Lisez! icon: Search engine

Fausses Promesses

Belfond
EAN : 9782714474797
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm
Fausses Promesses

Renaud MORIN (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 11/01/2018
Plume ciselée, personnages inquiétants et humour jubilatoire : Linwood Barclay, créateur de frissons, revient avec un roman noir grinçant pour conter les petits secrets et les troublants mystères d’une ville de province américaine.
Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un « ange », une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis... Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un « ange », une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ?
C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?

La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714474797
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un bon cru [qui] inaugure une ambitieuse et originale trilogie. » 
Philippe Blanchet / Le Figaro Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Diane2209 Posté le 8 Novembre 2019
    Policier avec une intrigue intéressante, l'auteur nous garde sur le qui-vive malgré qu'il ne nous envoie pas constamment sur de fausses pistes. Un point que j'ai vraiment apprécié de ce roman policier. Par contre, comme plusieurs policiers, la fin s'emballe, les événements se précipitent ce qui a un peu altéré mon enthousiasme.
  • Rigotcindy Posté le 29 Juin 2019
    Linwood Barclay un de mes chouchous toujours de bonnes intrigues et une touche d'humour. J'ai attaquée cette trilogie avec plaisir.
  • michaelfenris Posté le 27 Juin 2019
    Promise Falls, petite bourgade de 36.000 âmes, soumise au marasme économique ambiant. les magasines ferment, le journal local met la clé sous la porte, le parc d’attraction a fait faillite. C’est dans ces conditions que surviennent coup sur coup plusieurs évènements étranges et inexplicables: des agressions sur le campus universitaire, vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc, une jeune femme un peu simplette soutenant mordicus qu’un ange lui a apporté un bébé pour s’en occuper, une autre sauvagement assassinée dans sa cuisine… Quelque chose semble déraper en ville, l’inspecteur Barry Duckworth en est persuadé. Ce policier plutôt placide et un peu trop porté sur les donuts décide de mener l’enquête. Ou plutôt les enquêtes, indirectement aidé par un journaliste au chômage et père célibataire, David Harwood. Car ce dernier se retrouve malgré lui mêlé au drame: la jeune femme simplette est en effet sa cousine, et le bébé qu’elle a récupéré, le fils de la femme assassinée dans sa cuisine… Que voilà un roman frustrant ! Disons-le de suite, ce n’est pas le style, j’aime beaucoup ce qu’écrit Linwood Barclay. Son style clair et vif est plaisant à lire, il n’y a pas d’ennui et les pages défilent sans... Promise Falls, petite bourgade de 36.000 âmes, soumise au marasme économique ambiant. les magasines ferment, le journal local met la clé sous la porte, le parc d’attraction a fait faillite. C’est dans ces conditions que surviennent coup sur coup plusieurs évènements étranges et inexplicables: des agressions sur le campus universitaire, vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc, une jeune femme un peu simplette soutenant mordicus qu’un ange lui a apporté un bébé pour s’en occuper, une autre sauvagement assassinée dans sa cuisine… Quelque chose semble déraper en ville, l’inspecteur Barry Duckworth en est persuadé. Ce policier plutôt placide et un peu trop porté sur les donuts décide de mener l’enquête. Ou plutôt les enquêtes, indirectement aidé par un journaliste au chômage et père célibataire, David Harwood. Car ce dernier se retrouve malgré lui mêlé au drame: la jeune femme simplette est en effet sa cousine, et le bébé qu’elle a récupéré, le fils de la femme assassinée dans sa cuisine… Que voilà un roman frustrant ! Disons-le de suite, ce n’est pas le style, j’aime beaucoup ce qu’écrit Linwood Barclay. Son style clair et vif est plaisant à lire, il n’y a pas d’ennui et les pages défilent sans même y prêter attention. À plusieurs reprises figurent des renvois aux précédents romans de l’auteur, comme si Barclay se constituait sa petite famille fictive, ce qui sur le fond peut être plaisant, et dans le cas de ce roman ne gène absolument pas l’intrigue.Il n’est donc pas besoin de lire les autres livres pour apprécier celui-ci. Ainsi, le journaliste David Harwood figure dans un autre roman, comme le détective Cal Weaver, Et l’inspecteur Barry Duckworth est au centre d’une trilogie qui se poursuit par Faux Amis et Vraie folie. Mais, c’est justement là que le bât blesse: à trop vouloir sans doute préparer la suite des évènements, Linwood Barclay les mêle à la seule véritable histoire que contient Fausses Promesses, à savoir cet assassinat et ce bébé arrivé on ne sait comment dans les bras de la jeune Marla Pickens. En parallèle, il développe l’ébauche d’une autre enquête, reliant les agressions au campus et la mort des écureuils, tournant autour du chiffre 23… Enquête qui ne finit pas et reste ne plan (sans doute pour la suite). De même, le journaliste David Harwood semble sur le point de débuter une idylle avec une femme séparée et mère d’un jeune garçon, mais cette idylle va être brutalement interrompue, sans que Barclay nous donne le plaisir de comprendre ce qu’il va advenir ensuite. J’avais apprécié en son temps le style de l’auteur dans « Cette nuit-là », style que je retrouve avec plaisir dans «Fausses Promesses ». Si l’on se cantonne à cette seule enquête autour du bébé et de la femme assassinée, nous avons affaire à une histoire suffisamment machiavélique pour maintenir l’intérêt tout au long du récit. Néanmoins, les nombreux à-côtés donnent l’impression d’avoir visionné un épisode d’une série sans savoir s’il sera possible de visualiser la suite. Dans ce cas précis, cela voudra dire se précipiter sur les deux roman suivants pour espérer finir l’enquête sur ce nombre 23. Comme je le disais, un peu frustrant au final. Je remercie infiniment les éditions J’ai Lu pour leur confiance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • djee74 Posté le 17 Avril 2019
    superbe livre, je n'ai pas pu le lacher ! trés prénant et personnages bien décrits ; hâte de lire le tôme 2 de la triologie
  • Loumane Posté le 26 Septembre 2018
    Vraiment bien. On retrouve les personnages de certains romans de linwood Barclay. Vivement la suite....
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.