Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 200 mm

Ce lien entre nous

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 03/09/2020
« Joy a tout d'une future légende américaine. » Le Point
Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à... Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à face impitoyable s'engage alors.
 
Avec Ce lien entre nous, David Joy esquisse un nouveau portrait noir des Appalaches. Quelle rédemption pour ces régions violentes et magnifiques, réduites au désespoir ? Seul un grand écrivain est capable de nous donner une réponse.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

« David Joy est un grand peintre des Appalaches, ces montagnes brumeuses traversées de torrents, qui assourdissent les cris d’hommes à l’agonie. »
 
Macha Séry / Le Monde des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Isidoreinthedark Posté le 13 Novembre 2020
    Darl Moody braconne depuis toujours dans des bois privés de Caroline du Nord, il rêve d’abattre un cerf aperçu à plusieurs reprises, et dans l’obscurité crépusculaire de la forêt il commet l’irréparable en tuant par erreur le malheureux Carol Brewer qu’il a confondu avec un sanglier. Au milieu de la nuit, Darl réveille son ami d’enfance Calvin Hooper et le convainc de l’aider à faire disparaître le corps du défunt, enterré comme un animal à l’aide d’une pelleteuse. Tandis que les deux hommes imaginent avoir brouillé toute trace de l’accident, Dwayne, le terrifiant frère aîné de Carol, remonte plus vite que prévu la piste du crime et semble prêt à tout pour venger son frère. « Ce lien entre nous » est une plongée d’une noirceur rare, parfois insoutenable au coeur des Appalaches. Le contraste entre la beauté d’une nature indomptée et l’improbable mélange de bêtise et de cruauté des protagonistes est saisissant. David Joy a été l’élève de Ron Rash : on retrouve dans son dernier roman une écriture à la fois sèche et soignée, le traitement presque naturaliste des personnages et la place accordée à la poésie d’un lever de soleil qui « peignait les arbres en rouge, illuminait le lac en... Darl Moody braconne depuis toujours dans des bois privés de Caroline du Nord, il rêve d’abattre un cerf aperçu à plusieurs reprises, et dans l’obscurité crépusculaire de la forêt il commet l’irréparable en tuant par erreur le malheureux Carol Brewer qu’il a confondu avec un sanglier. Au milieu de la nuit, Darl réveille son ami d’enfance Calvin Hooper et le convainc de l’aider à faire disparaître le corps du défunt, enterré comme un animal à l’aide d’une pelleteuse. Tandis que les deux hommes imaginent avoir brouillé toute trace de l’accident, Dwayne, le terrifiant frère aîné de Carol, remonte plus vite que prévu la piste du crime et semble prêt à tout pour venger son frère. « Ce lien entre nous » est une plongée d’une noirceur rare, parfois insoutenable au coeur des Appalaches. Le contraste entre la beauté d’une nature indomptée et l’improbable mélange de bêtise et de cruauté des protagonistes est saisissant. David Joy a été l’élève de Ron Rash : on retrouve dans son dernier roman une écriture à la fois sèche et soignée, le traitement presque naturaliste des personnages et la place accordée à la poésie d’un lever de soleil qui « peignait les arbres en rouge, illuminait le lac en lui donnant la couleur du sang ». La difficulté que rencontre le lecteur à s’identifier aux protagonistes font du roman de David Joy un livre parfois difficile à appréhender. A l’exception d’Angie, la superbe petite amie de Calvin et dans une moindre mesure du policier qui essaie tant bien que mal de mener son enquête et d’éviter le pire, il semble en effet difficile d’éprouver une quelconque empathie envers les principaux acteurs du récit. La lâcheté teintée d’ignorance de Darl, le piège de la fidélité à une amitié d’enfance dans lequel tombe Calvin en font des personnages pathétiques mais néanmoins compréhensibles. En revanche, les traumatismes d’une enfance volée, la force de l’amour fraternel ne suffisent pas à justifier, ni même à comprendre la soif inextinguible de vengeance qui s’empare de Dwayne. Le sadisme insoutenable d’une brute qui cite à longueur de journée la Bible du roi Jacques, éprouve une forme de supériorité morale malsaine et se complaît dans une impossible auto-justification m’a totalement désarçonné. Si l’écriture ciselée et empreinte de poésie de David Joy confère à « Ce Lien entre nous » une indéniable beauté formelle, une certaine complaisance envers la cruauté qui se déploie au fur et à mesure de la terrifiante vengeance de Dwayne semble la limite d’un roman qui n’a pas réussi à m’emporter.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aa2liiinee Posté le 3 Novembre 2020
    Ce roman possède une ambiance particulière, brutale, sombre. Entre ces pages se joue un drame humain ou personne ne s'en sortira indemne.#8201;#8201;#8201; Avec une écriture très visuelle, David Joy nous immerge dans ce décor d'Appalaches pour un grand moment de lecture.#8201;#8201;#8201; #8201;#8201;#8201; Au détour de cette histoire ce n'est pas de l'action à laquelle il va falloir s'y attendre en tournant les pages mais plutôt à une tension psychologique et un duel entre les personnages.#8201;#8201;#8201; C'est violent, le seul moment de répit pour lecteur c'est les passages où l'auteur nous décrit les paysages d'une nature incroyable.#8201;#8201;#8201; Le personnage de Dwayne m'a vraiment fait froid dans le dos, déjà imposant par son physique, accentuée par ses actions, ses pensées. Il est la force de ce roman apparant comme un homme brutal, autoritaire, l'auteur arrive à contrebalancer avec son enfance violente et l'amour et la protection inconditionnel qu'il vouait à son frère. Une habile façon pour nous lecteur de ne pas totalement en faire un personnage détestable.#8201;#8201;#8201; La vengeance a une place centrale dans ce drame ou chacun à ses motifs pour agir de la sorte.#8201;#8201;#8201; #8201;#8201;#8201; La tension va monter crescendo. Un thriller intense pour un grand moment de lecture.#8201;#8201;#8201; L'auteur nous dépeind un remarquable roman où un accident à... Ce roman possède une ambiance particulière, brutale, sombre. Entre ces pages se joue un drame humain ou personne ne s'en sortira indemne.#8201;#8201;#8201; Avec une écriture très visuelle, David Joy nous immerge dans ce décor d'Appalaches pour un grand moment de lecture.#8201;#8201;#8201; #8201;#8201;#8201; Au détour de cette histoire ce n'est pas de l'action à laquelle il va falloir s'y attendre en tournant les pages mais plutôt à une tension psychologique et un duel entre les personnages.#8201;#8201;#8201; C'est violent, le seul moment de répit pour lecteur c'est les passages où l'auteur nous décrit les paysages d'une nature incroyable.#8201;#8201;#8201; Le personnage de Dwayne m'a vraiment fait froid dans le dos, déjà imposant par son physique, accentuée par ses actions, ses pensées. Il est la force de ce roman apparant comme un homme brutal, autoritaire, l'auteur arrive à contrebalancer avec son enfance violente et l'amour et la protection inconditionnel qu'il vouait à son frère. Une habile façon pour nous lecteur de ne pas totalement en faire un personnage détestable.#8201;#8201;#8201; La vengeance a une place centrale dans ce drame ou chacun à ses motifs pour agir de la sorte.#8201;#8201;#8201; #8201;#8201;#8201; La tension va monter crescendo. Un thriller intense pour un grand moment de lecture.#8201;#8201;#8201; L'auteur nous dépeind un remarquable roman où un accident à causer des répercussions sur d'autres personnes qui ne seront plus jamais les mêmes. #8201;#8201;#8201;
    Lire la suite
    En lire moins
  • ibpjmg Posté le 2 Novembre 2020
    Dites vous bien que ce livre ne vous laissera pas en paix une minute tant que vous n'aurez pas lu la dernière et 302ème page; Alors avant de commencer cette lecture.....autant vous caler un bon Week end avant de l'entamer.... dans l'attente du prochain David Joy.
  • Crossroads Posté le 30 Octobre 2020
    Un chasseur sachant chasser sans... Visiblement, non. Darl Moody vient de commettre l'irréparable. Un truc tout con qui pourtant survient régulièrement. Confondre un animal traqué avec un être humain. Ballot. D'autant que le plus souvent, c'est la balle qui gagne. D'autant plus bêta lorsqu'on connait le frangin du défunt, un mec que l'on souhaiterait croiser le moins souvent possible pour la pérennité de son assurance-vie. Darl se retrouve donc avec un léger problème. Plutôt que d'en avertir Houston, c'est à Calvin, son "best friend for ever", qu'il échoira de le tirer de cette fosse à purin. Tu aimes la nature et une certaine rugosité dans les rapports humains ? Alors ce Joy tu adoreras. Les Appalaches en toile de fond. Une misère sociale et affective, comme moteur, couplée à un évident manque de bol, et c'est avec un brio implacable que l'auteur avance des pions qui, à n'en pas douter, devraient être bien peu nombreux à passer la ligne d'arrivée. Joy fait dans la psychologie sans jamais être chiantissimement démonstratif. Il assoit une dramaturgie solide et crédible en tablant sur l'humain et ses choix de vie... ou de mort. Des dilemmes conscientisés, véritables supplices psychiques, où bien et mal se livreraient à un combat sans merci en usant de votre boîte crânienne comme d'un octogone de... Un chasseur sachant chasser sans... Visiblement, non. Darl Moody vient de commettre l'irréparable. Un truc tout con qui pourtant survient régulièrement. Confondre un animal traqué avec un être humain. Ballot. D'autant que le plus souvent, c'est la balle qui gagne. D'autant plus bêta lorsqu'on connait le frangin du défunt, un mec que l'on souhaiterait croiser le moins souvent possible pour la pérennité de son assurance-vie. Darl se retrouve donc avec un léger problème. Plutôt que d'en avertir Houston, c'est à Calvin, son "best friend for ever", qu'il échoira de le tirer de cette fosse à purin. Tu aimes la nature et une certaine rugosité dans les rapports humains ? Alors ce Joy tu adoreras. Les Appalaches en toile de fond. Une misère sociale et affective, comme moteur, couplée à un évident manque de bol, et c'est avec un brio implacable que l'auteur avance des pions qui, à n'en pas douter, devraient être bien peu nombreux à passer la ligne d'arrivée. Joy fait dans la psychologie sans jamais être chiantissimement démonstratif. Il assoit une dramaturgie solide et crédible en tablant sur l'humain et ses choix de vie... ou de mort. Des dilemmes conscientisés, véritables supplices psychiques, où bien et mal se livreraient à un combat sans merci en usant de votre boîte crânienne comme d'un octogone de MMA. De fait, ici, point de véritable victime, ni de parfait salaud, mais bel et bien deux êtres en perdition face à leurs contradictions, leur sens respectif de la justice et ses répercussions collatérales. C'est violent, terriblement désespérant mais d'une effroyable justesse de ton et de narration. Un grand Joie porteur d'une immense Joy ! Et vice-versa...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Killing79 Posté le 27 Octobre 2020
    Comme son titre l'indique, cette histoire interroge sur les liens qui se créent entre les gens. « Pour qui est tu prêt à donner ta vie ? » « Que serais-tu capable de faire pour un être aimé ? ». David Joy met ses personnages face à ces dilemmes. Il les pousse dans leurs retranchements et observe le résultat. Dans ces lieux reculés, les habitants possèdent leur propre justice. Ils sont tellement isolés géographiquement que la police intervient souvent trop tard et qu'ils doivent se débrouiller seuls pour régler leurs différends. Alors, à la moindre étincelle, le feu se propage. Le suspense de ce roman repose dès lors sur les comportements imprévisibles des acteurs. Conditionnés par les écrits de la Bible et par la loi du Talion, ils deviennent hors de contrôle. Chaque drame en entraîne un autre. On sent que la pression monte crescendo vers un final qui risque d'être tragique. L'auteur joue habilement avec le passé des protagonistes afin de placer le lecteur dans le rôle délicat de juge. Il donne de l'épaisseur à ses héros et offre une légitimité à leurs actes. Il n'y a pas de gentils, pas de méchants, seulement des hommes avec leurs erreurs et leurs convictions,... Comme son titre l'indique, cette histoire interroge sur les liens qui se créent entre les gens. « Pour qui est tu prêt à donner ta vie ? » « Que serais-tu capable de faire pour un être aimé ? ». David Joy met ses personnages face à ces dilemmes. Il les pousse dans leurs retranchements et observe le résultat. Dans ces lieux reculés, les habitants possèdent leur propre justice. Ils sont tellement isolés géographiquement que la police intervient souvent trop tard et qu'ils doivent se débrouiller seuls pour régler leurs différends. Alors, à la moindre étincelle, le feu se propage. Le suspense de ce roman repose dès lors sur les comportements imprévisibles des acteurs. Conditionnés par les écrits de la Bible et par la loi du Talion, ils deviennent hors de contrôle. Chaque drame en entraîne un autre. On sent que la pression monte crescendo vers un final qui risque d'être tragique. L'auteur joue habilement avec le passé des protagonistes afin de placer le lecteur dans le rôle délicat de juge. Il donne de l'épaisseur à ses héros et offre une légitimité à leurs actes. Il n'y a pas de gentils, pas de méchants, seulement des hommes avec leurs erreurs et leurs convictions, qui sont décidés à tout entreprendre pour protéger leurs proches. On assiste impuissant à l'engrenage de la violence, perpétré par une obstination aveugle. David Joy récidive avec ce nouveau roman noir empli d'humanité. Digne élève de Ron Rash, il sait magnifiquement rendre compte de la beauté des paysages de sa région mais aussi des conséquences de la misère. Grâce à son écriture poétique et sensible, il nous transmet les émotions d'une réalité crue, qui fait appel aux instincts les plus primaires. C'est un retour aux choses simples, libérées des artifices. le texte est à la fois beau et dur comme peut l'être la vie !
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    L'interview de David Joy par Gabino Iglesias

    Pour son troisième roman, David Joy s'est laissé interviewer par Gabino Iglesias, l'auteur de Santa Muerte. Entre auteurs américains de romans noirs, les langues se délient, et on parle littérature, Amérique, mais aussi pêche et happy ending.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire 2020 : les romans étrangers se dévoilent

    Elle arrive, elle est là, la rentrée littéraire 2020. Cette année, elle est marquée par un nombre important de romans qui interrogent le monde et notre société. Des histoires intenses, fascinantes, qui osent dévier et surprendre. Découvrez les romans qui composent la rentrée littéraire de nos éditeurs, côté domaine étranger.

    Bonne lecture !

    Lire l'article