Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258168176
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Faute grave

Marie CHABIN (Traducteur)
Date de parution : 16/01/2020
À qui faire confiance quand votre monde part en fumée ?
L’inspectrice Robin Lyons doit rentrer au bercail, contrainte et forcée.
Mise à pied pour faute grave après avoir remis en liberté un suspect contre les ordres de sa hiérarchie, cet espoir de Scotland Yard n’a pas d’autres choix que de retourner vivre chez ses parents, à Birmingham, une ville sinistrée qu'elle...
L’inspectrice Robin Lyons doit rentrer au bercail, contrainte et forcée.
Mise à pied pour faute grave après avoir remis en liberté un suspect contre les ordres de sa hiérarchie, cet espoir de Scotland Yard n’a pas d’autres choix que de retourner vivre chez ses parents, à Birmingham, une ville sinistrée qu'elle croyait pourtant avoir quittée à jamais. Pour éviter de subir les remontrances de sa mère, elle accepte bientôt d’aider Maggie, une détective privée qui traque les arnaques à l'assurance.
Seule Corinna, son amie de toujours, semble ravie de revoir Robin. Mais quand elle est retrouvée morte dans les décombres de sa maison ravagée par un incendie criminel et que son mari, Josh, devient le principal suspect, l’inspectrice ne peut rester les bras croisés. Sans se soucier des conséquences, elle se lance dans une enquête non officielle et se heurte alors au chef de la police locale, son amour de jeunesse...

Jusqu'à quel point connaît-on vraiment ceux que l'on aime ? Entre escrocs à la petite semaine, entreprises en faillite et réseaux mafieux, l'auteure nous entraîne, au côté de son anti-héroïne tête brûlée, dans une intrigue ultraréaliste au dénouement brutal.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258168176
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Bien écrit et ficelé."
24 Heures (Suisse)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • iris29 Posté le 7 Octobre 2020
    Parfois , on "rentre" dans un policier et on s'y sent bien... Oh, ça tient à pas grand chose : une héroïne qui a tendance à foncer tête baissée ( sans se préoccuper des répercussions sur sa vie, sa carrière, sa famille ) , une ambiance typiquement british, un travail d'enquête soigneux et efficace et le talent de l'auteure pour créer une ambiance, quelque chose qui vous "parle"... Faute grave n'est pas le premier roman de l'auteure, mais le seul à être sorti en France, j'espère qu'il sera suivi de beaucoup d'autres, et que cet exemplaire n'est que le premier tome d'une série... Dés le départ , on se prend d'empathie pour le personnage principal, Robin Lyons , inspectrice de police à Londres , mise à pied pour une faute grave, par son supérieur hiérarchique (un incompétent ). [ oui, parce qu'à ce stade et après quelques pages, on est à fond dans la team Robin ) Elle est donc, sans salaire, obligée de retourner vivre chez ses parents à Birmingham à 35 ans , avec sa fille Lennie qu'elle élève seule. Seul le plaisir de retrouver sa meilleure amie, Corinna, l'attire dans la ville où elles ont grandi , quand celle-ci décéde... Parfois , on "rentre" dans un policier et on s'y sent bien... Oh, ça tient à pas grand chose : une héroïne qui a tendance à foncer tête baissée ( sans se préoccuper des répercussions sur sa vie, sa carrière, sa famille ) , une ambiance typiquement british, un travail d'enquête soigneux et efficace et le talent de l'auteure pour créer une ambiance, quelque chose qui vous "parle"... Faute grave n'est pas le premier roman de l'auteure, mais le seul à être sorti en France, j'espère qu'il sera suivi de beaucoup d'autres, et que cet exemplaire n'est que le premier tome d'une série... Dés le départ , on se prend d'empathie pour le personnage principal, Robin Lyons , inspectrice de police à Londres , mise à pied pour une faute grave, par son supérieur hiérarchique (un incompétent ). [ oui, parce qu'à ce stade et après quelques pages, on est à fond dans la team Robin ) Elle est donc, sans salaire, obligée de retourner vivre chez ses parents à Birmingham à 35 ans , avec sa fille Lennie qu'elle élève seule. Seul le plaisir de retrouver sa meilleure amie, Corinna, l'attire dans la ville où elles ont grandi , quand celle-ci décéde dans l'incendie criminel de sa maison. le mari disparu fait figure de coupable aux yeux de la police , mais pas pour Robin, qui a foi en un de ses meilleurs amis. Côté vie professionnelle, une amie de sa mère , détective privée l'engage dans son agence et très vite une "mission" se détache des autres : la disparition d'une jeune fille, jugée non-inquiétante par la police... Et Robin de partager son temps entre les deux enquêtes, même si elle n'a aucune légitimité au sein de la police locale, et même si ça risque de lui coûter très cher. Même pas peur ! Entre sa mère, avec qui elle ne s'est jamais entendue, son frère ( un vrai c...), sa fille qui supporte difficilement le déménagement , ses soucis professionnels, la perte de sa meilleure amie, la vie de Robin est bien triste et compliquée... Oui, mais justement, la lectrice ne s'ennuie pas. Les enquêtes sont tout ce qu'il y a de plus crédibles. L'héroïne "attachiante" peut tout faire basculer d'une page à l'autre , mais en tant qu'inspectrice , elle est douée Robyn, elle n'a peur de rien, ne lâche pas l'affaire, et a beaucoup d'intuition... J'espère la recroiser un de ces jours, je surveillerai les parutions de Lucie Waterhouse, une auteure que j'ai pris grand plaisir à rencontrer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kalacatlove Posté le 11 Septembre 2020
    J’ai trouvé l’intrigue bien ficelée et le personnage principal bien construit. Le suspense est présent du début à la fin, un moment de lecture très sympa.
  • Natalivre Posté le 28 Août 2020
    Ce polar m'a tenu en haleine tout au long de ma lecture. D'abord, j'ai bien aimé et me suis attachée à Robin Lyons, inspectrice à la MET de Londres mis à pied pour faute grave et qui doit regagner par la force des choses le domicile de ses parents avec sa fille de 13 ans. Cette situation est très difficile à vivre pour cette femme forte, indépendante, qui ne veut rien demander ni devoir à quiconque et qui affronte comme elle peut mais avec beaucoup de courage les aléas de sa vie. Ensuite, j'ai trouvé que les 2 enquêtes que l'on suit, s'intègrent au récit de façon intelligente et cohérente. Enfin, j'ai beaucoup aimé les différents portraits de femmes que l'on croise dans ce roman. L'écriture et la construction sont classiques mais efficaces. J'espère que l'on pourra suivre d'autres aventures de Robin.
  • joliecommeuncoeur Posté le 10 Juillet 2020
    Le polar a la vie dure, avec des enquêtes qui se succèdent sans jamais se ressembler. L’inspectrice Robin Lyons vient d’être mise à pied pour faute grave, accusée d’avoir relâché un suspect contre les ordres de sa hiérarchie. Afin de ne pas sombrer dans la neurasthénie et attendre que le temps fasse son œuvre, elle retourne chez ses parents dans la cité sinistrée qu’est Birmingham. Là, elle retrouve son amie de jeunesse Corina. Néanmoins, très vite, le corps calciné de cette dernière est retrouvé dans les cendres de sa maison. Son époux est mis en examen, soupçonné de meurtre. Refusant la procrastination, Robin décide de mener l’enquête, sans se soucier des conséquences que peut entraîner son initiative. Elle se heurte au chef de la police locale, un ancien flirt, qui refuse de laisser quiconque se mêler de ses investigations. La romancière Lucie Whitehouse signe un thriller glauque qui prend aux tripes, multiplie les effets et parle du quotidien loin des fastes de la haute bourgeoisie. Avec un ton parfois documentaire, elle évoque les gens d’en bas, traîne dans le milieu des escrocs à la petite semaine, des magouilles pour un maigre profit et évoque la mafia locale. Avec une... Le polar a la vie dure, avec des enquêtes qui se succèdent sans jamais se ressembler. L’inspectrice Robin Lyons vient d’être mise à pied pour faute grave, accusée d’avoir relâché un suspect contre les ordres de sa hiérarchie. Afin de ne pas sombrer dans la neurasthénie et attendre que le temps fasse son œuvre, elle retourne chez ses parents dans la cité sinistrée qu’est Birmingham. Là, elle retrouve son amie de jeunesse Corina. Néanmoins, très vite, le corps calciné de cette dernière est retrouvé dans les cendres de sa maison. Son époux est mis en examen, soupçonné de meurtre. Refusant la procrastination, Robin décide de mener l’enquête, sans se soucier des conséquences que peut entraîner son initiative. Elle se heurte au chef de la police locale, un ancien flirt, qui refuse de laisser quiconque se mêler de ses investigations. La romancière Lucie Whitehouse signe un thriller glauque qui prend aux tripes, multiplie les effets et parle du quotidien loin des fastes de la haute bourgeoisie. Avec un ton parfois documentaire, elle évoque les gens d’en bas, traîne dans le milieu des escrocs à la petite semaine, des magouilles pour un maigre profit et évoque la mafia locale. Avec une héroïne désabusée et néanmoins prête à tout, elle jongle avec les poncifs du genre. Traduit de l’anglais par Marie Chabin, « Faute grave » tient en haleine jusqu’au bout et se veut autant un récit d’atmosphère autant qu’un thriller remarquablement ciselé, addictif jusqu’au dernier chapitre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly Posté le 11 Mai 2020
    Robin, ancienne inspectrice à Londres, se voit dans l’obligation de rentrer à Birmingham avec Lennie, sa fille, pour vivre chez ses parents. En effet, elle a été évincée de Scotland Yard pour faute grave suite au relâchement d’un potentiel coupable dans une affaire. Grâce à Maggie, une amie de sa mère, elle va avoir l’occasion de travailler en tant que détective privée. Elles vont ainsi enquêter sur la disparition mystérieuse de Becca, une jeune fille sans histoires. En même temps, Robin va apprendre le décès de sa meilleure amie Corinna en raison d’un incendie dans sa maison, lors duquel Josh, son mari, a mystérieusement disparu, et leur fils se retrouve gravement blessé. Alors que tout semble accuser Josh, Robin ne va pourtant pas accepter si facilement cette version. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman policier sans prétentions, mais j’y ai parfois dénoté certaines longueurs et certains éléments qui n’apportaient pas toujours quelque chose à l’intrigue. Malgré tout, et même si le rythme n’est pas toujours égal, j’ai tourné les pages avec curiosité et le dénouement m’a surpise. Ici, ce sont en réalité deux enquêtes qui sont menées de front, et bien évidemment, l’une concerne directement Robin,... Robin, ancienne inspectrice à Londres, se voit dans l’obligation de rentrer à Birmingham avec Lennie, sa fille, pour vivre chez ses parents. En effet, elle a été évincée de Scotland Yard pour faute grave suite au relâchement d’un potentiel coupable dans une affaire. Grâce à Maggie, une amie de sa mère, elle va avoir l’occasion de travailler en tant que détective privée. Elles vont ainsi enquêter sur la disparition mystérieuse de Becca, une jeune fille sans histoires. En même temps, Robin va apprendre le décès de sa meilleure amie Corinna en raison d’un incendie dans sa maison, lors duquel Josh, son mari, a mystérieusement disparu, et leur fils se retrouve gravement blessé. Alors que tout semble accuser Josh, Robin ne va pourtant pas accepter si facilement cette version. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman policier sans prétentions, mais j’y ai parfois dénoté certaines longueurs et certains éléments qui n’apportaient pas toujours quelque chose à l’intrigue. Malgré tout, et même si le rythme n’est pas toujours égal, j’ai tourné les pages avec curiosité et le dénouement m’a surpise. Ici, ce sont en réalité deux enquêtes qui sont menées de front, et bien évidemment, l’une concerne directement Robin, puisqu’il s’agit de ses deux meilleurs amis, Corinna et Josh. J’ai malgré tout trouvé que c’était l’enquête autour de Becca qui prenait davantage de place. La trame de ce roman policier est finalement assez classique. C’est un jeu de pistes et de pièces de puzzle qui vont finir par s’emboîter pour créer un tout. Au fil des rencontres, de nouveaux éléments font leur apparition au compte-goutte et c’est peut-être mon seul reproche par rapport à cette lecture. J’ai trouvé que parfois l’auteure avait tendance à s’enliser et à partir dans des directions qui n’apportaient pas forcément quelque chose d’important à l’intrigue. Cela a parfois eu tendance à casser le rythme de l’histoire. Les personnages sont assez bien construits, notamment celui de Robin que j’ai beaucoup appréciée. Elle est tenace et ne lâche rien. Bien évidemment, elle est obligée de rester forte puisque c’est elle qui élève seule sa fille. Elle est tout en nuances et très attachante. La plume de l’auteure est fluide. Les chapitres sont assez longs et immersifs. Je me suis retrouvée à chercher les indices avec Robin et je voulais vraiment savoir ce qu’il en était. Je peux donc dire que l’auteure a su maintenir un bon suspense et titiller ma curiosité. Un roman policier où l’auteure a parfois eu tendance à s’éparpiller, mais qui n’en a pas moins été un très bon moment de lecture que j’ai beaucoup apprécié. Le suspense reste intact jusqu’au dénouement. Une belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Presses de la Cité

    La collection Sang d'Encre fait peau neuve

    La mythique collection "Sang d’Encre" fait peau neuve pour réunir sous une même charte toutes les couleurs du noir des Presses de la Cité. Découvrez les deux premiers romans publiés avec ce nouveau design, Faute grave de Lucie Whitehouse et Anonymat garanti de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen.

    Lire l'article