RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Assez de bleu dans le ciel

            Belfond
            EAN : 9782714474322
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            Assez de bleu dans le ciel

            Sarah TARDY (Traducteur)
            Date de parution : 06/04/2017
            Avec un art de la construction vertigineux qui mêle les lieux, les époques et les voix, Maggie O’Farrell donne vie à une galerie de personnages complexes et livre la bouleversante radiographie d’un mariage, des forces qui le soudent aux pressions qui le menacent. Encensé par une presse unanime, un roman puissant, à la fois drôle et poignant.
            Une maison au bout d’une piste, à des kilomètres de tout. Autour, rien que l’herbe verte, les trembles aux feuilles chargées de pluie et le ciel changeant du Donegal. Daniel Sullivan est linguiste, il s’en va donner un cours à l’université avant de prendre l’avion pour les États-Unis, son pays... Une maison au bout d’une piste, à des kilomètres de tout. Autour, rien que l’herbe verte, les trembles aux feuilles chargées de pluie et le ciel changeant du Donegal. Daniel Sullivan est linguiste, il s’en va donner un cours à l’université avant de prendre l’avion pour les États-Unis, son pays d’origine, pour se rendre à l’anniversaire de son père qu’il n’a pas vu depuis des années.
            À ses côtés, dans la voiture qui le conduit à l’aéroport, sa femme Claudette et leurs deux enfants. C’est là, dans cette voiture, que Daniel apprend à la radio le décès de Nicola, son premier amour. Une cascade de souvenirs se déversent et une question : se pourrait-il qu’il soit responsable de sa mort ?
            Le doute le ronge, implacable. Et une envie, deux en fait : découvrir la vérité sur Nicola ; revoir sa famille, son autre famille, ses deux grands enfants qu’il a abandonnés soudainement aux États-Unis dix ans plus tôt.
            Mais comment dire tout cela à Claudette, cette ex-star de cinéma fantasque, passionnée, qui a choisi d’organiser sa propre disparition pour échapper au monde ? Comment lui révéler l’homme qu’il est véritablement ? Et que peut-il encore promettre, lui qui n’a jamais su que fuir ?

            Si comme le veut le proverbe, assez de bleu dans le ciel promet une belle journée, alors chacun peut voyager sans crainte. Il y aura toujours l’amour pour les ramener à bon port…
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714474322
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            22.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Maggie O’Farrell est un auteur incroyablement doué, plein d’empathie et d’ambition. Après avoir lu Assez de bleu dans le ciel, je vais de ce pas me ruer sur ses titres précédents – et je présume que je ne serai pas le seul. »
            Richard Russo
             
            « Un vrai tour de force, une histoire complexe, nuancée, qui se joue avec une déconcertante facilité des différentes époques… Assez de bleu dans le ciel est une pure création littéraire, alliant une technique éblouissante à une émotion profonde, proche d’une Kate Atkinson dans son jeu avec la structure et la chronologie, mais tellement Maggie O’Farrell dans le déploiement émotionnel qui l’a rendue célèbre. Assurément son meilleur roman à ce jour, une œuvre qui l’installe encore un peu plus comme un des écrivains les plus doués, les plus solides et les plus inventifs du Royaume-Uni. »
            The Observer

            « Voyageant sur trois générations de part et d’autre de l’Atlantique, alternant les points de vues, Assez de bleu dans le ciel est assurément le roman le plus ambitieux de Maggie O’Farrell. »
            The Sunday Times

            « Jouant des registres, tantôt tragique, tantôt grinçant, Maggie O’Farrell fait preuve de son éclatant talent dans ce roman profondément empathique et humain, qui met en scène les conséquences désastreuses de toutes ces petites trahisons mesquines qui nous abiment, jour après jour. »
            The Sunday Express

            « Tout au long de sa carrière, Maggie O’Farrell a fait preuve d’une audace dont bien peu d’auteurs à succès peuvent se targuer, tant dans son approche formelle que dans sa volonté de s’attaquer à des sujets difficiles. Un roman qui réussit à être à la fois épique et intime. »
            The Herald Tribune
             
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • odetteb Posté le 26 Mars 2019
              Il faut vraiment du temps devant soi pour pour apprécier ce livre , sinon le morcellement de l'histoire: lieux personnages et époques m'a vraiment perturbé, dommage car l'histoire était interessante.
            • Idl Posté le 10 Février 2019
              Je ferme ce livre avec la sensation de sortir d’une salle de cinéma. Maggie O’Farrell a su remplir ma tête d’images, de portraits et de paysages .... Quelle maîtrise que la sienne pour voyager dans le temps sans jamais perdre le fil et, surtout, sans jamais NOUS perdre ! Nous découvrons une histoire de famille au sens large, constituée de membres aux personnalités complexes, hautes en couleurs, un vrai plaisir ! J’ai goûté pour la première fois à la Plume de Maggie O’Farrel, avec la certitude que j’y reviendrai !!
            • laure14 Posté le 7 Janvier 2019
              Au fil des chapitres, à travers le monde et les époques, les destins se croisent pour nous r#279;v#279;ler l'histoire d'un homme point central de l'intrigue : Daniel Sullivan. Le destin d'un homme avec ses forces mais surtout ses doutes, ses faiblesses et ses erreurs. Un ensemble de portrait qui constitue une histoire prenante, pleine d'#279;motion et de po#279;sie.
            • Cricri124 Posté le 30 Décembre 2018
              Un récit sur les relations conjugales et familiales, sur l’amour parental, tout en plans et en angles, moins léger que le titre ne pourrait le laisser supposer. Daniel, Donegal (Irlande), 2010. Le premier chapitre plein d’humour nous propulse comme une bourrasque dans le quotidien de Daniel, son extravagante femme Claudette, et leurs enfants. Daniel et Claudette forment un couple atypique, tout en contrastes. On pourrait presque dire que ces deux-là se sont trouvés comme on percute par inadvertance le seul arbre planté au milieu de nulle part. Mais voilà… alors que Daniel patiente dans la voiture tandis que sa femme ouvre enfin l’ultime (et douzième!!) portail qui mène à la grande route, une voix de femme captée inopinément à la radio, à peine un grésillement, va faire refluer des souvenirs enfouis. Sur le fond, l’histoire n’a rien d’original mais elle est portée par une trame construite comme un jeu, celui-là même qu’évoque Daniel, page 54, et qui consiste à « relier des points éparpillés sur une page. De trait en trait, suivant l’ordre des chiffres, une image émerge du néant, donnant un sens à cet apparent chaos. » Chaque chapitre représente l’un de ces points, une... Un récit sur les relations conjugales et familiales, sur l’amour parental, tout en plans et en angles, moins léger que le titre ne pourrait le laisser supposer. Daniel, Donegal (Irlande), 2010. Le premier chapitre plein d’humour nous propulse comme une bourrasque dans le quotidien de Daniel, son extravagante femme Claudette, et leurs enfants. Daniel et Claudette forment un couple atypique, tout en contrastes. On pourrait presque dire que ces deux-là se sont trouvés comme on percute par inadvertance le seul arbre planté au milieu de nulle part. Mais voilà… alors que Daniel patiente dans la voiture tandis que sa femme ouvre enfin l’ultime (et douzième!!) portail qui mène à la grande route, une voix de femme captée inopinément à la radio, à peine un grésillement, va faire refluer des souvenirs enfouis. Sur le fond, l’histoire n’a rien d’original mais elle est portée par une trame construite comme un jeu, celui-là même qu’évoque Daniel, page 54, et qui consiste à « relier des points éparpillés sur une page. De trait en trait, suivant l’ordre des chiffres, une image émerge du néant, donnant un sens à cet apparent chaos. » Chaque chapitre représente l’un de ces points, une étape dans le temps et l’espace, sans logique apparente, racontée par un narrateur différent, principalement un membre de la famille. J’ai bien aimé cette constellation de souvenirs et de regards dont les inévitables ramifications s’imbriquent peu à peu. C’est par les personnages eux même que Maggie O’Farrell fixe notre attention (a fixé la mienne en tout cas !), des personnages qu'on est impatient de découvrir, et qui ne consentent à nous révéler leurs failles et leur fragilité qu’avec parcimonie, presque pudiquement. Avec finesse, sensibilité et humour, Maggie O’Farrell parvient à créer une atmosphère feutrée, intime. S’il m’a parfois manqué une certaine continuité (principalement au début en fait), chaque chapitre n’en demeure pas moins un petit havre d’émotion, presqu’une mini histoire dans l’histoire avec son lot d’amour mais aussi de déception, de non-dits, de culpabilité, de solitude. Comme la vie, ce livre a multi facettes, certaines agréables, d’autres moins. Celle que je retiens, ce sont les fêlures qui nous forgent ou nous détruisent. A travers une galerie de personnages, elle nous montre comment certains parviennent à se construire, se reconstruire, simplement à vivre avec, ou pas. Une lecture bien agréable.
              Lire la suite
              En lire moins
            • PopcornandGibberish Posté le 28 Septembre 2018
              J’allais passer à côté de Assez de bleu dans le ciel si Abracadabooks n’en avait pas parlé. Grand bien m’en a pris car j’ai beaucoup aimé m’enfuir en Irlande et partir à la rencontre de Daniel et Claudette, mais aussi de toute leur famille. Maggie O’Farrell nous livre un roman choral où chaque chapitre alterne passé et présent. Je pense que l’exploit de ce roman est d’ailleurs à ce niveau. Nous avons une succession de personnages tous plus intéressants les uns que les autres qui vont nous parler de Daniel et Claudette. Je ne me suis jamais ennuyée dans ce roman et jusqu’à la fin j’ai eu peur pour les personnages. Le style de l’auteure m’a énormément plu par sa facilité d’accès et sa fluidité. Un roman que je vous conseille si vous aimez découvrir les personnages avec des secrets enfouis en eux, mais aussi le roman choral.
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.