En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Jesse le héros

        Sonatine
        EAN : 9782355846700
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 208
        Format : 140 x 200 mm
        Nouveauté
        Jesse le héros

        Date de parution : 15/03/2018
        Un roman exceptionnel, mystérieusement resté inédit en France depuis sa parution en 1982.
        1968, Hollinsford, New Hampshire. Élevé par son père, Jesse a toujours été un outsider au comportement inquiétant, rejeté par les autres enfants du village. Avec l’adolescence, les choses ne s’arrangent pas. On l’accuse aujourd’hui d’avoir violé une jeune fille, on le menace d’un placement en institution spécialisée. Mais tout ce... 1968, Hollinsford, New Hampshire. Élevé par son père, Jesse a toujours été un outsider au comportement inquiétant, rejeté par les autres enfants du village. Avec l’adolescence, les choses ne s’arrangent pas. On l’accuse aujourd’hui d’avoir violé une jeune fille, on le menace d’un placement en institution spécialisée. Mais tout ce qui préoccupe Jesse, ce sont les images du Vietnam, qu’il suit obsessionnellement à la télévision, celles de cette guerre où est parti son frère Jeff, qu’il idolâtre. Lorsque celui-ci, démobilisé, revient au pays, rien ne se passe comme Jesse l’espérait. Et c’est pour notre héros le début d’une escalade meurtrière à la noirceur extrême.
         
        Entre le Holden Caulfield de L’Attrape-cœur et le Patrick Bateman d’American Psycho, Jesse est difficile à situer. Est-il la victime d’un handicap mental, d’un contexte familial perturbé, d’une société où fleurissent les images violentes, ou bien un tueur en série sans empathie, capable d’éliminer ses contemporains aussi facilement que ces rats sur lesquels il aime tirer ? Lawrence Millman nous abandonne entre ces hypothèses perturbantes, jusqu’aux dernières pages du livre et leur étonnante conclusion.
         
