Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300919
Code sériel : 17157
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

J'ai toujours cette musique dans la tête

Date de parution : 05/09/2019
Yanis et Véra s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Mais Yanis, autodidacte talentueux dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La... Yanis et Véra s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Mais Yanis, autodidacte talentueux dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse le chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin.
Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Saura-t-il échapper à une spirale infernale ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

« L’auteur a réussi encore une fois à créer des personnages qu’on n’oublie pas. » Le Figaro

« Une histoire captivante et des personnages attachants. » ELLE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300919
Code sériel : 17157
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une leçon de vie sur le couple, ses failles, mais surtout ses forces. » Sandrine Bajos – Le Parisien
« L’auteur a réussi encore une fois à créer des personnages qu’on n’oublie pas. » Le Figaro
« Ce roman dessine le portrait sensible d’un couple qui se bat pour traverser l’épreuve. En filigrane, il dit aussi l’importance d’oser relever les défis que la vie met sur votre chemin, afin de gagner une nouvelle peau. » Pèlerin
« Des livres qui font du bien à l’âme. » Livres de France
« Un titre prometteur, une histoire simple mais captivante et des personnages attachants. » ELLE
« L'écrivain à succès Agnès Martin-Lugand explore les thèmes de l'ambition, du choix de vie et de la manipulation. Et elle le fait avec la finesse et le talent qu'on lui connaît. » Télé Loisirs
« L’occasion d’une réflexion sur les choix de vie et l’accomplissement de soi. » Carrefour savoirs
« On plonge dans ce roman comme dans un film, les personnages sont magnifiques de générosité et de tourments. Une belle célébration de l’amour qui aura raison de la trahison. » La Dépêche du Midi
« Autour de thèmes fédérateurs - la famille, l'amour, les choix de vie... -, elle signe un livre qui, forcément, nous parle et dont il est difficile de se détacher avant la dernière page. » Nord éclair
« Une famille qui se fissure, des histoires d’un quotidien devenu incontrôlable, le tout raconté avec modernité et efficacité dans un style simple mais jamais simpliste : Agnès Martin-Lugand a, à nouveau, trouvé la bonne recette pour raconter cette histoire. » Paris Normandie
« Une jolie d'histoire d'amour à laquelle on a envie de croire. » Avantages
« Un roman sensible et touchant sur la force des sentiments. » Modes & Travaux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sand78 Posté le 9 Octobre 2021
    Yanis et Vera, près de la quarantaine, forment un couple assez uni avec leur trois enfants. Leur vie bascule lorsqu'ils rencontrent Tristan. Yanis claque son patron qui est le frère de Vera à la suite de trahison sur le travail. Poussé par sa femme, Yanis monte sa boîte avec Tristan. Et la descente aux enfers commence.
  • SebPierre Posté le 4 Septembre 2021
    Véra et Yanis mènent une vie bien paisible et bien huilée avec leurs trois enfants... Tout va basculer suite au clash avec Luc, le patron et beau-frère de Yanis... Une terrible descente aux enfers pour ce couple !!! Un plan machiavélique qui les enfonce toujours plus !!!
  • PaulineBouquine_ Posté le 2 Septembre 2021
    Pour être franche, j'ai été surprise par ma lecture ! Depuis le temps que j'avais ce livre dans ma bibliothèque, je ne m'étais absolument pas attendu à cette histoire. Comme d'habitude, l'écriture de cette auteure est d'une douceur, d'une fluidité et d'une facilité à lire ! Vraiment, je me suis retrouvée complètement embarqué dans l'histoire de Véra et Yanis. En comparaison avec Les gens heureux lisent et boivent du café, j'ai trouvé que c'était une histoire complètement différente, c'est donc ici que Agnès Martin Lugand m'a surprise et complètement conquise. En bref, j'ai passé un super moment en compagnie de cette petite famille malgré les hauts et les bas (surtout les bas). L'auteure m'a complètement conquis eet j'ai hâte de lire ses autres romans.
  • ramettes Posté le 29 Août 2021
    C'est le premier roman d'Agnès Martin-Lugand que j'ai lu après la découverte de ses nouvelles. Le point fort c’est la place des personnages. Agnès-Lugand cible plutôt leur aspect psychologique. On y voit leur force, leurs failles et faiblesses. Leur fantaisie ou originalité vient animer les discussions.. Ensuite ce que l’on remarque ce sont les relations entre eux. C’est un peu comme s’ils donnaient 100 % d’eux même que lorsqu’ils sont ensemble. Agnès Martin-Lugand emploi à plusieurs reprises le mot « transparent »pour parler d’un personnage isolé. Au début, j’ai eu peur qu’on parte sur un triangle amoureux : une femme deux hommes, mais heureusement très vite on se rend compte qu’il s’agit d’autre chose. J’ai bien aimé le fait que les narrateurs soient les trois protagonistes principaux et que l’ordre de prise de parole ne soit pas à tout de rôle, mais juste au moment où la narratrice principale qui est Véra soit au bout de ce qu’elle est sensée savoir et comprendre. Agnès Martin-Lugand développe la stratégie de la manipulation par petite touches. On a parfois l’impression que cela dure pendant longtemps et puis on se rend compte que c’est bien plus rapide que cela. C’est dû à l’intensité des émotions et des... C'est le premier roman d'Agnès Martin-Lugand que j'ai lu après la découverte de ses nouvelles. Le point fort c’est la place des personnages. Agnès-Lugand cible plutôt leur aspect psychologique. On y voit leur force, leurs failles et faiblesses. Leur fantaisie ou originalité vient animer les discussions.. Ensuite ce que l’on remarque ce sont les relations entre eux. C’est un peu comme s’ils donnaient 100 % d’eux même que lorsqu’ils sont ensemble. Agnès Martin-Lugand emploi à plusieurs reprises le mot « transparent »pour parler d’un personnage isolé. Au début, j’ai eu peur qu’on parte sur un triangle amoureux : une femme deux hommes, mais heureusement très vite on se rend compte qu’il s’agit d’autre chose. J’ai bien aimé le fait que les narrateurs soient les trois protagonistes principaux et que l’ordre de prise de parole ne soit pas à tout de rôle, mais juste au moment où la narratrice principale qui est Véra soit au bout de ce qu’elle est sensée savoir et comprendre. Agnès Martin-Lugand développe la stratégie de la manipulation par petite touches. On a parfois l’impression que cela dure pendant longtemps et puis on se rend compte que c’est bien plus rapide que cela. C’est dû à l’intensité des émotions et des bouleversements vécus par les personnages. On voit aussi comment l'alcoolisme prend petit à petit de l'ampleur et détruit certaines choses importantes.Le tabagisme n'est pas non plus oublié. Le travail aussi est une drogue qui modifie la vie. C’est un roman agréable à lire car il y a plusieurs stades dans la mise en place de la déstabilisation émotionnelle, on croit qu’on arrive au bout et puis c’est comme si les personnages faisaient un pas en arrière. On dirait que les personnages évoluent en fonction d’une chorégraphie bien organisée. Contrairement aux thrillers, on n’est pas dans l’exagération entre la lutte du bien contre le mal et c’est ce qui rend la situation si plausible et angoissante insidieuse. Le titre va prendre une autre dimension à al fin du roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bookslover44 Posté le 12 Juillet 2021
    J'ai commencé à lire les livres d'Agnès Martin Lugand !! Je suis fan de son écriture si délicate, sensible et profonde. Au point où à chaque fois j'ai l'impression d'être à côté des personnages, d'en avoir une image très précise de leur apparence. Je suis à chaque fois complètement embarquée dans ses histoires d'amour... J'ai toujours cette musique dans la tête est un roman simple et efficace. Les personnages imaginés par la talentueuse Agnès Martin-Lugand ne sortent pas de l'ordinaire, ce sont des gens comme vous et moi, comme vos amis, vos voisins. De ce fait, ils nous semblent familiers et un attachement sincère se crée entre eux et nous. Leur histoire est aussi celle de n'importe qui, un couple avec enfants, la crise de la quarantaine, l'envie de plus, de mieux, de vivre... un ras le bol, on envoie tout valser et on recommence... mais Véra et Yanis ont une petite particularité, ils ont dans leur entourage une personne qui se distingue des autres. Est-ce bien ? Est-ce mal ? La réponse est dans le livre et je vous invite à l'ouvrir tout de suite afin de la découvrir !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.