Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266138086
Code sériel : 12076
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm

In tenebris

Date de parution : 11/03/2004

Des ténèbres, nul ne sort indemne. Les propos de Julia, retrouvée scalpée, errant dans les rues de Brooklyn, n’ont de sens que pour elle. Elle affirme sortir de l’Enfer, avoir échappé au Diable lui-même. Et n’être pas la seule…
Sous la neige new-yorkaise, couve un feu de tourments – un bûcher...

Des ténèbres, nul ne sort indemne. Les propos de Julia, retrouvée scalpée, errant dans les rues de Brooklyn, n’ont de sens que pour elle. Elle affirme sortir de l’Enfer, avoir échappé au Diable lui-même. Et n’être pas la seule…
Sous la neige new-yorkaise, couve un feu de tourments – un bûcher d’innocents. Le profileur Joshua Brolin sait qu’il lui faudra y plonger.
Sans espoir de salut…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266138086
Code sériel : 12076
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Laurent3375 Posté le 2 Août 2020
    Second volet de la Trilogie du mal, on retrouve Joshua Brolin, ex inspecteur à la police de Portland qui a démissionné pour se reconvertir en détective privé. Très éprouvé par sa précédente enquête, il décide de s’investir dans la recherche de personnes disparues. Il est justement à la recherche d’une jeune fille mandatée par une famille désespérée. Son enquête va le conduire tout droit à New York où il va faire la connaissance d’Annabel O’Donnel jeune détective à la NYPD. Leurs enquêtes vont se croiser autour de nombreuses disparitions dans des circonstances étranges. Avec ces deux premiers opus, on n’est pas sur des histoires fantastiques voir SF, comme Le signal ou Un(e) Secte, mais bien sur des thrillers terre à terre où la tension monte crescendo. Ces trois volets publiés de 2002 à 2004 sont pour moi, le meilleur de Maxime Chattam. Il a publié en 2009, La promesse des ténèbres, qui est un préquel de la trilogie du mal et qui apporte des explications sur la disparition du mari d’Annabel, évoqué dans In Tenebris. J’ai commencé par ce roman avant de démarrer la trilogie qui permet d’apporter un angle de lecture complémentaire fort appréciable. J’ai adoré l’âme du mal (cf ma chronique)... Second volet de la Trilogie du mal, on retrouve Joshua Brolin, ex inspecteur à la police de Portland qui a démissionné pour se reconvertir en détective privé. Très éprouvé par sa précédente enquête, il décide de s’investir dans la recherche de personnes disparues. Il est justement à la recherche d’une jeune fille mandatée par une famille désespérée. Son enquête va le conduire tout droit à New York où il va faire la connaissance d’Annabel O’Donnel jeune détective à la NYPD. Leurs enquêtes vont se croiser autour de nombreuses disparitions dans des circonstances étranges. Avec ces deux premiers opus, on n’est pas sur des histoires fantastiques voir SF, comme Le signal ou Un(e) Secte, mais bien sur des thrillers terre à terre où la tension monte crescendo. Ces trois volets publiés de 2002 à 2004 sont pour moi, le meilleur de Maxime Chattam. Il a publié en 2009, La promesse des ténèbres, qui est un préquel de la trilogie du mal et qui apporte des explications sur la disparition du mari d’Annabel, évoqué dans In Tenebris. J’ai commencé par ce roman avant de démarrer la trilogie qui permet d’apporter un angle de lecture complémentaire fort appréciable. J’ai adoré l’âme du mal (cf ma chronique) et en commençant In tenebris j’ai eu peur de ne pas retrouver le même plaisir. A tort. On monte même une marche de plus. Vous n’avez jamais lu de Maxime Chattam, vous adorez les thrillers machiavéliques, lisez cette trilogie ! Je voulais faire une pause en attaquant un nouvel auteur mais je ne résiste pas à poursuivre avec Maléfices pour connaître la fin des aventures ténébreuses d’Annabel et Joshua. Bien à vous tous amis Babéliens !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Costes93 Posté le 1 Août 2020
    2e opus de la trilogie du mal qui met en scène Annabel et Brolin, devenu détective privé. L'intrigue est vraiment lente à démarrer et il faut s accrocher jusqu'au 200 premières pages. Pas mal de trucs vraiment degueu par rapport au premier volume. Malgré des personnages un peu vides et l omniprésence de la neige et de la météo, certaines phases sont dynamiques et bourrées de suspense. Une lecture agréable mais rien de transcendant.
  • kyra741 Posté le 9 Juillet 2020
    Je me suis lancée dans la lecture de ce deuxième tome sitôt le premier achevé. Triste de savoir l'inspecteur Brolin en proie au désarroi, j'ai voulu savoir ce qu'il devenait. Quatre ans après l'enquête sur le bourreau de Portland et son fantôme, on le retrouve détective privé. Sans perdre le contact avec son ex-collègue et ami Larry Salhindro, il continue à enquêter pour retrouver des personnes disparues. Sa dernière mission l'envoie à New York où il fait la connaissance d'Annabel O'Donnel inspectrice. Il recherche une jeune femme disparue dont la photo a été publiée dans un quotidien new-yorkais suite à l'arrestation d'un meurtrier qui scalpait ses victimes. Dans ce nouvel opus, on s'engouffre dans les entrailles de la Grosse Pomme. On flirte avec les limites de la folie et on prend conscience que l'essence de l'être humain peut déraper à cause de peu de chose donnant naissance à des montres. Ce qui est le plus dérangeant je pense, c'est de se dire que ce genre d'individu existe réellement et que personne n'est à l'abri de croiser leur route un jour. C'est effrayant. Encore un très bon moment de lecture, merci M. Chattam
  • rolandencouche Posté le 25 Juin 2020
    Trop bien
  • anamika Posté le 3 Juin 2020
    angoissant
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.