Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355848391
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 220 mm

La Chasse

Charles RECOURSÉ (Traducteur)
Date de parution : 18/03/2021
Nulle part où fuir, nulle part où se cacher...
Dans l’immensité sauvage d’une Australie écrasée sous un soleil de plomb, Frank s’occupe d’une petite station-service perdue au milieu de nulle part. Son quotidien solitaire n’est troublé que par le passage de quelques rares clients. Un jour, une voiture arrive en trombe. Une jeune femme en sort, fait quelques pas... Dans l’immensité sauvage d’une Australie écrasée sous un soleil de plomb, Frank s’occupe d’une petite station-service perdue au milieu de nulle part. Son quotidien solitaire n’est troublé que par le passage de quelques rares clients. Un jour, une voiture arrive en trombe. Une jeune femme en sort, fait quelques pas et s’écroule. Aidé par un couple de voyageurs, Frank tente de soigner les blessures de l’inconnue lorsque de mystérieux assaillants arrivent sur les lieux. Coupés du monde, les occupants de la station-service vont alors devoir faire face à un véritable siège. 

Nerveux, oppressant, viscéral, La Chasse évoque Cul-de-sac de Douglas Kennedy ou encore un Délivrance au beau milieu du bush australien. Avec ce premier roman, qui file aussi vite qu’une balle, Gabriel Bergmoser lève le voile sur un territoire méconnu où la violence est un langage en soi. Après l’engouement suscité dans une dizaine de pays, les droits d’adaptation du livre ont été achetés par les producteurs de Ça et de Doctor Sleep
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355848391
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

« On tourne les pages avec effroi et fascination. »
L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HQL Posté le 14 Juin 2021
    Bordel ! C'est le souffle coupé que j'ai terminé ce roman de fou furieux, un bouquin qui dès les premières pages m'a attrapé par la nuque et ne m'a plus lâché : une histoire de malade que j'ai dévoré en quelques heures, un roman lu comme si je l'avais vu au cinéma, dans la chaleur des flammes et l'odeur si caractéristique de fer des litres de sang versés. Ça se passe en Australie, cette île géante qui s'apparente à un immense désert vaguement végétalisé, et ça ne laisse pas beaucoup de perspectives d'espoir à Maggie de se planquer pour rester en vie quand la seule chose qui se trouve autour d'elle c'est le bush. Et puis, si, bien sûr, cette station service dans laquelle elle fini par se réfugier à moitié morte. Recueillie par Frank un ancien bad boy reconverti en grand-père pour quelques jours depuis que son fils lui a collé sa petite fille de 14 ans dans les pattes, le voilà avec une femme ensanglantée et inconsciente, que deux touristes de passage l'aident à soigner en attendant de savoir s'ils doivent prévenir les secours. Quand la meute sauvage qui pourchassait Maggie encercle la station avec ses pickups et ses fusils en... Bordel ! C'est le souffle coupé que j'ai terminé ce roman de fou furieux, un bouquin qui dès les premières pages m'a attrapé par la nuque et ne m'a plus lâché : une histoire de malade que j'ai dévoré en quelques heures, un roman lu comme si je l'avais vu au cinéma, dans la chaleur des flammes et l'odeur si caractéristique de fer des litres de sang versés. Ça se passe en Australie, cette île géante qui s'apparente à un immense désert vaguement végétalisé, et ça ne laisse pas beaucoup de perspectives d'espoir à Maggie de se planquer pour rester en vie quand la seule chose qui se trouve autour d'elle c'est le bush. Et puis, si, bien sûr, cette station service dans laquelle elle fini par se réfugier à moitié morte. Recueillie par Frank un ancien bad boy reconverti en grand-père pour quelques jours depuis que son fils lui a collé sa petite fille de 14 ans dans les pattes, le voilà avec une femme ensanglantée et inconsciente, que deux touristes de passage l'aident à soigner en attendant de savoir s'ils doivent prévenir les secours. Quand la meute sauvage qui pourchassait Maggie encercle la station avec ses pickups et ses fusils en menaçant de tout faire péter s'ils ne leur remettent pas la fille, les chances ne sont pas vraiment de leur côté. Un combat fou et déséquilibré va alors se livrer, un combat pour la survie et la protection de la famille. Une chance sur mille de sauver sa peau. Si vous n'aimez pas la violence gratuite, les corps mutilés, les crânes explosés avec ce bruit des os qui se brisent, le sang qui jaillit par litres et la folie meurtrière, ne vous lancez pas dans ce bouquin. Si vous êtes comme moi un barjot des films de vengeance et que vous adorez quand ça défouraille à tout va et que les cadavres s'empilent au fil des pages, foncez, c'est un roman explosif et jubilatoire. Mais n'espérez pas m'emmener en Australie après ça ! Service de presse numérique obtenu via NetGalley.
    Lire la suite
    En lire moins
  • krisk Posté le 3 Juin 2021
    La chasse, est un livre court, que j’ai pris en me disant, ‘Et pourquoi pas ?’ Au vu de certaines critiques, ça valait la peine de s’y arrêter un moment. Et quel moment, il parait que c’est son premier livre. C’est là qu’on se dit, 'eh bé si ça ce n’est que le début, que va-t-il nous livrer pour après', la barre est haute… je ne sais pas si c’est positif mais en attendant ça m’a plu. L’histoire se passe en Australie, au milieu de nulle part avec une ambiance lourde, dans une station-service, je n’en dirai pas trop. J’ai directement accroché au livre, ici aucun temps mort, pas de longueurs, une bonne écriture, une histoire qui va crescendo, et qui n’est pas joli joli, bref moi j’adore ! Le seul élément qui était un peu moins pour moi, fut la fin, elle était un peu interminable et j’avais espéré autre chose, mais soit ce n’est pas pour autant que je n’ai pas passé un très bon moment et que si vous aimez les thrillers haletants, je ne peux que vous le recommander. Certains le comparent avec Cul-de-sac de Douglas Kennedy, mais comme je ne l’ai pas lu, finalement ça tombait... La chasse, est un livre court, que j’ai pris en me disant, ‘Et pourquoi pas ?’ Au vu de certaines critiques, ça valait la peine de s’y arrêter un moment. Et quel moment, il parait que c’est son premier livre. C’est là qu’on se dit, 'eh bé si ça ce n’est que le début, que va-t-il nous livrer pour après', la barre est haute… je ne sais pas si c’est positif mais en attendant ça m’a plu. L’histoire se passe en Australie, au milieu de nulle part avec une ambiance lourde, dans une station-service, je n’en dirai pas trop. J’ai directement accroché au livre, ici aucun temps mort, pas de longueurs, une bonne écriture, une histoire qui va crescendo, et qui n’est pas joli joli, bref moi j’adore ! Le seul élément qui était un peu moins pour moi, fut la fin, elle était un peu interminable et j’avais espéré autre chose, mais soit ce n’est pas pour autant que je n’ai pas passé un très bon moment et que si vous aimez les thrillers haletants, je ne peux que vous le recommander. Certains le comparent avec Cul-de-sac de Douglas Kennedy, mais comme je ne l’ai pas lu, finalement ça tombait bien. En conclusion, très bon thriller qui vous tient en haleine du début jusqu’à la fin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lamoureusedeslivres1 Posté le 29 Mai 2021
    Aujourd'hui voici un roman en provenance directe de la littérature australienne. Il s'agit de La Chasse du primo auteur Gabriel Bergnose, véritable Page-Turner à l'ambiance pesante. Ce roman nous plonge dans l'horreur de l'arrière-pays Australien, là où les contrées sont si lointaines que la justice et la loi ne peuvent y pénétrer. J'ai été complètement prise dans ce récit, noyé dans cette nature sauvage, étouffé par cette ambiance de pseudo huis clos. Les chapitres alternent entre l'instant t, immédiat des protagonistes et d'autres qui se passent quelques jours auparavant qui nous aident à comprendre où se situe le point de rupture, celui où aucun retour n'est plus possible. Le rythme est haletant et la plume diablement efficace. Personnellement j'ai trouvé que l'auteur guidait à la perfection le lecteur dans cette intrigue, faisant monter progressivement la tension. Si tu es en quête de roman noir je te conseille sans hésitation celui-ci, pour que toi aussi tu puisses découvrir ce qui se cache derrière ce titre à la fois mystérieux et évocateur. Alors tenté ?
  • Maks Posté le 15 Mai 2021
    Nous sommes avec « La chasse » dans un thriller rythmé et plein de suspense. Le début démarre assez vite et on se retrouve dans une histoire sous pression dès les premiers chapitres qui va nous mener dans une histoire complètement délirante et effrayante pour finir dans une véritable boucherie à la manière de « Cul de sac » de « Douglas Kennedy » avec la modernité d’un livre de « Paul Cleave ». L’histoire se déroule dans un premier temps sur deux trames qui vont finalement se rejoindre (j’aime bien ça quand c’est bien fait, et ici c’est le cas). Les personnages principaux sont assez marquants, de fortes têtes pour la plupart mais aussi, l’adolescente, le couple en voyage, le mec qui barroude sans trop savoir où aller, sans oublier la bonne bande de tarés isolés qui va donner du fil à retordre à tous les autres. Côté décors c’est du bon, perdus à la limite de l’Outback australien, dans de grandes étendues sans personne à des kilomètres, les hautes herbes, les bois, la ferme, la station service, la poussière et la chaleur. Les amateurs de tension permanente apprécieront cette lecture qui à mon goût est passée trop vite, mais de bien belle... Nous sommes avec « La chasse » dans un thriller rythmé et plein de suspense. Le début démarre assez vite et on se retrouve dans une histoire sous pression dès les premiers chapitres qui va nous mener dans une histoire complètement délirante et effrayante pour finir dans une véritable boucherie à la manière de « Cul de sac » de « Douglas Kennedy » avec la modernité d’un livre de « Paul Cleave ». L’histoire se déroule dans un premier temps sur deux trames qui vont finalement se rejoindre (j’aime bien ça quand c’est bien fait, et ici c’est le cas). Les personnages principaux sont assez marquants, de fortes têtes pour la plupart mais aussi, l’adolescente, le couple en voyage, le mec qui barroude sans trop savoir où aller, sans oublier la bonne bande de tarés isolés qui va donner du fil à retordre à tous les autres. Côté décors c’est du bon, perdus à la limite de l’Outback australien, dans de grandes étendues sans personne à des kilomètres, les hautes herbes, les bois, la ferme, la station service, la poussière et la chaleur. Les amateurs de tension permanente apprécieront cette lecture qui à mon goût est passée trop vite, mais de bien belle manière.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yggdrasila Posté le 15 Mai 2021
    Pas mal pour un premier roman ! Dans cette histoire, l’auteur nous entraîne sous la chaleur écrasante du fin fond de l’Australie sauvage. C’est au milieu de nulle part, sur une route perdue dans l’immensité du désert rouge que Franck tient une station-service. Ce vieil homme bourru et solitaire va être contraint de sortir de sa routine lorsqu’une femme à l’agonie va surgir pour demander de l’aide. Les ennuis vont alors commencer... Qui sont les mystérieux hommes à sa poursuite ? Et pourquoi refuse-t-elle l’aide de la police ? Est-ce une victime ou plutôt une personne dont il faut se méfier ? Le roman est bien rythmé du début à la fin grâce à la structure du récit. En effet, l’auteur alterne les chapitres entre « Maintenant », où nous sommes dans une sorte de huis-clos autour de la station-service de Franck, et « Plus tôt » où l’on retourne en arrière pour comprendre le présent. J’ai particulièrement aimé cette partie dans le passé où l’on découvre Simon, un jeune homme effectuant un road trip en solitaire. Pour lui non plus, rien ne va se passer comme prévu... et la tension va doucement grimper. Bien entendu, les deux temporalités se rejoignent. Pendant la majeure partie du... Pas mal pour un premier roman ! Dans cette histoire, l’auteur nous entraîne sous la chaleur écrasante du fin fond de l’Australie sauvage. C’est au milieu de nulle part, sur une route perdue dans l’immensité du désert rouge que Franck tient une station-service. Ce vieil homme bourru et solitaire va être contraint de sortir de sa routine lorsqu’une femme à l’agonie va surgir pour demander de l’aide. Les ennuis vont alors commencer... Qui sont les mystérieux hommes à sa poursuite ? Et pourquoi refuse-t-elle l’aide de la police ? Est-ce une victime ou plutôt une personne dont il faut se méfier ? Le roman est bien rythmé du début à la fin grâce à la structure du récit. En effet, l’auteur alterne les chapitres entre « Maintenant », où nous sommes dans une sorte de huis-clos autour de la station-service de Franck, et « Plus tôt » où l’on retourne en arrière pour comprendre le présent. J’ai particulièrement aimé cette partie dans le passé où l’on découvre Simon, un jeune homme effectuant un road trip en solitaire. Pour lui non plus, rien ne va se passer comme prévu... et la tension va doucement grimper. Bien entendu, les deux temporalités se rejoignent. Pendant la majeure partie du récit on se demande qui est la femme qui a débarqué chez Franck et si c’est bien celle que l’on croit. Concernant les personnages secondaires, ils sont assez nombreux, mais chacun a sa place dans l’intrigue. L’écriture de Gabriel Bergmoser est extrêmement fluide. Pendant toute ma lecture j’avais l’impression de regarder un film. D’ailleurs, l’adaptation est prévue. Côté ambiance, on est constamment dans l’action avec quelques moments de suspense. Certains passages sont un peu violents mais sans excès. Par contre, les évènements en général sont assez prévisibles. J’espérais un gros retournement de situation que je n’ai malheureusement pas trouvé. La fin est un peu « too much » à mon sens et pas vraiment crédible, mais je pense qu’elle passera très bien dans l’adaptation américaine. En résumé, ce n’est pas le roman de l’année mais c’était pour moi un bon moment de lecture que je ne regrette pas.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fête des Mères : 18 livres pour la faire frissonner

    Vous êtes à la recherche du cadeau idéal pour la fête des Mères ? Nous avons préparé la sélection parfaite pour les mamans qui aiment les frissons. Entre thriller psychologique, enquête glaçante et roman noir, trouvez le roman qui lui fera plaisir.

    Lire l'article