Lisez! icon: Search engine
Tuer le fils
Date de parution : 11/02/2021
Éditeurs :
Pocket

Tuer le fils

Date de parution : 11/02/2021
Un fils tue pour prouver à son père qu'il est un homme. Des années plus tard, lorsque le fils sort de prison, le père est assassiné. Hasard ou coïncidence ?
Pour prouver à son père violent, qui le méprise depuis toujours, qu’il est un homme, un vrai, Matthieu commet un meurtre. Il prend quinze ans de prison. Au lendemain de... Pour prouver à son père violent, qui le méprise depuis toujours, qu’il est un homme, un vrai, Matthieu commet un meurtre. Il prend quinze ans de prison. Au lendemain de sa libération, son père est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais aux yeux des enquêteurs, cela ne colle... Pour prouver à son père violent, qui le méprise depuis toujours, qu’il est un homme, un vrai, Matthieu commet un meurtre. Il prend quinze ans de prison. Au lendemain de sa libération, son père est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais aux yeux des enquêteurs, cela ne colle pas : pourquoi Matthieu sacrifierait-il encore sa liberté ? Entre virilité toxique, Œdipe délétère, résilience, fiction et réalité, l’inspecteur Cérisol et son équipe vont devoir plonger dans les arcanes de cette terrible relation père-fils.

« Chez Séverac, la chaleur humaine alterne avec la noirceur, et l’humour contraste avec la tragédie poignante de l’amour filial. » Le Monde des Livres
« Un polar psychologique remarquable, addictif et terriblement humain. » Le Parisien
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266313841
Code sériel : 18105
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266313841
Code sériel : 18105
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le meilleur polar depuis un an. », François Busnel
François Busnel / LeFigaro.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pommenord 28/03/2024
    Je ne connaissais pas l'auteur, c'est chose faite. Les points forts du roman sont pour moi, des personnages extrêmement bien construits, et une narration bien menée. Je dois dire que je me suis attachée à l'inspecteur Cerisol : il est tourmenté comme tout flic mais pas trop, il a son lot de tracas mais pas trop non plus. En ce qui concerne l'intrigue même si c'est bien un roman policier, il n'est pas rempli de rebondissements. Une enquête somme toute basique.
  • I_LOVE_TO_READ 27/03/2024
    J'ai été bien pris par ce roman, finement ciselé. Nous avons une intrigue déjà originale, et une équipe policière bien décrite avec des personnages bien trempés mais en même temps tout à fait réalistes. Il m'a peut-être fallu quelques pages pour y entrer, mais très vite, j'ai adoré. Un excellent rythme aussi et des thèmes bien amenés. Plus on avance dans le roman, et plus le suspense se fait grandissant. Les pages s'avalent. Le final donne une impression de réalisme également. Il s'agit donc d'un roman policier très addictif et réaliste.
  • titita 26/03/2024
    Lecture très fluide. L'intrigue prend le temps de se mettre en place. Un mélange de contemplation et d'analyse psychologique. Le thème du trauma intergénérationnel est abordé avec beaucoup de réflexion sur les notions de masculinité et de virilité. D'ego aussi. Nous sommes vraiment immergés dans l'état d'esprit et la psychologie de chaque personnage. Pas vraiment de rebondissements à proprement parler mais j'ai passé un bon moment.
  • Bnjii 10/03/2024
    Matthieu Fabas a tué un homme homosexuel parce qu'il voulait prouver à son père que c'était un « vrai mec ». Arrêté dès le lendemain, il n'aura pas réussi à impressionner son père qui lui dira. Résultat : 15 ans de prison. Tout au long de sa peine de prison, il rédige un cahier, tel un journal intime, dans lequel il se confie sur ses relations avec son père. Au lendemain de sa libération, son père est retrouvé mort, le tueur a essayé de faire croire à un suicide. Tout laisse penser que Matthieu Fabas s'est vengé. Pour l'inspecteur Cérisol et ses coéquipiers, le fils semble être en effet le coupable idéal, mais le doute subsiste. Un roman que j'ai beaucoup aimé lire. Le trio de flics est drôle et surtout attachant. J'ai trouvé les personnages de ce livre très authentiques. Un vrai travail à été fait à ce niveau selon moi, ils sont tous crédibles. L'enquête est très intéressante à suivre et les extraits du journal intime de Matthieu Fabas, éparpillés tout au long du roman, nous projettent dans la relation père/fils destructrice qui est la clef de l'enquête...
  • collectifpolar 18/02/2024
    Chroniques de Flingueuses : Les lectures de Miss Aline pour Collectif Polar Dans la famille Fabas je demande : – le fils Matthieu. Libre après avoir purgé sa peine… 13 ans pour meurtre homophobe. – le père. Mort. Assassiné au lendemain de la libération de son fils. Une victime, un coupable. Pas d’aveux. Un atelier d’écriture. Une délivrance par écrit ou plutôt une relation père-fils décortiquée, analysée. La lecture se partage entre extrait du carnet d’écriture de Matthieu et l’enquête en cours. L’auteur nous offre un coupable trop évident, un mobile tout aussi évident. Chapitres courts, rebondissements, une garde à vue comme ci on y était.. Il tient parfaitement son intrigue et donc mon attention. Tuer le fils est un roman humain. Les protagonistes ont tous une vie. Ils sont à dimensions humaines. Ils ont aussi leurs problèmes qu’ils gèrent avec plus ou moins de brio. Un coupable peut en cacher un autre… ne vous laissez avoir. Fouillez, cogitez. Même si elle n’est pas loin, la vérité n’est pas toujours celle à laquelle on pense. Bonne lecture.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.