Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264047489
Code sériel : 4269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 704
Format : 108 x 177 mm

La chambre aux échos

Nicolas RICHARD (Traducteur)
Date de parution : 01/10/2009

Sur une route du Nebraska, Mark Schulter est victime d'un grave accident de voiture. A son réveil, après un profond coma, il reconnaît tous ses proches, sauf Karine, sa sœur aînée. Déboussolée, meurtrie, celle-ci fait alors appel à Gerald Weber, un célèbre neurologue. Le diagnostic est sans appel, Mark est...

Sur une route du Nebraska, Mark Schulter est victime d'un grave accident de voiture. A son réveil, après un profond coma, il reconnaît tous ses proches, sauf Karine, sa sœur aînée. Déboussolée, meurtrie, celle-ci fait alors appel à Gerald Weber, un célèbre neurologue. Le diagnostic est sans appel, Mark est atteint du rarissime syndrome de Capgras : il considère Karin comme une pâle imitation de sa sœur, une usurpatrice. Tandis que Weber étudie son cas, Mark tente de reconstituer ce qui s'est vraiment passé la fameuse nuit de l'accident, et de démasquer ce témoin anonyme qui lui a sauvé la vie avant de disparaître en laissant un étrange message. Ce qu'il découvrira va bouleverser à jamais sa vie et celle des siens …

« Même avec la pire mauvaise foi du monde, on ne peut pas ne pas voir en Powers un storyteller de classe mondiale.»
Bernard Quiriny, Le Magazine littéraire

Traduit de l'américain
par Jean-Yves Pellegrin

"Domaine étranger" dirigé
par Jean-Claude Zylberstein

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264047489
Code sériel : 4269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 704
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VALENTYNE Posté le 12 Juillet 2020
    Dans le premier chapitre, nous sommes témoins de l’accident de camion de Mark, 28 ans. Puis nous retrouvons à l’hôpital sa sœur, de quatre ans son aînée, qui vient le veiller. Ils étaient très proches l’un de l’autre puisqu’elle lâche son boulot pour venir à son chevet pendant des semaines et des semaines. Un jour, il finit par sortir du coma. Ses amis, après une absence de trois semaines, viennent le voir à l’hôpital et réussissent à obtenir une réaction de sa part. Karine nous raconte leur enfance ; le père qui essaie d’assassiner la mère lorsqu’ils ont respectivement 8 et 12 ans, ses tentatives de partir loin du Nebraska. Mark, le frère, se rétablit physiquement mais devient paranoïaque : il ne reconnait pas sa soeur et prend celle ci pour un sosie envoyé par de mystérieux individus, voire le FBI. Une lente descente aux enfers pour ces deux jeunes gens. Que son frère bien aimé la prenne pour une imposteur mine Karine... En parallèle, l’histoire est également vu du point de vue de Weber, un médecin spécialiste de cette maladie, forme rarissime de schizophrénie ... Un livre exigeant où le vocabulaire médical est parfois très présent. J’ai eu une préférence pour le personnage de Karine,... Dans le premier chapitre, nous sommes témoins de l’accident de camion de Mark, 28 ans. Puis nous retrouvons à l’hôpital sa sœur, de quatre ans son aînée, qui vient le veiller. Ils étaient très proches l’un de l’autre puisqu’elle lâche son boulot pour venir à son chevet pendant des semaines et des semaines. Un jour, il finit par sortir du coma. Ses amis, après une absence de trois semaines, viennent le voir à l’hôpital et réussissent à obtenir une réaction de sa part. Karine nous raconte leur enfance ; le père qui essaie d’assassiner la mère lorsqu’ils ont respectivement 8 et 12 ans, ses tentatives de partir loin du Nebraska. Mark, le frère, se rétablit physiquement mais devient paranoïaque : il ne reconnait pas sa soeur et prend celle ci pour un sosie envoyé par de mystérieux individus, voire le FBI. Une lente descente aux enfers pour ces deux jeunes gens. Que son frère bien aimé la prenne pour une imposteur mine Karine... En parallèle, l’histoire est également vu du point de vue de Weber, un médecin spécialiste de cette maladie, forme rarissime de schizophrénie ... Un livre exigeant où le vocabulaire médical est parfois très présent. J’ai eu une préférence pour le personnage de Karine, de son ami Daniel, qui souhaite sauvegarder cette partie encore sauvage du Nebraska et ses oiseaux migrateurs, et aussi celui de la mystérieuse aide-soignante, Barbara ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Allantvers Posté le 25 Avril 2020
    Voilà un livre à déflagration lente, méandreux et multimodal, hasardeux et difficilement préhensible, à l'image d'un cerveau humain. Du pur Richard Powers : long, lent, complexe et habité. Tout commence et tout finit par un envol de grues cendrées au dessus de la rivière la Platte au Nebraska, dont je suis allée régulièrement au cours de ma lecture me régaler les yeux et les sens chaque fois que je me suis perdue dans ce livre. Il y a de quoi se perdre en effet quand un vol de grues est l'alpha et l'omega d'une intrigue où commencent et finissent un accidenté de la route qui ne reconnait plus sa soeur, cette soeur et ses secrets, un neurochirurgien renommé et une lumineuse aide-soignante. Mais, malgré quelques longueurs et une intrigue quand même assez capillotractée, il faut faire confiance à Powers qui sait où il veut emmener son lecteur. En ce qui me concerne, je referme ce livre avec la sensation d'avoir, par la littérature, saisi quelques bribes de compréhension du fonctionnement du cerveau là où un langage scientifique m'aurait laissé sur le bord de la route. Quelques bribes seulement, fort heureusement, tant sont vertigineux les concepts entrevus de réalité, d'identité et de... Voilà un livre à déflagration lente, méandreux et multimodal, hasardeux et difficilement préhensible, à l'image d'un cerveau humain. Du pur Richard Powers : long, lent, complexe et habité. Tout commence et tout finit par un envol de grues cendrées au dessus de la rivière la Platte au Nebraska, dont je suis allée régulièrement au cours de ma lecture me régaler les yeux et les sens chaque fois que je me suis perdue dans ce livre. Il y a de quoi se perdre en effet quand un vol de grues est l'alpha et l'omega d'une intrigue où commencent et finissent un accidenté de la route qui ne reconnait plus sa soeur, cette soeur et ses secrets, un neurochirurgien renommé et une lumineuse aide-soignante. Mais, malgré quelques longueurs et une intrigue quand même assez capillotractée, il faut faire confiance à Powers qui sait où il veut emmener son lecteur. En ce qui me concerne, je referme ce livre avec la sensation d'avoir, par la littérature, saisi quelques bribes de compréhension du fonctionnement du cerveau là où un langage scientifique m'aurait laissé sur le bord de la route. Quelques bribes seulement, fort heureusement, tant sont vertigineux les concepts entrevus de réalité, d'identité et de libre arbitre. Si je parlais en introduction de déflagration lente, c'est que je perçois (sensation trompeuse...) que ce roman n'a pas fini de faire son effet.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Emyllie Posté le 12 Avril 2020
    Aux confins du cerveau: la déroute. Ou est la réalité? Qui est “moi”? Un livre vertige qui nous amène vers le doute du libre arbitre
  • lehibook Posté le 27 Mai 2019
    Deuxième roman de cet auteur , deuxième choc . Cette fois le fond n’est pas le racisme et la musique mais le fonctionnement du cerveau humain ou plutôt son dysfonctionnement . A partir de l’histoire d’un patient atteint d’un syndrome de Capgras (je vous laisse découvrir) il élabore un véritable thriller neurologique ….mais c’est aussi un roman boomerang car sa lecture vous revient en pleine figure et vous amène à interroger le fonctionnement de votre propre cerveau . C’est très bien écrit et absolument fondé sur les dernières recherches savantes…Pour lecteurs costauds !
  • Lishbks Posté le 21 Février 2019
    Ponctué de descriptions poétiques servant de cadre aux migrations des grues, de réflexion sur l'écologie, mais aussi fort documenté sur le fonctionnement du cerveau, le texte de Richard Powers manie aussi habilement l'alternance de points de vue. Bien que tout soit rédigé à la 3eme personne, l'immersion dans l'esprit de chacun est totale. La rééducation de Mark notamment au début du roman illustre parfaitement sa réappropriation laborieuse du langage et de l'élaboration d'une pensée logique. Un roman enchanteur pour qui s'intéresse aux mécanismes inconscients qui régissent notre être et notre fonctionnement et qui ont un penchant pour la nature et plus particulièrement l'ornithologie. Pour les autres vous risquez tout de même d'y trouver quelques longueurs.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !