Lisez! icon: Search engine
Ce lien entre nous
Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 03/09/2020
Éditeurs :
Sonatine

Ce lien entre nous

Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 03/09/2020
« Joy a tout d'une future légende américaine. » Le Point
Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du... Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à... Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à face impitoyable s'engage alors.
 
Avec Ce lien entre nous, David Joy esquisse un nouveau portrait noir des Appalaches. Quelle rédemption pour ces régions violentes et magnifiques, réduites au désespoir ? Seul un grand écrivain est capable de nous donner une réponse.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 200 mm
EAN : 9782355847295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

« David Joy est un grand peintre des Appalaches, ces montagnes brumeuses traversées de torrents, qui assourdissent les cris d’hommes à l’agonie. »
 
Macha Séry / Le Monde des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • berbonet 02/05/2024
    Excellent roman qui se déroule dans les Appalaches en pleine nature dans un monde pauvre où les hommes sont particulièrement rudes. « La nature crée le destin ». David Joy nous promène avec une grande poésie dans cette région où la violence mais aussi les liens amicaux très forts entre les personnes sont bien réels. Le roman démarre par un terrible accident de chasse; Darl Moody, par erreur, tue Carol un braconnier. A partir de là, s'enchaîne une série de violence portée par une rage de vengeance de la part de Dwayne, le frère de Carol. Pour qui es-tu prêt à donner ta vie ? Voici la question posée. Dans le récit, Dwayne porte son frère Carol au dessus de tout; pour Calvin, il s'agit de Angie son épouse, quant à Angie; c'est l'enfant qu'elle attend. En dehors du roman, chacun, bien sûr, a sa propre réponse …
  • Patroth 05/03/2024
    Braconner , c'est mal , sur les terres d'un autre aussi et quand l'animal que tu prends pour un sanglier est en fait un homme et que tu viens de le tuer , ça craint grave .. Darl Moody vient de commettre l'irréparable d'autant plus qu'il vient de tuer le frère de Dwayne Brewer, un individu peu fréquentable .. Et sur sa lancée il va demander de l'aide à son meilleur ami Calvin Hooper pour enterrer le cadavre . Mais Dwayne Brewer va avec les vidéos du lieu , comprendre ce qui c'est passé et rendre une visite à Darl et ce ne sera pas de courtoisie .... *************** Voilà un roman choc , dur et cruel qui démarre sur les chapeaux de roues et en garder le rythme . Passionnant de bout en bout , surement mon coup de coeur du moment . Les personnages , la région ,sont décrits de manière réaliste , qu'on a l'impression d'être au milieu de tout ça .. A lire , sauf si vous êtes sensible ...l'impression
  • pandaroux 18/02/2024
    Daryl Moody va commettre l'irréparable, il va tuer un homme. Mais c'était un accident, il pensait tuer un cerf. Seulement il a tué celui qui ne fallait pas (vous allez me dire, on ne doit tuer personne) mais la victime n'est autre que le frère d'un membre du clan Brewer, très connu pour leur violence. Il va demander de l'aide à son meilleure ami, Calvin et cela va les plonger tous les deux dans l'horreur. Les deux seront en danger de mort. C'est une belle fresque américaine, cela m'a fait penser à un western. Je ne sais pas si j'ai aimé ou pas, je l'ai terminé sans trop de difficulté mais cela m'a semblé long. Je n'ai probablement pas aimé le style.
  • Fabrice_lireetlivres 10/01/2024
    Après une première bonne impression au mois de juin, lors de la lecture de « Là ou les lumières se perdent », je retrouve la plume de l'auteur dans un roman nerveux. La faiblesse de l'homme est mise à nue, tout comme l'est sa volonté de vivre. Les ressorts complexes qui lient des hommes entre-eux sont la matière principale de cette histoire. Que e reste-t-il à celui qui a perdu sa famille hormis la douleur et la colère ! Le pardon peut-il faire partie de l'équation ? A l'inverse, jusqu’où peut-on aller pour conserver tout ce que l'on aime ? Ce n'est seulement qu'au pied du mur que le meilleur ou le pire de chacun se révèle. Pour Calvin, Darl, et Angie, le mur ressemble à un colosse de plus d'un mètre quatre-vingt qui s'appelle Dwayne.
  • Patoux16 06/08/2023
    Une psychologie très forte dans cette histoire qu'il me sera impossible de lâcher une fois la première page tournée, tellement l'intrigue est maitrisée. Un livre à la beauté âpre, entre poésie des grands espaces et réalisme le plus cru. Un malheureux accident de chasse qui vire au carnage ! L'auteur nous emmène dans les Appalaches, en Caroline du Nord : Une région oubliée, figée dans le temps, reculée et austère où une jeunesse marginale lutte pour survivre : les laissés-pour-compte. Ils portent en permanence une arme, un couteau et ils chassent. Pas par goût mais par nécessité, pour se nourrir. Parce que la grande majorité n'a pas les moyens d'aller faire ses courses au supermarché du coin. Quatre destins vont basculer : les deux frères unis par un lien indéfectible et les deux meilleurs amis . Ce roman noir est rempli de désespoir, pétrie de douleur et de rage et pourtant une lumière dans cette noirceur Sur l'amour fraternel et la culpabilité . Un peu d'humanité ! Cette histoire interroge sur les liens qui se créent entre les gens : Ils sont prêts à tout pour protéger leurs proches, leur seule raison d'exister ! Les hommes qui s'affrontent sont nés dans le même périmètre enracinés dans leurs terres. J'ai été touchée par ces deux personnages Dwayne, le méchant, prêt à tout pour venger son frère et le gentil, Calvin le meilleur pote prêt à tout pour aider son copain. Je fus surprise de ressentir de l'empathie pour Dwayne parce que franchement son côté animal , rustre, sans compassion, sans pitié oeil pour oeil, dent pour dent ne devait pas ... Tout est rage au plus profond de lui, il a son propre sens de la réalité, ses croyances, son rapport à la bible mais un amour inconditionnel pour son frère prêt à tout pour lui ! Il s'est construit sans amour, humilié, rejeté et violenté : sa réponse une fois adulte fut le contrôle par la violence, une réaction défensive. Mais le talent de l'auteur en jouant avec le passé des protagonistes nous laissent juges, offre une légitimité à leurs actes et les rend plus humains avec leurs erreurs et leurs convictions . “Tout le monde a besoin d'être dompté, pensa-t-il. L'empathie, ce n'est pas se tenir au-dessus d'un trou en disant qu'on comprend, l'empathie, c'est avoir soi-même été dans ce trou.” « Pour qui est tu prêt à donner ta vie ? » « Que serais-tu capable de faire pour un être aimé ? ». David Joy met ses personnages face à ces dilemmes. Il les pousse dans leurs retranchements et observe le résultat. Une lecture riche en analyses, émotions et questionnements. Et toujours la même conclusion : la violence, la maltraitance, la misère, le manque d'amour engendre une rage viscérale.Une psychologie très forte dans cette histoire qu'il me sera impossible de lâcher une fois la première page tournée, tellement l'intrigue est maitrisée. Un livre à la beauté âpre, entre poésie des grands espaces et réalisme le plus cru. Un malheureux accident de chasse qui vire au carnage ! L'auteur nous emmène dans les Appalaches, en Caroline du Nord : Une région oubliée, figée dans le temps, reculée et austère où une jeunesse marginale lutte pour survivre : les laissés-pour-compte. Ils portent en permanence une arme, un couteau et ils chassent. Pas par goût mais par nécessité, pour se nourrir. Parce que la grande majorité n'a pas les moyens d'aller faire ses courses au supermarché du coin. Quatre destins vont basculer : les deux frères unis par un lien indéfectible et les deux meilleurs amis . Ce roman noir est rempli de désespoir, pétrie de douleur et de rage et pourtant une lumière dans cette noirceur Sur l'amour fraternel et la culpabilité . Un peu d'humanité ! Cette histoire interroge sur les liens qui se créent entre les gens : Ils sont prêts à tout pour protéger leurs proches, leur seule raison d'exister ! Les hommes qui s'affrontent sont nés dans le même...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    L'interview de David Joy par Gabino Iglesias

    Pour son troisième roman, David Joy s'est laissé interviewer par Gabino Iglesias, l'auteur de Santa Muerte. Entre auteurs américains de romans noirs, les langues se délient, et on parle littérature, Amérique, mais aussi pêche et happy ending.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire 2020 : les romans étrangers se dévoilent

    Elle arrive, elle est là, la rentrée littéraire 2020. Cette année, elle est marquée par un nombre important de romans qui interrogent le monde et notre société. Des histoires intenses, fascinantes, qui osent dévier et surprendre. Découvrez les romans qui composent la rentrée littéraire de nos éditeurs, côté domaine étranger.

    Bonne lecture !

    Lire l'article