RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Cri

            Pocket
            EAN : 9782266279864
            Code sériel : 17077
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 560
            Format : 108 x 177 mm
            Le Cri

            Date de parution : 11/01/2018
            À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort,... À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

            « Nicolas Beuglet a branché sa plume sur du 20 000 volts : les chapitres se déroulent comme autant de scènes électrisantes au rythme infernal. » Marie Rogatien – Le Figaro Magazine

            « Un polar qu'on ne peut pas lâcher avant de l'avoir fini tellement c'est passionnant. » Marina Carrère d'Encausse – France 5
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266279864
            Code sériel : 17077
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 560
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Ce thriller exceptionnel, inspiré par des événements réels, est aussi une réflexion sur la vie après la mort. »
            Philippe Vallet, Le livre du jour – France Info

            « Un polar qu’on ne peut pas lâcher avant de l’avoir fini tellement c’est passionnant. »
            Marina Carrère d’Encausse, Le Magazine de la santé – France 5

            « C’est une pure merveille. […] Magnifiquement fait. »
            Gérard Collard, Le Magazine de la santé – France 5

            « Ce thriller est l’un des meilleurs de la rentrée. Addictif. »
            Michel Primault, Femme actuelle

            « Nicolas Beuglet a branché sa plume sur du 20 000 volts : les chapitres se déroulent comme autant de scènes électrisantes au rythme infernal. »
            Marie Rogatien, Le Figaro Magazine

            « Un des meilleurs livres écrits cette année. »
            Sébastien Dubos, La Dépêche du Midi

            « Redoutable page-turner, rythmé, tendu, écrit comme on filme caméra sur l’épaule. »
            Franck Boitelle, Paris-Normandie

            « Rythme, climat, nourritures intellectuelles : l’entreprise magistrale ne laisse pas indemne. » Renée Mourgues, La République des Pyrénées

            « Un de ces livres qu’il est difficile de lâcher avant la dernière page. »
            Lyliane Mosca, L’Est-Éclair

            « Glaçant »
            David Moginier, 24 heures

            « Un thriller coup de poing ! »
            Stéphanie Lohr, Ici Paris
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • plume2fer Posté le 10 Mars 2019
              Nicolas Beuglet commence par nous ouvrir les portes d'un hôpital psychiatrique dans lequel un corps fut retrouvé, le visage torturé par la peur. Sarah Geringën, l'inspectrice chargée de l'enquête ne se doutait pas qu'en pénétrant les lieux, elle signait pour une terrifiante plongée dans les ténèbres. Sarah, un personnage en or, une femme au caractère de feu, crevant de son cœur en lambeaux, qui pourtant affronte ici un ennemi trop grand pour elle. A l’aide de son compagnon de fortune, elle traquera celle qui est au cœur du livre, celle qu'on nomme La mort, Celle dont le passage fait taire les rires, fait courber les dos, celle qui fait s’enlacer les vivants pour panser leurs peines. L’auteur nous emmène loin, dans des contrées noires et glaciales où la raison n’a pas lieu d’être. Guidé par des travaux scientifiques, dont les références sont à la fin de l’ouvrage, il nous emporte dans un voyage hors du commun, je dirai même hors du monde des vivants. Il y a du génie dans ce livre, même si le récit souffre parfois de moments d’errance. Nos deux héros endureront bien des souffrances, mais vous savez ce qu'on dit, l'amour donne des ailes. Le Cri, qui sans aucun... Nicolas Beuglet commence par nous ouvrir les portes d'un hôpital psychiatrique dans lequel un corps fut retrouvé, le visage torturé par la peur. Sarah Geringën, l'inspectrice chargée de l'enquête ne se doutait pas qu'en pénétrant les lieux, elle signait pour une terrifiante plongée dans les ténèbres. Sarah, un personnage en or, une femme au caractère de feu, crevant de son cœur en lambeaux, qui pourtant affronte ici un ennemi trop grand pour elle. A l’aide de son compagnon de fortune, elle traquera celle qui est au cœur du livre, celle qu'on nomme La mort, Celle dont le passage fait taire les rires, fait courber les dos, celle qui fait s’enlacer les vivants pour panser leurs peines. L’auteur nous emmène loin, dans des contrées noires et glaciales où la raison n’a pas lieu d’être. Guidé par des travaux scientifiques, dont les références sont à la fin de l’ouvrage, il nous emporte dans un voyage hors du commun, je dirai même hors du monde des vivants. Il y a du génie dans ce livre, même si le récit souffre parfois de moments d’errance. Nos deux héros endureront bien des souffrances, mais vous savez ce qu'on dit, l'amour donne des ailes. Le Cri, qui sans aucun doute est un excellent thriller, invite en prime à une réflexion ancrée dans l’histoire : que devenons-nous après la mort ? Une réflexion savamment présentée par l’auteur. Merci de m’avoir lu. Cyril.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Acidus Posté le 7 Mars 2019
              Dès l'ouverture, Nicolas Beuglet nous présente son enquêtrice, Sarah Geringën, comme une personne instable psychologiquement depuis sa rupture avec son conjoint. Elle va pourtant se charger de l'enquête d'une mort suspecte au sein d'un hôpital psychiatrique. La victime est décédée d'une mort étrange en laissant derrière elle de nombreuses énigmes qui amèneront la jeune femme au cœur de la folie et de la mystique. On ne peut évidemment pas en dire beaucoup plus car l'intrigue du Cri joue beaucoup sur les rebondissements et le suspens. Et du suspens, il y en a ! Petit à petit, l'histoire déroule un certain nombre de questions dont on veut connaître les réponses. Et autant vous dire qu'elles sont à la hauteur de nos attentes. Ce roman est un thriller captivant, parfaitement rythmé et surtout bien documenté. On peut reprocher deux choses à son auteur : de verser un peu trop dans l'action inutile et son style passe-partout. En somme, « Le cri » de Nicolas Beuglet est un bon page-turner, agréable à lire mais qui ne le laissera pas un souvenir impérissable.
            • Tostaky61 Posté le 7 Mars 2019
              Il arrive que notre regard soit attiré par un titre, une couverture, un article dans la presse, une chronique ou la "critique" d'un lecteur. Il arrive qu'on passe plusieurs fois devant un livre en se disant : " Tiens, j'en ai entendu parler de celui-là " Et puis, à force, il vous obsède et il finit par tomber dans vos mains. Vous ne savez pas pourquoi, mais il va rejoindre votre immense PAL. Et puis quand même,  vous vous dites, allez, on va pas le laisser là  ? C'est ce qui est arrivé à ce thriller de Nicolas Beuglet. J'ai été un peu aidé, il faut le dire, par une amie, qui l'ayant elle-même sortie de sa pile, ne cessait de me répéter : "Ce livre est pour toi". Elle avait raison. Pendant qu'elle peinait à sa lecture, moi, je m'ai dévoré. Ce cri perçant m'a déchiré les tympans. Dès les premières pages. Un mort dans un asile psychiatrique en Norvège. Banale. Un suicide. Mais à bien y regarder, Sarah, l'inspectrice chargée de l'enquête trouve ça louche. Y a des trucs qui coincent. Trente-six ans qu'il était là ce malade. Sans identité. Juste un numéro. Un numéro gravé sur son front. Et c'est parti pour 490 pages. Quasi sans temps morts. On court. On... Il arrive que notre regard soit attiré par un titre, une couverture, un article dans la presse, une chronique ou la "critique" d'un lecteur. Il arrive qu'on passe plusieurs fois devant un livre en se disant : " Tiens, j'en ai entendu parler de celui-là " Et puis, à force, il vous obsède et il finit par tomber dans vos mains. Vous ne savez pas pourquoi, mais il va rejoindre votre immense PAL. Et puis quand même,  vous vous dites, allez, on va pas le laisser là  ? C'est ce qui est arrivé à ce thriller de Nicolas Beuglet. J'ai été un peu aidé, il faut le dire, par une amie, qui l'ayant elle-même sortie de sa pile, ne cessait de me répéter : "Ce livre est pour toi". Elle avait raison. Pendant qu'elle peinait à sa lecture, moi, je m'ai dévoré. Ce cri perçant m'a déchiré les tympans. Dès les premières pages. Un mort dans un asile psychiatrique en Norvège. Banale. Un suicide. Mais à bien y regarder, Sarah, l'inspectrice chargée de l'enquête trouve ça louche. Y a des trucs qui coincent. Trente-six ans qu'il était là ce malade. Sans identité. Juste un numéro. Un numéro gravé sur son front. Et c'est parti pour 490 pages. Quasi sans temps morts. On court. On fonce en voiture. On prend l'avion. On se bat. On se défend. On enrage. On crie. On pleure. On meurt. Tous les ingrédients d'un bon thriller sont là. Et même quand le fond de l'histoire, le pourquoi tout ça,  semble prendre un peu trop de place dans le récit, quand on y croit presque plus, Beuglet ne nous laisse pas le temps de respirer, il relance la mécanique. Ça repart. Et puis, et si tout était vrai ? Si ce roman vous apportait quelques révélations troublantes ? Quand la science, la religion, la CIA font cause commune, qui sait jusqu'où on peut aller ? Pourquoi il était pour moi ce livre ? Parce que c'est ce que j'aime, même si je n'aime pas que ce genre littéraire. Une enquête,  de l'action, du dépaysement et du suspense. Avis aux amateurs.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nananinja Posté le 6 Mars 2019
              Très bon thriller mais un peu trop ésotérique sur la fin. J'y ai trouvé quelques longueuers parfois et trop de facilités scénaristiques mais l'intrigue de départ est vraiment bonne.
            • Lecturepissenlit Posté le 23 Février 2019
              Direction la Norvège avec ce Thriller bien français ! Nous suivons Sarah Geringën, inspectrice à Oslo, qui est appelée en urgence dans un hôpital psychiatrique afin d'enquêter sur ce qui semblerait-être le suicide d'un patient. Les découvertes faites par Sarah dans cet hôpital la mèneront sur des pistes dangereuses tout autour du monde et il faudra beaucoup de courage et de sang froid à cette ancienne membre des forces spéciales norvégiennes et des forces armées pour découvrir ce que certains se tuent à cacher au monde entier, et qui pourrait changer l'humanité à tout jamais. Je ressors de cette lecture éprouvée, quelle aventure ! Je m'attendais à passer un bon moment en Norvège et j'ai finalement voyagé bien plus que je ne l'aurais imaginé ! Cette histoire nous permet de découvrir (ou redécouvrir) un pan de l'Histoire pas très glorieux après la seconde guerre mondiale. Très vite un sentiment de malaise nous envahi face aux découvertes de Sarah, et malgré cela, plus elle en découvre, plus on est captivé et plus on veut en savoir davantage ! Nicolas Beuglet sait vraiment nous faire bouillir d'envie de découvrir la suite, c'est un véritable page-turner qu'il m'a été très difficile de lâcher et ce dès les premiers chapitres,... Direction la Norvège avec ce Thriller bien français ! Nous suivons Sarah Geringën, inspectrice à Oslo, qui est appelée en urgence dans un hôpital psychiatrique afin d'enquêter sur ce qui semblerait-être le suicide d'un patient. Les découvertes faites par Sarah dans cet hôpital la mèneront sur des pistes dangereuses tout autour du monde et il faudra beaucoup de courage et de sang froid à cette ancienne membre des forces spéciales norvégiennes et des forces armées pour découvrir ce que certains se tuent à cacher au monde entier, et qui pourrait changer l'humanité à tout jamais. Je ressors de cette lecture éprouvée, quelle aventure ! Je m'attendais à passer un bon moment en Norvège et j'ai finalement voyagé bien plus que je ne l'aurais imaginé ! Cette histoire nous permet de découvrir (ou redécouvrir) un pan de l'Histoire pas très glorieux après la seconde guerre mondiale. Très vite un sentiment de malaise nous envahi face aux découvertes de Sarah, et malgré cela, plus elle en découvre, plus on est captivé et plus on veut en savoir davantage ! Nicolas Beuglet sait vraiment nous faire bouillir d'envie de découvrir la suite, c'est un véritable page-turner qu'il m'a été très difficile de lâcher et ce dès les premiers chapitres, ce qui est plutôt rare en ce qui me concerne. Une bonne partie du livre est écrit avec un compte à rebours, c'est stressant, c'est oppressant et bien que parfois le décompte des heures soit un peu hasardeux et que certaines activités soient beaucoup plus chronophages que d'ordinaires, je me suis laissée prendre. Et nul doute que la plume de Nicolas Beuglet y est pour quelque chose ! J'ai beaucoup aimé le pied de nez de cette fin. Je lisais beaucoup d'avis négatifs sur la fin, mais justement, je trouve qu'elle met bien en valeur la bêtise humaine à plusieurs niveaux. J'ai été surprise, je ne l'ai pas vue venir, un régal ! C'est vraiment un livre que je recommande pour son additivité ! N'espérez pas vous reposer avec cette lecture, une vraie course contre la montre où l'on a du mal à reprendre son souffle !
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.