Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221252055
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 630
Format : 135 x 215 mm
Dune - Tome 1
Michel Demuth (traduit par)
Collection : Ailleurs et Demain
Série : Dune
Date de parution : 21/01/2021
Éditeurs :
Robert Laffont

Dune - Tome 1

Michel Demuth (traduit par)
Collection : Ailleurs et Demain
Série : Dune
Date de parution : 21/01/2021

Voici l’épopée prodigieuse de Paul Atréides, connu comme prophète sous le nom de Paul Muad’Dib, seigneur d’Arrakis et empereur appelé à devenir le messie de Dune.
Avec le cycle de Dune,...

Voici l’épopée prodigieuse de Paul Atréides, connu comme prophète sous le nom de Paul Muad’Dib, seigneur d’Arrakis et empereur appelé à devenir le messie de Dune.
Avec le cycle de Dune, Frank Herbert a brossé une fresque immense, digne, par l’intensité dramatique et le foisonnement des personnages, des plus grands chefs-d’oeuvre...

Voici l’épopée prodigieuse de Paul Atréides, connu comme prophète sous le nom de Paul Muad’Dib, seigneur d’Arrakis et empereur appelé à devenir le messie de Dune.
Avec le cycle de Dune, Frank Herbert a brossé une fresque immense, digne, par l’intensité dramatique et le foisonnement des personnages, des plus grands chefs-d’oeuvre du roman historique classique.
On y perçoit aussi le bruit et la fureur des drames shakespeariens. Mais cette fresque ne se situe pas dans le passé. Elle se déploie dans l’avenir. Un avenir où les hommes naviguent entre les étoiles et peuplent un milliard de mondes. Parmi ces mondes, Dune, planète désertique où l’eau est plus précieuse que l’or et pour laquelle se battent les deux grandes familles des Atréides et des Harkonnen.
Car Dune produit l’Épice, drogue miracle, source de longévité et de prescience.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221252055
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 630
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Felina Posté le 10 Avril 2022
    Il faut bien l'avouer, le cycle de Dune m'a toujours un peu effrayé, et ce pour plusieurs raisons. D'un part, c'est de la SF pure - genre dont je ne suis pas particulièrement friande - offrant un univers complexe à son lecteur. Ensuite, détenteur de multiples récompenses, je me demandais s'il serait à la hauteur de mon attente, qui du coup était encore plus élevée. Je n'avais pas envie de me lancer dans une saga conséquente pour rien si je puis dire. Mais en contrepartie, en tant que lectrice addicte, ne pas lire une oeuvre pareille aurait peut-être été une erreur. Que de questions finalement ! lors quand es Editions Robert Laffont ont édité le premier tome de la saga en version collector, je n'ai pas pu résister. En voici le second tome lu en plus ! Paul, dit Muad'Dib, règne depuis plusieurs années. L'empereur sent sa fin proche, tiraillé par des conspirations et autres latents conflits. Et aucun héritier n'est encore né. Beaucoup de pressions sont exercées sur lui pour qu'il abdique. Pourtant, il décide de déjouer ces complots avec l'aide de sa sœur Alia et du fidèle Stilgar. Mais voilà que son ancien maître d'armes, Duncan Idaho, ressuscite d'entre... Il faut bien l'avouer, le cycle de Dune m'a toujours un peu effrayé, et ce pour plusieurs raisons. D'un part, c'est de la SF pure - genre dont je ne suis pas particulièrement friande - offrant un univers complexe à son lecteur. Ensuite, détenteur de multiples récompenses, je me demandais s'il serait à la hauteur de mon attente, qui du coup était encore plus élevée. Je n'avais pas envie de me lancer dans une saga conséquente pour rien si je puis dire. Mais en contrepartie, en tant que lectrice addicte, ne pas lire une oeuvre pareille aurait peut-être été une erreur. Que de questions finalement ! lors quand es