Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266287159
Code sériel : 17297
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
D'ombre et de silence
Date de parution : 11/10/2018
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus

D'ombre et de silence

Date de parution : 11/10/2018
« Écrire une nouvelle, c'est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d'émotions qu'en plusieurs centaines de pages. C'est en cela... « Écrire une nouvelle, c'est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d'émotions qu'en plusieurs centaines de pages. C'est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant. » Karine Giebel

Si les romans de Karine Giebel sont...
« Écrire une nouvelle, c'est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d'émotions qu'en plusieurs centaines de pages. C'est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant. » Karine Giebel

Si les romans de Karine Giebel sont parmi les plus lus en France et ont fait le tour du monde, celle-ci excelle depuis quelques années dans un genre tout aussi exigeant : la nouvelle. Voici l'occasion de (re)découvrir le talent de cet auteur, grâce à ce recueil de huit nouvelles noires, humaines, engagées...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287159
Code sériel : 17297
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • isah62 Posté le 5 Avril 2022
    Il n'est jamais aisé de faire une présentation d'un recueil de nouvelles au risque d'en dévoiler trop, ou d'en léser certaines. Ici, 8 nouvelles, dont 2 ont aussi été publiées dans des "13 à table", toutes sombres, émouvantes, angoissantes, parfois intolérables. Il y est beaucoup question de femmes, des difficultés qu'elles peuvent rencontrer au quotidien, de leurs douleurs qu'elles ne veulent souvent pas partager. Il va être question de viol, de harcèlement, d'abus de pouvoir. Mais aussi de suicide de jeune, de religion, de torture ou de vengeance. Il n'est pas toujours besoin de longues histoires pour nous transporter dans une lecture captivante. Karine Giebel excelle dans cet exercice. Un voyage éprouvant qui nous emmène dans une ambiance angoissante au travers des histoires courtes aux fins inattendues, qui marquent indéniablement le lecteur. L'écriture est rythmée, les nouvelles sont finement travaillées, le suspense toujours présent. Impossible d'en faire un classement, ces 8 nouvelles m'ont toutes transportées et marquées, chacune à leur niveau. Elles sont toutes prenantes et nous amènent chaque fois à nous poser moults questions et analyses sur les personnages, sur les faits et leurs causes.
  • Le_TGD Posté le 5 Janvier 2022
    Un recueil de nouvelles assez moyennes dans l’ensemble. La plus courte (7 pages) est la dernière «  le Printemps de Juliette » et paradoxalement sans doute la plus belle de l’ouvrage. On reconnaît bien l’articulation de l’histoire signée de la patte Giebel. J’ai dit paradoxalement, car le chef d’œuvre de l’auteur se nomme «  Meurtres pour rédemption » et déploie près... de 1000 pages. Quand on sait le talent de Giebel à nous imprégner des personnages, à ciseler leur psychologie et donc à développer la narration nécessaire, ce recueil de nouvelles ressemble plus à la demande d’un éditeur cupide qu’à une réelle volonté de l’auteur, à mon avis.
  • Delivresmoi Posté le 25 Novembre 2021
    Première rencontre avec la plume de Karine Giebel et pas totalement convaincue. Je m explique. Je me demandais un peu comment des nouvelles pouvaient être qualifiées de thriller car c est difficile d installer du suspense en quelques pages. Ce recueil est composé de courts récits, qui retracent ce qu on pourrait qualifier de fait divers. On suit plusieurs personnages qui vont tous à la fin péter les plombs. L auteure retrace en quelque sorte le pourquoi. Ça se lit facilement et la chute est toujours brutale. Quelques dizaines de pages par histoire et la volonté de dénoncer certaines traditions, un système injuste, une défaillance dans la société... Peut-être un goût de trop peu, de pas assez développé ce qui tire le récit vers une certaine "simplicité". Je vais tenter de relire un texte de l'auteure, cette fois plutôt un roman.
  • __Troubles__ Posté le 5 Novembre 2021
    Je ne suis pas une grande fan des recueils de nouvelles, je trouve trop souvent que l'auteur n'a pas le temps de développer correctement son histoire avec ce format, mais n'ayant entendu que du bien de celui-ci je me suis lancée avec plaisir. Dès les premières pages le ton est donné, on sent que l'ambiance ne sera pas légère et que chaque histoire va percuter le lecteur de plein fouet. Je ne saurai pas choisir la nouvelle que j'ai préféré car elles m'ont toutes marqué profondément, je ne suis pas sortie indemne de ma lecture. Lorsque j'ai reposé le recueil mon regard sur les "faits divers" n'était plus le même, qu'y-a-t-il de plus terrifiant que la violence ordinaire et quotidienne ? On sent le dénouement arriver mais on ne veut pas, on ne peut pas y croire... Le style de Karine Giebel est remarquable, elle entraine le lecteur dans son histoire avec facilité et le retourne dans tous les sens du terme, mais surtout émotionnellement. Je pense lire un autre de ses romans très rapidement pour voir si elle arrive à m'emmener avec elle avec autant de savoir-faire ! Dans ma bibliothèque, j'ai une étagère spéciale pour les coups de cœur et ce que je... Je ne suis pas une grande fan des recueils de nouvelles, je trouve trop souvent que l'auteur n'a pas le temps de développer correctement son histoire avec ce format, mais n'ayant entendu que du bien de celui-ci je me suis lancée avec plaisir. Dès les premières pages le ton est donné, on sent que l'ambiance ne sera pas légère et que chaque histoire va percuter le lecteur de plein fouet. Je ne saurai pas choisir la nouvelle que j'ai préféré car elles m'ont toutes marqué profondément, je ne suis pas sortie indemne de ma lecture. Lorsque j'ai reposé le recueil mon regard sur les "faits divers" n'était plus le même, qu'y-a-t-il de plus terrifiant que la violence ordinaire et quotidienne ? On sent le dénouement arriver mais on ne veut pas, on ne peut pas y croire... Le style de Karine Giebel est remarquable, elle entraine le lecteur dans son histoire avec facilité et le retourne dans tous les sens du terme, mais surtout émotionnellement. Je pense lire un autre de ses romans très rapidement pour voir si elle arrive à m'emmener avec elle avec autant de savoir-faire ! Dans ma bibliothèque, j'ai une étagère spéciale pour les coups de cœur et ce que je peux vous affirmer c'est que ce recueil y figure en bonne place. Si vous avez les nerfs solides et que la thématique vous intéresse, je ne peux que vous inciter à le lire, à le dévorer comme je l'ai fait. 9 nouvelles très noires, à glacer le sang des plus téméraires, ce recueil est vraiment addictif et efficace !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Suzette41 Posté le 31 Août 2021
    Pas fan des nouvelles en général, mais TRÈS fan de Karine Giebel. Donc livre qui se croque comme une bouchée de pain, ou devrais-je dire comme une bouchée de chocolat au cyanure! car pas de belles histoires à l’eau de rose ici, seulement la perversité humaine façon Giebel. On ne s’en lasse pas, le côté court de la nouvelle permet de faire une lecture « relax » pendant ma boulimie livresque. Je le conseille et l’ai beaucoup apprécié dans ce registre « nouvelles ».
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.