Lisez! icon: Search engine

Sucre d'orge

Robert Laffont
EAN : 9782221105986
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 266
Format : 122 x 182 mm
Sucre d'orge

Bernard WILLERVAL (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 12/01/2006
Le dos de Marlon Brando et la chemise de Baby Doll ont nourri les fantasmes de tant de cinéphiles qu'on en vient à oublier que Tennessee Williams est avant tout un grand écrivain américain trop négligé en France: ses nouvelles sont des chefs-d'oeuvre de baroque, de tendresse et d'ambiguïté; des... Le dos de Marlon Brando et la chemise de Baby Doll ont nourri les fantasmes de tant de cinéphiles qu'on en vient à oublier que Tennessee Williams est avant tout un grand écrivain américain trop négligé en France: ses nouvelles sont des chefs-d'oeuvre de baroque, de tendresse et d'ambiguïté; des personnages qu'aurait pu dessiner Norman Rockwell y trouvent une fin délicieuse dans les cinémas mal famés et tous les clichés du Sud y sont pulvérisés avec une minutieuse et prodigieuse perversité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221105986
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 266
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Norlane Posté le 31 Mai 2018
    "On a tous quelque chose en nous de Tennessee" et je dois avouer que moi jusqu'ici j'avais surtout du Johnny... J'ai découvert dans ce recueil de nouvelles qui se passent dans le sud-est des États-Unis une écriture pleine de comparaisons et d'images, à la fois un peu floue et très détaillée ("l'été [est] concave et insatiable"), avec une belle justesse des sentiments, et des histoires qui sont un flirt entre réalisme et songe nonchalant né au creux d'un après-midi chaud où rien ne bouge.
  • tristantristan Posté le 8 Décembre 2017
    9 nouvelles agréables à lire et toujours le génie de Tennessee Williams pour sonder l'âme humaine.
  • venividiosculavi Posté le 27 Février 2017
    Je découvre Tennessee Williams. Avoir vu les films inspirés de ses pièces m’a jusque-là éloigné de son œuvre écrite (connaitre l’histoire avant de lire un bouquin n’est pas forcément très engageant !). Et je suis tombé par hasard sur ce recueil de nouvelles vierges de toute adaptation cinématographique. Heureuse surprise que ces tranches de vie, écrites dans un style fluide et très vivant. Des personnages ordinaires comme vous et moi (ou presque !), cueillis à un tournant de leur vie. A chaque fois, une atmosphère intimiste et un cadre particulier. Et toujours beaucoup d’empathie et de tendresse de l’auteur pour ses héros. Deux des récits sont particulièrement émouvants. Billy et Cora, road movie de deux marginaux, et La Vigne, histoire d’un couple inséparable, face aux ravages du temps. Great job Mister Williams.
  • vilvirt Posté le 18 Juillet 2011
    Sitôt reçu, sitôt dévoré ! Il faut dire que les dernières pièces que j'ai lu de cet auteur m'ont enchantée. Ce livre m'a bouleversé tout autant, si ce n'est plus, grâce aux remarquables talents de conteur de Tennessee Williams, que je ne connaissais qu'à travers ses pièces. Sucre d'Orge est un recueil de 9 nouvelles datant de 1954, et qui toutes évoquent le mal être, l'indolence, la culpabilité ou l'isolement. De New York à la Louisiane en passant par le Mexique ou la Californie, la plume de Tennessee Williams est tour à tour poétique, lumineuse ou pleine d'humour, même lorsqu'elle puise dans la perversité et lève le voile sur les troubles qui agitent ses personnages. Certaines histoires sont proprement scandaleuses (ou du moins devaient paraître comme telles à l'époque) mais sous leur souffle décadent on en retire toujours une musicalité que révèlent la beauté de son style et la virtuosité de l'auteur. Il met les âmes à nu, il confronte les personnages à leurs peurs, leur dégoût des autres et d'eux-même, leur culpabilité et leurs vices les plus profonds. Au fil des pages, ce sont des paumés, des lésés de la vie, des caractères souvent faibles et vulnérables dont la solitude est... Sitôt reçu, sitôt dévoré ! Il faut dire que les dernières pièces que j'ai lu de cet auteur m'ont enchantée. Ce livre m'a bouleversé tout autant, si ce n'est plus, grâce aux remarquables talents de conteur de Tennessee Williams, que je ne connaissais qu'à travers ses pièces. Sucre d'Orge est un recueil de 9 nouvelles datant de 1954, et qui toutes évoquent le mal être, l'indolence, la culpabilité ou l'isolement. De New York à la Louisiane en passant par le Mexique ou la Californie, la plume de Tennessee Williams est tour à tour poétique, lumineuse ou pleine d'humour, même lorsqu'elle puise dans la perversité et lève le voile sur les troubles qui agitent ses personnages. Certaines histoires sont proprement scandaleuses (ou du moins devaient paraître comme telles à l'époque) mais sous leur souffle décadent on en retire toujours une musicalité que révèlent la beauté de son style et la virtuosité de l'auteur. Il met les âmes à nu, il confronte les personnages à leurs peurs, leur dégoût des autres et d'eux-même, leur culpabilité et leurs vices les plus profonds. Au fil des pages, ce sont des paumés, des lésés de la vie, des caractères souvent faibles et vulnérables dont la solitude est le point commun, que nous croisons et regardons s'enfoncer sans possibilité de rédemption. Il évoque souvent l'homosexualité comme une sorte de honte subie dans l'ombre, et la solitude qui en résulte comme une punition. L'amour que partagent certains des couples dont il nous dépeint l'existence instable tient plus de l'appropriation que du partage, et la notion de tendresse est souvent exclue de ses récits pour ne nous livrer qu'une version violente ou dérangeante de la vie de ces amants. Le Matelas reste l'une des nouvelles les plus optimistes de ce recueil, avec le personnage d'Olga qui, malgré le poids des années, reste une femme apparemment magnifique dont l'indolence sous le soleil de Californie et la soif d'amour fascinent l'auteur. Bill et Cora est un bijou d'humour dont la mélancolie n'est pas exclue et l'enfance est elle aussi représentée avec Les Jeux de l'Eté ou encore La Ressemblance entre une Boîte à Violon et un Cercueil... Vous l'aurez compris, je suis décidément sous le charme de ce très grand auteur, et je ne compte pas en rester là !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.