        Un chef-d’œuvre du noir enfin extirpé de l’oubli.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355846700
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 208
        Format : 140 x 200 mm
        Sonatine
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • charmant-petit-monstre Posté le 27 Avril 2018
          Un roman court mais extrêmement percutant, qui te trifouille les entrailles et t'hypnotise jusqu'à la dernière page.
        • gomettewoman Posté le 23 Avril 2018
          Une lecture bien mitigée pour ce premier @Lawrence Millman ... Quand Sonatine s'en revient aux origines et publie un livre jusqu'à lors resté inconnu en France qui colle parfaitement avec les lignes éditoriales sombres qui sont les siennes. @Lawrence Millman livre avec #Jesse le Héros un roman terrifiant qui questionne sur les relations filiales et fraternelles, sur les limites de l'amour. Jesse est-il un enfant atypique, avec un retard intellectuel et émotionnel cuisant ou un futur meurtrier en puissance ? Si la trame du livre m'a séduite et que l'écriture est impeccable j'ai néanmoins eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, peut être trop dérangeante pour moi...
        • sylvaine Posté le 21 Avril 2018
          "Un roman exceptionnel, mystérieusement resté inédit en France depuis sa parution en 1982"...pour être un roman exceptionnel c'est un roman exceptionnel que j'ai lu le coeur au bord des lèvres, les yeux écarquillés , horrifiés , le juron à la bouche .. Si pour être exceptionnel un roman se doit de me provoquer ce type de sensations , très peu pour moi. 1968 New Hampshire , Hollinsford, petite ville surtout connue pour les rats qui y pullulent. Là c'est juste pour planter le décor . Jesse vit seul avec son père, Jeff le frère aîné , engagé au Vietnam, doit rentrer en permission. Jesse est un enfant difficile , au comportement imprévisible et souvent dangereux. Obnubilé par une sexualité débordante et son amour des combats militaires , Jesse vit dans un univers qui lui est propre , quand il bouge nul ne peut prévoir ce qui va arriver. Lawrence Millman prend le parti de raconter les heures dramatiques qui suivent le retour de Jeff en se plaçant dans la tête de Jesse . Le rendu est hallucinant c'est le moins que l'on puisse dire. Certains diront que le contexte de la guerre du Vietnam est un des facteurs déclenchants ,à mon... "Un roman exceptionnel, mystérieusement resté inédit en France depuis sa parution en 1982"...pour être un roman exceptionnel c'est un roman exceptionnel que j'ai lu le coeur au bord des lèvres, les yeux écarquillés , horrifiés , le juron à la bouche .. Si pour être exceptionnel un roman se doit de me provoquer ce type de sensations , très peu pour moi. 1968 New Hampshire , Hollinsford, petite ville surtout connue pour les rats qui y pullulent. Là c'est juste pour planter le décor . Jesse vit seul avec son père, Jeff le frère aîné , engagé au Vietnam, doit rentrer en permission. Jesse est un enfant difficile , au comportement imprévisible et souvent dangereux. Obnubilé par une sexualité débordante et son amour des combats militaires , Jesse vit dans un univers qui lui est propre , quand il bouge nul ne peut prévoir ce qui va arriver. Lawrence Millman prend le parti de raconter les heures dramatiques qui suivent le retour de Jeff en se plaçant dans la tête de Jesse . Le rendu est hallucinant c'est le moins que l'on puisse dire. Certains diront que le contexte de la guerre du Vietnam est un des facteurs déclenchants ,à mon sens Jesse est avant tout un enfant déséquilibré, d'une fragilité nerveuse pathologique et dangereuse . Alors quand je suis arrivée à la dernière phrase un seul mot a résumé mon ressenti :P..... voilà si vous voulez découvrir une curiosité du roman noir américain vous voilà avertis . Je me dois de remercier les Editions Sonatine via NetGalley pour cette lecture plus noire que noire , ce que je m'empresse de faire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • colka Posté le 19 Avril 2018
          De temps en temps, je m'offre une descente aux enfers via la lecture d'un bon roman noir américain. Jesse le héros de Lawrence Millman "un chef d'oeuvre du noir enfin extirpé de l'oubli" selon la critique m'a attiré justement par le fait qu'il n'avait apparemment pas connu le succès qu'il méritait. Arrivée à la dernière page, je me suis dit que cet éloge me paraissait un peu excessif. Pourquoi ce bémol ? C'est vrai que tous les ingrédients d'un bon roman noir sont présents. Le décor ? Loin des strass et paillettes d'Hollywood... L'histoire se passe dans une petite ville du New Hampshire, Hollingsford dont un panneau à l'entrée de la ville pourrait être ainsi libellé : "Hollinsford, son usine de manches à balais, sa décharge municipale et ses rats, son bar à poivrots le Cartier Club, vous souhaitent la bienvenue..." Pas mieux du côté des habitants dont l'auteur brosse quelques portraits au vitriol notamment celui de Sam Pettigrem le père incestueux ou celui de Hack le camionneur un container de bières à lui tout seul. N'oublions pas les femmes ! Par exemple Iris Carnerrelli, la serveuse moustachue du Cartier Club. C'est sur ce terreau nauséabond où dégénérescence et alcoolisme... De temps en temps, je m'offre une descente aux enfers via la lecture d'un bon roman noir américain. Jesse le héros de Lawrence Millman "un chef d'oeuvre du noir enfin extirpé de l'oubli" selon la critique m'a attiré justement par le fait qu'il n'avait apparemment pas connu le succès qu'il méritait. Arrivée à la dernière page, je me suis dit que cet éloge me paraissait un peu excessif. Pourquoi ce bémol ? C'est vrai que tous les ingrédients d'un bon roman noir sont présents. Le décor ? Loin des strass et paillettes d'Hollywood... L'histoire se passe dans une petite ville du New Hampshire, Hollingsford dont un panneau à l'entrée de la ville pourrait être ainsi libellé : "Hollinsford, son usine de manches à balais, sa décharge municipale et ses rats, son bar à poivrots le Cartier Club, vous souhaitent la bienvenue..." Pas mieux du côté des habitants dont l'auteur brosse quelques portraits au vitriol notamment celui de Sam Pettigrem le père incestueux ou celui de Hack le camionneur un container de bières à lui tout seul. N'oublions pas les femmes ! Par exemple Iris Carnerrelli, la serveuse moustachue du Cartier Club. C'est sur ce terreau nauséabond où dégénérescence et alcoolisme font bon ménage, qu'a poussé Jesse, le héros du roman. Mauvaise pioche sur le plan génétique, mauvaise graine aux yeux de toute la communauté de Hollinsford. Le talent de l'auteur est de ne pas faire de Jesse un cas clinique mais un curieux personnage dont les délires psychotiques le disputent à la déficience mentale. Il ne sait pas plus nouer ses lacets de chaussures qu'il ne fait la distinction entre la réalité virtuelle et celle où il vit. Son univers fantasmé : celui de la guerre du Vietnam dans laquelle son frère est impliqué. Pour lui tuer des Viets dans son imaginaire ne fait aucune différence avec le fait de flinguer quelqu'un à bout portant avec une Winchester calibre 33. Dans les deux situations, un seul ressenti émotionnel : une exaltation sans bornes liée à un sentiment de toute puissance et à des pulsions sexuelles incontrôlables. Coktail explosif, si l'on ajoute à cela qu'il est incapable de distinguer ce qui relève de son propre désir de celui de l'autre et qu'il ne maîtrise aucun des interdits et des codes sociaux liés à la sexualité. Tout cela fait de lui un individu dangereux pour lequel, en dehors de son père, un consensus général s'est fait : il faut l'enfermer à Concord, un " centre spécialisé", à une centaine de kilomètres de Hollinsford et qui accueille toute une population aux troubles mentaux très diversifiés. Cette solution, Jesse s'y oppose de toutes ses forces et sa fugue hors du domicile paternel va être le point de départ d'une longue cavale meurtrière avec Grace Pettigrew, une adolescente, un peu attardée, au profil victimaire, et d'une si grande innocence qu'elle va consentir à suivre Jesse.... jusqu'au Vietnam ! Car à partir de ce point de bascule du roman, Jesse vit dans une totale confusion mentale et va s'enfermer dans un cycle de violences où il ne fera plus du tout la distinction entre ce qui relève de l'imaginaire et ce qui relève de l'extérieur. Plus il va avancer dans sa cavale meurtrière, plus les deux vont se mêler et s'entrecroiser dans des scènes hallucinatoires de plus en plus nombreuses et violentes. L'écriture de l'auteur sèche, dépouillée, se prête d'ailleurs parfaitement à cette montée de l'horreur. Alors, qu'est-ce qui n'a pas complètement fonctionné ? Je crois que je ne me suis pas identifiée ni vraiment sentie touchée sur le plan émotionnel par Jesse sans que je puisse au juste expliquer vraiment pourquoi. L'auteur a pourtant bien su opérer une symbiose entre les différentes perspectives qui permettent de comprendre le héros. Mais ça n'a pas fonctionné pour moi. Dernier point, je ne suis pas non plus complètement convaincue par la nécessité sur le plan narratif de la surprise finale. Ceci dit, je pense que les amateurs du genre ne bouderont pas leur plaisir à la lecture d'un tel roman.
          Lire la suite
          En lire moins
        • gromit33 Posté le 15 Avril 2018
          Merci à Léa et aux éditions sonatines de m'avoir permis de lire ce livre. Paradoxalement on s'attache à ce jeune garçon, Jesse, alors que celui-ci devrait nous perturber. Jeune frère de Jeff, qui va rentrer du Vietnam où il a été combattant et dont son jeune frère est fan et s'est imaginé de belles et troublantes aventures au Vietnam. Mais son frère va rentrer cabossé, marqué par ce qu'il a vu et pas du tout comme un héros, malgré ce que la société américaine et la télévision veulent en faire. Il retrouve donc son père et son jeune frère. Celui-ci est handicapé mais son père veut le garder à la maison et ne veut pas, malgré les conseils du pasteur et de certains voisins, de l'hospitaliser. Jesse veut devenir un héros et on suit ses déambulations entre le réel et l'imaginaire. Quelquefois ses rêves se choquent au réel et il va devenir un meurtrier. Avec une écriture parfois poétique (des descriptions de la ville, de l'Amérique profonde, des laissés pour compte) et crue, ultra réaliste (on assiste à des viols, à des crimes). Un livre bouleversant, troublant et nous décrit avec une plume acerbe la société américaine et les laissés pour... Merci à Léa et aux éditions sonatines de m'avoir permis de lire ce livre. Paradoxalement on s'attache à ce jeune garçon, Jesse, alors que celui-ci devrait nous perturber. Jeune frère de Jeff, qui va rentrer du Vietnam où il a été combattant et dont son jeune frère est fan et s'est imaginé de belles et troublantes aventures au Vietnam. Mais son frère va rentrer cabossé, marqué par ce qu'il a vu et pas du tout comme un héros, malgré ce que la société américaine et la télévision veulent en faire. Il retrouve donc son père et son jeune frère. Celui-ci est handicapé mais son père veut le garder à la maison et ne veut pas, malgré les conseils du pasteur et de certains voisins, de l'hospitaliser. Jesse veut devenir un héros et on suit ses déambulations entre le réel et l'imaginaire. Quelquefois ses rêves se choquent au réel et il va devenir un meurtrier. Avec une écriture parfois poétique (des descriptions de la ville, de l'Amérique profonde, des laissés pour compte) et crue, ultra réaliste (on assiste à des viols, à des crimes). Un livre bouleversant, troublant et nous décrit avec une plume acerbe la société américaine et les laissés pour comptes, les ouvriers, les gardiens de décharge, les chasseurs, les appelés qui reviennent cabossés du Vietnam. Des portraits presque exclusivement masculins percutants, troublants et peu de personnages féminins, à part la touchante jeune fille que Jesse va vouloir embarquer au Vietnam, elle serait si bien en bikini sur les plages pendant qu'il tuerait des bridés ! A noter une belle traduction de Claro , pas facile car quelquefois le texte parle comme ce jeune garçon.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Un roman à la noirceur rare, prenant et surprenant jusqu’à la dernière ligne.
         
        Fnac Bordeaux
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !