Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266249157
Code sériel : 15935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
Code 93
Date de parution : 09/10/2014
Éditeurs :
Pocket

Code 93

Date de parution : 09/10/2014
Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze... Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes...
Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le « Code 93 » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

« Un scénario qui tient en haleine jusqu'à la dernière page. Du grand art de polar. » L'Express

« On ressort bluffé par ce thriller. » Le Figaro (Coup de cœur de l'année)
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266249157
Code sériel : 15935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La révélation du polar français. » Rtl.fr
« Olivier Norek publie un premier polar parfaitement maîtrisé. On ressort bluffé par ce thriller à l’atmosphère étouffante. Après ce joli coup d’essai, une suite s’impose, lieutenant ! » Le Figaro
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • La_biblio_de_lo Posté le 6 Mai 2022
    Je suis une fervente admiratrice de cet auteur. Il a le don de nous balancer dans une histoire avec perte et fracas. On débarque presque à poil dans ses histoires en se faisant tout petit. On prend nos marques avec l’équipe de Coste et BIM BAM BOOM en moins de temps qu’il en faut pour le dire on a lu 200 pages sans pouvoir s’arrêter, on a trois meurtres sur les bras et on aime trop ça. #x1f602#x1f602 En quelques mots le rythme est percutant, le roman est complètement addictif et d’une intensité explosive. J’ai un coup de cœur pour l’auteur et pour chacun de ses romans du coup #x1f631 Il m’en reste encore quelques uns à découvrir et j’ai trop hâte de pouvoir encore me plonger dedans.
  • mamie2leon Posté le 4 Mai 2022
    Code 93 Olivier Norek – C’est le premier livre d’une trilogie Victor Coste qui s’est agrandie d’un nouveau titre : Dans les brumes de Capelans paru très récemment le 07/04/22 chez Michel Lafon. – Des les premiers chapitres, on est happé par le livre. A l’exception de quelques- uns, les chapitres sont courts. La plume est efficace avec de belles phrases et du vocabulaire bien choisi. Cela rend la lecture très immersive. – L’enquête est prenante et le scénario nous tient en haleine tout au long de la lecture. – L'auteur a été, lui-même lieutenant de police du SDPJ 93. On sent l'expérience de ses histoires, et on se demande quelles situations ou anecdotes ont été réellement vécues. – C’est un excellent moment de lecture.
  • thebestriver Posté le 2 Mai 2022
    "Code 93" nous présente le capitaine Victor Coste et son équipe, Ronan le flic bourru, Sam, le geek, Mathias, le fidèle bras droit et Johanna la petite nouvelle. L'auteur nous présente une équipe de flics contemporains au cœur de la Seine Saint Denis. Entre drogues, prostitution et quartier huppé le lecteur est plongé dans un scénario très bien ficelé ou l'on s'attache très rapidement à cette équipe et à leur capitaine, qui derrière ses airs de loup solitaire est un vrai "papa poule" pour ses agents au point de se compromettre pour les protéger. Une fin un peu trop attendue à mon goût ne viens pas altérer le plaisir que nous avons à enquêter et le sentiment de manque se fait ressentir au moment de refermer ce livre. Mais l'envie de les retrouver très vite et de replonger au cœur de l'action est encore plus forte. L'auteur à su dans ce premier roman nous faire découvrir où re-découvrir l'enfer des banlieues en parallèle de l'enfer tout aussi dangereux et inquiétant des quartiers chics. Je suis conquis!
  • CalouRmn Posté le 30 Avril 2022
    Une superbe découverte que cette "Trilogie 93" d'Olivier Norek et de son double, le capitaine Victor Coste. Ce premier opus déjà prometteur vous embarque très vite au coeur de l'enquête, non pas comme un simple lecteur/spectateur, mais comme un équipier réel. On voit que c'est du vécu... Un auteur à suivre sans hésiter !
  • Diabolau Posté le 28 Avril 2022
    C'est mon premier Norek, alors autant commencer par le début, d'autant que certaines personnes dont je respecte l'avis m'ont dit que les premiers, ceux de la trilogie Coste, étaient les plus solides, en raison de leur authenticité – l'auteur était alors encore dans la police, précisément dans le 93, c'est donc peu de dire qu'il disposait d'une documentation de première bourre. C'est un bon roman. Effectivement, on ressent immédiatement que Norek sait de quoi il parle, ce qui facilite l'immersion dans son ouvrage. Les personnages font vrai, les dialogues font mouche, on ressent immédiatement cette camaraderie à la vie à la mort d'une petite équipe habituée à mettre solidairement les mains dedans jusqu'aux coudes. Pour ne rien gâcher, le scénario m'a paru plutôt original. Même s'il n'évite pas le poncif du "tueur en série" avec des méthodes "bien à lui", Norek lui donne des motivations tout autres que la perversité de mise habituellement, et réussit à donner à son affaire un arrière-plan politique subtilement glissé. En bref, cette histoire de disparition de cadavres est une bonne idée, même si je n'ai pas compris pourquoi le tueur voulait faire dans la fascination gothique (zombie, vampire, combustion spontanée, hum...) Sur le plan formel, le style est... C'est mon premier Norek, alors autant commencer par le début, d'autant que certaines personnes dont je respecte l'avis m'ont dit que les premiers, ceux de la trilogie Coste, étaient les plus solides, en raison de leur authenticité – l'auteur était alors encore dans la police, précisément dans le 93, c'est donc peu de dire qu'il disposait d'une documentation de première bourre. C'est un bon roman. Effectivement, on ressent immédiatement que Norek sait de quoi il parle, ce qui facilite l'immersion dans son ouvrage. Les personnages font vrai, les dialogues font mouche, on ressent immédiatement cette camaraderie à la vie à la mort d'une petite équipe habituée à mettre solidairement les mains dedans jusqu'aux coudes. Pour ne rien gâcher, le scénario m'a paru plutôt original. Même s'il n'évite pas le poncif du "tueur en série" avec des méthodes "bien à lui", Norek lui donne des motivations tout autres que la perversité de mise habituellement, et réussit à donner à son affaire un arrière-plan politique subtilement glissé. En bref, cette histoire de disparition de cadavres est une bonne idée, même si je n'ai pas compris pourquoi le tueur voulait faire dans la fascination gothique (zombie, vampire, combustion spontanée, hum...) Sur le plan formel, le style est correct, mais le roman souffre quand même de quelques problèmes de construction et de transitions (passages du coq à l'âne, flashbacks sans prévenir...) qui ajoutent de la complexité alors que le scénario est déjà bien suffisamment alambiqué comme ça.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.