En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les morsures de l'ombre

        Pocket
        EAN : 9782266181365
        Code sériel : 13622
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        Les morsures de l'ombre

        Date de parution : 10/09/2009

        Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
        À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De...

        Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
        À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
        Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

        « Un roman glaçant, qui ferait passer le Misery de Stephen King pour un roman d'ados ! » Bien dans ma vie !

        Prix SNCF du polar français, Prix Intramuros et Prix du festival international du Roman noir

        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

         

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266181365
        Code sériel : 13622
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • isabelleisapure Posté le 29 Juillet 2018
          A l’angoisse d’être prisonnier dans une cave s’ajoute l’incompréhension pour le commissaire Lorand. Comment est-il arrivé là et pourquoi ? Lorsqu’il avait fait la connaissance de cette rousse flamboyante, il avait prévu un tout autre scénario. Karine Giebel entraîne son personnage et ses lecteurs dans un huis-clos terrifiant et une fois de plus, elle le fait à merveille. Le suspense est savamment dosé, l’écriture totalement addictive nous fait passer par toutes les palettes de l’émotion. En moins de300 pages Karine Giebel réussit à doper son lecteur à l’adrénaline, décrivant parfaitement le calvaire de l’otage et la cruauté de sa geôlière. J’ai éprouvé une certaine empathie pour ce commissaire bien loin pourtant d’être sympathique, dragueur, harceleur se servant des femmes pour son bon plaisir et les jetant souvent sans ménagement. Je me suis totalement immergée dans cette lecture et comme chaque fois avec Karine Giebel je n’ai pu lâcher ma lecture avant le point final. Ce roman, l’un des plus soft de l’auteure me parait-être une bonne approche pour la découvrir.
        • Addictauxlivres Posté le 25 Juillet 2018
          Karine Giebel nous plonge dans une cave et une recherche de l'homme séquestré intense. Je l'ai dévoré… et puis cette phrase de fin…. Si vous êtes comme moi, a lire un peu les dernières pages ne le faites pas pour ce livre, vous seriez déçu gardez le suspens jusqu'au bout!
        • baka789 Posté le 25 Juillet 2018
          Encore un roman de Karine Giebel qui ne m'a pas laissé indifférent . Térriblement éfficace , je n'ai pas pu le lâcher avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Et je dois dire que je ne m'attendais pas à ça. Un reproche à faire , pour être tatillon , c'est un peu trop court , quand c'est d'un tel niveau , on en voudrais plus . Cependant pour être tout à fait honnête il s'agit là de celui que j'ai le moins aimé . La créme de la créme reste pour moi purgatoire des innocents.
        • dorotheehauquier Posté le 16 Juillet 2018
          Pour un premier livre de l'auteure je suis très satisfaite. J'ai bien aimé son écriture pas aussi difficile que je ne le pensais pour un thriller. J'en lirai d'autres d'elle cela est certain. L'histoire m'a bq plue. L'enfermement de Benoît, policier et coureur de jupons pris à son propre piège en acceptant de suivre une jolie plante qui lui fera perdre toute cette puissance qu'il incarnait avant sa captivité peut être juste déçue par la fin... néanmoins je le conseille
        • Toofer Posté le 14 Juillet 2018
          Un huis clos insoutenable où on endure en même temps que le personnage principal ses souffrances . Comme la plupart de ses romans , une fois la lecture entamée on n'a jamais envie de refermer le livre. Très prenant , très convaincant , merci Karine Giebel.

        Ils en parlent

        « Un roman glaçant, qui ferait passer le Misery de Stephen King pour un roman d’ados ! »

        Bien dans ma vie !

        PRESSE
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com