Editions Robert Laffont ont édité le premier tome de la saga en version collector, je n'ai pas pu résister. En voici le second tome lu en plus ! Paul, dit Muad'Dib, règne depuis plusieurs années. L'empereur sent sa fin proche, tiraillé par des conspirations et autres latents conflits. Et aucun héritier n'est encore né. Beaucoup de pressions sont exercées sur lui pour qu'il abdique. Pourtant, il décide de déjouer ces complots avec l'aide de sa sœur Alia et du fidèle Stilgar. Mais voilà que son ancien maître d'armes, Duncan Idaho, ressuscite d'entre les morts. Ce tome se veut plus introspectif. L'action est un peu mise en sourdine. Franck Herbert s'attarde dans ces pages sur la difficulté de la gestion du pouvoir, et toutes les contraintes que cela implique. L'auteur distille habbilement ses intrigues. C'est un plaisir de retrouver les personnages principaux, comme Paul ou encore Alia. Mais le personnage le plus important de cette histoire est ici Duncan Idaho. Le dénouement est bien trouvé et relance l'intérêt du lecteur pour le prochain opus. Etant donné la densité de cet univers, les annexes sont toujours un ajout intéressant. Ici, le lecteur a à sa disposition un lexique de l'impérium, ainsi qu'une préface et une postface qui explorent l'univers imaginé par Franck Herbert. Une autre façon de voir l'oeuvre dans sa globalité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Superpapa Posté le 9 Avril 2022
    Pour lire ce livre, j'ai pris mon temps. l'univers de cette histoire est très riche, et ce premier volume est divisé en trois parties, plus des annexes. J'avoue avoir eu un peu de mal avec la première partie, j'ai donc fait une pause après celle ci pour digérer. La deuxième était déjà mieux, puis la troisième encore meilleure, pour arriver finalement à 5 etoiles. Très riche, très profond, un chef d'oeuvre.
  • lulucorne Posté le 8 Avril 2022
    Suite et fin du règne de Paul Atreides. Ce second volet de la saga est tout aussi riche que le premier et surtout rempli d'actions. Cela conforte dans l'idée que Paul est un héros incroyable qui devra parfois faire des choix cruciaux dans son règne. C'est aussi l'épisode où l'on rencontre Alia, sa jeune soeur.
  • Lamifranz Posté le 21 Mars 2022
    Dune est à la science-fiction ce que Le Seigneur des Anneaux est à la fantasy : un chef d'oeuvre absolu, plus encore une pierre angulaire, une référence pour tous les auteurs qui vont suivre. Dune est le type même du roman total : roman de science-fiction (de science autant que de fiction) mais aussi roman d'aventures, d'amour, d'expérience, roman philosophique, roman religieux, roman politique... Dune coche toutes les cases. Il donne à divertir et il donne à penser, notamment par les multiples correspondances entre le monde imaginaire créé par l'auteur et notre monde à nous. Dune est le roman (avec Fondation d'Asimov) qui donne ses lettres de noblesse au genre et qui interdit à tout jamais de classer la science-fiction dans un genre mineur. Et ce n'est pas tout. Dune n'est que le premier tome d'une série de 6 volumes formant une épopée de plusieurs millénaires. Si les trois premiers premiers (Dune, le Messie de Dune et les enfants de Dune) sont plus connus parce que plus "cinégéniques" ou "télégéniques", il serait dommage de se priver du bonheur que procurent les trois volumes suivants (L'Empereur-Dieu de Dune, Les Hérétiques de Dune et la Maison des mères)
  • Chamamiel Posté le 13 Mars 2022
