Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355848148
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 220 mm

Grand calme

Charles BONNOT (Traducteur)
Date de parution : 12/05/2021
Frissons garantis.
Base dérivante Arcosaur, Arctique. Depuis des mois, une équipe de scientifiques affronte les conditions de vie les plus extrêmes pour mener à bien ses recherches. Mais dans la solitude polaire, les nerfs sont à vif et le moindre incident peut entraîner des conséquences désastreuses. Jusqu'à l'irréparable.

Ontario, Canada. Alors que l'hiver...
Base dérivante Arcosaur, Arctique. Depuis des mois, une équipe de scientifiques affronte les conditions de vie les plus extrêmes pour mener à bien ses recherches. Mais dans la solitude polaire, les nerfs sont à vif et le moindre incident peut entraîner des conséquences désastreuses. Jusqu'à l'irréparable.

Ontario, Canada. Alors que l'hiver s'annonce particulièrement rude à Algonquin Bay, le corps d'un homme est retrouvé dans un motel de la région. Sa maîtresse, dernière personne à l'avoir vu vivant, a disparu. Bientôt, c'est le corps d'une autre femme qui est retrouvé dans un hôtel désaffecté. Dépêchés sur les lieux, les inspecteurs John Cardinal et Lise Delorme sont loin d'imaginer l'ampleur des ramifications qui sous-tendent leur enquête.

Du huis clos dans une base polaire à l’immensité de la nature canadienne, Giles Blunt nous offre avec Grand calme une expérience unique. Le lecteur est mis à rude épreuve, gagné par un froid glacial, harcelé par un suspense de plus en plus insoutenable. Vous aimez les frissons ? Ne cherchez plus !

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355848148
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

« Blunt écrit avec la grâce virevoltante d'un patineur glissant à toute allure sur un lac gelé. »
The New York Times

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kris22 Posté le 1 Septembre 2021
    Dans ce polar canadien, l'auteur nous invite à découvrir une intrigue des plus mystérieuse. Prévoyez vos doudounes, un bonnet et des gants bien chauds. Dans un froid polaire et une atmosphère glaçante, dans des nuances de blanc et de gris, il nous relate deux histoires, deux lieux, deux périodes : De nos jours, en Ontario, John Cardinal et Lise Delorme, un duo d'enquêteurs, ont fort à faire suite à la découverte d'un corps dans un motel. Deux femmes ont également disparu, dont l'une est l'épouse d'un sénateur. Vingt ans plus tôt, sur une base dérivante en Arctique, Karson Durie, jeune scientifique, tient un journal de bord. Dépêché sur place dans le cadre d'une étude, on découvre à travers ses yeux une vie rude, la promiscuité, des conditions météorologiques qui peuvent rendre fou. Rebecca est la seule femme à avoir rejoint l'expédition. Ensemble ils vont connaître la passion. Le rythme est très lent, les descriptions nombreuses, le froid polaire omniprésent. Avant de découvrir le lien entre ces deux histoires, le lecteur doit faire preuvre d'une  grande patience au fil des 394 pages de ce roman. On y parle de sexualité, d'apparences, d'ambition, de cupidité, de trahison, de clubs privés plutôt olé olé, de vengeance,... Dans ce polar canadien, l'auteur nous invite à découvrir une intrigue des plus mystérieuse. Prévoyez vos doudounes, un bonnet et des gants bien chauds. Dans un froid polaire et une atmosphère glaçante, dans des nuances de blanc et de gris, il nous relate deux histoires, deux lieux, deux périodes : De nos jours, en Ontario, John Cardinal et Lise Delorme, un duo d'enquêteurs, ont fort à faire suite à la découverte d'un corps dans un motel. Deux femmes ont également disparu, dont l'une est l'épouse d'un sénateur. Vingt ans plus tôt, sur une base dérivante en Arctique, Karson Durie, jeune scientifique, tient un journal de bord. Dépêché sur place dans le cadre d'une étude, on découvre à travers ses yeux une vie rude, la promiscuité, des conditions météorologiques qui peuvent rendre fou. Rebecca est la seule femme à avoir rejoint l'expédition. Ensemble ils vont connaître la passion. Le rythme est très lent, les descriptions nombreuses, le froid polaire omniprésent. Avant de découvrir le lien entre ces deux histoires, le lecteur doit faire preuvre d'une  grande patience au fil des 394 pages de ce roman. On y parle de sexualité, d'apparences, d'ambition, de cupidité, de trahison, de clubs privés plutôt olé olé, de vengeance, de culpabilité. J'ai bien aimé le duo d'enquêteurs, l'ambiguïté de leur relation, le dépaysement. L'histoire m'a intriguée mais l'extrême lenteur du récit a gâché en partie mon plaisir. C'est donc un avis en demi teinte que je vous livre ici. Par contre bravo pour le dénouement final, je n'ai rien vu venir! Un livre que je recommande pour les fans de polars venant du Grand Nord.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amnezik666 Posté le 5 Août 2021
    Si je ne connaissais pas Giles Blunt j’ai été étonné de découvrir que le gars n’en était pas son coup d’essai niveau littérature. Grand Calme est en effet le sixième roman mettant en scène le personnage de John Cardinal (le cinquième n’est pas disponible en version française, mais les quatre premiers ont été publié par les éditions du Masque). Il existe même une série télé, Cardinal, qui en est à sa quatrième saison (saison qui porte justement Grand Calme à l’écran). Jamais entendu parler, malgré une diffusion assurée par Canal+ en France. Cela dit ça ne m’a nullement empêché d’apprécier pleinement cette lecture, aussi bien au niveau de son intrigue que de ses personnages. Mais avec le recul je me dis que l’enquête sur laquelle revient Lise Delorme, la collègue de John Cardinal, est peut-être (?) abordée dans un des précédents romans. L’intrigue se divise en trois arcs narratifs. L’enquête principale porte sur la scène de crime sur laquelle Cardinal et Delorme ont été appelé, un homme a été tué et sa maîtresse est portée disparue. Parallèlement Delorme va s’intéresser à un cold-case, le meurtre d’une femme pour lequel le véritable coupable n’a pas été condamné, une injustice qu’elle compte bien réparer, quitte... Si je ne connaissais pas Giles Blunt j’ai été étonné de découvrir que le gars n’en était pas son coup d’essai niveau littérature. Grand Calme est en effet le sixième roman mettant en scène le personnage de John Cardinal (le cinquième n’est pas disponible en version française, mais les quatre premiers ont été publié par les éditions du Masque). Il existe même une série télé, Cardinal, qui en est à sa quatrième saison (saison qui porte justement Grand Calme à l’écran). Jamais entendu parler, malgré une diffusion assurée par Canal+ en France. Cela dit ça ne m’a nullement empêché d’apprécier pleinement cette lecture, aussi bien au niveau de son intrigue que de ses personnages. Mais avec le recul je me dis que l’enquête sur laquelle revient Lise Delorme, la collègue de John Cardinal, est peut-être (?) abordée dans un des précédents romans. L’intrigue se divise en trois arcs narratifs. L’enquête principale porte sur la scène de crime sur laquelle Cardinal et Delorme ont été appelé, un homme a été tué et sa maîtresse est portée disparue. Parallèlement Delorme va s’intéresser à un cold-case, le meurtre d’une femme pour lequel le véritable coupable n’a pas été condamné, une injustice qu’elle compte bien réparer, quitte à payer de sa personne. Enfin on suit le récit d’un scientifique basé sur une base dérivante en Arctique… et longtemps on se demandera quel est le lien entre cette expédition scientifique et l’enquête de Cardinal, même si on devine sans peine que les choses vont tourner au drame en Arctique. Sur la forme Giles Blunt opte pour deux narrations totalement distinctes entre les enquêtes de Cardinal et Delorme et le journal de bord de Kit Durie. Ce dernier est parfois un peu poussif et mise sur une mise en page minimaliste ; heureusement le développement des relations entre les personnages et les événements vont finir par rendre ce récit aussi captivant que le reste du roman. Le duo Cardinal / Delorme fonctionne bien même si leur relation est un peu distante, chacun ne sachant pas vraiment s’il est judicieux que leur amitié se transforme en quelque chose de plus intime. Giles Blunt met l’accent sur le côté humain de ses personnages, on s’identifie ainsi plus facilement à eux et, selon les traits de personnalité qu’ils développent, on se sent proches d’eaux, ou on les prend en grippe. Ainsi si le Commissaire Chouinard passe le plus clair de son temps à grogner ou à gueuler, il n’en reste pas moins sympathique. A l’inverse de l’ambitieux Loach, imbu de lui-même à en devenir puant, qui brille dans l’art de brasser de l’air plus qu’autre chose. Le personnage le plus ambigu reste sans conteste Leonard Priest, aussi sûr de lui que de sa totale invulnérabilité / impunité. Une assurance qui pourrait bien se retourner contre lui face à la détermination de Delorme. Finalement Grand Calme est un thriller à l’intrigue rondement menée et au suspense addictif à souhait. Je dirai bien que je retrouverai volontiers Cardinal et Delorme pour la suite de leurs aventures mais ça risque d’être compliqué. En effet bien que publié en 2012 au Canada, c’est le sixième et dernier opus de la série à ce jour. À défaut je peux toujours me consoler en découvrant leurs enquêtes précédentes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • frueka_livrescapades Posté le 1 Août 2021
    Une double intrigue se déroulant dans le Grand Nord? Je dis oui! Grand calme (2021) du scénariste et romancier canadien Giles Blunt (1952) est le sixième volet d’une série policière consacrée à l’inspecteur d’Algonquin Bay John Cardinal, ce que j’ignorais. Ce roman peut toutefois se lire de façon indépendante sans problème. (...) Sur la base dérivante Arcosaur, une station de recherches dans l’Arctique totalement isolée et accessible uniquement en été, une petite équipe de scientifiques triés sur le volet est chargée d’effectuer des tests pour la recherche spatiale. Les conditions climatiques difficiles et l’isolement extrême ne sont pas simples à gérer au quotidien et peuvent avoir des répercussions psychologiques désastreuses pour certaines personnes. Le drame couve. A Algonquin Bay, une ville de l’Ontario située à 350 km au nord de Toronto, l’inspecteur John Cardinal et sa collègue québécoise Lisa Delorme sont dépêchés dans un motel après que le cadavre d’un homme y a été retrouvé. Sa maîtresse, la dernière personne à l’avoir vu vivant, a mystérieusement disparu. L’affaire se corse encore davantage pour les deux enquêteurs lorsqu’ils sont chargés d’élucider les meurtres par hypothermie de plusieurs femmes. D’un côté, une base polaire, des recherches scientifiques, l’isolement, le froid et la survie; de l’autre, une affaire... Une double intrigue se déroulant dans le Grand Nord? Je dis oui! Grand calme (2021) du scénariste et romancier canadien Giles Blunt (1952) est le sixième volet d’une série policière consacrée à l’inspecteur d’Algonquin Bay John Cardinal, ce que j’ignorais. Ce roman peut toutefois se lire de façon indépendante sans problème. (...) Sur la base dérivante Arcosaur, une station de recherches dans l’Arctique totalement isolée et accessible uniquement en été, une petite équipe de scientifiques triés sur le volet est chargée d’effectuer des tests pour la recherche spatiale. Les conditions climatiques difficiles et l’isolement extrême ne sont pas simples à gérer au quotidien et peuvent avoir des répercussions psychologiques désastreuses pour certaines personnes. Le drame couve. A Algonquin Bay, une ville de l’Ontario située à 350 km au nord de Toronto, l’inspecteur John Cardinal et sa collègue québécoise Lisa Delorme sont dépêchés dans un motel après que le cadavre d’un homme y a été retrouvé. Sa maîtresse, la dernière personne à l’avoir vu vivant, a mystérieusement disparu. L’affaire se corse encore davantage pour les deux enquêteurs lorsqu’ils sont chargés d’élucider les meurtres par hypothermie de plusieurs femmes. D’un côté, une base polaire, des recherches scientifiques, l’isolement, le froid et la survie; de l’autre, une affaire criminelle aux nombreuses ramifications. Si l’alternance du schéma narratif et des lieux géographiques qui caractérise Grand calme peut tout d’abord sembler un peu étrange, les différentes pièces du puzzle s’imbriquent peu à peu et la construction prend alors tout son sens. Le rythme, relativement lent sur la base polaire, monte également crescendo, nous tenant ainsi en haleine jusqu’au dénouement, surprenant et réussi. Giles Blunt restitue de façon très visuelle l’isolement et le froid régnant en Arctique ainsi que l’hostilité émanant de ces immensités polaires glacées tout en proposant parallèlement une enquête criminelle bien menée et intéressante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zephyrine Posté le 7 Juillet 2021
    Deux histoires en parallèle, un huis clos sur une base dans l'Arctique dans les années 90, et un meurtre dans les années 2010 à Algonquin Bay en Ontario. Cardinal, un policier passionné d'une soixante d'années et Lise Delorme, canadienne française, seront parmi les policiers qui vont mener l'enquête... J'avoue à avoir eu beaucoup de mal à entrer dans l'intrigue. D'abord parce que l'histoire me disait quelque chose, sans que j'arrive à mettre le doigt dessus. Et après je me suis rappelé une série regardée il ya plusieurs année sur Canal, avec les mêmes personnages, mais c'était pas du tout la même intrigue...J'ai lu et relu le résumé de l'éditeur, et aucune mention à cette série..Et en cherchant sur internet, je me suis rendue compte, que ce livre était le sixième volet d'une série...Je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas mis en avant, cela aiderait à comprendre les personnages... Mis à part ça, une fois que j'ai remis les éléments en place dans mon esprit, que j'ai fait connaissance avec les personnages, j'ai trouvé l'intrigue très agréable et très prenante et je serais ravie de pouvoir continuer de suivre les aventures de Cardinal.
  • Waterlyly Posté le 21 Juin 2021
    Algonquin Bay, Canada. Lorsque Laura disparaît mystérieusement, John Cardinal et Lise Delorme sont chargés de l’affaire. Pendant ce temps, ils vont également devoir enquêter sur des femmes retrouvées mortes par hypothermie. Ces affaires sont-elles reliées ? Voilà un très bon thriller, construit de manière remarquable, et qui fait augmenter la tension tout au fil des pages. En parallèle, nous suivrons le journal d’un jeune homme qui, au milieu de l’océan arctique, fait des recherches auprès d’une équipe de scientifiques. Si au début, je me suis retrouvée quelque peu perdue avec ces passages, je peux vous dire qu’au dénouement, tout se relie. Il vous faudra donc rester attentifs. Ces passages m’ont paru un peu longs au début, mais au fil et à mesure, j’ai été de plus en plus intriguée par cette équipe et le drame couve. Le plus de cette intrigue réside indubitablement dans les personnages qui mènent l’enquête, forts et hauts en couleurs. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lise qui est totalement spontanée et qui ne se laisse pas faire. John a l’air d’être un personnage éraflé, avec ses failles, mais il est également très attachant. Les deux forment un duo d’enquêteurs très particulier. L’intrigue est bien menée et l’auteur maintient... Algonquin Bay, Canada. Lorsque Laura disparaît mystérieusement, John Cardinal et Lise Delorme sont chargés de l’affaire. Pendant ce temps, ils vont également devoir enquêter sur des femmes retrouvées mortes par hypothermie. Ces affaires sont-elles reliées ? Voilà un très bon thriller, construit de manière remarquable, et qui fait augmenter la tension tout au fil des pages. En parallèle, nous suivrons le journal d’un jeune homme qui, au milieu de l’océan arctique, fait des recherches auprès d’une équipe de scientifiques. Si au début, je me suis retrouvée quelque peu perdue avec ces passages, je peux vous dire qu’au dénouement, tout se relie. Il vous faudra donc rester attentifs. Ces passages m’ont paru un peu longs au début, mais au fil et à mesure, j’ai été de plus en plus intriguée par cette équipe et le drame couve. Le plus de cette intrigue réside indubitablement dans les personnages qui mènent l’enquête, forts et hauts en couleurs. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lise qui est totalement spontanée et qui ne se laisse pas faire. John a l’air d’être un personnage éraflé, avec ses failles, mais il est également très attachant. Les deux forment un duo d’enquêteurs très particulier. L’intrigue est bien menée et l’auteur maintient son suspense jusqu’au bout. Je n’avais pas vu où cette histoire allait aboutir et j’ai été très déroutée. Il faudra être patient, puisque les éléments sont dévoilés par petites touches et l’auteur nous balade pendant ce roman. La plume de l’auteur est fluide mais tout à la fois très soignée. Sous un style percutant, Giles sait maintenir l’attention de son lecteur. Les chapitres se succèdent, l’un consacré aux affaires présentes, et l’autre à cette équipe de scientifiques perdue en plein arctique. Cela dynamise beaucoup le récit. Un très bon thriller, au suspense maîtrisé jusqu’au dénouement surprenant. Le début prend un peu de temps à se mettre en place, mais par la suite, il devient très difficile de lâcher ce livre. À découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !