Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258168176
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Faute grave

Marie CHABIN (Traducteur)
Date de parution : 16/01/2020
À qui faire confiance quand votre monde part en fumée ?
L’inspectrice Robin Lyons doit rentrer au bercail, contrainte et forcée.
Mise à pied pour faute grave après avoir remis en liberté un suspect contre les ordres de sa hiérarchie, cet espoir de Scotland Yard n’a pas d’autres choix que de retourner vivre chez ses parents, à Birmingham, une ville sinistrée qu'elle...
L’inspectrice Robin Lyons doit rentrer au bercail, contrainte et forcée.
Mise à pied pour faute grave après avoir remis en liberté un suspect contre les ordres de sa hiérarchie, cet espoir de Scotland Yard n’a pas d’autres choix que de retourner vivre chez ses parents, à Birmingham, une ville sinistrée qu'elle croyait pourtant avoir quittée à jamais. Pour éviter de subir les remontrances de sa mère, elle accepte bientôt d’aider Maggie, une détective privée qui traque les arnaques à l'assurance.
Seule Corinna, son amie de toujours, semble ravie de revoir Robin. Mais quand elle est retrouvée morte dans les décombres de sa maison ravagée par un incendie criminel et que son mari, Josh, devient le principal suspect, l’inspectrice ne peut rester les bras croisés. Sans se soucier des conséquences, elle se lance dans une enquête non officielle et se heurte alors au chef de la police locale, son amour de jeunesse...

Jusqu'à quel point connaît-on vraiment ceux que l'on aime ? Entre escrocs à la petite semaine, entreprises en faillite et réseaux mafieux, l'auteure nous entraîne, au côté de son anti-héroïne tête brûlée, dans une intrigue ultraréaliste au dénouement brutal.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258168176
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Bien écrit et ficelé."
24 Heures (Suisse)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Waterlyly Posté le 11 Mai 2020
    Robin, ancienne inspectrice à Londres, se voit dans l’obligation de rentrer à Birmingham avec Lennie, sa fille, pour vivre chez ses parents. En effet, elle a été évincée de Scotland Yard pour faute grave suite au relâchement d’un potentiel coupable dans une affaire. Grâce à Maggie, une amie de sa mère, elle va avoir l’occasion de travailler en tant que détective privée. Elles vont ainsi enquêter sur la disparition mystérieuse de Becca, une jeune fille sans histoires. En même temps, Robin va apprendre le décès de sa meilleure amie Corinna en raison d’un incendie dans sa maison, lors duquel Josh, son mari, a mystérieusement disparu, et leur fils se retrouve gravement blessé. Alors que tout semble accuser Josh, Robin ne va pourtant pas accepter si facilement cette version. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman policier sans prétentions, mais j’y ai parfois dénoté certaines longueurs et certains éléments qui n’apportaient pas toujours quelque chose à l’intrigue. Malgré tout, et même si le rythme n’est pas toujours égal, j’ai tourné les pages avec curiosité et le dénouement m’a surpise. Ici, ce sont en réalité deux enquêtes qui sont menées de front, et bien évidemment, l’une concerne directement Robin,... Robin, ancienne inspectrice à Londres, se voit dans l’obligation de rentrer à Birmingham avec Lennie, sa fille, pour vivre chez ses parents. En effet, elle a été évincée de Scotland Yard pour faute grave suite au relâchement d’un potentiel coupable dans une affaire. Grâce à Maggie, une amie de sa mère, elle va avoir l’occasion de travailler en tant que détective privée. Elles vont ainsi enquêter sur la disparition mystérieuse de Becca, une jeune fille sans histoires. En même temps, Robin va apprendre le décès de sa meilleure amie Corinna en raison d’un incendie dans sa maison, lors duquel Josh, son mari, a mystérieusement disparu, et leur fils se retrouve gravement blessé. Alors que tout semble accuser Josh, Robin ne va pourtant pas accepter si facilement cette version. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman policier sans prétentions, mais j’y ai parfois dénoté certaines longueurs et certains éléments qui n’apportaient pas toujours quelque chose à l’intrigue. Malgré tout, et même si le rythme n’est pas toujours égal, j’ai tourné les pages avec curiosité et le dénouement m’a surpise. Ici, ce sont en réalité deux enquêtes qui sont menées de front, et bien évidemment, l’une concerne directement Robin, puisqu’il s’agit de ses deux meilleurs amis, Corinna et Josh. J’ai malgré tout trouvé que c’était l’enquête autour de Becca qui prenait davantage de place. La trame de ce roman policier est finalement assez classique. C’est un jeu de pistes et de pièces de puzzle qui vont finir par s’emboîter pour créer un tout. Au fil des rencontres, de nouveaux éléments font leur apparition au compte-goutte et c’est peut-être mon seul reproche par rapport à cette lecture. J’ai trouvé que parfois l’auteure avait tendance à s’enliser et à partir dans des directions qui n’apportaient pas forcément quelque chose d’important à l’intrigue. Cela a parfois eu tendance à casser le rythme de l’histoire. Les personnages sont assez bien construits, notamment celui de Robin que j’ai beaucoup appréciée. Elle est tenace et ne lâche rien. Bien évidemment, elle est obligée de rester forte puisque c’est elle qui élève seule sa fille. Elle est tout en nuances et très attachante. La plume de l’auteure est fluide. Les chapitres sont assez longs et immersifs. Je me suis retrouvée à chercher les indices avec Robin et je voulais vraiment savoir ce qu’il en était. Je peux donc dire que l’auteure a su maintenir un bon suspense et titiller ma curiosité. Un roman policier où l’auteure a parfois eu tendance à s’éparpiller, mais qui n’en a pas moins été un très bon moment de lecture que j’ai beaucoup apprécié. Le suspense reste intact jusqu’au dénouement. Une belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Electra Posté le 12 Février 2020
    En ce moment, j’aime les polars et j’avais le visage de cette femme en tête. Quitte à m’embarquer pour Birmingham, pas vraiment ma tasse de thé. Pas non plus le premier choix de l’héroïne, contrainte d’y retourner après avoir été virée de Scotland Yard. L’inspectrice Robin Lyons rentre vivre chez ses parents, avec dans ses bagages sa fille préado. Birmingham, une ville sinistrée avec la fermeture des usines, qu’elle avait quitté il y a seize ans, persuadée de ne plus jamais y remettre les pieds. Fort heureusement, Robin se console en se disant qu’elle va pouvoir plus profiter de sa meilleure amie, Corinna. Et l’amie de sa mère, Maggie, détective privée, lui propose de l’aider dans sa traque aux arnaques à l’assurance. On est loin des enquêtes pour homicide de Scotland Yard, mais Robin préfère être coincée dans une voiture pendant des heures plutôt qu’à la maison à se prendre la tête avec sa mère. Celle-ci lui reproche d’avoir quitté son dernier petit ami, un bon père de substitution pour Lenny, sa petite-fille. Les deux femmes s’entendent mal. Les relations mère-fille sont très bien décrites ici. Mais le pire est à venir : Corinna (“Rinn”)est retrouvée morte dans les décombres de... En ce moment, j’aime les polars et j’avais le visage de cette femme en tête. Quitte à m’embarquer pour Birmingham, pas vraiment ma tasse de thé. Pas non plus le premier choix de l’héroïne, contrainte d’y retourner après avoir été virée de Scotland Yard. L’inspectrice Robin Lyons rentre vivre chez ses parents, avec dans ses bagages sa fille préado. Birmingham, une ville sinistrée avec la fermeture des usines, qu’elle avait quitté il y a seize ans, persuadée de ne plus jamais y remettre les pieds. Fort heureusement, Robin se console en se disant qu’elle va pouvoir plus profiter de sa meilleure amie, Corinna. Et l’amie de sa mère, Maggie, détective privée, lui propose de l’aider dans sa traque aux arnaques à l’assurance. On est loin des enquêtes pour homicide de Scotland Yard, mais Robin préfère être coincée dans une voiture pendant des heures plutôt qu’à la maison à se prendre la tête avec sa mère. Celle-ci lui reproche d’avoir quitté son dernier petit ami, un bon père de substitution pour Lenny, sa petite-fille. Les deux femmes s’entendent mal. Les relations mère-fille sont très bien décrites ici. Mais le pire est à venir : Corinna (“Rinn”)est retrouvée morte dans les décombres de son domicile, son fils entre la vie et la mort et son mari, Josh, a disparu. Il devient rapidement le principal suspect or Robin ne croit absolument pas à sa culpabilité. Josh et Corinna formaient un couple heureux et rien n’indiquait que quelque chose allait mal. Et il n’aurait jamais voulu faire du mal à leur enfant. Robin décide donc d’enquêter, malgré la mise en garde du chef de la police locale, qui n’est autre que son amour de jeunesse. Alors oui, ça sonne un peu creux. Trop d’amoureux .. Vous savez à quel point les histoires d’amour m’ennuient (sauf celles des classiques) mais là on est loin de tout ça. On est jusque dans la m… aux côtés de Robin, qui en voit de toutes les couleurs et doit en plus gérer la mort brutale de sa meilleure amie. Le portrait de Birmingham, deuxième personnage du roman est impressionnant. Les quartiers ont changé, un Birmingham nouveau est sorti de terre mais le passé n’est jamais loin. J’ai rarement ressenti avec autant de facilité l’atmosphère d’une ville. La plume de Lucy Whitehouse est percutante. Pas de digressions. Elle ne raconte pas, elle montre : les émotions de l’héroïne, son manque de sommeil, ses cauchemars, ses mille questionnements.. Sa culpabilité, ses doutes et la recherche du moindre indice qui la rend dingue. Et on vibre avec elle. Elle est faillible, parfois elle fait des choses bêtes mais on ferait pareil. Je l’ai engueulée parfois, cette tête de mule. Un portrait de femme moderne intelligent. J’ai beaucoup aimé ma lecture, j’avais hâte de m’y replonger, je lisais dans le bus, dans l’ascenseur qui me menait à mon bureau. J’ai adoré. Le livre a bien quelques bémols mais on oublie vite. Il ne bascule jamais dans le mélodrame. Il reste captivant, avec à la fin une ou grosses ficelles, mais on pardonne facilement. J’aime quand l’auteure nous fait ressentir les mêmes émotions que ses personnages. Et il faut dire que la fin est surprenante. Je vous conseille de ne pas lire la quatrième (je réalise qu’elle en dit trop…) et de vous lancer dans cette enquête passionnante. J’ignore si l’auteure envisage une suite mais je suis accro à Robin ! Bref, un bon polar divertissant comme il se doit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Boulibooks Posté le 5 Février 2020
    « Faute grave » est le nouveau roman de Lucie Whitehouse, édité dans la très belle collection Sang d’encre des éditions Presses de la cité. Très clairement, c’est un roman de femme. Ecrit par une femme et dont les personnages principaux sont des femmes. Robin Lyons, inspectrice de police à Scotland Yard est mise à pied pour faute grave. Sans emploi et donc sans salaire, elle n’a pas d’autre choix que de quitter Londres avec sa fille Lennie. La mort dans l’âme, elle retourne habiter chez ses parents à Birmingham. Maggie, une amie de la famille, détective privée de son état, propose à Robin de travailler avec elle. Si le gros des affaires à traiter sont de banales arnaques aux assurances, un dossier de disparition singulier arrive entre les mains des deux femmes. Parallèlement à cela, Corinna, la meilleure amie de Robin est retrouvée morte dans les décombres de sa maison ravagée par un incendie. Son mari, Josh, devient le principal suspect. Problème : celui-ci reste introuvable. Robin, folle de chagrin et révoltée fonce tête baissée à la recherche de la vérité. Elle s’affranchit des règles et des convenances. Une seule chose compte : retrouver et innocenter Josh. Comme vous l’aurez compris, ce roman... « Faute grave » est le nouveau roman de Lucie Whitehouse, édité dans la très belle collection Sang d’encre des éditions Presses de la cité. Très clairement, c’est un roman de femme. Ecrit par une femme et dont les personnages principaux sont des femmes. Robin Lyons, inspectrice de police à Scotland Yard est mise à pied pour faute grave. Sans emploi et donc sans salaire, elle n’a pas d’autre choix que de quitter Londres avec sa fille Lennie. La mort dans l’âme, elle retourne habiter chez ses parents à Birmingham. Maggie, une amie de la famille, détective privée de son état, propose à Robin de travailler avec elle. Si le gros des affaires à traiter sont de banales arnaques aux assurances, un dossier de disparition singulier arrive entre les mains des deux femmes. Parallèlement à cela, Corinna, la meilleure amie de Robin est retrouvée morte dans les décombres de sa maison ravagée par un incendie. Son mari, Josh, devient le principal suspect. Problème : celui-ci reste introuvable. Robin, folle de chagrin et révoltée fonce tête baissée à la recherche de la vérité. Elle s’affranchit des règles et des convenances. Une seule chose compte : retrouver et innocenter Josh. Comme vous l’aurez compris, ce roman reposera sur deux enquêtes menées de front par Robin. Deux enquêtes bien distinctes au départ mais qui finiront par se recouper. La plume de l’auteure est fluide et vivante. L’atmosphère typiquement anglaise est bien rendue. Les personnages sont bien campés et attachants. Le dénouement de l’intrigue est surprenant. J’ai passé un bon moment de lecture. Merci à Babelio et aux éditions Presses de la cité de m’avoir donné l’opportunité de découvrir cette auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SagnesSy Posté le 16 Janvier 2020
    C’est le premier roman de Lucie Whitehouse traduit en français mais le dernier en date écrit par l’autrice, son cinquième, et j’ignore si le personnage principal, Robin Lyons est dotée d’un passé romanesque ou si on la rencontre pour la première fois. En tous les cas, elle vient d’être virée de la police londonienne et se voit contrainte de retourner momentanément vivre chez ses parents, à Birmingham. C’est à la limite du supportable pour elle, et elle s’en veut terriblement d’infliger ça à sa fille de treize ans. Robin est une chaudière sous pression, une tête brûlée qui ne respecte rien ni personne tout en étant persuadée de faire ce qu’il faut. Elle se trompe beaucoup sur plein de choses, aveuglée en quelque sorte par une colère latente longue durée. À ses côtés, on va faire plus ample connaissance avec la vie à Birmingham… Voici un polar parfait pour une lecture détente, qui se lit facilement et avec plaisir. Lucie Whitehouse dose élégamment des doses de suspens, psychologie et étude de moeurs pour nous offrir un roman qui fait la part belle aux femmes, les hommes étant clairement relégués aux seconds rôles. Ça change !
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Presses de la Cité

    La collection Sang d'Encre fait peau neuve

    La mythique collection "Sang d’Encre" fait peau neuve pour réunir sous une même charte toutes les couleurs du noir des Presses de la Cité. Découvrez les deux premiers romans publiés avec ce nouveau design, Faute grave de Lucie Whitehouse et Anonymat garanti de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen.

    Lire l'article