Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258194526
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Filles de Lilith

Sylvie Cohen (traduit par)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 14/10/2021
Plutôt mourir que de devenir mère...
Un tueur en série sévit à Tel-Aviv. Chaque victime est retrouvée ligotée, un poupon entre les mains, le mot « mère » inscrit sur son front.
Sheila Heller, spécialiste de la Bible, connaît les victimes. Elle connaît aussi la nature du pacte qu’elles ont conclu vingt ans plus tôt, lorsqu’elles ont décidé de devenir les «...
Un tueur en série sévit à Tel-Aviv. Chaque victime est retrouvée ligotée, un poupon entre les mains, le mot « mère » inscrit sur son front.
Sheila Heller, spécialiste de la Bible, connaît les victimes. Elle connaît aussi la nature du pacte qu’elles ont conclu vingt ans plus tôt, lorsqu’elles ont décidé de devenir les « Autres ». Et elle sait qu’elle pourrait bien être la prochaine sur la liste.
Ce qu’elle ignore, en revanche, c’est qui peut être à l’origine de ces crimes rituels macabres. D’autant qu’aux yeux de la police, tout l’accuse…

Un thriller aux accents féministes, qui soulève la question de la maternité dans un pays où celle-ci demeure une évidence, voire un devoir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258194526
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« un thriller sombre, envoûtant, rempli en même temps de références religieuses et d'humour avec le portrait amusé d'une jeune quarantenaire en quête désespérée d'un amant, voire d'un mari. Un roman qui interroge au-delà les valeurs de la société israélienne et ses tabous dans une ville de Tel Aviv qui n'a jamais si bien porté son surnom de "La Bulle". »
Le Progrès
« Ce thriller, mêlant références bibliques hébraïques et problématiques féministes, interroge les tabous de la société israélienne. »
Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdemoe Posté le 13 Décembre 2021
    S a n g d’ e n c r e 🖋 #9642;️ Sang d’encre est une de mes collections préférées. Je suis fan de thriller et le genre de thrillers proposés dans cette collection sort toujours du cadre, ce sont souvent de très belles surprises, vraiment impossible d’être déçue, et en plus, je trouve que les couvertures sont toujours à tomber ! 🦩 #9642;️ « Plutôt mourir que de devenir mère… » Et bien, on ne peut pas dire que ça n’annonce pas la couleur ! 🦩 #9642;️ Rendez-vous à Tel-Aviv où un tueur de femmes sévit. Les victimes ? Que des femmes, retrouvées ligotées, torturées, saignées, un poupon entre les bras, et le mot « mère » inscrit sur leurs fronts. Sheila connaît les victimes. Plus tôt dans leurs vies, elles ont conclu un pacte, celui de devenir les « Autres », celui de ne jamais avoir d’enfants. Alors que tout l’accuse aux yeux de la police, Sheila sait qu’elle est la suivante sur la liste. 🦩 #9642;️ Voici un thriller ultra féministe ! C’est n’est pas souvent que j’en lis, ça change. Et pour le coup, c’est la première fois que je lis de la littérature israélienne. Des sujets importants seront abordés, notamment celui de la maternité. En... S a n g d’ e n c r e 🖋 #9642;️ Sang d’encre est une de mes collections préférées. Je suis fan de thriller et le genre de thrillers proposés dans cette collection sort toujours du cadre, ce sont souvent de très belles surprises, vraiment impossible d’être déçue, et en plus, je trouve que les couvertures sont toujours à tomber ! 🦩 #9642;️ « Plutôt mourir que de devenir mère… » Et bien, on ne peut pas dire que ça n’annonce pas la couleur ! 🦩 #9642;️ Rendez-vous à Tel-Aviv où un tueur de femmes sévit. Les victimes ? Que des femmes, retrouvées ligotées, torturées, saignées, un poupon entre les bras, et le mot « mère » inscrit sur leurs fronts. Sheila connaît les victimes. Plus tôt dans leurs vies, elles ont conclu un pacte, celui de devenir les « Autres », celui de ne jamais avoir d’enfants. Alors que tout l’accuse aux yeux de la police, Sheila sait qu’elle est la suivante sur la liste. 🦩 #9642;️ Voici un thriller ultra féministe ! C’est n’est pas souvent que j’en lis, ça change. Et pour le coup, c’est la première fois que je lis de la littérature israélienne. Des sujets importants seront abordés, notamment celui de la maternité. En Israël, où la religion tient encore une place importante, il n’est pas question pour une femme de ne pas avoir d’enfant. C’est un devoir. 🦩 Quand on se plonge dans ce livre, l’ambiance et l’intrigue nous englobent. On est d’abord surpris par la structure du livre. On s’attend à une enquête, mais l’enquête n’est présente qu’en fond. En fait, on va suivre Sheila et ses états d’âme. Les crimes abjectes sont survolés, les enquêteurs… pas vraiment là, non, on se concentre vraiment sur Sheila, on oscille entre passé et présent et on fini par comprendre. 🦩 Le mythe de Lilith, ce démon, vient ajouter une touche sombre à l’histoire qui m’a pas mal plu. C’est un mélange intéressant et agréable à la lecture. Je ne suis pas sure que ça puisse plaire à tout le monde car on sort vraiment du cadre du polar / thriller comme on en a l’habitude, mais c’est nouveau et je dois dire que ça se lit plutôt bien ! 🦩
    Lire la suite
    En lire moins
  • Plumipille Posté le 18 Novembre 2021
    Je remercie Babelio et les éditions Presses de la cité de m'avoir offert ce livre, lors d'une opération Masse Critique. Ce polar est particulièrement intéressant, d'une part car il se déroule en Israël, ce qui n'est pas si fréquent pour un polar, et d'autre part car le sujet est original : des meutres de femmes qui refusent d'être mère dans un pays où cela semble être un devoir. L'écriture est agréable, l'intrigue est soutenue, bon petit polar.
  • clemaufildespages Posté le 13 Novembre 2021
    UN THRILLER SINGULIER ! 💃 Tel Aviv. Une victime, puis deux. Qui ont été travesties en personnages bibliques et "transformées" en mères à leur mort alors qu'il était de notoriété publique qu'elles refusaient de procréer. Elles étaient amies et membres d'un club appelé "Les autres" et elles avaient conclu un pacte quelques années plus tôt... Sheila, spécialiste de la bible aide les enquêteurs à démasquer le meurtrier tout en sachant qu'elle pourrait bien être la prochaine sur la liste... Un thriller vraiment étonnant, aux accents féministes qui questionne de la maternité dans un pays où celle-ci sonne comme un devoir. Dans la tradition juive Lilith est un démon feminin réputé hostile aux femmes enceintes et aux nouveaux nés. Les filles de Lilith incarnent donc la rebellion contre le patriarcat. Au centre de ce thriller psychologique, ces femmes qui ont fait le choix de ne pas avoir d'enfants alors que des militants voudraient qu'ils puissent servir à l'intérêt du pays. Bien plus qu'une simple enquête, c'est une réflexion profonde sur la place des femmes que nous livre Sarah Blau. Au fil des pages le "tic-tac" de l'horloge biologique se fait obsédant. Est-ce que je ne risque pas de regretter ce choix? Résister à cette pression... UN THRILLER SINGULIER ! 💃 Tel Aviv. Une victime, puis deux. Qui ont été travesties en personnages bibliques et "transformées" en mères à leur mort alors qu'il était de notoriété publique qu'elles refusaient de procréer. Elles étaient amies et membres d'un club appelé "Les autres" et elles avaient conclu un pacte quelques années plus tôt... Sheila, spécialiste de la bible aide les enquêteurs à démasquer le meurtrier tout en sachant qu'elle pourrait bien être la prochaine sur la liste... Un thriller vraiment étonnant, aux accents féministes qui questionne de la maternité dans un pays où celle-ci sonne comme un devoir. Dans la tradition juive Lilith est un démon feminin réputé hostile aux femmes enceintes et aux nouveaux nés. Les filles de Lilith incarnent donc la rebellion contre le patriarcat. Au centre de ce thriller psychologique, ces femmes qui ont fait le choix de ne pas avoir d'enfants alors que des militants voudraient qu'ils puissent servir à l'intérêt du pays. Bien plus qu'une simple enquête, c'est une réflexion profonde sur la place des femmes que nous livre Sarah Blau. Au fil des pages le "tic-tac" de l'horloge biologique se fait obsédant. Est-ce que je ne risque pas de regretter ce choix? Résister à cette pression sociétale et ce devoir d'avoir plusieurs enfants pour lutter contre une majorité juive est un vrai défi pour la femme israélienne. Entre croyance et féminité, l'enquête concernant le tueur en série passe vraiment au second plan, ce qui ne m'a aucunement dérangée. Mais malheureusement, je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages, ni à entrer en empathie avec ces filles de Lilith. J'aurais sans doute apprécié plus de profondeur et plus de nuances dans leurs personnalités, certains aspects ne sont à mon sens, pas assez creusés. En bref, même si je suis un peu restée sur ma faim, j'ai été surprise par cette plongée à Tel Aviv et j'ai été ravie de découvrir d'autres moeurs et mentalités ! Un grand merci @pressesdelacite pour cette découverte ! Envie de découvrir ces Filles de Lilith? Si vous l'avez déjà lu, qu'en avez-vous pensé? 😘
    Lire la suite
    En lire moins
  • VirginieCM Posté le 7 Novembre 2021
    Il y a 20 ans, Sheila a fait un pacte avec trois de ses amies : celui de ne pas avoir d’enfant… Depuis lors, l’une d’elles, Na’ama a dérogé, en ayant une fille, mais s’est suicidée ; Dina, l’instigatrice du groupe, est retrouvée assassinée, et les soupçons se tournent vers Sheila. Quand vient le tour de Ronit de mourir, Sheila, la dernière d’entre elles, est décidément une coupable toute désignée… ou peut-être une future victime ??? C’est un thriller psychologique un peu singulier que nous livre Sarah Blau, très fortement teinté par le poids que fait peser la société sur les femmes quant à la maternité… Et probablement en Israël plus encore qu’ailleurs… L’intrigue est plutôt bien menée, le suspens est globalement alimenté, même si la résolution des meurtres se fait jour assez rapidement. Le style est un peu sec, la progression de l’histoire parfois confuse, et je ne suis malheureusement pas parvenue à ressentir une quelconque sympathie pour les personnages. Néanmoins, j’ai trouvé l’idée vraiment intéressante, et soulevant un questionnement qui l’est encore plus : en tant que femme, peut-on décider de ne pas avoir d’enfant ? Quel regard porte la société sur ce choix ?
  • hendrickxvirginie Posté le 26 Octobre 2021
    Un tueur en série sévit à Tel-Aviv. Chaque victime est retrouvée ligotée, un poupon entre les mains, le mot « mère » inscrit sur son front. Sheila Heller, spécialiste de la Bible, connaît les victimes. Elle connaît aussi la nature du pacte qu’elles ont conclu vingt ans plus tôt, lorsqu’elles ont décidé de devenir les « Autres ». Et elle sait qu’elle pourrait bien être la prochaine sur la liste. Ce qu’elle ignore, en revanche, c’est qui peut être à l’origine de ces crimes rituels macabres. D’autant qu’aux yeux de la police, tout l’accuse… Première lecture du partenariat avec @   . En choisissant ce titre à la quatrième énigmatique, je savais d'avance que je ne serai pas déçue. Lilith représente dans la tradition juive le démon féminin et dans ce roman, le titre prend un sens. Sheila, c'est la femme sans attachés, sans enfant, dans une société où la femme doit être mère pour être bien vue. Malgré les meurtres, l'enquête est plutôt superflue dans le roman. On y parle de croyances, de féminité, de jalousie entre femmes, de la maternité et finalement l'enquête en elle-même passe à la trappe. Cependant, l'autrice a une plume franche, nette et agréable. La place de la femme dans une société où... Un tueur en série sévit à Tel-Aviv. Chaque victime est retrouvée ligotée, un poupon entre les mains, le mot « mère » inscrit sur son front. Sheila Heller, spécialiste de la Bible, connaît les victimes. Elle connaît aussi la nature du pacte qu’elles ont conclu vingt ans plus tôt, lorsqu’elles ont décidé de devenir les « Autres ». Et elle sait qu’elle pourrait bien être la prochaine sur la liste. Ce qu’elle ignore, en revanche, c’est qui peut être à l’origine de ces crimes rituels macabres. D’autant qu’aux yeux de la police, tout l’accuse… Première lecture du partenariat avec @   . En choisissant ce titre à la quatrième énigmatique, je savais d'avance que je ne serai pas déçue. Lilith représente dans la tradition juive le démon féminin et dans ce roman, le titre prend un sens. Sheila, c'est la femme sans attachés, sans enfant, dans une société où la femme doit être mère pour être bien vue. Malgré les meurtres, l'enquête est plutôt superflue dans le roman. On y parle de croyances, de féminité, de jalousie entre femmes, de la maternité et finalement l'enquête en elle-même passe à la trappe. Cependant, l'autrice a une plume franche, nette et agréable. La place de la femme dans une société où prime l'enfantement est un point de vue très intéressants. Le fait que les événements se déroulent à Tel-Aviv plante un décor agréable pour en apprendre d'avantage.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.