Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266321259
Code sériel : 18426
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
Le Cercle des mensonges
Date de parution : 10/03/2022
Éditeurs :
Pocket

Le Cercle des mensonges

Date de parution : 10/03/2022
La nouvelle enquête d'Héloïse Bouquet, entre quête personnelle et série de meurtres sans lien apparent...
Un meurtrier aux abois, pris dans une spirale infernale. Une agente d’entretien, obligée de prendre la fuite après avoir été témoin d’un meurtre. Un étudiant sans histoire tombé du toit... Un meurtrier aux abois, pris dans une spirale infernale. Une agente d’entretien, obligée de prendre la fuite après avoir été témoin d’un meurtre. Un étudiant sans histoire tombé du toit d’un immeuble en construction. Une femme bien sous tous rapports retrouvée assassinée dans une forêt près de Toulouse. Et si... Un meurtrier aux abois, pris dans une spirale infernale. Une agente d’entretien, obligée de prendre la fuite après avoir été témoin d’un meurtre. Un étudiant sans histoire tombé du toit d’un immeuble en construction. Une femme bien sous tous rapports retrouvée assassinée dans une forêt près de Toulouse. Et si tous ces événements étaient liés ? S’ils formaient les éléments d’une gigantesque toile ? Le lieutenant de police Urbain Malot, dit le Zèbre, et la gendarme Éloïse Bouquet enquêtent chacun de leur côté, tirant, sans le savoir, les fils d’une même pelote. Alors qu’Éloïse poursuit également la piste d’Anne Poey, la criminelle qui lui a échappé trois ans plus tôt, elle va devoir s’unir au Zèbre pour démêler l’écheveau qui les mènera jusqu’au dernier cercle des mensonges, au risque de se heurter à un adversaire beaucoup plus fort qu’eux…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266321259
Code sériel : 18426
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ericdesh 11/06/2022
    Céline Denjean avait fait fort avec Le cheptel. Je l'avais trouvé un peu moins inspirée avec Double amnesie. Ce cercle des mensonges est, selon moi, d'un niveau équivalent au Cheptel. Bons personnages, très bonne intrigue, écriture fluide, aucun temps morts, ... tous les ingrédients d'un très bon polar sont réunies. De plus, Céline Denjean conclue (à moins d'une surprise) parfaitement l'histoire du Cheptel (qu'il est plus que préférable d'avoir lu avant ce Cercle des mensonges). Céline Denjean, avec finalement encore peu de romans au compteur, fait partie des auteurs sur qui on peut compter.
  • Lunabiax 06/06/2022
    Une femme de ménage assiste au meurtre d'un jeune homme qui n'est autre que le neveu du ministre des finances. Persuadée que les assassins l'ont vue, et sans papiers, elle préfère se cacher plutôt que d'aller voir la police. C'est sa collègue qui est tuée. Le lieutenant de police Urbain Malot, surnommé le Zèbre, enquête sur cette mort. Pendant ce temps, la gendarme Eloïse est chargée d'identifier le meurtrier d'une femme retrouvée dans la forêt de Buzet, près de Toulouse. Ces deux enquêtes vont se rejoindre et révéler l'existence d'un laboratoire clandestin qui utilise des SDF comme cobayes pour des expériences illégales… Un thriller bien construit, qui évite le piège d'une révélation à la Hercule Poirot et met en lumière l'impuissance des enquêteurs et de la justice quand sont impliquées des personnalités puissantes. Malgré deux enquêtes parallèles – et une troisième, puisqu'Eloïse est en off sur la trace d'une ancienne grande prêtresse - qui ne se lient que tardivement et de nombreux personnages, le lecteur y retrouve facilement ses petits. Quant aux deux protagonistes, malgré un dénouement un peu attendu, ils sont attachants et plutôt bien caractérisés. Un bon moment de lecture.
