En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Autoportrait de l'auteur en coureur de fond

        Belfond
        EAN : 9782714445087
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 140 x 225 mm
        Autoportrait de l'auteur en coureur de fond

        Hélène MORITA (Traducteur)
        Date de parution : 02/04/2009

        Journal, essai autobiographique, éloge de la course à pied, au fil de confidences inédites, Haruki Murakami se dévoile et nous livre une méditation lumineuse sur ce bipède en quête de vérité qu'est l'homme…

        Le 1er avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids. S'impose alors la nécessité d'une discipline et de la pratique intensive de la course à pied.
        Ténacité, capacité...

        Le 1er avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids. S'impose alors la nécessité d'une discipline et de la pratique intensive de la course à pied.
        Ténacité, capacité de concentration et talent : telles sont les qualités requises d'un romancier. La course à pied lui permet de cultiver sa patience, sa persévérance. Courir devient une métaphore de son travail d'écrivain.
        Courir est aussi un moyen de mieux se connaître, de découvrir sa véritable nature. On se met à l'épreuve de la douleur, on surmonte la souffrance. Corps et esprit sont intrinsèquement liés.

        Murakami court. Dix kilomètres par jour, six jours par semaine, un marathon par an. Il court en écoutant du rock, pour faire le vide, sans penser à la ligne d'arrivée. Comme la vie, la course ne tire pas son sens de la fin inéluctable qui lui est fixée…

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714445087
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        19.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • CVolland Posté le 10 Septembre 2017
          Dans ce texte que je qualifierais de journal, l'auteur nous parle de son rapport à la course à pied et aux sports d'endurances et en quoi cela fait parti intégrante de sa manière d'écrire. N'ayant jamais lu de livres de cet auteur je ne peu pas dire que ce texte m'est donné l'envie d'en savoir plus, même si le début est intéressant, l'auteur s'étale trop et le texte devient vite redondant avec même parfois je pense des problèmes de traductions. Cette manière de parler de soit ne fait pas très nippone, il me semble. Murakami serais donc un auteur qui ayant vécu aux Etats Unies se serais américanisé avec toutes les tares que cela implique, en l'occurrence un narcisse bien trop développé... Je passe mon chemin pour en lire plus et retourne à mes classique Japonnais Kawabata, Mishima et autres.
        • Dieselle Posté le 17 Août 2017
          L'auteur évoque son parcours d'auteur à travers le prisme de son activité de marathonien. Il est vrai que les deux activités (Ecrivain et coureur de fond) ne sont pas sans point commun. Quotidiennement, Haruki Murakami court 10 km. Plusieurs fois par an, il court des marathons. Il ne court pas pour gagner, il sait bien qu'il n'a pas ce niveau là, pour lui l'important de parvenir au bout de son effort, c'est une lutte contre lui-même, contre son propre corps et c'est grâce à cette discipline de fer qu'il a pu écrire ses romans. Mais cela n'a pas toujours été comme cela. Au départ, il était simplement propriétaire d'un pub et n'hésitait pas à fumer des dizaines de cigarettes par jour. Et puis un jour, il s'est donné comme défi d'écrire son premier roman. Avis personnel L'auteur nous livre ses motivations et nous raconte sa vie. C'est très intéressant et à conseiller à tous les fans de cet auteur mais aussi à tous les lecteurs coureurs.
        • Arsinoai Posté le 16 Juillet 2017
          Un livre fascinant qui permet d'en savoir plus sur Haruki Murakami. On comprend rapidement que sans la course, il ne serait peut-être pas l'auteur qu'il est aujourd'hui. On trouve aussi pas mal d'anecdotes sur sa vie avant de devenir écrivain. Cette façon qu'il a de se fixer ses objectifs et de s'y tenir est vraiment admirable surtout qu'il dépasse souvent ses limites. Ca reste un auteur vraiment très inspirant et son style comme d'habitude est impeccable.
        • Zora-la-Rousse Posté le 26 Mai 2017
          Lorsque j'ai résolu, il y a quelques années déjà, d'arrêter de fumer, j'ai su qu'il me faudrait compenser, combler le vide que j'allais créer. Alors, j'ai acheté des chaussures pour courir, et acheté une super tenue qui en jette. J'ai déchanté très vite, mais j'ai persisté quand même. Et je cours toujours... Il m'est difficile d'expliquer le plaisir que je trouve à cette forme d'effort, tout en contraintes mais aussi bénéfices... Alors je me suis plongée dans ce livre, car avant tout, j'aime lire Haruki Murakami, mais surtout parce que j'attendais que lui ait les mots. J'ai dévoré ce livre en quelques jours. Avec justesse et simplicité, avec patience et exactitude, il nous explique pourquoi et comment il est devenu coureur de fond. Au-delà, il nous expose tout ce que la course à pied lui a apporté, en tant qu'homme et en tant qu'écrivain. Un témoignage intime qui m'a touchée. Ce livre m'a parlé, je m'y suis retrouvée parfois. Je me suis mieux comprise aussi. Plus encore, il m'a décomplexé... sur mes chronos médiocres, mon allure poussive, tous ces coureurs (euses) qui me dépassent encore et encore. Lui aussi a connu des déboires, mais avec philosophie et sagesse, il a toujours essayé de... Lorsque j'ai résolu, il y a quelques années déjà, d'arrêter de fumer, j'ai su qu'il me faudrait compenser, combler le vide que j'allais créer. Alors, j'ai acheté des chaussures pour courir, et acheté une super tenue qui en jette. J'ai déchanté très vite, mais j'ai persisté quand même. Et je cours toujours... Il m'est difficile d'expliquer le plaisir que je trouve à cette forme d'effort, tout en contraintes mais aussi bénéfices... Alors je me suis plongée dans ce livre, car avant tout, j'aime lire Haruki Murakami, mais surtout parce que j'attendais que lui ait les mots. J'ai dévoré ce livre en quelques jours. Avec justesse et simplicité, avec patience et exactitude, il nous explique pourquoi et comment il est devenu coureur de fond. Au-delà, il nous expose tout ce que la course à pied lui a apporté, en tant qu'homme et en tant qu'écrivain. Un témoignage intime qui m'a touchée. Ce livre m'a parlé, je m'y suis retrouvée parfois. Je me suis mieux comprise aussi. Plus encore, il m'a décomplexé... sur mes chronos médiocres, mon allure poussive, tous ces coureurs (euses) qui me dépassent encore et encore. Lui aussi a connu des déboires, mais avec philosophie et sagesse, il a toujours essayé de se dépasser, de se transcender. Je n'aurai certainement jamais ni le temps ni l'énergie pour m'astreindre à la discipline toute en régularité à laquelle il se soumet. Mais de le lire m'a donné envie de continuer, plus dans l'écoute de mon corps et de mes pensées, plus confiante dans mes possibilités. de le lire plus encore bien sûr. Et de boire une bonne bière fraîche enfin, évidemment ;)
          Lire la suite
          En lire moins
        • gonewiththegreen Posté le 20 Mai 2017
          Fan de Murakami, marathonien, ce livre semblait taillé sur mesure pour moi. C'est en effet le cas. Murakami nous explique ici, dans un livre autobiographique, comment il a été amené à courir et ce que cela à apporter à sa vie.Il nous livre en outre les circonstances qui ont fait de lui un écrivain. Ce livre , qui n'a pas été écrit d'un trait, revient sur les épreuves sportives qui ont marqué l'auteur. Marathon, Ultra marathon, triathlon. Ce n'est bien sur pas qu'un livre sur le sport. Le parallèle avec l'écriture est omniprésent et à travers l'évolution de l'auteur , on retrouve les traits de caractère de certains de ses personnages : Obnubilés par un but, droit, ne se retournant pas sur le passé... Bien entendu ici, on n'est pas dans l'univers habituel de l'auteur. Pour autant, le style est là.Simple, sobre mais tranchant . Je pourrais citer presque toutes les pages tant elles sont des évidences pour qui a couru un marathon: Les jambes qui lâchent, la tête qui prend le relais, la joie indescriptible de l'arrivée, la honte de marcher, la projection dès l'arrivée sur l'épreuve suivante, la peur du détail négligé, l'entrainement, la solitude et ce sentiment prégnant d'être vivant... Fan de Murakami, marathonien, ce livre semblait taillé sur mesure pour moi. C'est en effet le cas. Murakami nous explique ici, dans un livre autobiographique, comment il a été amené à courir et ce que cela à apporter à sa vie.Il nous livre en outre les circonstances qui ont fait de lui un écrivain. Ce livre , qui n'a pas été écrit d'un trait, revient sur les épreuves sportives qui ont marqué l'auteur. Marathon, Ultra marathon, triathlon. Ce n'est bien sur pas qu'un livre sur le sport. Le parallèle avec l'écriture est omniprésent et à travers l'évolution de l'auteur , on retrouve les traits de caractère de certains de ses personnages : Obnubilés par un but, droit, ne se retournant pas sur le passé... Bien entendu ici, on n'est pas dans l'univers habituel de l'auteur. Pour autant, le style est là.Simple, sobre mais tranchant . Je pourrais citer presque toutes les pages tant elles sont des évidences pour qui a couru un marathon: Les jambes qui lâchent, la tête qui prend le relais, la joie indescriptible de l'arrivée, la honte de marcher, la projection dès l'arrivée sur l'épreuve suivante, la peur du détail négligé, l'entrainement, la solitude et ce sentiment prégnant d'être vivant et heureux à chaque foulée. Pour tout coureur lecteur , ce livre est incontournable.Il l'est aussi pour les fans de Murakami qui se livre ici intimement. Par contre, ce n'est sans doute pas le livre qui pourrait symboliser l’œuvre du Japonais et peut être serait il une porte d'entrée biaisée sur son style. Mais pour moi, même à la relecture, ce fut un délice.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        << Le grand romancier japonais analyse sa passion pour la course à pied, née en même temps que son envie d'écrire. [...] L'ouvrage de Haruki Murakami est beaucoup plus que la traduction d'un phénomène de société, un essai sur le goût de la solitude et la nécessité de la discipline. [...] Dans les parcours de marathons, une ligne peinte en bleu symbolise le trajet idéal. [...] Haruki Murakami écrit et court. Il suit la ligne bleue. >>
        Philippe Delerm / Le Figaro Littéraire
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.