Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266324465
Code sériel : 00353
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
Cogito
Date de parution : 15/09/2022
Éditeurs :
Pocket jeunesse
Nouveauté

Cogito

Date de parution : 15/09/2022
Enfin disponible en poche : le thriller d'anticipation visionnaire de Victor Dixen, auteur de la saga best-seller Phobos !
Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès...
Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte...
Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les Îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?

Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

Prix Young Adult La Provence
Prix Imaginales des lycéens
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266324465
Code sériel : 00353
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mindly 04/09/2022
    C'est une histoire constructive : l'auteur argumente ses idées avec des références littéraires, cinématographiques, avec des schémas, des illustrations et des pages noires. La preuve avec le titre du livre ! Cogito pour cogito ergo sum, une référence littéraire de Descartes pour dire "Je pense donc je suis". Sa plume est très agréable, vous allez dire que vu qu'il y a des références philosophiques etc ça fasse lourd, et bien pas du tout ! C'est très bien expliqué sans trop en faire. J'ai bien aimé comment il illustre son récit Comme l'auteur illustre beaucoup, et a une plume facile à lire, je trouve que le roman se lit très vite malgré ses 544 pages ! Ici on s'interroge sur la technologie, l'intelligence artificielle, la place de l'homme et les conséquences, tout cela nous amène à réfléchir à la société actuelle. On le sait tous, l'Homme est fainéant et cherche toujours la facilité : les robots aspirateurs, les tondeuses automatiques, les caisses libre sans intervenant etc. L'auteur nous montre à travers son œuvre que l'homme perd petit à petit son emploi, sa place mais aussi son humanité... Alors concernant les personnages, je les trouve assez attachants mais trop simple. Ils ne sont pas approfondis.
  • PapierBuvard 17/08/2022
    J’adore les livres de Victor Dixen. D’abord avec sa saga Phobos puis le premier cycle de Vampyria que j’ai dévoré sitôt acheté. J’ai été à la dédicace à Paris le 25 mai et je suis repartie avec « La Cour des Ouragans », la BD de Phobos, un dessin dédicacé et le Tarot Interdit en plus de livres dédicacés. Je remercie M. Dixen pour sa gentillesse, ses réponses à nos questions et l’effort fait pour le déguisement de pirate de Versailles ! L’auteur prenait le temps avec chaque lecteur et c’était très appréciable. En même temps vous allez me dire que c’est son job. Mais quand même. Merci pour l’implication. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Puis en juin j’ai acheté « Cogito » et « Extincta ». J’ai donc lu le premier mais non le second que j’ai prêté à une amie. Et j’ai moins aimé « Cogito » parce que le personnage principal était un peu cliché et ne m’a pas persuadée. alors j’ai retiré une étoile. Mais l’univers réaliste et original m’a conquise car il est bien ficelé. Les réflexions et allusions philosophiques tout au long du récit poussent à réfléchir et s’arrêter quelques minutes pour penser. Elles nous offrent quelques rappels pour notre culture G. D’ailleurs,... J’adore les livres de Victor Dixen. D’abord avec sa saga Phobos puis le premier cycle de Vampyria que j’ai dévoré sitôt acheté. J’ai été à la dédicace à Paris le 25 mai et je suis repartie avec « La Cour des Ouragans », la BD de Phobos, un dessin dédicacé et le Tarot Interdit en plus de livres dédicacés. Je remercie M. Dixen pour sa gentillesse, ses réponses à nos questions et l’effort fait pour le déguisement de pirate de Versailles ! L’auteur prenait le temps avec chaque lecteur et c’était très appréciable. En même temps vous allez me dire que c’est son job. Mais quand même. Merci pour l’implication. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Puis en juin j’ai acheté « Cogito » et « Extincta ». J’ai donc lu le premier mais non le second que j’ai prêté à une amie. Et j’ai moins aimé « Cogito » parce que le personnage principal était un peu cliché et ne m’a pas persuadée. alors j’ai retiré une étoile. Mais l’univers réaliste et original m’a conquise car il est bien ficelé. Les réflexions et allusions philosophiques tout au long du récit poussent à réfléchir et s’arrêter quelques minutes pour penser. Elles nous offrent quelques rappels pour notre culture G. D’ailleurs, rien que le titre « Cogito» interpelle et je me suis de suite demandée si cela parlait de Descartes. Plus ou moins. Même si je commencerai par conseiller les deux sagas mentionnées plus haut, ce livre est sympa en one-shot et facile à lire. Je serai peut être plus persuadée par l’autre roman «  Extincta » dont la couverture tout comme celle de Cogito m’avait tapée dans l’œil ! Bonne lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnnaRose1 15/07/2022
    Cogito, qu’est ce j’en pense ? Un bon livre d’été, à la lecture facile, à part peut-être quelques pages sur Descartes… J’ai apprécié ce futur à l’intelligence artificielle effarante ; la façon dont le travail, l’éducation ont perdu leur place face à l’AI. J’ai eu un peu de mal (parfois beaucoup) avec le personnage un brin caricatural de Roxanne, surtout au début. J’ai trouvé le trait un peu gros avec la meute des Clébardes. Je n’ai pas adhéré au collier à chien, au wo wo, au rouge et à toutes ses références canines. Passé cela, j’ai passé un bon moment de lecture. Dommage toutefois que l’intrigue soit très linéaire. Les personnages de Faune et de Lorenzo se décrivent eux-même dès le début, l’auteur aurait pu nous laisser la surprise de découvrir qui est Faune peu à peu. Cela aurait pu être un excellent livre, tant son anticipation du futur est intéressante !
  • Mouche307 18/06/2022
    Dans un monde futuriste, les robots remplacent progressivement les humains, tout en restant sous leur contrôle, en vertu des lois d'Asimov, mais aussi parce qu'ils sont toujours incapables de penser par eux-mêmes. Il en découle une société fortement clivée entre d'une part les nantis et leurs héritiers qui développent et exploitent ces machines, et d'un autre, les "auxis" qui ne sont plus là que pour accomplir les basses besognes qui ne sont plus à la portée des robots sophistiqués. Roxane Le Gall fait partie de cette deuxième catégorie. Sa mère, "auxi", est morte en assistant un robot de nettoyage. Son père, "auxi" lui aussi, se console à la bière dans son canapé. Dans les bas-fonds du Bois-Joli où elle habite, l'existence de Roxane se limite à dormir au lycée et voler dans les magasins avec "les Clébardes" sa bande de copines, traçant tout droit son avenir vers la prison. Cependant, une lettre de la société Noosynth lui parvient pour lui apprendre qu'elle a été retenue pour le stage "science infuse" qui propose, en une semaine, une augmentation phénoménale des connaissances grâce à l'implantation de nanobots dans le cerveau. Dans ce stage, en huis-clos sur des îles de synthèse, c'est en réalité... Dans un monde futuriste, les robots remplacent progressivement les humains, tout en restant sous leur contrôle, en vertu des lois d'Asimov, mais aussi parce qu'ils sont toujours incapables de penser par eux-mêmes. Il en découle une société fortement clivée entre d'une part les nantis et leurs héritiers qui développent et exploitent ces machines, et d'un autre, les "auxis" qui ne sont plus là que pour accomplir les basses besognes qui ne sont plus à la portée des robots sophistiqués. Roxane Le Gall fait partie de cette deuxième catégorie. Sa mère, "auxi", est morte en assistant un robot de nettoyage. Son père, "auxi" lui aussi, se console à la bière dans son canapé. Dans les bas-fonds du Bois-Joli où elle habite, l'existence de Roxane se limite à dormir au lycée et voler dans les magasins avec "les Clébardes" sa bande de copines, traçant tout droit son avenir vers la prison. Cependant, une lettre de la société Noosynth lui parvient pour lui apprendre qu'elle a été retenue pour le stage "science infuse" qui propose, en une semaine, une augmentation phénoménale des connaissances grâce à l'implantation de nanobots dans le cerveau. Dans ce stage, en huis-clos sur des îles de synthèse, c'est en réalité l'avenir de l'humanité qui se joue. Les cent premières pages de ce roman campent les personnages et on comprend vite que Roxane est une ado tête à claque au vocabulaire et à la réflexion limités ; les autres ados participants au stage sont tout aussi caricaturaux, chacun dans leur genre. Le décor du stage et des sept "Iles Fortunées" est planté, chacune portant le nom d'une personne ayant contribué au développement des machines et de l'IA. Ensuite, l'action démarre véritablement et ce n'est plus qu'enchaînements de rebondissements entre les personnages humains et les différentes formes de robots de Noosynth pour savoir si l'alliance des uns et des autres est vraiment souhaitable. Évidemment, lors de ce stage, Rox se révèle peu à peu et se départit de son caractère pénible pour devenir une véritable héroïne. Le roman pose des questions intéressantes, issues à la fois des pensées de philosophes (on révise tous pour le BAC avec les personnages) et des grands classiques de la SF. Les illustrations en noir et blanc ajoutent un côté graphique original pour donner une lecture à la fois agréable et intéressante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rowki 13/06/2022
    Je ne sais pas si je dirais que c'est un coup de coeur... Je sors juste de ma lecture et je n'arrive pas à me décider... Je dirais que c'est un " mini" coup de coeur? XD Pour info, c'est le premier livre que je lis de cet auteur et j'ai vraiment beaucoup aimé! C'est dynamique, c'est fluide, c'est très addictif. ( j'avais pas envie de reposer le livre). La plume est jolie et il y a de belles tournures de phrases. La réflexion derrière ce bouquin est super intéressante et nous pousse à réfléchir sur notre société actuelle. Le sujet est passionnant et il y a plein de références à des philosophes pour accompagner cette lecture ainsi que des ref au films de science fiction et de contes. Comme souvent avec les histoires de machines et de société où elle prend le dessus, le scénario est simple et classique. Ici, oui, l'histoire est peu originale et est légèrement clichée. Elle prend un chemin facile, mais il y a quand même tout au long des retournements de situation et des rebondissements auxquels je ne m'attendais pas et je ne me suis pas du tout ennuyée grâce à ça ! Le récit se... Je ne sais pas si je dirais que c'est un coup de coeur... Je sors juste de ma lecture et je n'arrive pas à me décider... Je dirais que c'est un " mini" coup de coeur? XD Pour info, c'est le premier livre que je lis de cet auteur et j'ai vraiment beaucoup aimé! C'est dynamique, c'est fluide, c'est très addictif. ( j'avais pas envie de reposer le livre). La plume est jolie et il y a de belles tournures de phrases. La réflexion derrière ce bouquin est super intéressante et nous pousse à réfléchir sur notre société actuelle. Le sujet est passionnant et il y a plein de références à des philosophes pour accompagner cette lecture ainsi que des ref au films de science fiction et de contes. Comme souvent avec les histoires de machines et de société où elle prend le dessus, le scénario est simple et classique. Ici, oui, l'histoire est peu originale et est légèrement clichée. Elle prend un chemin facile, mais il y a quand même tout au long des retournements de situation et des rebondissements auxquels je ne m'attendais pas et je ne me suis pas du tout ennuyée grâce à ça ! Le récit se divise en deux parties : la première partie est plus introductive ; c'est là où on prend connaissance avec les personnages et où on apprend plus sur l'héroïne en elle-même, on explique le fonctionnement de l'île, etc. Certains disent que c'est ennuyeux et il ne se passe pas grand-chose. Je peux comprendre mais moi j'ai adoré ^^ au contraire, j'aime aussi quand l'intrigue prend son temps si c'est nécessaire ; ça ne me dérange pas si le début est un peu long. Pour ma part, j'ai tout de suite été happée par l'histoire et je voulais juste continuer à suivre les événements qui s'enchaînent! C'est aussi important de poser les bases après tout ! Je voulais savoir où l'auteur voulait nous emmener et c'était super prenant! La deuxième partie, c'est là où tout démarre vraiment : l'action est lancée et on est entraînés avec les persos! On veut juste qu'ils s'en sortent et essaient de survivre à cet ile pleine de mystères! Vous n'êtes donc pas au bout de vos surprises ! Concernant les personnages maintenant... Je suis partagée sur certains je dois dire... ll y a plein de persos détestables qui sont vraiment des vraies ordures et je me suis vraiment énervée durant la première partie. J'avais juste envie de les taper tellement ils sont énervants. Je cite Apolline et Perle ou encore Greg et son groupe. Alors après, ils évoluent (notamment Appoline ce que j'apprécie même si bon, c'est attendu.) mais ils restent insupportables. Les autres persos importants comme Lorenzo, Faune et Sinbad sont clairement mes préférés! Ce sont mes petits chouchous du livre >w< Bon j'avoue que Sinbad je ne l'aimais pas trop au tout début même si j'essayais de le comprendre mais après coup de coeur sur lui! ** c'est clairement devenu mon crush xD Concernant Lorenzo, bon des fois il me soûlait et il pouvait avoir un caractère qui me rebutait : un peu un mec arrogant qui se croyait le roi du monde. Mais au final, je l'ai vraiment aimé! C'est quelqu'un de sensible qui a un grand coeur qui le montre pas trop. Je dirais peut être pas que c'est mon crush mais c'est un perso génial *-* Et pour Faune je l'ai adorée direct XD C'est mon gros coup de cœur et mon gros crush bien entendu! *^* Il est super gentil, courageux, il se laisse pas faire, il est un peu timide et plus renfermé et discret que les autres mais purée quand il faut il se bouge le cul et il gueule! Il défend ses convictions et il n'est pas passible! Et en même temps, il est fragile et a ses faiblesses. Je l'ai tout simplement adorée! Son caractère et son histoire/son passé. Wow ce passage-là m'a bouleversée. La façon dont il le racontait... Putain un de mes moments préférés de l'œuvre sans hésiter. C'est dommage que ces persos-là n'apparaissent pas plus souvent. Je les adore vraiment (plus que l'héroïne) et j'aurais trop aimé que ce soient eux les protagonistes principaux. À part ça tous ces persos ,là je dois donner raison à certains commentaires, sont assez stéréotypées et clichés pour la plupart. Par exemple Appoline qui est la grosse peste de service; Greg avec sa bande; Sinbad qui est le geek et le nerd raisonnable ; Roxanne qui est une bad girl rebelle... Je les ai adorés pour la plupart, mais c'est vrai que c'est limite et vu et revu. Cependant, ça ne m'a pas empêchée d'adorer ma lecture et de passer un très bon moment. Et puis le cliché ça marche quand même xD Ils ont chacun leurs histoires, leur personnalité, leurs forces et leurs faiblesses... Pour moi, ils existaient vraiment dans mon cœur et je ne les oublierai pas car j'ai passé un excellent moment à leur côté! ( Même si certains euh...) Sinbad, Lorenzo, Faune mes bébés ~ Enfin, parlons de l'héroïne principale : Roxane. C'est un bon perso qui a vraiment évolué depuis le début et je l'apprécie. Elle n'a pas un passé facile, elle a fait parfois les mauvais choix dans sa vie ok. Mais bordel des fois je ne la supportais tellement pas! J'avais envie de la secouer et de la frapper!! C'est pas que je me suis pas attachée à elle... c'est juste une fille un peu paumée et qui a vécu des trucs durs et qui a fait des erreurs qui la conduisent à devenir comme ça. Elle est courageuse, ne se laisse pas faire, elle est forte mais elle est trop agressive et elle gueule trop après les autres! Sérieux elle arrive pas à fermer sa bouche! Elle ne se rend pas compte que parfois elle va trop loin et qu'elle blesse. Aussi, elle parle toujours trop vite et voit toujours le coté négatif des choses et des gens! Elle était chiante as fuck je voulais l'étrangler une bonne centaine de fois. Heureusement qu'elle s'est améliorée ensuite... M'enfin ce n'est pas mon perso préférée entre tous. Même si elle a des qualités à offrir. J'ai beaucoup aimé son discours d'ailleurs à la fin. Puis personnellement, j'ai trouvé la fin plutôt bonne. Certes, elle est un peu brutale et on peut s'attendre à plus mais cela m'a plutôt satisfaite. Et je suis trop contente de comment les persos ont évolué et de comment ils finissent. En conclusion, une très bonne découverte, un très bon livre qui fait réfléchir et qui aborde des thématiques intéressantes bien que revisitées. Un livre qui frôle le coup de cœur, mais ne l'atteint pas à cause des petits défauts présents. (certains persos, clichés, facilité scénaristique, histoire et thème basique...) Mais au-delà de tout cela, j'ai adoré et j'aime la tournure qu'a prise l'histoire. Je relirais définitivement de cet auteur qui indéniablement a fait des recherches et a une grande imagination! Ah et n'oublions pas l'objet livre qui a une couverture magnifique et qui bénéficie d'illustrations et de dessins pour accompagner la lecture! Cela aide à la compréhension du lecteur et c'est très utile! Bravo pour ce petit bonus!
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !