En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Monnayé

        Pocket
        EAN : 9782266266055
        Code sériel : 7208
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Monnayé

        Patrick COUTON (Traducteur), Stéphane DESA (Direction de collection)
        Date de parution : 11/02/2016
        Se voir confier les clés de la banque d'Ankh-Morpork, pour un escroc notoire, c'est une offre qui ne se refuse pas. Si elle émane du seigneur Vétérini, il faut s'attendre à des complications... sauf que décidément, non, on peut encore moins la décliner.
        Et voilà comment Moite von Lipwig se retrouve...
        Se voir confier les clés de la banque d'Ankh-Morpork, pour un escroc notoire, c'est une offre qui ne se refuse pas. Si elle émane du seigneur Vétérini, il faut s'attendre à des complications... sauf que décidément, non, on peut encore moins la décliner.
        Et voilà comment Moite von Lipwig se retrouve à la tête des finances de la ville, d'un hôtel de la Monnaie déficitaire, et en charge d'un président canidé, actionnaire majoritaire, dont la survie est le corollaire de la sienne... et vice versa. Une situation où l'on se fait des ennemis. Alors qu'il faudrait faire de l'argent !
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266266055
        Code sériel : 7208
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • sl972 Posté le 4 Septembre 2016
          Nous sommes à Ankh-Morpork. Moite von Lipwig, que nous avons déjà rencontré dans Timbré, s’ennuie. Tout va bien pour lui, la Poste fonctionne à merveille, il est respecté… mais sa vie est maintenant bien monotone. Dans ce cas, un nouveau défi semble tout à fait approprié. Même s’il refuse cette opportunité, les événements lui forcent la main : notre ami est maintenant propriétaire de Pinaille, un chien possédant cinquante-et-un pour cent de la banque d’Ankh-Morpork, ce qui fait de Moite le président de cette banque. Entre les héritiers qui n’apprécient pas de voir « leur » banque confiée à un étranger, des employés (un peu trop) habitués à faire comme on a toujours fait et le seigneur Vétérini, sans oublier son passé d’escroc qui risque de resurgir, un golem qui lit trop et les affaires mystérieuses de mademoiselle Chercœur, la vie de Moite devient bien plus excitante. Je suis une fan des Annales du Disque-Monde depuis que mon père m’en a mis le premier volume entre les mains. Depuis, je les ai pratiquement toutes lues et j’aurai du mal à décider quel épisode j’ai préféré. Si la Mort reste mon personnage préféré, Moite n’est pas vraiment loin dans mon classement. On retrouve... Nous sommes à Ankh-Morpork. Moite von Lipwig, que nous avons déjà rencontré dans Timbré, s’ennuie. Tout va bien pour lui, la Poste fonctionne à merveille, il est respecté… mais sa vie est maintenant bien monotone. Dans ce cas, un nouveau défi semble tout à fait approprié. Même s’il refuse cette opportunité, les événements lui forcent la main : notre ami est maintenant propriétaire de Pinaille, un chien possédant cinquante-et-un pour cent de la banque d’Ankh-Morpork, ce qui fait de Moite le président de cette banque. Entre les héritiers qui n’apprécient pas de voir « leur » banque confiée à un étranger, des employés (un peu trop) habitués à faire comme on a toujours fait et le seigneur Vétérini, sans oublier son passé d’escroc qui risque de resurgir, un golem qui lit trop et les affaires mystérieuses de mademoiselle Chercœur, la vie de Moite devient bien plus excitante. Je suis une fan des Annales du Disque-Monde depuis que mon père m’en a mis le premier volume entre les mains. Depuis, je les ai pratiquement toutes lues et j’aurai du mal à décider quel épisode j’ai préféré. Si la Mort reste mon personnage préféré, Moite n’est pas vraiment loin dans mon classement. On retrouve les éléments qui ont fait aimer Timbré – après tout, on ne change pas une recette qui marche – mais ce n’est pas non plus une reprise exacte. Décidément, Terry Pratchett avait un véritable talent pour nous faire sourire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lyoko Posté le 17 Avril 2016
          Quand sur le disque monde une vieille femme présidente de la banque royale d'Ankh Morpork meurt et fait de son chien son seul héritier ça donne ça !! Avec comme personnage principal le célèbre Moite Lipwig (qui devient le propriétaire du chien). Toujours pris en étaux par les manoeuvres du tyran Vétérini (pour qui j'ai de plus en plus d'affection au fil des tomes.. moi fan d'un tyran on aura tout vu !!) Pratchett fait ici la part belle au monde de la finance , mais surtout des banquiers qu'il ne loupe pas par sa critique satirique et malheureusement réelle (ma meilleure amie n'est pas ma banquière). Mes visites sur le disque monde sont toujours un réel plaisir et j'avoue que ce petit chien président qui se promène avec un sextoy dans la bouche m'a franchement fait mourir de rire. Si j'avais un conseil à donner à la sécurité sociale ce serait de mettre le disque monde d'interet général et de nous rembourser les lectures de Prtachett qui mettent toujours du baume au coeur (cela dit plus j'avance dans les tomes plus je me dis que j'arrive bientôt au bout et que la déprime va me guetter).
        • audrey-delaune Posté le 15 Mars 2016
          Le retour de Moite von lipwig. C'est toujours un grand plaisir de retrouver les personnages du disque-monde mais je dois reconnaitre que celui-ci n'est pas le meilleur roman de Terry Pratchett. Loin de là. Ce volume n'apporte pas grand chose. Le personnage est déjà connu et la situation aussi. Moite von Lipwig se voit confier bien malgré lui la tâche de sauver la banque. Pourquoi pas? Il a déjà sauvé la Poste. Certains gags sont sympathiques. Je me suis,surprise à sourire plus d'une fois mais aucun grand éclat de rire comme cela m'est déjà arrivé sur d'autres tomes. Bon j'avoue, je suis très critique là. C'est un bon roman qui vous fera passer du bon temps à Ankh-Morpork. Que demander d'autre?
        • pascalamet Posté le 21 Février 2016
          si vous avez aimé "Timbré", vous adorerez :) !
        • Luniver Posté le 26 Juin 2014
          Seconde apparition de Moite von Lipwig, célèbre fraudeur et manipulateur reconverti par le patricien d'Ankh-Morpock en gestionnaire de la Poste. Ses talents d'escroc sont de nouveau sollicités pour remettre à flot la banque de la ville : les habitants s'en méfient depuis longtemps et préfèrent garder leur argent dans leurs chaussettes. Ce comportement contrarie beaucoup les projets du Patricien, qui a besoin de liquidité pour lancer de grands travaux dans la ville. Habitué à abuser de la confiance des gens, Moite trouvera la solution la plus efficace : de simples morceaux de papier qui garantissent à leur porteur de recevoir de la banque la somme indiquée en or, à condition qu'ils ne réclament jamais cet or et se contentent de dépenser l'argent ailleurs. Habituée à voir Moite réussir tout ce qu'il entreprend, la population adopte rapidement ce nouveau moyen de payement, au grand dam des banquiers à l'ancienne qui ne jurent que par l'or réel et ne comprennent pas la folie qui se développe sous leurs yeux. Belle illustration d'un système bancaire qui repose sur la confiance mutuelle, avec un Moite qui doit en faire des tonnes pour rassurer ses clients et les inciter à déposer encore plus d'argent chez lui. Le... Seconde apparition de Moite von Lipwig, célèbre fraudeur et manipulateur reconverti par le patricien d'Ankh-Morpock en gestionnaire de la Poste. Ses talents d'escroc sont de nouveau sollicités pour remettre à flot la banque de la ville : les habitants s'en méfient depuis longtemps et préfèrent garder leur argent dans leurs chaussettes. Ce comportement contrarie beaucoup les projets du Patricien, qui a besoin de liquidité pour lancer de grands travaux dans la ville. Habitué à abuser de la confiance des gens, Moite trouvera la solution la plus efficace : de simples morceaux de papier qui garantissent à leur porteur de recevoir de la banque la somme indiquée en or, à condition qu'ils ne réclament jamais cet or et se contentent de dépenser l'argent ailleurs. Habituée à voir Moite réussir tout ce qu'il entreprend, la population adopte rapidement ce nouveau moyen de payement, au grand dam des banquiers à l'ancienne qui ne jurent que par l'or réel et ne comprennent pas la folie qui se développe sous leurs yeux. Belle illustration d'un système bancaire qui repose sur la confiance mutuelle, avec un Moite qui doit en faire des tonnes pour rassurer ses clients et les inciter à déposer encore plus d'argent chez lui. Le monde autour de lui est tout aussi réussi : famille de banquiers mafieux, génie fou qui travaille dans les caves de la banque à une machine destinée à prévoir les conséquences économiques de chaque décision, et un petit chien devenu par testament titulaire de 51% des parts de la banque. Le personnage de Moite est assez rafraîchissant dans les annales : souhaitons-lui une longue existence !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « L'humour à la fois décalé et très pertinent est là, bien sûr. Et puis cette impression délicieusement troublante que ce petit monde tellement loufoque, produit d'une imagination délirante, est étonnamment proche du nôtre. Petit bonus, pour nos gouvernants et autres mous du bulbe, au détour d'une blague, Terry Pratchett, que décidément j'aime d eplus en plus, énonce une vérité première un peu oubliée : c'est le travail qui produit la richesse. » Actu-du-noir.over-blog.com
         « Un grand Pratchett qui a retrouvé avec ce personnage [Moite] [sa] verve. » Fantastinet.com
         « Bien mené, prenant, Monnayé est indéniablement une grande réussite se hissant sans problème parmi les meilleurs tomes de la série. » Efelle.canalblog.com
         
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !