Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266305655
Code sériel : 17941
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Dans les yeux d'Ana

Date de parution : 28/01/2021
Il a suffi d’une lettre pour que la vie de Sarah Goldberg bascule. C’était en avril 1975. La voici héritière d’une maison dans les Cévennes, où pourtant elle n’a aucune attache. Serait-ce une erreur ? Il y a tant d’ombres dans la vie de Sarah... Sa mère, Ana, décédée trop... Il a suffi d’une lettre pour que la vie de Sarah Goldberg bascule. C’était en avril 1975. La voici héritière d’une maison dans les Cévennes, où pourtant elle n’a aucune attache. Serait-ce une erreur ? Il y a tant d’ombres dans la vie de Sarah... Sa mère, Ana, décédée trop tôt, ne s’est guère confiée sur son passé mouvementé : réfugiée juive pendant la Seconde Guerre mondiale, ses parents ont péri à Auschwitz et elle a refait sa vie en Suisse.
Quittant ses missions diplomatiques, Lausanne et son compagnon, Sarah découvre la maison, et ses secrets...

« En contrepoint des révélations publiques et privées, sont brossés dans un style simple et direct de beaux portraits de femmes dans la tourmente. » La Provence
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266305655
Code sériel : 17941
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Tous les amateurs de romans régionaux, dont Christian Laborie est devenu un écrivain reconnu, seront ravis de découvrir cette nouvelle histoire.
Midi Libre

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MamieAgnes Posté le 24 Septembre 2021
    Dans les C#279;vennes      En lisant la 4ème de couverture, on s'attend à ce roman. Cependant, le roman est porté par la très belle écriture de Christian Laborie qui nous transporte, pour le plus grand bonheur du lecteur, dans les Cévennes. Les personnages principaux sont attachants ; l'histoire très sombre vécue pendant la 2nde guerre mondiale se termine sur une belle note d'espérance. J'ai eu du mal à lâcher le roman, afin de connaître la vérité...
  • leplaisirdelire31 Posté le 21 Juillet 2021
    Dans ce livre nous découvrons deux histoires en parallèle, celle de Sarah Goldberg une jeune femme qui recevra quelques années après le décès de sa mère, un testament venant d'une femme qu'elle ne connaît pas. En faisant des recherches sur cette femme elle découvrira un carnet écrit par sa mère, Sarah va alors partir en quête de son passé... En parallèle des découvertes de Sarah nous découvrons alors la vie de la mère de cette dernière, Ana, enfant juive pendant la seconde guerre mondiale qui connaîtra de grande souffrance. Honnêtement je n'ai pas réellement réussi à m'attacher à Sarah, bien que la fin soit belle je n'ai pas réussi à m’intéressant réellement à son histoire. Il faut dire que sa vie faisait pâle figure à côté de celle de sa mère qui m'a captivé. À travers le regard d'Ana, la Seconde Guerre mondiale est contée avec une telle justesse! Aujourd'hui il est facile de juger ce qu'il a pu se passer durant cette période de l'histoire, pourtant à l'époque la population était volontairement maintenue dans une certaine ignorance. C'est ce que nous montre l'auteur avec brio. Nous découvrons alors une facette de l'histoire que nous n'apprenons pas à l'école. Je me suis d'ailleurs beaucoup... Dans ce livre nous découvrons deux histoires en parallèle, celle de Sarah Goldberg une jeune femme qui recevra quelques années après le décès de sa mère, un testament venant d'une femme qu'elle ne connaît pas. En faisant des recherches sur cette femme elle découvrira un carnet écrit par sa mère, Sarah va alors partir en quête de son passé... En parallèle des découvertes de Sarah nous découvrons alors la vie de la mère de cette dernière, Ana, enfant juive pendant la seconde guerre mondiale qui connaîtra de grande souffrance. Honnêtement je n'ai pas réellement réussi à m'attacher à Sarah, bien que la fin soit belle je n'ai pas réussi à m’intéressant réellement à son histoire. Il faut dire que sa vie faisait pâle figure à côté de celle de sa mère qui m'a captivé. À travers le regard d'Ana, la Seconde Guerre mondiale est contée avec une telle justesse! Aujourd'hui il est facile de juger ce qu'il a pu se passer durant cette période de l'histoire, pourtant à l'époque la population était volontairement maintenue dans une certaine ignorance. C'est ce que nous montre l'auteur avec brio. Nous découvrons alors une facette de l'histoire que nous n'apprenons pas à l'école. Je me suis d'ailleurs beaucoup accroché à cette jeune fille ainsi qu'aux personnes qu'elle a pu croiser durant son périple. Sa force et son courage impressionnent, surtout que nous savons que cela reflète la détermination de nombre d'enfants qui se sont battus pour survivre à cette époque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CindyLeq Posté le 20 Mai 2021
    Un roman passionnant sur l'exil contraint d'une famille juive avant et pendant la seconde guerre mondiale. De la Pologne au Sud de la France, en passant par Berlin et Paris, une histoire émouvante sur fond de secret de famille. On ne peut que s'attacher aux personnages et être touché par les horreurs qu'ils vont traverser, tout cela au travers des yeux d'Ana, la fille aînée, et de sa propre fille qui enquêtera sur le passé de sa mère 30 ans plus tard.
  • AUDRIT Posté le 5 Mai 2021
    Eh oui, je ne quitte plus Christian LABORIE en fait. Un remarquable œuvre, où l'auteur nous situe l'intrigue sur deux époques différentes, celle de Sarah Goldberg, 30 ans, jeune femme vivant en Suisse qui un beau jour reçoit une lettre de France, d'un notaire des Cévennes. Sa mère Ana est décédée depuis quelques années dans un accident de la route et Sarah apprend qu'elle se retrouve seule héritière d'une maison appartenant à une femme dont elle ignorait l'existence. Quel rapport avec sa mère qui ne s'est jamais étendue sur sa période enfance ? Sarah connaît l'essentiel, certes, ses grands-parents étaient juifs, déportés et morts dans les camps, mais ne sait rien de plus ; Ana, sa maman, ne s'est jamais étendue sur le sujet. La jeune femme se rend donc en France, pour découvrir cette maison ainsi que la boutique attenante qui font partie de son héritage, avec la ferme intention de mettre le tout en vente après quelques aménagements pour rendre ce bien plus attrayant. En arrachant les papiers peints elle découvre une phrase curieuse, inscrite sur le mur, elle est convaincue qu'il s'agit de l'écriture de sa mère. Puis au fur et à mesure des travaux, en visitant la cave située sous... Eh oui, je ne quitte plus Christian LABORIE en fait. Un remarquable œuvre, où l'auteur nous situe l'intrigue sur deux époques différentes, celle de Sarah Goldberg, 30 ans, jeune femme vivant en Suisse qui un beau jour reçoit une lettre de France, d'un notaire des Cévennes. Sa mère Ana est décédée depuis quelques années dans un accident de la route et Sarah apprend qu'elle se retrouve seule héritière d'une maison appartenant à une femme dont elle ignorait l'existence. Quel rapport avec sa mère qui ne s'est jamais étendue sur sa période enfance ? Sarah connaît l'essentiel, certes, ses grands-parents étaient juifs, déportés et morts dans les camps, mais ne sait rien de plus ; Ana, sa maman, ne s'est jamais étendue sur le sujet. La jeune femme se rend donc en France, pour découvrir cette maison ainsi que la boutique attenante qui font partie de son héritage, avec la ferme intention de mettre le tout en vente après quelques aménagements pour rendre ce bien plus attrayant. En arrachant les papiers peints elle découvre une phrase curieuse, inscrite sur le mur, elle est convaincue qu'il s'agit de l'écriture de sa mère. Puis au fur et à mesure des travaux, en visitant la cave située sous la boutique elle découvre, d'abord une pièce lugubre aménagée d'un lit, d'une table qui la laisse perplexe, quelqu'un vivait-il là ? En scrutant les murs, elle y aperçoit une pierre qui attire son attention, la roche n'est pas scellée, elle la retire, une petite cavité laisse apparaître un cahier d'écolier, celui-ci a été écrit par Ana. Elle commence a feuilleter, il y est relaté la fuite, la traque de ses grands-parents juifs pendant la dernière guerre mondiale et l'incroyable enfance de sa mère qui se retrouve à vivre cachée dans cette cave, avec la peur au ventre. Un superbe livre ! Un roman poignant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 20 Février 2021
    Je découvre cet auteur dont je viens de finir le troisième ouvrage dans la collection «  Terres de France » . Quel plaisir de découvrir cette histoire qui se passe dans les Cévennes!; Région chère au cœur de Christian L. Il y conte son histoire , ses paysages, avec la volonté de rester fidèle au contexte historique , ici l’histoire de Sarah Goldberg née en avril 1945, il a suffi d’une lettre pour que sa vie bascule .... Elle devient héritière d’une grande maison ancienne dans les Cévennes où pourtant elle n’a aucune attache . Serait - ce une erreur ? Un piège ? Elle hésite à quitter son pays ,la Suisse où elle effectue des missions diplomatiques au siège de L’ONU et son compagnon Gilles . Or le notaire de Saint - Jean - du - Gard ne lui donne pas d’autre choix pour connaître le contenu du testament . En quatre parties denses , 108 chapitres parfaitement construits , 558 pages, l’auteur nous fait découvrir les ombres dans la vie de Sarah . Ana , sa mère , née en 1927 , décédée dans un accident de voiture en 1969 , ne s’est guère confiée sur son passé . Rapidement les lieux , au cœur... Je découvre cet auteur dont je viens de finir le troisième ouvrage dans la collection «  Terres de France » . Quel plaisir de découvrir cette histoire qui se passe dans les Cévennes!; Région chère au cœur de Christian L. Il y conte son histoire , ses paysages, avec la volonté de rester fidèle au contexte historique , ici l’histoire de Sarah Goldberg née en avril 1945, il a suffi d’une lettre pour que sa vie bascule .... Elle devient héritière d’une grande maison ancienne dans les Cévennes où pourtant elle n’a aucune attache . Serait - ce une erreur ? Un piège ? Elle hésite à quitter son pays ,la Suisse où elle effectue des missions diplomatiques au siège de L’ONU et son compagnon Gilles . Or le notaire de Saint - Jean - du - Gard ne lui donne pas d’autre choix pour connaître le contenu du testament . En quatre parties denses , 108 chapitres parfaitement construits , 558 pages, l’auteur nous fait découvrir les ombres dans la vie de Sarah . Ana , sa mère , née en 1927 , décédée dans un accident de voiture en 1969 , ne s’est guère confiée sur son passé . Rapidement les lieux , au cœur de cette maison des Cévennes livrent leurs secrets : une inscription : «  Ne cherchez pas à savoir » , une trappe donnant accès à une cache . .... Derrière une pierre descellée , un cahier d’écolier : le journal d’Ana. Défilent alors sous les yeux de Sarah, toute la vie de sa famille venue de Pologne vers la France , ( étudiants à l’Université de Varsovie ) les parents d’Ana, juifs ,lui , Simon, futur diplomate , elle , Martha , futur médecin, persécutés , exilés , réfugiés , empêchés , clandestins , depuis la fin des années 1920 jusqu’aux rafles de 1943 . Apparentes vies ordinaires au cœur d’un village cévenole, errances , nouveaux métiers , ( Martha, sage - femme , Simon , bûcheron , ) accueil bienveillant, changement d’identité , silences obligés , dangers , gendarmes locaux qui protégeaient , solidarités , aides bienvenues des paysans protestants de là - bas et des pasteurs ..... Souffrances et espoirs , entre les années 1943, 1944, 1945 et les années 1975 et 1976 , malentendus , dénonciations, la quête de Sarah, s’achèvera à la suite de révélations inédites en1976 .... Je n’en dirai pas plus, ce serait dommage ! Encore une très belle histoire sur fond historique où l’auteur , grâce à son immense talent de conteur a mis en scène quelques personnages ayant vécu à l’époque . Les faits auxquels il se réfère sont retranscrits avec la volonté de rester fidèle au contexte du déroulement de la deuxième guerre mondiale . Agréable moment de lecture passionnant, instructif, bien documenté , on ne lâche pas cet ouvrage . Je continuerai de temps en temps ma découverte de ces romans du terroir
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.