Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365693073
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Et soudain, la liberté - Grand prix des lycéennes ELLE

,

Collection : Domaine français
Date de parution : 31/08/2017
Une incroyable traversée du XXe siècle : l’histoire romancée d’Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste,... Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu’au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C’est la naissance d’une conscience, le début de la liberté.
De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l’avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s’ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n’a qu’un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu’elle y fera la rencontre d’un certain Fidel Castro...
 
Et soudain, la liberté, c’est aussi l’histoire d’un roman qui s’écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d’une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s’arrêter en février 2017, au décès d’Evelyne. Rien ne s’arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
 
Découvrez le nouveau roman de Caroline Laurent, Rivage de la colère, finaliste de plusieurs prix :
  • Prix des Maisons de le Presse 2020
  • Prix France Bleue / Page des Libraires
  • Prix des libraires
  • Prix Françoise Sagan
6
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365693073
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Les Escales

Ils en parlent

« Merci infiniment pour ce livre, ces vies partagées, ces femmes si poignantes dans leurs forces et leurs faiblesses, pour cette traversée d'un passé à la fois si proche et si lointain. Je me suis sentie très vivante à la lecture de ce roman. J'ai été émue aussi. L'idée de mettre en miroir le reflet intime, émotionnel, générationnel et féminin que renvoyait l'histoire d'Evelyne (j'ai envie de l'appeler par son prénom) et de sa mère à Caroline, puisque ni l'une ni l'autre n'étaient plus là pour l'accompagner dans l'écriture, cette idée donc, est d'une justesse et d'une intelligence formidable. »
Librairie Coiffard - Nantes - 44

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LuneHiver Posté le 6 Septembre 2020
    Et soudain la liberté est un roman bouleversant et émouvant. Il retrace à travers les souvenirs d'Evelyne Pisier et de sa mère, l'Histoire du monde, de l'Indochine en 1940, à Cuba avec Fidel Castro, en passant par la France et la Nouvelle-Calédonie. Mais c'est aussi l'histoire d'une forte complicité entre les deux femmes, qui se sont battues toute leur vie. Nous voyons toute une évolution à travers les deux générations, l'histoire d'une mère qui suscite l'histoire d'une fille. Cela fait sensation de deux histoires semblables mais à des époques différentes. De plus, le récit est très intéressant car il est entrecoupé de réflexions sur l'amitié qui s'est nouée entre Evelyne Pisier et Caroline Laurent. Plus qu'un roman ou une autobiographie, ce livre amène beaucoup de témoignage sur de nombreuses luttes, telles que la quête de liberté des femmes, l'homosexualité, le sida, le divorce ou encore l'avortement. Il fait réfléchir sur toute l'évolution des femmes dans la société et de tous les combats menées par tant de personnes pour obtenir ces droits.
  • paleoliticgirl Posté le 15 Août 2020
    Ce livre fait parti des ouvrages où dès les premières lignes, les premières pages, on sait qu’il marquera. Comment rester de marbre? Impossible. Comment ne pas regretter de ne pas avoir connu Evelyne? Et pourtant, c’est grâce à elle, à Mona, à Marthe et à toutes ces autres femmes inconnues, qui, un jour, ont osé dire non et liberté que je peux écrire ses lignes , que je peux bosser, étudier, conduire, que je pense sans peur et que je peux élever mes filles dans cette optique, et bien plus encore. Leur combat, le mien , le vôtre n’est pas fini car on sait toutes qu’être une femme n’est pas toujours chose aisée mais ce livre nous rappelle qu’il faut « être réaliste et demander l’impossible« . Quelle belle leçon de vie, on en ressort grandie, fière, forte tout en gardant assez d’humilité pour se rappeler qu’elles font parties de celles qui ont osé les premières et qu’on transmet le flambeau qu’elles ont allumé. Entre les souvenirs d’Évelyne et les interrogations de Caroline, j’ai eu l’impression de refermer ce livre en quittant eux amies. A lire et à faire découvrir sans modération. Mon exemplaire est déjà entre autre mains.
  • 47library Posté le 13 Juin 2020
    Un roman écrit à quatre mains par deux femmes libres aux combats multiples, aux souvenirs personnels mêlés au récit.
  • Charlotte89 Posté le 22 Mai 2020
    Evelyne Pisier a eu une vie pleine de rebondissements. Son enfance dans les années 40 dans une Indochine qui brûle, sa jeunesse en Nouvelle-Calédonie, son père colonialiste au tempérament dominateur, l’émancipation tardive de sa mère grâce à la lecture du « Deuxième sexe » de Beauvoir, son engagement politique et sa romance avec Fidel Castro méritaient bien l’écriture d’un livre ! Conditions de la femme et libération des peuples sont des thèmes centraux de cette magnifique biographie romancée.
  • aimylitHK Posté le 1 Mai 2020
    Caroline Laurent est éditrice et lorsqu’Évelyne Pisier lui envoie un manuscrit elle est tout de suite emballée. Les deux femmes se rencontrent pour travailler sur le livre, malheureusement avant que ce travail ne puisse s’achever Évelyne décède, mais Caroline ne peut abandonner tout ce qui a déjà été fait et surtout elle veut raconter cette histoire romanesque d’Évelyne et de sa mère, au travers d’une amitié construite en quelques mois, Caroline veut rendre hommage à cette femme au destin incroyable. Evelyne est née au Vietnam, au temps de l’Indochine, puis elle a vécu en France à Marseille, et à Nouméa. Son père était un homme raciste, dur, violent, intolérant, elle a grandi en admirant cet homme, jusqu’à ce qu’elle pense par elle-même, jusqu’à ce qu’elle remarque les incohérences de son discours et le machisme qui l’étouffait. Sa mère s’est battue contre son mari, avec les armes qu’elle a pu utiliser, elle était féminisme dans l’âme, ou tout simplement femme, femme défendant ses droits, sa vie, sa liberté. En grandissant Evelyne s’engage, elle part à Cuba avec un groupe de jeunes communistes (dont Bernard Kouchner son futur mari), elle tombe littéralement sous le charme de Fidel Castro avec qui elle vivra une... Caroline Laurent est éditrice et lorsqu’Évelyne Pisier lui envoie un manuscrit elle est tout de suite emballée. Les deux femmes se rencontrent pour travailler sur le livre, malheureusement avant que ce travail ne puisse s’achever Évelyne décède, mais Caroline ne peut abandonner tout ce qui a déjà été fait et surtout elle veut raconter cette histoire romanesque d’Évelyne et de sa mère, au travers d’une amitié construite en quelques mois, Caroline veut rendre hommage à cette femme au destin incroyable. Evelyne est née au Vietnam, au temps de l’Indochine, puis elle a vécu en France à Marseille, et à Nouméa. Son père était un homme raciste, dur, violent, intolérant, elle a grandi en admirant cet homme, jusqu’à ce qu’elle pense par elle-même, jusqu’à ce qu’elle remarque les incohérences de son discours et le machisme qui l’étouffait. Sa mère s’est battue contre son mari, avec les armes qu’elle a pu utiliser, elle était féminisme dans l’âme, ou tout simplement femme, femme défendant ses droits, sa vie, sa liberté. En grandissant Evelyne s’engage, elle part à Cuba avec un groupe de jeunes communistes (dont Bernard Kouchner son futur mari), elle tombe littéralement sous le charme de Fidel Castro avec qui elle vivra une aventure amoureuse incandescente, mais l’homme est encore plus amoureux des femmes en général et de son pays en particulier, Evelyne fera sans doute le bon choix en décidant de rentrer en France où elle retrouvera Bernard, ce jeune médecin ambitieux et plein d’espoir. Un livre brillant, plein d’amour, de découverte. On voit les paillettes dans les yeux de Caroline Laurent. La violence colonialiste m’a profondément bouleversée et fait encore réaliser et comprendre beaucoup de choses, elle parle très bien de cette époque et de l’aveuglement de certains hommes. Le féminisme qui apparaît aussi, la force de certaines femmes grâce auxquelles nous avons bien avancé, mais qui me fait réaliser aussi tout ce qui est malgré tout encore bien ancré dans les cellules d’hommes et parfois de femmes… Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines. Deux petites choses m’ont gênées, la première est l’absence de Marie-France mais qui sera expliquée à la fin et qui est tout à fait compréhensible, la deuxième ce sont les intrusions de l’auteur qui m’ont surprise au départ et qui finalement m’ont fait encore plus aimé et le livre et l’auteur 😊. Ce qui me déplaisait est devenu ce qui m’a enthousiasmé ! J’ai aimé l’élan de l’auteur et sa passion se partage aisément, elle glisse un peu d’elle, un peu de sa propre mère, et je sais que depuis elle a écrit ce livre que l’on sent poindre entre les lignes, je suis tellement impatiente de pouvoir le découvrir. Une belle découverte, une auteur à suivre !!
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    [Interview] Caroline Laurent, le livre qui a tout changé

    Révélation de la rentrée littéraire 2017, Caroline Laurent vient de remporter le Grand Prix des lycéennes ELLE pour Et soudain, la liberté, livre qui l’a fait passer d’éditrice à auteure. Elle revient sur la genèse d’un roman pas comme les autres, écrit à quatre mains avec Évelyne Pisier, décédée avant d’avoir pu mettre un point final à cette histoire.

    Lire l'article
  • News
    Les Escales

    Le Grand Prix des lycéennes ELLE 2018 attribué à "Et soudain, la liberté"

    Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer que le jury du Grand Prix des lycéennes ELLE 2018 vient de couronner Et soudain, la liberté, l’histoire romancée d’Evelyne Pisier et de sa mère, co-écrite avec son éditrice Caroline Laurent et publiée aux éditions Les Escales en août dernier.

    Lire l'article