  • Deslivresalire 23/05/2022
    Le lieutenant Urbain Malot enquête sur le suicide du neveu du ministre des finances à Toulouse. Un suicide assez ordinaire selon les premiers éléments de l'enquête. Mais il ne sait pas encore que l'agent d'entretien qui travaillait dans l'immeuble d'à coté, a vu ce qui s'est vraiment passé. Et qu'elle est en fuite depuis que celle qui travaillait avec elle ce même jour s'est faite assassiner, probablement parce que les assassins, qui l'ont repérée aussi, ont dû la confondre. De son coté et non loin de là, le Capitaine Éloïse Bouquet enquête sur le meurtre d'une jeune femme sans histoire, retrouvée dans un bois. Au fil de leurs découvertes respectives, ils avanceront l'un vers l'autre car leurs enquêtes sont reliées par une organisation dont ils ignorent tout, mais dont la taille et l'influence dépasse leur imagination. Tout en travaillant sur la résolution du meurtre de cette jeune femme, Éloïse est également en quête de retrouver Anne Poey, la grande prêtresse du Cheptel, toujours en fuite. A mon avis : Trois affaires en une, c'est beaucoup. Cela fait intervenir de nombreux personnages différents, qu'il est plus facile de cerner lorsqu'on a déjà lu le Cheptel, car ce sont pour certains d'entre eux les mêmes protagonistes. Dans le cas... Le lieutenant Urbain Malot enquête sur le suicide du neveu du ministre des finances à Toulouse. Un suicide assez ordinaire selon les premiers éléments de l'enquête. Mais il ne sait pas encore que l'agent d'entretien qui travaillait dans l'immeuble d'à coté, a vu ce qui s'est vraiment passé. Et qu'elle est en fuite depuis que celle qui travaillait avec elle ce même jour s'est faite assassiner, probablement parce que les assassins, qui l'ont repérée aussi, ont dû la confondre. De son coté et non loin de là, le Capitaine Éloïse Bouquet enquête sur le meurtre d'une jeune femme sans histoire, retrouvée dans un bois. Au fil de leurs découvertes respectives, ils avanceront l'un vers l'autre car leurs enquêtes sont reliées par une organisation dont ils ignorent tout, mais dont la taille et l'influence dépasse leur imagination. Tout en travaillant sur la résolution du meurtre de cette jeune femme, Éloïse est également en quête de retrouver Anne Poey, la grande prêtresse du Cheptel, toujours en fuite. A mon avis : Trois affaires en une, c'est beaucoup. Cela fait intervenir de nombreux personnages différents, qu'il est plus facile de cerner lorsqu'on a déjà lu le Cheptel, car ce sont pour certains d'entre eux les mêmes protagonistes. Dans le cas contraire, on a tendance à se perdre dans la multiplicité des identités. C'est le premier écueil de ce roman, pourtant ciselé dans son scénario et extrêmement précis dans ses descriptions. Les chapitres s'enchainent tous de la même façon : un petit paragraphe sur la météo et l'atmosphère de la scène, puis une description très précise des situations, une action et des enquêtes bien menées qui permettent au lecteur d'avancer au rythme des enquêteurs. Ça c'est vraiment réussi. Le deuxième écueil cependant, c'est la fin de l'enquête sur les assassinats du neveu du ministre et de la jeune femme retrouvée dans les bois, puisque les deux se rejoignent. Pour ne pas dévoiler le scénario je ne vous en dirai pas davantage, mais la conclusion de cette affaire est assez décevante, même si elle est sans doute très réaliste et proche de ce que l'on doit rencontrer dans la "vraie vie". C'est certainement pour cette raison que l'affaire Virinaë (du nom de la prêtresse du Cheptel), refait surface et trouve son épilogue ici. Sans quoi, ce roman serait sans doute un peu creux. C'est dommage car la construction et les mises en situations sont assez réussies. Alors bien sûr, il n'est pas indispensable d'avoir lu le Cheptel en amont, mais tout de même c'est beaucoup plus confortable pour aborder ce roman dont le sens du titre m'échappe encore. Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog : https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cassy 04/05/2022
    Quel bonheur de retrouver Héloïse Bouquet, l’enquêtrice héroïne des précédents romans de l’autrice ! L’officier de gendarmerie va enquêter sur une affaire de meurtre, une femme a été retrouvée assassinée dans un bois. En alternance, nous suivons Urbain, dit le Zèbre en raison d’une particularité physique, en charge de deux affaires : un suicide et un meurtre ayant eu lieu à proximité l’un de l’autre. Et si toutes ces histoires étaient liées ? Et, cerise sur le gâteau, Héloïse décide de rouvrir une enquête faisant écho au roman Le Cheptel, où la coupable n’a toujours pas été arrêtée. J’ai adoré suivre cette double enquête où les chapitres défilent à grande vitesse. J’ai aimé les thématiques abordées, notamment celle des sans-papiers et des SDF. J’ai aussi apprécié la participation d’Amanda, la journaliste, fonction habituellement détestée par les forces de l’ordre. Mais pas ici, car Héloïse a tissé un véritable lien avec la journaliste. L’intrigue de ce roman prend une tournure très intéressante avec un volet scientifique qui m’a captivée. La fin m’a totalement prise au dépourvu. Pour conclure, je suis conquise par les thrillers de Céline Denjean
  • Marilynzillah 22/04/2022
    Quatrième opus publié par Céline Denjean, "Le Cercle des mensonges" voit la résolution finale de l’enquête commencée trois ans plus tôt dans "Le Cheptel". Ce dernier étant largement plébiscité depuis sa parution sur tous les réseaux des aficionados et autres « mordus de thrillers », je ne peux donc que largement vous conseiller de lire "Le Cheptel" avant de vous engager dans "Le Cercle des mensonges". Vous pourrez ainsi profiter de ce thriller où trois enquêtes se développement et se croisent tout en mesurant l’évolution des personnages. Car il y a beaucoup de références au "Cheptel" et il faut donc voir ce tome comme la suite directe de ce précédent succès de Céline Deanjean. Ça commence fort. On assiste en direct, au travers des yeux d’Efia M’Bani – femme de ménage dans un grand complexe de bureaux et accessoirement sans papiers avec une OQTF (obligation de quitter le territoire) aux fesses – au meurtre du jeune Thomas Andrieu, étudiant en sociologie… Cette scène est glaçante car on reste là, à observer et la disposition des lieux impose l’inaction à Efia… Une première enquête est alors confiée à la SRPJ de Toulouse avec Urbain Malot, dit le Zèbre, Margaux, Nounours et... Quatrième opus publié par Céline Denjean, "Le Cercle des mensonges" voit la résolution finale de l’enquête commencée trois ans plus tôt dans "Le Cheptel". Ce dernier étant largement plébiscité depuis sa parution sur tous les réseaux des aficionados et autres « mordus de thrillers », je ne peux donc que largement vous conseiller de lire "Le Cheptel" avant de vous engager dans "Le Cercle des mensonges". Vous pourrez ainsi profiter de ce thriller où trois enquêtes se développement et se croisent tout en mesurant l’évolution des personnages. Car il y a beaucoup de références au "Cheptel" et il faut donc voir ce tome comme la suite directe de ce précédent succès de Céline Deanjean. Ça commence fort. On assiste en direct, au travers des yeux d’Efia M’Bani – femme de ménage dans un grand complexe de bureaux et accessoirement sans papiers avec une OQTF (obligation de quitter le territoire) aux fesses – au meurtre du jeune Thomas Andrieu, étudiant en sociologie… Cette scène est glaçante car on reste là, à observer et la disposition des lieux impose l’inaction à Efia… Une première enquête est alors confiée à la SRPJ de Toulouse avec Urbain Malot, dit le Zèbre, Margaux, Nounours et toute la bande. Ils cherchent, creusent, interrogent, discutent, réfléchissent, convoquent. Le lecteur fait partie intégrante de cette équipe et partage « en live » les raisonnements et les hypothèses des flics. C'est une écriture riche, intense et palpitante. À l’autre extrémité de l’entité de Toulouse, le cadavre d’une femme est retrouvé en bordure de forêt. Rapidement, on découvre qu’il s’agit de Céline Servat, prof de biologie, épouse aimante et femme discrète. Les gendarmes dirigent l’enquête en l’équipe de la capitaine Eloïse Bouquet (déjà présente dans "le Cheptel"). Et c’est là que démarre la troisième enquête. Comme Eloïse a perdu son conjoint dans "le Cheptel" et que Anne Poey, la responsable de son chagrin a réussi à s’enfuir, Eloïse fait appel à Amanda (journaliste présente aussi dans "le Cheptel") pour une enquête illégale afin de mettre la main sur la fugitive. C’est un roman policier vraiment intéressant, avec beaucoup d’hypothèses et de réflexions d’enquête. On sent dès le départ que les deux enquêtes principales vont se rejoindre et on l’attend avec impatience afin de comprendre les détails de cette histoire. J'ai beaucoup aimé, c'est un livre qui se lit très aisément!
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !