En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Cri

        Pocket
        EAN : 9782266279864
        Code sériel : 17077
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 560
        Format : 108 x 177 mm
        Le Cri

        Date de parution : 11/01/2018
        À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort,... À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

        « Nicolas Beuglet a branché sa plume sur du 20 000 volts : les chapitres se déroulent comme autant de scènes électrisantes au rythme infernal. » Marie Rogatien – Le Figaro Magazine

        « Un polar qu'on ne peut pas lâcher avant de l'avoir fini tellement c'est passionnant. » Marina Carrère d'Encausse – France 5
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266279864
        Code sériel : 17077
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 560
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LauBlue Posté le 14 Octobre 2018
          Dans un hôpital psychiatrique en périphérie d’Olso, le suicide du patient 488, surnommé ainsi en raison du nombre tatoué sur son front va entraîner l’inspectrice Sarah Geringën sur une enquête aux nombreuses ramifications. S’ensuit une course contre la montre plus ou moins vraisemblable pour déjouer le chantage exercé sur Christopher, journaliste, qui se trouve mêler à cette enquête bien malgré lui. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman de Nicolas Beuglet un thriller réussi. Beaucoup de suspens, des énigmes à résoudre en un temps record, de la violence, un brin de sentiments… J’ai été séduite par l’idée principale : tenter de comprendre ce cri de peur primale qui mène à la mort. L’enquête amène quelques autres idées intéressantes, où la psychologie, la religion et l’espionnage font de ce Cri une lecture aisée à l’intrigue addictive. Hélas, comme beaucoup d’autres dans le genre, la surenchère de situations invraisemblables, de drame et de jeu de piste à rallonge, finit par lasser et laisse un arrière-goût de déjà lu.
        • ralphdespres Posté le 12 Octobre 2018
          Un thriller efficace! A recommander aux amateurs du genre.
        • Davpunk Posté le 11 Octobre 2018
          Premier roman de Nicolas Beuglet, Le cri laisse envisager le meilleur pour la suite. En effet, ce premier roman est tout à fait réussit... Alors qu'elle vient de se faire larguer par son petit ami infidéle, Sarah Geringen, inspectrice de Police Norvégienne, est appelé pour résoudre une affaire. Un patient de l'hôpital psychiatrique de Gaustad est décédé. Sur son visage, une expression d'intense terreur et l'hôpital semble dissimuler des choses. Une enquête qui va la mener bien loin. En France, Aux Etats-Unis... et peut-être même aux frontiéres de la vie et de la mort... En soit, il y a de nombreuses choses dans ce roman qui sont des lieux communs du genre. La rencontre d'un "collaborateur" alors qu'elle a l'habitude de travailler seule, une attitude mutique pour Sarah, de l'action, et de la recherche. Ce qui m'a intéressé, pour ma part, c'est surtout les routes vers lesquelles l'enquête va les mener. Le sujet de la religion, tout comme celui de la connaissance de l'univers et de ses nombreux mystéres. Les lier revient à associer la foi et la science. A priori une association contre nature mais qui fonctionne parfaitement dans le cadre de ce roman. Bien entendu, il y a de nombreuses... Premier roman de Nicolas Beuglet, Le cri laisse envisager le meilleur pour la suite. En effet, ce premier roman est tout à fait réussit... Alors qu'elle vient de se faire larguer par son petit ami infidéle, Sarah Geringen, inspectrice de Police Norvégienne, est appelé pour résoudre une affaire. Un patient de l'hôpital psychiatrique de Gaustad est décédé. Sur son visage, une expression d'intense terreur et l'hôpital semble dissimuler des choses. Une enquête qui va la mener bien loin. En France, Aux Etats-Unis... et peut-être même aux frontiéres de la vie et de la mort... En soit, il y a de nombreuses choses dans ce roman qui sont des lieux communs du genre. La rencontre d'un "collaborateur" alors qu'elle a l'habitude de travailler seule, une attitude mutique pour Sarah, de l'action, et de la recherche. Ce qui m'a intéressé, pour ma part, c'est surtout les routes vers lesquelles l'enquête va les mener. Le sujet de la religion, tout comme celui de la connaissance de l'univers et de ses nombreux mystéres. Les lier revient à associer la foi et la science. A priori une association contre nature mais qui fonctionne parfaitement dans le cadre de ce roman. Bien entendu, il y a de nombreuses choses que l'on peut contraste si, comme moi, on a un esprit purement scientifique mais là n'est pas la question. Car ici, tout cela donne une vraie consistance à cette enquête, du coup fort plaisante à lire et que je vous conseille !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Tortellini Posté le 10 Octobre 2018
          Dès le départ on sent qu'on va avoir à faire à une histoire d'une froideur comme je les aime. Imaginez vous en quelques pages on découvre, notre future héroïne, l'inspectrice Geringën, qui vient de se faire plaquer par son mari et qui reçoit un appel pour une mort suspecte dans un hôpital psychiatrique, le tout les pieds glacés dans la nuit norvégienne, sympa comme ambiance ! Dès les premiers chapitres l'auteur nous met au parfum et l'histoire commence sur les chapeaux de roues, nous entraînant à la découverte de vieux dossiers datant de la guerre froide et mêlant scientifiques fous à la recherche des tréfonds de l'âme humaine, implication de la CIA et religion catholique. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Sarah Geringën, une femme qui parle peu, qui ne s'embarrasse pas de politesse et autres courbettes de midinette et qui traîne derrière-elle un lourd passé de militaire dans les forces spéciales. Mon avis sur le second protagoniste, Christopher, est plus nuancé. Dans le genre gendre idéal (ancien célibataire habitué à séduire les femmes, il se range et devient un excellent père de substitution pour son, neveu … Mouais !), c'est un personnage qui me paraît un tantinet trop « irréel ».... Dès le départ on sent qu'on va avoir à faire à une histoire d'une froideur comme je les aime. Imaginez vous en quelques pages on découvre, notre future héroïne, l'inspectrice Geringën, qui vient de se faire plaquer par son mari et qui reçoit un appel pour une mort suspecte dans un hôpital psychiatrique, le tout les pieds glacés dans la nuit norvégienne, sympa comme ambiance ! Dès les premiers chapitres l'auteur nous met au parfum et l'histoire commence sur les chapeaux de roues, nous entraînant à la découverte de vieux dossiers datant de la guerre froide et mêlant scientifiques fous à la recherche des tréfonds de l'âme humaine, implication de la CIA et religion catholique. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Sarah Geringën, une femme qui parle peu, qui ne s'embarrasse pas de politesse et autres courbettes de midinette et qui traîne derrière-elle un lourd passé de militaire dans les forces spéciales. Mon avis sur le second protagoniste, Christopher, est plus nuancé. Dans le genre gendre idéal (ancien célibataire habitué à séduire les femmes, il se range et devient un excellent père de substitution pour son, neveu … Mouais !), c'est un personnage qui me paraît un tantinet trop « irréel ». Par contre, le père de Christopher, il est … il est … il … quoi, vous vous attendiez à ce que je vous en dévoile plus sur ce personnage ? Eh bah vous rêvez 😉 Courez-vous procurez ce roman si vous voulez en savoir plus ! Pour ma part j'ai littéralement dévoré ce roman et je vous conseille d'en faire de même !
          Lire la suite
          En lire moins
        • ROUMANOFFBE Posté le 8 Octobre 2018
          Ca bouge, ça remue, y a de l'action dans les livres de Nicolas Beuglet. L'enquêtrice principale n'est pas au bout de ses peines pour trouver les auteurs de crimes, elle est prête à braver les interdits de ses chefs, il s'agit d'une véritable intrépide. Son équipier n'est pas non plus épargné et finalement ce couple improbable aura besoin de tout leur courage pour arriver à leurs fins même si toutes les embûches se mettent en travers de leur chemin. Bon, je vous l'accorde, tout n'est pas toujours crédible mais il s'agit d'un bon livre d'action alors laissez-vous abuser :-)

        Ils en parlent

        « Ce thriller exceptionnel, inspiré par des événements réels, est aussi une réflexion sur la vie après la mort. »
        Philippe Vallet, Le livre du jour – France Info

        « Un polar qu’on ne peut pas lâcher avant de l’avoir fini tellement c’est passionnant. »
        Marina Carrère d’Encausse, Le Magazine de la santé – France 5

        « C’est une pure merveille. […] Magnifiquement fait. »
        Gérard Collard, Le Magazine de la santé – France 5

        « Ce thriller est l’un des meilleurs de la rentrée. Addictif. »
        Michel Primault, Femme actuelle

        « Nicolas Beuglet a branché sa plume sur du 20 000 volts : les chapitres se déroulent comme autant de scènes électrisantes au rythme infernal. »
        Marie Rogatien, Le Figaro Magazine

        « Un des meilleurs livres écrits cette année. »
        Sébastien Dubos, La Dépêche du Midi

        « Redoutable page-turner, rythmé, tendu, écrit comme on filme caméra sur l’épaule. »
        Franck Boitelle, Paris-Normandie

        « Rythme, climat, nourritures intellectuelles : l’entreprise magistrale ne laisse pas indemne. » Renée Mourgues, La République des Pyrénées

        « Un de ces livres qu’il est difficile de lâcher avant la dernière page. »
        Lyliane Mosca, L’Est-Éclair

        « Glaçant »
        David Moginier, 24 heures

        « Un thriller coup de poing ! »
        Stéphanie Lohr, Ici Paris
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com