Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264072368
Code sériel : 1682
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Légendes d'automne - Nouvelle traduction

Brice Matthieussent (traduit par)
Date de parution : 21/02/2019
L’œuvre majeure de Jim Harrison, à re-lire pour la première fois !
Légendes d’automne est un recueil de trois novellas publié en 1981 dans une traduction de Serge Lenz. Ce livre compte avec Dalva parmi les plus gros succès de Jim Harrison. Brice Matthieussent, le traducteur de l’essentiel de son œuvre, nous propose aujourd’hui une nouvelle traduction.

 « Les trois longues nouvelles de...
Légendes d’automne est un recueil de trois novellas publié en 1981 dans une traduction de Serge Lenz. Ce livre compte avec Dalva parmi les plus gros succès de Jim Harrison. Brice Matthieussent, le traducteur de l’essentiel de son œuvre, nous propose aujourd’hui une nouvelle traduction.

 « Les trois longues nouvelles de Légendes d’automne occupent une place singulière dans l’œuvre de Jim Harrison. Chacune d’elles a la dureté limpide et tranchante d’un cristal de roche arraché tel quel aux profondeurs de la psyché humaine. Jamais sans doute l’écrivain ne retrouva ensuite la pureté et la puissance de ces nouvelles compactes, marquées au sceau de l’excès et de la démesure. La vengeance est l’obsession de la première, la métamorphose le thème élégiaque de la deuxième, un destin tragique irrigue la dernière. Jamais non plus dans la production ultérieure, certes prolixe et généreuse de Jim Harrison, la folie, la mort, les carnages, les délires, l’errance et le vice, la cupidité et l’égoïsme, les aberrations du comportement et de l’Histoire ne s’entrelaceront avec autant de violence et de grâce aux beautés chatoyantes des êtres et du paysage américain. » Brice Matthieussent
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072368
Code sériel : 1682
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paroles Posté le 7 Novembre 2021
    Légendes d’automne regroupent trois textes, trois textes à l’écriture râpeuse, sèche comme le désert et qui fait la part belle à l’homme et sa complexité. Criminel et homme d’honneur. Introspection et choix réfléchi. Amour et liberté. Cruauté et délicatesse. Amitié et trahison. Bref des récits qui plongent le lecteur au coeur des émotions et des grands espaces américains, du respect des anciennes nations et de la nature. Une vengeance est l’histoire d’un homme bafoué par sa femme et celle d’un amant transi d’amour pour sa belle. Mais lequel des deux gagnera la partie... L’homme qui abandonna son nom ou comment Nordstrom prit conscience de la vacuité de son existence et renonça à tout ce qui faisait sa vie pour se tourner vers celle qu’il s’était enfin lui-même choisie. Légendes d’automne, peut-être le texte que j’ai le moins aimé, est le récit de trois frères, élevés par leur père, revenus de la Première guerre mondiale et qui essaient de se réadapter au monde tel qu’ils semblent l’avoir laissé.
  • Dunadan Posté le 26 Août 2021
    Les romans de Harrison font entrevoir en chacun de nous l'ombre portée du criminel, du tricheur et du saint. Au surplus, le style est à lui seul un chef d'oeuvre, une leçon pour les auteurs français plus habiles à sodomiser les mouches de la ponctuation, à sacraliser des arguties qu'à livrer une inspiration urgente. Le roman, pour Harrison, c'est la religion du délire, il enivre les mots, les saoule à mort ; il écrit à tue-tête et bâtit des phrases où se devinent encore les ahans et les suées. Jim Harrison est un écrivain passionné, donc il nous passionne. (Yann Queffelec, Le Nouvel Observateur, 1981. 4ème de couverture chez 10/18, édition de 1994)
  • Clariuss51 Posté le 13 Août 2021
    Ce premier contact avecJim Harrison m’a donné envie de découvrir ses autres lives. Ces trois nouvelles m’ont absorbé du début à la fin, présentent un style et un fil narratif tout à fait nouveau pour moi. À travers le vie mouvementée de personnages attachants, ces histoires abordent les grands thèmes des mystères de l’âme humaine. J’ai également aimé l’époque et les références historiques américaines de ces nouvelles (prohibition, guerre de 14-18, massacre en masse des indiens…).
  • LauraBrams Posté le 11 Juillet 2021
    J'ai emprunté "Légendes d'automne" à la bibliothèque et j'ai enfin rencontré Jim Harrison. Il a une écriture sans censure, qui sent la sueur, la brutalité, la vie dure des hommes. Il chante une langue vivante, bourrée de sensualité et de vie, comme une grosse tranche de boeuf saignante. Ce gars ne cherche pas à faire des phrases, dédaigne les fioritures. Il décrit sans vous emmerder et vous prend par la main pour vous faire découvrir un monde rustique de peur et de vengeance. Quelle richesse d’écriture, quelle intensité, quelle qualité de description. Chaque paragraphe est un coup de poing, une histoire intégrale. Yes !
  • society Posté le 21 Avril 2021
    Tout simplement magique. La nouvelle qui donne son nom au recueuil est ce que j'ai lu de plus incroyable depuis longtemps. Bien m'a prit d'oublier les nouveautés bien souvent décevantes et me plonger dans ce livre qui attendait depuis longtemps sous ma pile.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…