Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266249157
Code sériel : 15935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Code 93

Date de parution : 09/10/2014
Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes...
Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le « Code 93 » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

« Un scénario qui tient en haleine jusqu'à la dernière page. Du grand art de polar. » L'Express

« On ressort bluffé par ce thriller. » Le Figaro (Coup de cœur de l'année)
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266249157
Code sériel : 15935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La révélation du polar français. » Rtl.fr
« Olivier Norek publie un premier polar parfaitement maîtrisé. On ressort bluffé par ce thriller à l’atmosphère étouffante. Après ce joli coup d’essai, une suite s’impose, lieutenant ! » Le Figaro
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • julienraynaud Posté le 10 Mars 2020
    401ème critique ! Déjà c'est bien écrit ! Cela change des San Antonio ou autres... En outre c'est documenté (peut-être trop, nous y reviendrons). Et comme chez les maîtres du genre, tout s'agence, tout s'imbrique, et tous les éléments sont là : intrigue elle-même, liens entre les enquêteurs, du gore, de la critique sociale et politique, etc... Bref, ma 3ème lecture de Coste/Norek (oui je sais, je n'ai pas lu dans l'ordre), je la recommande, comme tout le monde ! J'en viens à quelques critiques, histoire de ne pas faire trop dans la guimauve. La fin m'a semblé un peu rapidement expédiée, comme si l'auteur était un peu pressé, alors qu'il avait pris son temps à d'autres endroits. C'est une broutille. Sur l'aspect trop documenté : comme l'auteur veut nous apprendre des choses vraies (et c'est tant mieux !), il est obligé de mettre des notes de bas de pages. Soit, mais c'est un poil infantilisant pour le lecteur. Chacun peut se renseigner s'il veut des infos précises. Enfin une critique tenant au caractère réaliste de la description du 93 : c'est déprimant si l'on y songe... Savoir que les pouvoirs publics laissent faire et se moquent des trafics et des crimes qui vont avec, c'est révoltant. L'auteur... 401ème critique ! Déjà c'est bien écrit ! Cela change des San Antonio ou autres... En outre c'est documenté (peut-être trop, nous y reviendrons). Et comme chez les maîtres du genre, tout s'agence, tout s'imbrique, et tous les éléments sont là : intrigue elle-même, liens entre les enquêteurs, du gore, de la critique sociale et politique, etc... Bref, ma 3ème lecture de Coste/Norek (oui je sais, je n'ai pas lu dans l'ordre), je la recommande, comme tout le monde ! J'en viens à quelques critiques, histoire de ne pas faire trop dans la guimauve. La fin m'a semblé un peu rapidement expédiée, comme si l'auteur était un peu pressé, alors qu'il avait pris son temps à d'autres endroits. C'est une broutille. Sur l'aspect trop documenté : comme l'auteur veut nous apprendre des choses vraies (et c'est tant mieux !), il est obligé de mettre des notes de bas de pages. Soit, mais c'est un poil infantilisant pour le lecteur. Chacun peut se renseigner s'il veut des infos précises. Enfin une critique tenant au caractère réaliste de la description du 93 : c'est déprimant si l'on y songe... Savoir que les pouvoirs publics laissent faire et se moquent des trafics et des crimes qui vont avec, c'est révoltant. L'auteur suggère entre les lignes qu'il serait possible de mettre fin à tout ça en envoyant 100 000 CRS tout nettoyer, mais personne ne veut faire cela. Alors on continuera de compter les morts. Il faut sans doute aller lire des interviews de l'auteur pour avoir son réel avis sur la question. Pour l'adaptation ciné, on choisit Norek pour Coste, et hélas, Patachou n'est plus là pour jouer la vieille dame en fauteuil.
    Lire la suite
    En lire moins
  • shirley230173 Posté le 5 Mars 2020
    Découverte d'Olivier Norek pour moi avec ce thriller policier. J'ai beaucoup aimé l'équipe, la fragilité masquée de Victor, son désir protecteur envers ses coéquipiers ... et puis cette intrigue policière bien menée... le vice, le pouvoir... et toute cette merde... On sent qu'il connait le terrain #9786; Pas trop glauque mais quand même quand on touche au milieu de la prostitution, des stups et des moeurs c'est toujours un peu trop glauque pour nous les gens dits "normaux. Je lirai en tout cas avec grand plaisir ses autres romans car il faut bien l'avouer je quitte un peu à regret Victor et sa bande et puis je voudrais savoir si avec Lea .... chuuuut #9786;
  • itsmylife_book Posté le 5 Mars 2020
    J’étais ravie de retrouver la plume de cet auteur que j’ai adoré dans les romans « Entre deux mondes » et « Surface ».#8291; #8291; Au vu des nombreuses chroniques positives lues sur Instagram, je me suis empressée de le lire.#8291; Je ne sais pas si c’est parce que je m’attendais à avoir un coup de cœur, mais ça a été pour moi une lecture mitigée... Je suis désolée pour l’auteur ainsi que pour les lecteurs de cette chronique... (mais je préfère être honnête).#8291; #8291; J’ai trouvé le personnage du Capitaine Coste très bien incarné, je l’ai trouvé sympathique et très attachant (c’est mon coup de cœur de cette lecture).#8291; J’ai relativement bien aimé l’histoire, les éléments apportés autour de l’intrigue, qui sont très détaillés, bien documentés et très réalistes.#8291; Seulement, il m’a manqué un « je ne sais quoi » pour complètement accrocher à cette histoire...#8291;
  • loeildem Posté le 3 Mars 2020
    J’ai beaucoup aimé ce premier tome des aventures de la Crime 1. J’ai retrouvé les personnages attachants que j’avais découvert dans « Surtensions ». Un groupe de flics soudés, qui se lancent des boutades à tout va, détendant l’atmosphère parfois un peu glauque de leur métier. #8291; #8291; L’histoire est courte, mais efficace. L’action est de mise tout au long du roman, on a pas le temps de relâcher la pression qui s’insinue progressivement. #8291;
  • varysoasoa Posté le 29 Février 2020
    Explosif, efficace, une fois de plus bluffée par le ton et l'écriture d'Olivier Norek ! J'adore le personnage de Coste, homme blessé mais honnête.

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.