    C'est après le visionnage de la magnifique adaptation de Denis Villeneuve que je me suis enfin décidée à lire Dune. Ça a pris quelques temps pour finir ce premier tome, mais aujourd'hui je peux enfin le dire: ça y est, les premier pas de l'aventure sont terminés. Et quelle aventure! Résumé rapide: Paul, héritier de la maison Atréides, se verra transféré sur la planète Arrakis (dite "Dune") par ordre de l'Empereur afin que son père le Duc en prenne le fief à la place de la famille rivale, les Harkonenns. Trahison, retournements de situation et surtout la découverte d'un monde riche et dangereux sont au rendez-vous. Du début à la fin, j'ai adoré cette lecture. Les descriptions de cet univers pensé jusqu'au plus infime des détails sont à la fois impressionnantes et déroutantes. Véritable ode à l'écologie, Dune nous dépeint un monde cruel et sans pitié, à l'image des Fremens, peuple originaire d'Arrakis. Pas qu'une fable écolo, la question du pouvoir et la manière ce dernier est mis en place sont très intéressantes. Tout tient la route dans Dune, en particulier comment les prophéties et la quête initiatique de Paul sont abordées. Ce que j'ai préféré est sans doute tout ce qui entoure l'ordre des Bene Gesserit... C'est après le visionnage de la magnifique adaptation de Denis Villeneuve que je me suis enfin décidée à lire Dune. Ça a pris quelques temps pour finir ce premier tome, mais aujourd'hui je peux enfin le dire: ça y est, les premier pas de l'aventure sont terminés. Et quelle aventure! Résumé rapide: Paul, héritier de la maison Atréides, se verra transféré sur la planète Arrakis (dite "Dune") par ordre de l'Empereur afin que son père le Duc en prenne le fief à la place de la famille rivale, les Harkonenns. Trahison, retournements de situation et surtout la découverte d'un monde riche et dangereux sont au rendez-vous. Du début à la fin, j'ai adoré cette lecture. Les descriptions de cet univers pensé jusqu'au plus infime des détails sont à la fois impressionnantes et déroutantes. Véritable ode à l'écologie, Dune nous dépeint un monde cruel et sans pitié, à l'image des Fremens, peuple originaire d'Arrakis. Pas qu'une fable écolo, la question du pouvoir et la manière ce dernier est mis en place sont très intéressantes. Tout tient la route dans Dune, en particulier comment les prophéties et la quête initiatique de Paul sont abordées. Ce que j'ai préféré est sans doute tout ce qui entoure l'ordre des Bene Gesserit et le thème sous-jacent du lien entre politique et religion qu'il pose. L'instauration de mythes n'est-elle pas le meilleur moyen de faire perdurer l'espèce et la contrôler? Jusqu'où les croyances peuvent-elles influencer les populations et que faire si cela échappe au plan établi? Pourtant malgré toutes ses qualités, toutes les questions qu'il pose et la qualité indéniable de son univers, Dune souffre d'un problème indéniable: il est dur à lire. Dès les premières pages, on nous plonge dans un monde aux termes totalement étrangers: "Lisan Al-Gaïb", "Bene Gesserit", "Mentat", "Arrakis"...sans jamais s'arrêter une seconde pour les expliquer. Bien sûr, le lexique à la fin de l'œuvre est d'une aide précieuse mais sa présence n'enlève rien au problème. À partir du moment où il faut aller au lexique de plus de 20 pages dès les premières lignes du roman, alors ce dernier est trop complexe. C'est un fait, Dune n'est pas une lecture reposante. Il se passe des choses importantes à chaque instant, avec des informations qui, pour le néophyte, sont indigestes au vu de la quantité à laquelle elles sont déversées. Voilà pourquoi, malgré son statut d'oeuvre culte, je ne recommanderai pas Dune à n'importe qui. Malgré tout, j'ai adoré. Il m'est difficile d'en faire une critique complète sans spoiler, voilà pourquoi je m'arrêterai en disant ceci: L'univers de Dune est à la fois riche et fascinant. Si vous voulez vous y plonger, allez-y sans poser de question. Mais commencez peut-être par visionner les films, qui sont la meilleure introduction à l'oeuvre qui soit. Note: J'ai soif/20
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !