ouroux a vingt-deux ans. Un nourrisson dans les bras, elle arrive à Paris, un Paris qui tourbillonne de mille feux, mille bruits. Nous sommes en 1888: dans quelques mois sera inaugurée l'Exposition universelle qui doit célébrer le xxe siècle à venir. Céline est intimidée. Mais surtout elle est pauvre....

Céline Ouroux a vingt-deux ans. Un nourrisson dans les bras, elle arrive à Paris, un Paris qui tourbillonne de mille feux, mille bruits. Nous sommes en 1888: dans quelques mois sera inaugurée l'Exposition universelle qui doit célébrer le xxe siècle à venir. Céline est intimidée. Mais surtout elle est pauvre. Dans son Morvan natal, elle s'est prise d'amour pour un homme qui n'en méritait peut-être pas tant. Son enfant est né langé de dettes autant que d'espoirs déçus. Alors, comme des centaines d'autres jeunes femmes dans son état, il ne lui reste qu'une solution pour survivre: vendre son lait. Devenir «nounou» dans une riche famille bourgeoise. L'espace de ce que l'on appelle «une nourriture», Céline va tout apprendre de ce monde: les folies et les extravagances des maîtres, ce lien étrange, pervers, qu'ils entretiennent avec leurs serviteurs. Elle va apprendre les ambitions de la capitale, la puissance de l'argent et de la politique côtoyant ce rêve de progrès: la technique et l'industrie qui alors font vibrer la République. Mais plus que tout, c'est d'elle-même qu'elle va apprendre. Par l'épreuve comme par le plaisir, en rencontrant un amour inattendu mais éphémère, en traversant le pire des drames: la perte de son propre enfant alors qu'elle nourrit et protège celui de sa maîtresse. Son intelligence et sa fidélité retiennent près d'elle des femmes qui s'avéreront de plus sûres compagnes lorsque Céline aura conquis enfin un peu de liberté…Il y a des accents de Zola dans «Nounou», peut-être le roman le plus abouti de Michel Jeury. Il fait ici vivre avec tendresse et ironie des personnages profondément humains. Il a choisi le camp des petites gens que «la Grande Histoire» plonge dans l'oubli à chaque tour de roue: les serviteurs.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221119792
Façonnage normé : EPUB2
Format : 153 x 240 mm
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mireillew Posté le 21 Avril 2020
    A travers cette histoire on découvre la véritable origine du métier de Nounou à la fin du XIX ème siècle. L' histoire de ces femmes, dont Céline, obligées d'abandonner leur propre enfant pour nourrir au sein les enfants de la bourgeoisie. Tout Au long de ce récit on va découvrir Alphonse Daudet, on passera par l'exposition universelle et l'inauguration de la tour Eiffel. Un roman magnifique ❤
  • carolinelaan Posté le 29 Mars 2020
    Céline Ouroux qui habite dans le Morvan est une jeune maman et épouse d'un paysan désargenté et manipulateur. Elle part à Paris pour vendre son lait en cette fin de dix-neuvième siècle bouillonnant avec l'exposition universelle de 1889 et l'avènement de la Tour Eiffel. Elle découvre le monde de la haute-bourgeoisie et son hypocrisie, se lie d'amitié avec le personnel de la maison et apprend à lire et à écrire. Mais de nombreux drames vont bouleverser sa vie. Un très beau roman.
  • BJFenimore Posté le 7 Mars 2020
    Un roman social bien écrit qui nous emmène fin 19e découvrir la vie de Céline qui se place comme nounou dans une famille bourgeoise. On plonge dans le Paris de la belle époque, l' exposition universelle et l' inauguration de la Tour Eiffel. On observe deux milieux qui évoluent ensemble sans se mélanger : les aristocrates et la riche bourgeoisie d' un côté, les domestiques de l' autre. Entre les deux, les nourrices ont une place bien particulière : ces paysannes, montées à la capitale pour gagner leur vie, n' appartiennent à aucune de ces castes. Avec le temps, la langue et l' apparence régionales disparaissent aussi. Identité et rôle dans la société sont les interrogations que se pose la narratrice à travers l' observation des gens qu' elle côtoie.
  • Ambere Posté le 23 Avril 2018
    « Quand Céline Ouroux monte à Paris en 1888, avec son tout jeune nourrisson, la capitale est ébullition. En effet, elle s'apprête à fêter l'aube du XX° siècle dans une profusion de constructions nouvelles, dont la plus controversée : la tour géante de M. Eiffel. Pour survivre à Paris, Céline vend son lait et deviend "nounou" dans une famille bourgeoise. Elle découvre un monde de pouvoir et d'argent pétri d'ambition et d'égoïsme. Elle doit apprendre à supporter tous les caprices et les abus, les vexations et les humiliations, les mépris et la dépossession d'elle-même. Pour survivre, elle rêve de Liberté.... » Ce livre a été une grande claque au début de ma vie de lectrice. Sur les conseils (et le prêt) d’une amie, je me suis lancée dans l’histoire de cette nourrice, Céline, à la fin du XIXème siècle. Le metier de Nounou a bien changé. Si maintenant c’est un métier moderne, obligatoire à l’heure où la plupart des femmes en âge de procréer travaille, c’etait autrefois un vrai déchirement pour ces femmes, obligées d’abandonner leur progéniture pour nourrir ( d’où Nourrice) au sein les enfants de la bourgeoisie. Celine, qui a une vie vraiment difficile, m’a bouleversée. Jeune maman, j’ai été particulièrement... « Quand Céline Ouroux monte à Paris en 1888, avec son tout jeune nourrisson, la capitale est ébullition. En effet, elle s'apprête à fêter l'aube du XX° siècle dans une profusion de constructions nouvelles, dont la plus controversée : la tour géante de M. Eiffel. Pour survivre à Paris, Céline vend son lait et deviend "nounou" dans une famille bourgeoise. Elle découvre un monde de pouvoir et d'argent pétri d'ambition et d'égoïsme. Elle doit apprendre à supporter tous les caprices et les abus, les vexations et les humiliations, les mépris et la dépossession d'elle-même. Pour survivre, elle rêve de Liberté.... » Ce livre a été une grande claque au début de ma vie de lectrice. Sur les conseils (et le prêt) d’une amie, je me suis lancée dans l’histoire de cette nourrice, Céline, à la fin du XIXème siècle. Le metier de Nounou a bien changé. Si maintenant c’est un métier moderne, obligatoire à l’heure où la plupart des femmes en âge de procréer travaille, c’etait autrefois un vrai déchirement pour ces femmes, obligées d’abandonner leur progéniture pour nourrir ( d’où Nourrice) au sein les enfants de la bourgeoisie. Celine, qui a une vie vraiment difficile, m’a bouleversée. Jeune maman, j’ai été particulièrement touchée par son histoire, ses aventures, et ses drames. J’ai particulièrement aimé me balader dans les rues de Paris à l’aube du XXème siècle, à l’âge de la construction de la Tour Eiffel et de l’exposition universelle. Je vous recommande chaudement ce livre, que je compte relire (encore) dans les mois à venir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Christie71 Posté le 13 Mars 2018
    C'est une histoire qui m'a beaucoup marquée. Une jeune femme du Morvan nous est présentée. Et avec elle, la vie des "nounous" travaillant autrefois dans des familles bourgeoises. Que d'amour ont-elles donné à ces nourrissons, alors qu'elles délaissaient les leurs.....
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.