Lisez! icon: Search engine
Femlandia
Michael Belano (traduit par)
Date de parution : 09/03/2023
Éditeurs :
Robert Laffont

Femlandia

Michael Belano (traduit par)
Date de parution : 09/03/2023
La reine de la dystopie revient avec un roman captivant et effrayant.
Par l’autrice de Vox, best-seller international.

« Une lecture captivante au rythme effréné » The Guardian
« La reine de la dystopie » Nina Potell, Prima
« Explosif » Heat
« Dalcher (Vox) donne une tournure dystopique délicieusement sombre à Herland. » Publishers Weekly
Dans un futur proche, les États-Unis ont sombré dans le chaos après une crise économique sans précédent.
Miranda Reynolds a perdu sa maison, son travail et son mari, il ne lui...
Dans un futur proche, les États-Unis ont sombré dans le chaos après une crise économique sans précédent.
Miranda Reynolds a perdu sa maison, son travail et son mari, il ne lui reste plus que sa fille Emma et quelques boîtes de conserve. En proie à l’insécurité dans un monde devenu anarchique,...
Dans un futur proche, les États-Unis ont sombré dans le chaos après une crise économique sans précédent.
Miranda Reynolds a perdu sa maison, son travail et son mari, il ne lui reste plus que sa fille Emma et quelques boîtes de conserve. En proie à l’insécurité dans un monde devenu anarchique, elles n’ont plus qu’un seul espoir : Femlandia.
Miranda avait toujours affirmé qu’elle préfèrerait mourir plutôt que de vivre dans ce paradis autarcique réservé aux femmes, à l’abri de la violence des hommes, mais son instinct de survie ainsi que la présence d’Emma la poussent à franchir le portail surmonté de deux X entrelacés. Et si derrière son apparence idyllique se cachait l’enfer ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221269640
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 130 x 205 mm
EAN : 9782221269640
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 130 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • scharpentier 08/05/2024
    Imaginez une Amérique plongée dans le chaos et le règne du chacun pour soi suite à un effondrement du système financier. Dans ce cauchemar, une femme, récemment veuve, va tenter de sauver sa vie en se réfugiant avec sa fille adolescente dans l’une des communautés autarciques et fermées, « Femlandia », qui ont vu le jour dans différentes régions du pays. Et si ce paradis réservé exclusivement aux femmes n’était pas le refuge parfait annoncé ? Captivant et pleins de rebondissement jusqu’à la dernière page !
  • Leamjidou 06/02/2024
    Une lecture quasi haletante... Je me suis retrouvée plongée dans l'histoire très très rapidement. Même si les personnages principaux ne m'ont pas semblé attachants de prime abord, j'ai tout de suite eu envie de les suivre jusqu'à Femlandia pour connaitre tous les rouages de cet univers. Même si par moment je n'ai pas été très surprise par les rebondissements j'ai quand même été à fond dans l'intrigue, qui m'a rappelé "C'est le cœur qui lâche en dernier" de Margaret Atwood. Très bonne lecture !
  • alisonbougi 28/09/2023
    À la recherche d’un nouveau roman à la médiathèque de ma ville, je tombe sur cette couverture qui attire mon regard et attise ma curiosité. Le résumé et le mot sur l’auteur « La reine de la dystopie » me convainquent de l’emprunter. Un petit mot sur l’histoire : Suite à une nouvelle crise économique, les États-Unis, ruinés, sombrent dans le chaos. Miranda et sa fille sont forcées de partir de leur maison et elles vont devoir affronter la jungle de la rue. C’est la loi du plus fort qui règne, et bien sûr, surtout celle des hommes, littéralement affamés de tout… Pour survivre, elles vont devoir rejoindre une communauté uniquement composée de femmes : Femlandia. Femlandia est une histoire de femme et de relation mère-fille. Les hommes tiennent un rôle très secondaire. À l’inverse de l’histoire pour lequel on dit toujours qu’une femme se cache toujours derrière les grandes décisions des hommes, dans Femlandia, un homme est toujours à la base des décisions et des destinées des femmes. Ici, on parle de violeurs ou de lâches. Je ne rentrerai pas dans le débat du féminisme ou de la misandrie. Personnellement, j’ai beaucoup aimé l’histoire. J’ai été tenu en haleine toute la deuxième moitié du roman. J’avais envie de savoir ce que cachait la communauté, comment les relations mère-fille évolueraient, ou encore ce qui allait advenir de Miranda. Pour ce qui est du style, la traduction a été bien menée car le roman se lit très facilement. Le rythme est bon, il n’y a pas de temps de mort et les descriptions permettent de bien plonger dans l’univers. En bref, ce roman est divertissant et j’ai passé un bon moment.À la recherche d’un nouveau roman à la médiathèque de ma ville, je tombe sur cette couverture qui attire mon regard et attise ma curiosité. Le résumé et le mot sur l’auteur « La reine de la dystopie » me convainquent de l’emprunter. Un petit mot sur l’histoire : Suite à une nouvelle crise économique, les États-Unis, ruinés, sombrent dans le chaos. Miranda et sa fille sont forcées de partir de leur maison et elles vont devoir affronter la jungle de la rue. C’est la loi du plus fort qui règne, et bien sûr, surtout celle des hommes, littéralement affamés de tout… Pour survivre, elles vont devoir rejoindre une communauté uniquement composée de femmes : Femlandia. Femlandia est une histoire de femme et de relation mère-fille. Les hommes tiennent un rôle très secondaire. À l’inverse de l’histoire pour lequel on dit toujours qu’une femme se cache toujours derrière les grandes décisions des hommes, dans Femlandia, un homme est toujours à la base des décisions et des destinées des femmes. Ici, on parle de violeurs ou de lâches. Je ne rentrerai pas dans le débat du féminisme ou de la misandrie. Personnellement, j’ai beaucoup aimé l’histoire. J’ai été tenu en haleine toute...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thefrencharman 14/08/2023
    Choquée ! Il me semble que pour l'instant c'est la seule autrice qui me fait ressentir du dégoût, du malaise mais aussi de la compréhension des actes en même temps. L'idée de la crise économique est bien trouvée et tellement plausible. Ça donne une ambiance oppressante au roman qui ne va pas s'améliorer. J'ai très vite senti que j'allais des choses perturbantes mais j'essayais de lire le plus vite possible pour accéder à la vérité. Ce texte pousse à la réflexion sur le bien et le mal, l'égalité entre autre. L'emprise psychologique est très bien décrite. La fin est tellement réaliste est terriblement énervante !!
  • Breizh29livres 17/05/2023
    Utopie ? Dystopie ? En tous cas : dingue ! Ce livre est clairement à la croisée de forts courants de pensée alternatifs. Dans un futur pas si éloigné, Miranda et son ado de fille Emma, se voient contraintes de fuir leur maison. Après moult tergiversations, pas d'autre choix que se résoudre à intégrer Femlandia. Cette communauté fondée par Win, la mère haïe de Miranda. Sauvages comme le sont la misère, la cruauté et l'extrême peur du lendemain, les hommes sont devenus des bêtes. Débute une réflexion, intense et nourrie, sur la place de chacun dans la société. Impossible de ne pas être captivé par le propos, ses options, ses dérives, son côté inique. Une lecture forte à ne pas manquer ! " Femlandia " de Christina Dalcher, aux éditions Robert Laffont.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.